Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indicateurs des ressources naturelles, premier trimestre de 2018

Diffusion : 2018-06-27

Le volume du produit intérieur brut des ressources naturelles est en baisse

Le produit intérieur brut (PIB) réel des ressources naturelles, ou le volume d'activité économique attribuable aux ressources naturelles, a affiché un léger recul (-0,2 %) au cours du premier trimestre, après avoir enregistré une augmentation de 0,3 % au quatrième trimestre de 2017. En comparaison, le PIB réel pour l'ensemble de l'économie a progressé de 0,3 % au premier trimestre.

Le sous-secteur de l'énergie (+0,5 %) a été le seul à progresser au premier trimestre, contrebalançant presque les baisses dans tous les autres sous-secteurs. La croissance a été principalement attribuable aux services liés au sous-secteur de l'énergie (+3,2 %), un groupe dont les variations suivent souvent les prix nominaux du pétrole et du gaz. Le PIB réel de la fabrication primaire dans le sous-secteur de l'énergie, comme le raffinage du pétrole, a affiché une baisse de 0,6 %. Ce repli a été observé dans la plupart des groupes de produits.

Le PIB réel du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière a diminué de 2,2 % au cours du trimestre, alors que l'extraction des minéraux métalliques a baissé de 6,2 %. Deux mines d'uranium ont suspendu temporairement leurs activités en raison de la faiblesse des prix, tandis que la production de nickel et la production de zinc ont toutes deux affiché des baisses. Le PIB réel dans le sous-secteur des forêts a diminué de 1,1 %, l'activité des produits du bois et de scierie primaires ayant reculé de 3,3 %. Depuis le premier trimestre de 2017, le PIB réel dans le sous-secteur des forêts a augmenté de 0,3 %.

L'activité du secteur des ressources naturelles s'est élevée à 234 milliards de dollars (en valeur nominale, aux taux annuels) au premier trimestre, ce qui représente 11,5 % du PIB canadien, proportion en hausse comparativement à celle de 11,1 % observée au trimestre précédent. Il s'agit de la part la plus élevée depuis le quatrième trimestre de 2014. Le pourcentage de l'activité économique lié aux ressources naturelles a atteint un sommet au deuxième trimestre de 2014, s'établissant à 14,4 %, ce qui coïncide avec un sommet dans les prix de l'énergie. Depuis cette période, le PIB réel du secteur des ressources naturelles a augmenté de 4,6 %, tandis que le PIB nominal a diminué de 13,9 %, reflétant une forte baisse des prix de l'énergie qui n'ont commencé à rebondir que tout récemment.

Graphique 1  Graphique 1: Croissance du produit intérieur brut réel attribuable à l'activité des ressources naturelles
Croissance du produit intérieur brut réel attribuable à l'activité des ressources naturelles

Les prix des ressources naturelles continuent d'augmenter

Les prix des ressources naturelles ont augmenté de 4,3 % au premier trimestre, les prix ayant été en hausse dans chaque sous-secteur. Les prix dans le sous-secteur de l'énergie sont ceux qui ont affiché la croissance la plus rapide (+5,0 %), alors que les prix du pétrole brut ont crû de 8,8 % et que ceux des combustibles et lubrifiants ont progressé de 5,4 %, en raison de la croissance des prix de l'essence à moteur, du diesel et du carburéacteur.

La croissance des prix s'est poursuivie dans le sous-secteur des forêts, en hausse de 2,1 % au premier trimestre et de 11,2 % d'une année à l'autre. Les prix des produits extraits ont affiché une hausse de 2,5 %, et ceux des produits des pâtes et papiers primaires ont crû de 1,7 % pendant le trimestre. Les prix des minéraux et des produits de l'exploitation minière ont progressé de 4,1 %, alors que les prix du charbon ont augmenté de 18,3 %.

Graphique 2  Graphique 2: Indice des prix des ressources naturelles, produit intérieur brut
Indice des prix des ressources naturelles, produit intérieur brut

Les volumes d'exportation augmentent légèrement, alors que les importations diminuent

Les exportations réelles dans le secteur des ressources naturelles (+0,4 %) ont légèrement augmenté au premier trimestre, après avoir enregistré une baisse de 1,3 % au quatrième trimestre de 2017. Les exportations d'énergie ont augmenté de 2,9 %, les exportations de pétrole brut ayant enregistré une forte hausse (+9,3 %). Les expéditions ferroviaires de pétrole brut ont crû au cours du trimestre, mais des goulots d'étranglement associés à l'expédition étaient encore présents.

Les exportations du sous-secteur des forêts ont affiché une baisse de 5,5 %, alors que les produits du bois et de scierie primaires ont diminué de 12,3 %. Cette baisse survient alors que le US Department of Commerce a recommencé à collecter des droits sur les importations de bois d'œuvre canadien à la fin de décembre 2017. Les exportations du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière ont diminué de 1,8 %, tandis que les minéraux non métalliques ont reculé de 12,0 % et les produits minéraux métalliques de première transformation, de 3,1 %.

Au premier trimestre, les importations réelles dans le secteur des ressources naturelles ont affiché une baisse marquée (-4,2 %). Le sous-secteur de l'énergie a reculé de 7,1 %, en raison de la baisse prononcée des importations de pétrole brut (-16,2 %). Les importations de minéraux et de produits de l'exploitation minière ont affiché une légère croissance de 0,4 %, les importations de produits minéraux métalliques de première transformation ayant enregistré une hausse de 3,2 %.

L'emploi est en hausse au premier trimestre

Le nombre d'emplois dans le secteur des ressources naturelles a légèrement augmenté de 0,1 % au premier trimestre de 2018, comparativement à une hausse de 0,3 % au quatrième trimestre de 2017. La croissance était faible dans tous les sous-secteurs des ressources naturelles. Environ 300 emplois (+0,1 %) ont été ajoutés dans le sous-secteur de l'énergie. Il s'agit de la hausse la plus marquée parmi tous les sous-secteurs. Parmi tous les groupes de produits du sous-secteur de l'énergie, celui de l'électricité a affiché la hausse la plus prononcée, ayant ajouté plus de 500 emplois (+0,6 %).

L'emploi dans le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière n'a affiché pratiquement aucune variation (+0,0 %), malgré une diminution de 600 emplois (-1,5 %) dans l'extraction des minéraux métalliques, alors que les activités ont été interrompues dans deux mines d'uranium en raison de la faible demande mondiale. Des augmentations dans les services connexes (+200 emplois) et la production de minéraux non métalliques de première transformation (+250 emplois) ont contribué à contrebalancer ces pertes.

Graphique 3  Graphique 3: Changements sur le plan de l'emploi, premier trimestre de 2018
Changements sur le plan de l'emploi, premier trimestre de 2018

Les activités forestières en aval reculent, tandis que celles des minéraux et de l'exploitation minière augmentent

Les activités de deuxième et de troisième transformation dans le sous-secteur des forêts et dans celui des minéraux et de l'exploitation minière font partie des indicateurs des ressources naturelles aux fins d'analyse. Une proportion supplémentaire de 1,6 % du PIB canadien est attribuable à ces activités en aval.

La progression du PIB réel de ces activités en aval était nulle (0,0 %) au premier trimestre. Les activités forestières en aval ont reculé de 3,4 % en raison de la baisse marquée de la production de produits du papier secondaires (-5,4 %). Cela a eu pour effet de contrebalancer la croissance de 1,5 % des activités des minéraux et de l'exploitation minière en aval.

La production de bioproduits double depuis 2007

Dans le cadre de la présente diffusion des indicateurs des ressources naturelles, les bioproduits forestiers et énergétiques ont été ajoutés pour la première fois.

Le PIB réel des bioproduits a augmenté de 136 % de 2007 à 2017. La vaste majorité de l'augmentation découle de la production de biocarburants tels que l'éthanol et le biodiesel (+165 %).

Le nombre d'emplois attribuables à la production des bioproduits a augmenté pour passer d'environ 850 en 2007 à 1 700 en 2017 (+101 %). La production des biocarburants est à l'origine de cette hausse, alors que l'emploi y a progressé de 156 %.

Graphique 4  Graphique 4: Produit intérieur brut réel des bioproduits
Produit intérieur brut réel des bioproduits

  Note aux lecteurs

Les Indicateurs des ressources naturelles (IRN) proposent des indicateurs trimestriels pour les principaux agrégats du compte satellite des ressources naturelles (CSRN), c'est-à-dire le produit intérieur brut nominal et réel, les extrants, les exportations et les importations réelles, et l'emploi. Les estimations tirées de ce compte sont directement comparables aux estimations se trouvant dans le Système canadien des comptes macroéconomiques.

Le sous-secteur de l'énergie représente environ les deux tiers du secteur des ressources naturelles au Canada, tandis que le sous-secteur de l'exploitation minière représente un peu plus de 20 %. Le reste du secteur des ressources naturelles est constitué des sous-secteurs des forêts (8 %) ainsi que de la chasse, de la pêche et de l'eau (4 %).

Ressources naturelles de base : Le CSRN définit les « activités liées aux ressources naturelles » comme étant celles qui produisent des biens et des services provenant d'actifs d'origine naturelle utilisés dans l'activité économique, ainsi qu'à la première transformation de ces biens (fabrication primaire).

Activités en aval : Bien qu'elles ne fassent pas partie du compte de base, les ressources naturelles exercent d'importants effets en aval sur d'autres secteurs. En général, cette production utilise une grande partie des produits issus de la fabrication primaire comme intrants.

Note : Les bioproduits issus des ressources naturelles ont été ajoutés au CSRN depuis la diffusion des IRN au premier trimestre de 2018. Pour les besoins de ce compte, les bioproduits sont répartis en quatre catégories :

Sous-secteur de l'énergie

  1. Bioénergie
  2. Biocarburants

Sous-secteur de la foresterie

  1. Bioénergie et biocarburants issus de la biomasse forestière (un sous-ensemble de 1) et 2));
  2. Autres bioproduits issus de la biomasse forestière

Total des bioproduits de ressources naturelles = Bioénergie (1) + Biocarburants (2) + Autres bioproduits issus de la biomasse forestière (2)

Prochaine diffusion

Les données des indicateurs des ressources naturelles du deuxième trimestre seront diffusées le 26 septembre.

Produits

L'article « Indicateurs provinciaux et territoriaux des ressources naturelles, 2009 à 2016 », qui fait partie de la publication Comptes des revenus et dépenses, série technique (Numéro au catalogue13-604-M) est maintenant accessible.

La publication Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens (Numéro au catalogue13-605-X) est accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est accessible.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :