Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Heures travaillées et productivité du travail dans les provinces et les territoires (données provisoires), 2017

Diffusion : 2018-05-23

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Canada

51,10 $ par heure

2017

2,2 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – T.-N-L.

70,20 $ par heure

2017

9,2 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Î.-P.-É.

30,80 $ par heure

2017

-0,3 % baisse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – N.-É.

35,60 $ par heure

2017

2,3 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – N.-B.

37,20 $ par heure

2017

1,9 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Qc

44,40 $ par heure

2017

2,1 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Ont.

47,90 $ par heure

2017

1,9 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Man.

48,00 $ par heure

2017

0,6 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Sask.

59,50 $ par heure

2017

4,2 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Alb.

71,90 $ par heure

2017

3,2 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – C.-B.

49,00 $ par heure

2017

1,2 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Yn

38,40 $ par heure

2017

-11,7 % baisse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – T.N.-O.

74,10 $ par heure

2017

8,7 % hausse

(variation annuelle)

Productivité annuelle du travail (dollars de 2007) – Nt

85,10 $ par heure

2017

21,2 % hausse

(variation annuelle)

En 2017, la productivité des entreprises s'est accrue dans toutes les provinces et tous les territoires, sauf à l'Île-du-Prince-Édouard et au Yukon. Dans la plupart des provinces et des territoires, la croissance de la productivité a été plus rapide en 2017 qu'en 2016. À l'échelle nationale, la productivité des entreprises a progressé de 2,2 %, après avoir affiché une hausse de 0,6 % en 2016.

Graphique 1  Graphique 1: Croissance de la productivité du travail dans le secteur des entreprises, Canada, provinces et territoires, 2017
Croissance de la productivité du travail dans le secteur des entreprises, Canada, provinces et territoires, 2017

Dans le contexte des prix plus élevés du pétrole, Terre-Neuve-et-Labrador (+9,2 %), la Saskatchewan (+4,2 %) et l'Alberta (+3,2 %), soit les provinces productrices de pétrole, ont enregistré une croissance de la productivité des entreprises nettement supérieure à la moyenne canadienne. La Nouvelle-Écosse (+2,3 %) a surpassé légèrement la moyenne nationale, tandis que le Québec (+2,1 %), l'Ontario (+1,9 %) et le Nouveau-Brunswick (+1,9 %) se sont classés tout juste en dessous.

Le Nunavut est arrivé en tête de toutes les régions en 2017, sa croissance ayant été de 21,2 %, par suite notamment de l'ouverture d'une nouvelle mine d'or. À l'inverse, la diminution la plus prononcée a eu lieu au Yukon (-11,7 %), en raison de fortes baisses dans l'extraction minière. L'Île-du-Prince-Édouard (-0,3 %) a été la seule parmi toutes les provinces à afficher une baisse de la productivité des entreprises en 2017, après avoir connu la croissance la plus élevée au pays au cours des deux années précédentes.

En 2017, le produit intérieur brut (PIB) réel des entreprises a progressé dans chaque province et territoire, sauf au Yukon, où il a fléchi de 3,4 %. Parallèlement, les heures travaillées dans le secteur des entreprises ont augmenté dans 8 des 13 provinces et territoires. Le Yukon (+9,6 %), l'Île-du-Prince-Édouard (+4,4 %) et la Colombie-Britannique (+3,2 %) ont connu les plus fortes augmentations des heures travaillées, alors que la baisse la plus importante a eu lieu à Terre-Neuve-et-Labrador (-5,8 %). Au Nunavut, les heures travaillées étaient inchangées. À l'échelle nationale, les heures travaillées ont enregistré une hausse de 1,5 %, après avoir augmenté de 0,5 % en 2016.

La rémunération moyenne par heure travaillée dans le secteur des entreprises a augmenté dans huit provinces, et c'est Terre-Neuve-et-Labrador (+6,2 %) qui a enregistré la hausse la plus élevée. La rémunération horaire a reculé pour une troisième baisse d'affilée en Alberta (-0,3 %), pendant qu'elle a affiché sa première baisse en six ans à l'Île-du-Prince-Édouard (-1,0 %). Dans les Territoires du Nord-Ouest (-0,3 %) et au Yukon (-0,7 %), la baisse s'est poursuivie, mais à un rythme beaucoup plus lent, tandis que le Nunavut (+7,3 %) a affiché la plus forte augmentation au pays, après deux diminutions annuelles. Pour l'ensemble du Canada, la rémunération horaire a augmenté de 2,1 %, comparativement à une hausse de 0,6 % en 2016.

Provinces de l'Atlantique

En 2017, Terre-Neuve-et-Labrador (+9,2 %) a affiché la plus forte croissance de la productivité des entreprises à l'échelon provincial. Ce sont surtout la construction, le secteur de l'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz, le commerce de détail, la fabrication, les services d'hébergement et de restauration ainsi que le commerce de gros qui ont été les principales sources de cette croissance. La production réelle des entreprises s'est accrue de 2,8 %, tandis que les heures travaillées (-5,8 %) ont connu la baisse la plus prononcée au pays. Tous les principaux secteurs industriels ont connu une diminution des heures travaillées, à l'exception des services publics, des services immobiliers ainsi que du secteur de l'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz.

À l'Île-du-Prince-Édouard, la productivité des entreprises a diminué de 0,3 % en 2017, après avoir affiché des gains importants au cours des deux années précédentes. Le recul de la productivité dans les entreprises productrices de services (-1,3 %) a plus que compensé une augmentation dans les entreprises productrices de biens (+1,9 %). La production réelle des entreprises a augmenté de 4,1 %, une accélération par rapport aux deux années précédentes. Les heures travaillées ont augmenté de 4,4 % en 2017, à la suite de deux baisses annuelles. Il s'agissait de l'augmentation la plus forte parmi toutes les provinces. La hausse était généralisée, 14 des 16 secteurs industriels ayant affiché des augmentations des heures travaillées.

Graphique 2  Graphique 2: Croissance des heures travaillées dans le secteur des entreprises, Canada, provinces et territoires, 2017
Croissance des heures travaillées dans le secteur des entreprises, Canada, provinces et territoires, 2017

La productivité des entreprises de la Nouvelle-Écosse s'est accrue de 2,3 %, après avoir augmenté de 1,5 % en 2016. Les entreprises productrices de services ont affiché un gain de 3,1 % et constituent le principal facteur à l'origine de la hausse, alors que les entreprises productrices de biens ont affiché une légère hausse de 0,2 %. La valeur ajoutée réelle des entreprises a progressé de 1,4 %, alors que les heures travaillées ont reculé pour une cinquième année consécutive, en baisse de 0,8 % en 2017. Les heures travaillées dans les entreprises productrices de services ont fléchi de 1,1 %, alors qu'elles étaient pratiquement inchangées (-0,1 %) du côté des entreprises productrices de biens.

Au Nouveau-Brunswick, la productivité des entreprises a progressé de 1,9 %, après avoir crû de 1,1 % en 2016. En 2017, la productivité a augmenté aussi bien dans les entreprises productrices de services (+2,0 %) que dans les entreprises productrices de biens (+1,4 %). La croissance du PIB réel des entreprises (+2,9 %) s'est élevée à un peu plus du double de celle de 2016, sous l'effet surtout des hausses importantes dans les secteurs de la fabrication, de la construction et du commerce de détail. Parallèlement, les heures travaillées ont augmenté de 0,9 %, après avoir connu une hausse de 0,4 % en 2016. Les heures travaillées dans les entreprises productrices de biens ont crû de 2,2 %, à la suite d'une baisse de 2,6 % en 2016, alors que celles dans les entreprises productrices de services ont affiché une légère hausse de 0,3 %, après avoir augmenté de 1,8 % en 2016. La construction, les services publics, l'agriculture et la foresterie ainsi que le commerce de détail ont tous contribué à l'augmentation.

Provinces du centre

Au Québec, la productivité des entreprises a affiché une croissance de 2,1 % en 2017, une hausse semblable à la moyenne nationale, après avoir augmenté légèrement de 0,2 % l'année précédente. La contribution des entreprises productrices de services (+2,6 %) à cette croissance a représenté presque le triple de celle des entreprises productrices de biens (+1,1 %).

En 2017, le PIB réel des entreprises du Québec (+3,7 %) s'est accru à un rythme équivalent à plus du double de celui de l'année précédente, sous l'effet de la croissance généralisée de la production dans l'ensemble des industries des entreprises productrices de biens et des entreprises productrices de services. Les heures travaillées dans le secteur des entreprises (+1,5 %) ont augmenté à un rythme similaire à celui de 2016, ayant crû de 2,3 % dans les entreprises productrices de biens et de 1,2 % dans les entreprises productrices de services.

Au Québec, la productivité de la fabrication a augmenté de 0,6 %, après avoir affiché une baisse de 2,6 % en 2016. La production manufacturière (+3,7 %) et les heures travaillées (+3,2 %) se sont accrues plus rapidement que l'année précédente.

La productivité des entreprises de l'Ontario a affiché une hausse de 1,9 %, après avoir connu une augmentation de 1,5 % au cours de chacune des deux années précédentes. La productivité dans les entreprises productrices de services s'est accrue de 2,5 % et constitue le principal facteur à l'origine de la croissance globale dans la province. Par ailleurs, la productivité dans les entreprises productrices de biens a progressé de 0,9 %.

En 2017, le PIB réel des entreprises (+3,1 %) s'est accru un peu plus rapidement qu'en 2016, tandis que les heures travaillées (+1,1 %) ont augmenté à un rythme un peu plus lent. Les heures travaillées ont crû à un rythme similaire dans les entreprises productrices de biens (+1,2 %) et dans les entreprises productrices de services (+1,1 %).

Dans le secteur de la fabrication de l'Ontario, la croissance de la productivité a ralenti, passant de 3,1 % en 2016 à 0,3 % en 2017. La production manufacturière s'est accrue de 1,5 %, affichant ainsi une quatrième hausse annuelle d'affilée, tandis que les heures travaillées ont augmenté de 1,2 %, après avoir diminué au cours des trois années précédentes.

Provinces de l'Ouest

Les entreprises du Manitoba ont accru leur productivité de 0,6 % en 2017, un rythme beaucoup moins rapide que l'augmentation de 2,6 % en 2016. Le PIB réel des entreprises a augmenté de 3,3 %, tandis que les heures travaillées (+2,7 %) ont augmenté à un rythme plus lent. Tant les entreprises productrices de biens (+3,2 %) que les entreprises productrices de services (+2,5 %) ont contribué à l'augmentation des heures travaillées. Ce sont le secteur de l'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz ainsi que les services immobiliers qui ont enregistré les plus importantes hausses.

En Saskatchewan, la croissance de la productivité des entreprises s'est chiffrée de 4,2 %, alors qu'elle s'était établie à 1,1 % en 2016. La productivité a progressé aussi bien dans les entreprises productrices de biens (+5,3 %) que dans les entreprises productrices de services (+3,1 %). Ce sont les secteurs de l'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz, du commerce de détail, de la fabrication ainsi que de la finance et des assurances qui ont été les principales sources de la croissance en 2017. Le PIB réel des entreprises s'est accru de 3,1 %, après avoir affiché des baisses au cours des deux années précédentes, tandis que les heures travaillées (-1,1 %) ont diminué pour une quatrième année de suite.

En Alberta, la productivité des entreprises (+3,2 %) a renoué avec la croissance en 2017, après s'être contractée lors de chacune des deux années précédentes. Cette croissance a été principalement attribuable au secteur de l'extraction minière, l'exploitation en carrière, et l'extraction de pétrole et de gaz. La fabrication, le commerce de gros, les services immobiliers ainsi que les services publics ont également contribué à l'augmentation. Le PIB réel des entreprises (+5,6 %) ainsi que les heures travaillées (+2,4 %) ont également renoué avec la croissance, après deux contractions annuelles, notamment en raison de la reprise liée à l'extraction de pétrole et de gaz. Les heures travaillées étaient en hausse dans 12 des 16 des principaux secteurs industriels, ayant crû de 3,6 %, dans les entreprises productrices de biens et de 1,7 % dans les entreprises productrices de services.

En Colombie-Britannique, la productivité des entreprises a crû de 1,2 % en 2017, soit le double du taux de croissance enregistré l'année précédente. Il s'agit de la cinquième croissance annuelle consécutive. La construction a affiché une hausse de productivité de 7,0 % et a été à l'origine d'un peu plus de la moitié de la croissance de la productivité enregistrée dans la province. Le commerce de gros, le secteur de la finance et des assurances, la fabrication ainsi que les services de transport et d'entreposage ont également contribué à l'augmentation. En 2017, le PIB réel des entreprises (+4,4 %) a progressé plus rapidement que l'année précédente (+3,8 %), sous l'effet surtout des hausses dans la construction, le commerce de détail ainsi que le commerce de gros. Les heures travaillées (+3,2 %) ont affiché un rythme similaire à celui de 2016, les hausses ayant été comparables dans les entreprises productrices de biens (+2,9 %) et dans les entreprises productrices de services (+3,3 %).

Les territoires

Au Yukon, la productivité des entreprises a reculé de 11,7 % en 2017, après avoir affiché une hausse de 3,8 % en 2016. Il s'agissait de la baisse la plus importante au pays. Le repli de 3,4 % du PIB réel des entreprises reflète surtout la diminution des activités dans le secteur de l'extraction minière, l'exploitation en carrière et l'extraction de pétrole et de gaz, qui a fait suite à une augmentation de 62,3 % en 2016. En revanche, les heures travaillées ont augmenté de 9,6 %.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, la productivité des entreprises s'est accrue de 8,7 %, affichant ainsi une première hausse depuis 2013. Après avoir connu une légère croissance de 0,5 % en 2016, la production réelle des entreprises a progressé de 7,8 %, en partie grâce à l'augmentation des activités dans le secteur de l'extraction minière, l'exploitation en carrière et l'extraction de pétrole et de gaz, qui a fait suite à deux diminutions annuelles consécutives. Les heures travaillées ont diminué de 0,8 %, principalement en raison des baisses dans l'extraction minière, pétrolière et gazière, dans les services d'hébergement et de restauration ainsi que dans les services de transport et d'entreposage.

Au Nunavut, la productivité des entreprises (+21,2 %) a enregistré la hausse la plus élevée parmi les provinces et les territoires en 2017, après avoir affiché la baisse la plus importante au pays l'année précédente (-13,8 %). La progression en 2017 reflète celle du PIB réel des entreprises (+21,3 %), alors que les heures travaillées étaient inchangées. Le PIB réel des entreprises au Nunavut a enregistré également la croissance la plus élevée au pays, en raison principalement d'une hausse marquée des activités dans l'extraction minière, par suite surtout de l'ouverture de la mine d'or Doris. La construction, notamment les travaux de génie, a aussi contribué à la croissance du PIB, stimulée par le développement de la mine d'or de Meliadine.



  Note aux lecteurs

Révisions

La présente diffusion sur la productivité du travail et ses mesures connexes à l'échelle provinciale et territoriale comprend les nouvelles données de 2017.

Ces données concordent avec celles du produit intérieur brut provincial et territorial par industrie pour 2017, qui ont été diffusées le 2 mai 2018. Les données des années antérieures n'ont fait l'objet d'aucune révision. Les estimations révisées des heures travaillées et de la productivité du travail dans les provinces et les territoires pour les années allant de 2015 à 2017 seront publiées en février 2019.

Mesures de productivité

La productivité du travail est une mesure du produit intérieur brut réel par heure travaillée. Des hausses de productivité sont observées lorsque la production de biens et de services s'accroît plus vite que le volume de travail consacré à cette production.

Le rendement de l'économie, tel que mesuré par la productivité du travail, doit être interprété avec prudence, puisque ces données reflètent aussi les variations d'autres facteurs de production, particulièrement le capital, en plus de la croissance de l'efficacité des processus de production. De plus, la croissance de la productivité du travail est souvent influencée par le degré de diversité de la structure industrielle. Par conséquent, la productivité du travail tend à être plus instable dans les provinces plus petites.

Aux fins de la présente analyse, tout comme dans les communiqués sur la productivité du travail à l'échelle nationale, les mesures de la productivité portent sur le secteur des entreprises. Il convient de noter que la production réelle (utilisée pour mesurer la productivité) est fondée sur la valeur ajoutée mesurée aux prix de base et non aux prix du marché, ce qui est conforme au cadre détaillé par industrie.

De plus, l'industrie des services immobiliers, des services de location et de location à bail, qui fait partie du secteur des entreprises productrices de services, exclut le loyer imputé des logements occupés par leur propriétaire, puisqu'il n'y a pas de données sur le nombre d'heures que les propriétaires consacrent aux services d'entretien de leur logement.

Produits

Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens (Numéro au catalogue13-605-X) est accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est accessible.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est accessible.

Le module Système des comptes macroéconomiques comprend un portrait à jour des économies à l'échelle nationale et provinciale et de leur structure.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :