Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Valeurs des propriétés résidentielles, 2015

Diffusion : 2018-05-09

Valeur des propriétés résidentielles

4 821 milliards de dollars

2015

7,4 % hausse

(variation annuelle)

La valeur totale des propriétés résidentielles au Canada s'est chiffrée à 4,8 billions de dollars en 2015, en hausse de 7,4 % par rapport à 2014. La valeur totale a augmenté de 80,2 % depuis 2006.

Graphique 1  Graphique 1: Valeur totale des propriétés résidentielles au Canada
Valeur totale des propriétés résidentielles au Canada

Graphique 2  Graphique 2: Taux de croissance de la valeur totale des propriétés résidentielles
Taux de croissance de la valeur totale des propriétés résidentielles

Infographie 1  Vignette de l'infographie 1: Valeurs des propriétés résidentielles et variation annuelle, par province et territoire
Valeurs des propriétés résidentielles et variation annuelle, par province et territoire

La valeur des propriétés résidentielles se concentre dans quatre provinces

En 2015, quatre provinces ont été à l'origine de plus de 90 % de la valeur totale des propriétés résidentielles au Canada : l'Ontario (42,7 %), la Colombie-Britannique (20,5 %), le Québec (16,0 %) et l'Alberta (12,6 %).

Ces quatre provinces représentaient 98,0 % (+325,9 milliards de dollars) de la croissance annuelle nationale totale, principalement en raison de l'Ontario (+170,3 milliards de dollars) et de la Colombie-Britannique (+102,3 milliards de dollars). La valeur totale des propriétés résidentielles a augmenté de 11,6 % d'une année à l'autre en Colombie-Britannique et de 9,0 % en Ontario, ce qui est plus du double de la croissance affichée au Québec (+4,5 %) ou en Alberta (+3,4 %).

Toronto, Vancouver et Montréal sont à l'origine de près de la moitié de la valeur totale des propriétés résidentielles

Les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto (1 166,5 milliards de dollars), de Vancouver (657,2 milliards de dollars) et de Montréal (439,4 milliards de dollars) représentaient 46,9 % de la valeur des propriétés résidentielles en 2015.

Ensemble, les RMR canadiennes représentaient 3,8 billions de dollars en 2015, soit plus des trois quarts (78,3 %) de la valeur totale des propriétés résidentielles.

Graphique 3  Graphique 3: Part de la valeur nationale des propriétés résidentielles, selon la région métropolitaine de recensement, 2015
Part de la valeur nationale des propriétés résidentielles, selon la région métropolitaine de recensement, 2015

La valeur des propriétés résidentielles de l'ensemble des RMR a augmenté de 9,0 % d'une année à l'autre en 2015, tandis que celle des régions à l'extérieur des RMR a affiché une hausse de 2,0 %.

La plus forte croissance de la valeur des propriétés résidentielles se situait à Oshawa (+15,6 %), Vancouver (+15,2 %), Kitchener–Cambridge–Waterloo (+11,8 %), Toronto (+11,8 %) et Hamilton (+10,5 %).

La valeur des propriétés résidentielles à Toronto a dépassé la valeur totale de toutes les régions à l'extérieur des RMR pour la première fois en 2014, et a poursuivi son avance en 2015.

Toronto était à l'origine de plus d'un tiers (37,1 %) de la croissance annuelle de la valeur totale canadienne des propriétés résidentielles, tandis que Vancouver en représentait un peu plus du quart (26,1 %) et Montréal, 9,1 %.

Depuis 2011, la valeur des propriétés résidentielles à Toronto s'accroît plus rapidement qu'à Montréal et Vancouver. Par contre, de 2014 à 2015, Vancouver a affiché la plus forte croissance annuelle comparativement à Toronto ou à Montréal.

Graphique 4  Graphique 4: Valeur totale des propriétés résidentielles à Toronto, Vancouver, Montréal et dans les régions à l'extérieur des régions métropolitaines de recensement (RMR)
Valeur totale des propriétés résidentielles à Toronto, Vancouver, Montréal et dans les régions à l'extérieur des régions métropolitaines de recensement (RMR)



  Note aux lecteurs

Les estimations de la valeur totale des propriétés résidentielles selon la province ou le territoire sont maintenant disponibles pour les années de référence 2014 et 2015, et les estimations révisées sont disponibles pour les années de référence 2009 à 2013. Ces estimations peuvent faire l'objet d'une révision à mesure que des données auxiliaires et d'évaluations foncières plus récentes deviennent disponibles.

Les propriétés résidentielles comprennent tous les genres de propriétés classées comme étant résidentielles dans la plupart des provinces dans le contexte de l'évaluation aux fins de l'impôt foncier. Elles comprennent les propriétés individuelles et multifamiliales, les maisons de ferme, les chalets et résidences secondaires de loisirs, les maisons mobiles, les résidences institutionnelles et collectives ainsi que les terrains vacants pouvant être utilisés à des fins résidentielles.

La valeur des propriétés renvoie aux valeurs des propriétés déterminées par les provinces, les territoires et les municipalités au moyen d'une méthode précise d'évaluation foncière (coût, comparaison des ventes ou revenu), et rajustée par Statistique Canada en fonction des dates des prix cibles et des volumes pour l'année de référence. Pour une année de référence donnée, la date du prix cible est le 1er juillet et la date du volume est le 31 décembre. À titre d'exemple, pour l'année de référence 2015, le prix des propriétés correspond au prix en date du 1er juillet 2015, et le stock ou le volume correspond à celui du 31 décembre 2015.

Dans le cadre du présent communiqué, la région métropolitaine de recensement d'Ottawa–Gatineau (Ontario et Québec) est divisée en deux régions, soit la partie Ottawa et la partie Gatineau.

La méthodologie utilisée pour la présente diffusion diffère de celle utilisée dans la diffusion sur les « Valeurs des propriétés résidentielles et non résidentielles selon l'évaluation foncière » (numéro 5191 publié dans Le Quotidien du 22 novembre 2017). Les valeurs dans la diffusion actuelle représentent les valeurs des propriétés résidentielles imposables et exemptes d'impôt foncier, exprimées en fonction de leur année de référence. Toutefois, aux fins des arrangements fiscaux de Finance Canada, les valeurs du numéro 5191 représentent la portion imposable des valeurs des propriétés résidentielles et non résidentielles, exprimées en fonction de leur année d'imposition, laquelle correspond à l'année suivant l'année de référence des valeurs.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :