Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Transport ferroviaire, 2016

Diffusion : 2018-04-25

Les recettes d'exploitation des chemins de fer canadiens se sont élevées à 13,8 milliards de dollars en 2016, en baisse de 4,0 % par rapport à 2015. La baisse est principalement attribuable à des réductions de recettes d'exploitation du transport de marchandises.

En 2016, les dépenses d'exploitation des transporteurs ferroviaires ont diminué de 7,2 % pour s'établir à 9,2 milliards de dollars, par rapport à 10,0 milliards de dollars en 2015. Cette baisse est attribuable à la baisse des dépenses dans les quatre comptes de dépenses (voies et ouvrages, équipement, exploitation ferroviaire et frais généraux).

En raison de la baisse plus marquée des dépenses d'exploitation par rapport aux revenus d'exploitation, les chemins de fer ont enregistré un revenu net d'exploitation plus élevé en 2016, soit 4,6 milliards de dollars.

Le montant du tonnage de marchandises payantes a diminué de 3,7 % pour s'établir à 319,9 millions de tonnes, par rapport à 332,1 millions de tonnes en 2015. Il y a également eu une baisse correspondante de 3,9 % pour les tonnes-kilomètres de marchandises payées dans tous les transporteurs.

Le nombre moyen d'employés a diminué de 6,3 % en 2016 par rapport à 2015, tandis que la rémunération totale des employés a diminué de 5,8 %. Cependant, la rémunération annuelle moyenne des employés a augmenté de 0,4 %.

En 2016, le nombre de locomotives en service a diminué de 0,8 % pour s'établir à 3 157. Il s'agit de la troisième baisse annuelle consécutive. Le nombre total de wagons de marchandises (-3,0 %) et le nombre total de voitures particulières (-6,1 %) ont également diminué. De plus, le nombre total de voies exploitées par tous les transporteurs a diminué de 2,1 % pour s'établir à 62 207 kilomètres.

Les résultats de l'Enquête annuelle sur les dépenses en immobilisations et réparations indiquent que les dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles ont diminué de 9,6 %, passant de 3,3 milliards de dollars en 2015 à 3,0 milliards de dollars en 2016, après sept hausses annuelles consécutives. Cependant, les estimations préliminaires pour 2017 montrent que les dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles ont augmenté de 1,4 % et devraient augmenter de 2,0 % en 2018, en grande partie en raison d'une augmentation des dépenses en construction, étant donné que l'on anticipe une baisse des dépenses en matériel et en outillage.

Dans l'ensemble, le carburant consommé par l'ensemble du matériel roulant ferroviaire a diminué de 6,3 %, passant de 2,0 milliards de litres en 2015 à 1,9 milliard de litres en 2016. Il s'agit de la deuxième baisse annuelle consécutive. De même, le coût total du carburant diesel acheté par les transporteurs ferroviaires a diminué de 17,5 % pour s'établir à 1,3 milliard de dollars. La consommation de carburant diesel, qui représentait plus de 94 % de la consommation totale de carburant, a également diminué en 2016.

Graphique 1  Graphique 1: Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2010 à 2016
Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2010 à 2016

Le volume des marchandises transportées par voie ferroviaire diminue pour une deuxième année d'affilée en 2016

En 2016, le volume des marchandises transportées par les compagnies ferroviaires canadiennes a diminué pour une deuxième année consécutive, en baisse de 3,9 % pour s'établir à 292,9 millions de tonnes.

Cette baisse était essentiellement attribuable à un nombre moins élevé d'expéditions de mazout et de pétrole brut (-5,9 millions de tonnes ou -35,7 %), de charbon (-3,2 millions de tonnes ou -7,8 %) et de blé (-3,1 millions de tonnes ou -12,7 %).

En 2016, plus de la moitié (57,4 %) de tous les chargements ferroviaires, selon le poids, provenaient de trois provinces : la Colombie-Britannique (61,0 millions de tonnes), l'Alberta (58,3 millions de tonnes) et la Saskatchewan (48,9 millions de tonnes).

De 2015 à 2016, les marchandises chargées dans des conteneurs sur wagons plats ont augmenté légèrement de 0,5 % pour atteindre 36,6 millions de tonnes, tandis que les marchandises chargées dans des remorques sur wagons plats ont diminué de 96,8 % pour atteindre 18 000 tonnes.

Les expéditions de charbon et de blé ont diminué en 2016, mais elles ont continué de représenter les deux principaux produits selon le poids. Les six principaux produits expédiés par des transporteurs ferroviaires canadiens ont été à l'origine de 43,2 % du tonnage total en 2016.

Graphique 2  Graphique 2: Volume total de fret transporté par réseau ferroviaire, 2010 à 2016
Volume total de fret transporté par réseau ferroviaire, 2010 à 2016

Graphique 3  Graphique 3: Volume de fret ferroviaire selon les principaux produits, 2010 à 2016
Volume de fret ferroviaire selon les principaux produits, 2010 à 2016

  Note aux lecteurs

La présente publication est fondée sur deux sources de données, à savoir une enquête annuelle, ainsi qu'un fichier de données statistiques administratives sur l'origine et la destination des marchandises provenant de Transports Canada. L'enquête annuelle recueille des données financières, d'exploitation et sur l'emploi à partir d'un recensement des chemins de fer canadiens offrant des services de transport de marchandises et de voyageurs.

Le fichier des statistiques sur l'origine et la destination des marchandises observe les mouvements des marchandises transportées par le Canadien National (CN), le Canadien Pacifique (CP), les transporteurs qui ont des mouvements interréseaux avec le CN et le CP, ainsi qu'un certain nombre de transporteurs régionaux et sur courtes distances qui n'ont pas de mouvements interréseaux avec le CN ni le CP.

Les données regroupées sont disponibles pour le Canada et certaines régions géographiques.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :