Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Rapports sur la santé : Répartition du temps entre le sommeil, la sédentarité et l'activité

Diffusion : 2018-04-18

De nombreuses études ont démontré que l'exercice est meilleur pour la santé d'une personne que la sédentarité. Par contre, cela vaut-il la peine de remplacer du temps de sommeil par de l'exercice? Une nouvelle étude diffusée aujourd'hui dans Rapports sur la santé porte sur la question et sur les incidences possibles en matière de poids et d'état de santé générale et mentale qu'ont les autres façons dont les Canadiens répartissent leur temps.

Une journée type est constituée de sommeil, de comportement sédentaire, de mouvements d'intensité légère et d'exercices d'intensité modérée à vigoureuse. Comme il n'y a que 24 heures dans une journée, le fait d'augmenter une ou l'autre de ces activités signifie qu'il faut en diminuer une autre. La présente étude s'est concentrée sur les répercussions liées à la répartition du temps entre ces divers comportements chez les adultes âgés de 18 à 79 ans.

L'étude montre clairement que le fait d'augmenter l'exercice est associé à de plus faibles mesures de l'obésité et à de meilleurs résultats relatifs à l'état de santé général perçu, quelle que soit la provenance du temps réaffecté (sommeil, comportement sédentaire ou activité de faible intensité). Le fait de remplacer un comportement sédentaire par le sommeil ou un mouvement d'intensité légère était associé à de meilleures perceptions de l'état de santé générale et mentale.

Pour les adultes obèses ou faisant de l'embonpoint, ainsi que pour les adultes plus âgés (de 50 à 79 ans), le fait de remplacer un comportement sédentaire ou le sommeil par des mouvements d'intensité légère était associé à de plus faibles mesures de l'obésité.

Les résultats de cette étude confirment que l'exercice d'intensité modérée à vigoureuse est associé à une meilleure santé et s'ajoutent au nombre croissant d'ouvrages publiés sur la question qui indiquent que le simple fait d'éviter les comportements sédentaires est bénéfique pour la santé.

  Note aux lecteurs

Les données ont été recueillies de 2007 à 2015 dans le cadre de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé. L'activité physique et le comportement sédentaire ont été mesurés au moyen d'accéléromètres Actical. L'état d'obésité a été déterminé au moyen de mesures de la taille, du poids et du tour de taille. Le sommeil, l'état de santé général et la santé mentale ont été autodéclarés.

Produits

L'article « Répartition du temps entre le sommeil, la sédentarité et l'activité : liens avec l'obésité et la santé chez les adultes canadiens » est accessible dans le numéro en ligne d'avril 2018 de Rapports sur la santé, vol. 29, no 4 (Numéro au catalogue82-003-X).

Ce numéro de Rapports sur la santé contient un autre article « L'espérance de vie ajustée sur la santé au Canada ».

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur l'article « Répartition du temps entre le sommeil, la sédentarité et l'activité : liens avec l'obésité et la santé chez les adultes canadiens », communiquez avec Didier Garriguet (didier.garriguet@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Pour en savoir davantage sur l'article « L'espérance de vie ajustée sur la santé au Canada », communiquez avec Laurent Martel (laurent.martel@canada.ca), Division de la démographie.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la publication Rapports sur la santé, communiquez avec Janice Felman au 613-799-7746 (janice.felman@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Date de modification :