Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Comptabilité des écosystèmes : comptes thématiques : couverture terrestre et utilisation des terres pour certaines régions géographiques, 1991 à 2011

Diffusion : 2018-03-28

L'agglomération de recensement (AR) de Wood Buffalo, en Alberta, qui comprend la ville de Fort McMurray, a affiché le taux de croissance le plus élevé de zone bâtie, soit une hausse de 357 % pour la période de 1991 à 2011. Venaient ensuite Vernon, en Colombie-Britannique, et Drummondville, au Québec, qui ont enregistré des taux de croissance de 37 % et de 33 % parmi un groupe de 10 AR pour lesquelles des données sur la couverture terrestre et sur l'utilisation des terres sont maintenant disponibles.

L'AR ayant affiché le taux de croissance le plus faible dans ce groupe était Medicine Hat, en Alberta, qui a affiché un taux de 8 % de 1991 à 2011.

L'AR de Wood Buffalo a également affiché le taux de croissance le plus élevé à l'intérieur de son agglomération de recensement-écosystème, où la zone bâtie a crû de 330 %.

Dans l'ensemble, les 10 AR ont connu une croissance totale de 896 km2 de 1991 à 2011. Wood Buffalo était à l'origine de 83 % de cette progression.

  Note aux lecteurs

Statistique Canada diffuse des données sur la couverture terrestre et sur l'utilisation des terres pour certaines régions géographiques pour 1991, 2001 et 2011. Ces données permettent de suivre les changements dans l'étendue de la zone bâtie par agglomération de recensement (AR) et agglomération de recensement-écosystème (AR-E), en se fondant sur les travaux précédents qui portaient sur les régions métropolitaines de recensement (RMR).

Les 10 AR incluses dans la présente diffusion ont été sélectionnées en fonction de la disponibilité des données pour la période de 1991 à 2011 et de la taille de la zone bâtie de l'AR.

Des données de 2011 sont également diffusées pour un autre groupe de 43 AR.

Ces données sont produites dans le cadre des comptes thématiques des écosystèmes, tels qu'ils sont décrits dans le Guide méthodologique : Système de comptabilité économique et environnementale du Canada (Numéro au catalogue16-509-X).

Une RMR ou une AR est formée d'une ou de plusieurs municipalités adjacentes situées autour d'un centre de population (aussi appelé le noyau). Une RMR doit avoir une population totale d'au moins 100 000 habitants et son noyau doit compter au moins 50 000 habitants d'après les données ajustées du Programme du Recensement de la population précédent. Pour l'AR, son noyau doit compter au moins 10 000 habitants, toujours selon les données du Programme du Recensement de la population précédent.

L'AR-E est une unité géographique qui associe les AR avec une géographie environnementale, soit les pédo-paysages du Canada (PPC). L'AR-E combine tout polygone des PPC contenu dans les limites d'une AR ou qui croise ces limites.

Des renseignements sur la couverture terrestre et sur l'utilisation des terres se trouvent dans les articles « L'agriculture au Canada » et « Le paysage changeant des régions métropolitaines du Canada », qui font partie de la publication L'activité humaine et l'environnement (Numéro au catalogue16-201-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :