Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Indicateurs des ressources naturelles, quatrième trimestre de 2017

Diffusion : 2018-03-27

Augmentation du volume de production des ressources naturelles

Le produit intérieur brut (PIB) réel des ressources naturelles, ou le volume d'activité économique attribuable aux ressources naturelles, s'est accru de 0,4 % au quatrième trimestre, après avoir enregistré une augmentation de 0,3 % au cours du troisième trimestre. En comparaison, le PIB réel pour l'ensemble de l'économie a progressé de 0,4 % au quatrième trimestre.

L'énergie (+0,4 %), qui représente le plus grand sous-secteur, a affiché une hausse en raison de la croissance des activités d'extraction de pétrole brut (+1,6 %) et d'extraction de gaz naturel (+0,9 %). Le sous-secteur des forêts a affiché une hausse de 2,3 %, alors que les produits du bois et de scierie primaires (+5,1 %) ont enregistré une croissance marquée. Une forte demande de la part de l'industrie du logement au Canada et aux États-Unis a favorisé l'industrie, malgré l'imposition récente de tarifs américains sur le bois d'œuvre.

Le PIB réel du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière a diminué de 0,2 % au quatrième trimestre. Ce recul a été attribuable aux baisses dans les activités d'extraction minière et d'extraction des minéraux (-1,0 %) et dans les services connexes (-5,4 %). La faible demande pour l'uranium, la potasse et le charbon a entraîné des mises à pied et des fermetures temporaires d'usines dans ce sous-secteur.

L'activité du secteur des ressources naturelles s'est élevée à 224 milliards de dollars (en valeur nominale, aux taux annuels) au quatrième trimestre, ce qui représente 11,0 % du PIB canadien. Il s'agit de la part la plus élevée depuis le deuxième trimestre de 2015, qui coïncide avec des hausses de prix importantes dans le sous-secteur de l'énergie.

Graphique 1  Graphique 1: Croissance du produit intérieur brut réel attribuable à l'activité des ressources naturelles
Croissance du produit intérieur brut réel attribuable à l'activité des ressources naturelles

Hausse des prix des ressources naturelles

Les prix des ressources naturelles ont augmenté de 5,8 % au quatrième trimestre, en raison de la hausse des prix dans la plupart des sous-secteurs. Le rebond des prix du pétrole à l'échelle mondiale a entraîné des hausses prononcées des prix du pétrole brut (+16,2 %) et des produits pétroliers raffinés (+10,2 %). Dans l'ensemble, les prix ont crû de 8,1 % dans le sous-secteur de l'énergie.

Les prix ont affiché une hausse dans le sous-secteur des forêts (+3,9 %), stimulés par une hausse de 9,9 % des produits découlant de l'extraction. Les prix des minéraux et des produits de l'exploitation minière ont augmenté de 1,7 %.

Graphique 2  Graphique 2: Indice des prix des ressources naturelles, produit intérieur brut
Indice des prix des ressources naturelles, produit intérieur brut

Baisse des volumes d'exportation

Les exportations réelles dans le secteur des ressources naturelles ont reculé de 1,6 % au quatrième trimestre, après avoir enregistré une baisse de 2,0 % au troisième trimestre. Les exportations d'énergie ont diminué de 2,9 %, des goulots d'étranglement associés à l'expédition ayant entraîné une baisse des exportations de pétrole brut (-4,9 %). Les exportations du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière ont baissé de 1,4 %, et les exportations de charbon (-13,3 %) ont affiché une baisse marquée. Les exportations du sous-secteur des forêts ont crû de 4,1 %, tandis que la baisse observée dans le sous-secteur des produits de l'extraction (billes et bois à pâte) a été plus que contrebalancée par une hausse des produits issus de la fabrication primaire (bois d'œuvre et autres produits de scierie).

Au quatrième trimestre, les importations réelles dans le secteur des ressources naturelles (+0,1 %) ont peu changé. Le sous-secteur de l'énergie a affiché une baisse de 0,7 %, tandis que la baisse importante des importations de gaz naturel (-24,5 %) a été partiellement contrebalancée par une hausse des importations de pétrole brut (+5,2 %).

Hausse de l'emploi au quatrième trimestre

Le nombre d'emplois dans le secteur des ressources naturelles a augmenté de 0,3 % au quatrième trimestre, par rapport à une hausse de 0,9 % au troisième trimestre. La hausse la plus prononcée a été observée dans le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière, au sein duquel 1 500 emplois ont été ajoutés (+0,7 %). Cette situation a coïncidé avec le début de la production dans deux mines d'or.

Le sous-secteur de l'énergie a enregistré une augmentation de près de 600 emplois (+0,2 %), tandis que l'emploi dans le sous-secteur des forêts est demeuré relativement stable. Le sous-secteur de la chasse, de la pêche et de l'eau a perdu 200 emplois au cours du trimestre (-0,8 %).

Graphique 3  Graphique 3: Changements sur le plan de l'emploi, quatrième trimestre de 2017
Changements sur le plan de l'emploi, quatrième trimestre de 2017

Augmentation des activités en aval

Les activités de deuxième et de troisième transformation dans le sous-secteur des forêts et dans celui des minéraux et de l'exploitation minière font partie des indicateurs des ressources naturelles aux fins d'analyse. Une proportion supplémentaire de 1,6 % du PIB canadien est attribuable à ces activités en aval.

Le PIB réel de ces activités supplémentaires en aval s'est accru de 2,4 % au quatrième trimestre, tandis que les hausses les plus marquées ont été enregistrées par le sous-secteur des forêts en aval (+3,8 %), plus précisément les produits du papier secondaires (+6,2 %).

Le secteur de l'énergie stimule la croissance en 2017

Le PIB réel du secteur des ressources naturelles a augmenté de 4,6 % en 2017, soit le taux de croissance annuel le plus élevé depuis 2014. En comparaison, le PIB réel pour l'ensemble de l'économie a augmenté de 3,0 %. Cette forte croissance a été principalement attribuable au sous-secteur de l'énergie (+6,1 %), qui a représenté environ 70 % du PIB réel des ressources naturelles en 2017. La croissance dans le secteur des ressources naturelles a été évidente dans de nombreuses composantes de ce sous-secteur, notamment les services connexes (+8,6 %) et l'extraction du gaz naturel (+7,2 %).

En 2017, les prix des ressources naturelles ont augmenté de 7,2 %. Les prix du sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière (+12,2 %) ont affiché la croissance la plus élevée. Cette hausse a été attribuable aux prix du charbon (+91,9 %) et des minéraux métalliques (+13,6 %). Les prix de l'énergie ont crû de 7,1 %, la hausse rapide étant attribuable aux prix du pétrole brut (+16,9 %), des produits pétroliers raffinés (+13,4 %) et du gaz naturel (+10,0 %).

Les exportations réelles de ressources naturelles ont progressé de 6,2 % en 2017. La majorité de cette hausse est attribuable au sous-secteur de l'énergie (+10,0 %), tandis que les exportations de produits pétroliers raffinés ont crû de 27,9 % par rapport à 2016.

En 2017, l'emploi dans l'industrie des ressources naturelles a augmenté de 1,4 %. Le sous-secteur des minéraux et de l'exploitation minière était principalement à l'origine de la hausse, ce sous-secteur ayant ajouté 6 100 emplois (+3,1 %). Le sous-secteur de l'énergie a ajouté 3 700 emplois (+1,4 %), tandis que le sous-secteur des forêts (-0,4 %) et le sous-secteur de la chasse, de la pêche et de l'eau (-2,1 %) ont perdu chacun environ 500 emplois.

  Note aux lecteurs

Les indicateurs des ressources naturelles proposent des indicateurs trimestriels pour les principaux agrégats du compte satellite des ressources naturelles (CSRN), c'est-à-dire le produit intérieur brut nominal et réel, les extrants, les exportations et les importations réelles, et l'emploi. Les estimations tirées de ce compte sont directement comparables aux estimations se trouvant dans le Système canadien des comptes macroéconomiques.

Le sous-secteur de l'énergie représente environ les deux tiers du secteur des ressources naturelles au Canada, tandis que le sous-secteur de l'exploitation minière représente un peu plus de 20 %. Le reste du secteur des ressources naturelles est constitué des sous-secteurs des forêts (8 %) ainsi que de la chasse, de la pêche et de l'eau (4 %).

Ressources naturelles de base : Le CSRN définit les « activités liées aux ressources naturelles » comme étant celles qui produisent des biens et des services provenant d'actifs d'origine naturelle utilisés dans l'activité économique, ainsi qu'à la première transformation de ces biens (Fabrication primaire).

Activités en aval : Bien qu'elles ne fassent pas partie du compte de base, les ressources naturelles exercent d'importants effets en aval sur d'autres secteurs. En général, cette production utilise une grande partie des produits issus de la fabrication primaire comme intrants.

Prochaine diffusion

Les données des indicateurs des ressources naturelles du premier trimestre seront diffusées le 27 juin.

Produits

La publication Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens (Numéro au catalogue13-605-X) est accessible.

Le Guide de l'utilisateur : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-606-G) est également accessible. Cette publication sera mise à jour pour demeurer pertinente.

Le Guide méthodologique : Système canadien des comptes macroéconomiques (Numéro au catalogue13-607-X) est accessible.

Le module Système des comptes macroéconomiques offre un portrait à jour des économies nationale et provinciales et de leur structure.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca) ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :