Carte 2
Superficie arborée et tendances des températures à long terme, selon la région climatique

002&8211;2, 002

Description de la carte

Le titre de la carte est « Superficie arborée et tendances des températures à long terme, selon la région climatique »

La carte montre les tendances au chapitre de l'augmentation des températures annuelles et des températures hivernales, selon la région climatique, ainsi que le pourcentage de superficie arborée.

Sur la carte, les tendances des températures sont indiquées par deux flèches rouges pour chacune des onze régions climatiques. La flèche de gauche représente les tendances des températures annuelles de 1948 à 2016 tandis que la flèche de droite représente les tendances des températures hivernales de 1948 à 2017. La tendance des températures est indiquée à côté de chaque flèche, et le nom de la région climatique est inscrit sous chaque paire de flèches.

Le degré d'ombrage en vert représente le pourcentage de la superficie arborée. Les couleurs vont de blanc (0 %), à vert pâle (50 %) et à vert (100 %). L'eau est représentée en bleu pâle.

Des lignes noires pleines représentent les limites des régions climatiques. Les zones non inventoriées sont représentées en blanc et comportent des lignes grises diagonales; il n'y a pas de données pour ces superficies.

Le District du Mackenzie ainsi que les Montagnes du Nord de la Colombie-Britannique et Yukon sont les régions climatiques où les tendances des températures annuelles ont enregistré les plus fortes augmentations, tandis que le Canada atlantique et les Grands Lacs et le Saint-Laurent sont les régions qui ont affiché les augmentations les plus faibles. Les augmentations les plus fortes des tendances à long terme des températures hivernales ont été observées dans la région du Yukon et des Montagnes du Nord de la Colombie-Britannique ainsi que dans la région du District du Mackenzie, qui ont été suivies par celle de la Forêt du Nord-Ouest. Les régions de la Forêt du Nord-Est et de la Forêt du Nord-Ouest, suivies par celle du District du Mackenzie, sont les régions climatiques où la superficie arborée est la plus importante.

Tendances des températures à long terme, selon la région climatique :

Montagnes et fjords arctiques : Annuelles - 1948 à 2016 : +1,7°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +2,5°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 576 km2

Toundra arctique : Annuelles - 1948 à 2016 : +2,2°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +3,3°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 46 026 km2

Canada atlantique : Annuelles - 1948 à 2016 : +0,7°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +0,6°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 173 370 km2

Grands Lacs et Saint-Laurent : Annuelles - 1948 à 2016 : +0,9°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +1,3°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 92 359 km

District du Mackenzie : Annuelles - 1948 à 2016 : +2,7°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +5,0°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 388 751 km2

Forêt du Nord-Est : Annuelles - 1948 à 2016 : +1,7°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +2,0°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 1 317 441 km2

Forêt du Nord-Ouest : Annuelles - 1948 à 2016 : +2,1°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +4,3°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 738 947 km2

Côte du Pacifique : Annuelles - 1948 à 2016 : +1,6°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +2,0°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 66 752 km2

Prairies : Annuelles - 1948 à 2016 : +1,9°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +3,6°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 71 292 km

Montagnes du Sud de la Colombie-Britannique : Annuelles - 1948 à 2016 : +2,0°C; Hivernales - 1948 à 2017 : +3,0°C; Superficie des terres forestières, 2006 318 113 km2

Montagnes du Nord de la Colombie-Britannique et Yukon : Annuelles - 1948 à 2016 +2,6°C; Hivernales - 1948 à 2017 +5,7°C; Superficie des terres forestières, 2006 : 262 130 km2

Notes : La carte montre les tendances au chapitre de l'augmentation des températures annuelles et des températures hivernales, selon la région climatique et elle donne une représentation visuelle de la répartition de la superficie arborée. La tendance des températures à long terme se définit comme la tendance linéaire des variations de température observées au cours de la période de 1948 à 2017 par rapport à la normale climatique enregistrée pour la période de 1961 à 1990. Des valeurs positives indiquent que les températures ont augmenté. Les données sur la superficie forestière sont disponibles selon l'écozone à partir de l'Inventaire forestier national, et elles ont été adaptées pour permettre de produire les totaux des régions climatiques. La superficie arborée est différente de la superficie forestière; la superficie arborée comprend les zones à vocation non forestière (p. ex. les terres agricoles ou urbaines) qui comportent des arbres, tandis que la superficie forestière comprend les terres qui sont temporairement non boisées (p. ex. après une perturbation ou une récolte) mais qui sont censées se régénérer. Les terres non inventoriées comprennent les écozones de l'Arctique (cordillère arctique, Haut-Arctique et Bas-Arctique) ainsi que de petites portions des écozones de la taïga des plaines et des plaines hudsoniennes situées au Nunavut, des zones qui sont largement dépourvues de couvert arboré.

Sources : Statistique Canada, Division de la statistique de l'environnement, de l'énergie et des transports. 2018; Environnement et Changement climatique Canada. 2017. « Année 2016 » et « Hiver 2016-2017 », Bulletins des tendances et des variations climatiques, www.ec.gc.ca/sc-cs/default.asp?lang=Fr&n=A3837393-1 (site consulté le 5 décembre 2017); Inventaire forestier national du Canada (IFN). 2016. Grouped kNN Map layers (Couches cartographiques groupées créées au moyen de la méthode du plus proche voisin [kNN]), http://tree.pfc.forestry.ca (site consulté le 7 avril 2017); IFN. 2013. Tableau — 4.1 Superficie (1 000 ha) de terres forestières et non forestières selon l'écozone terrestre au Canada, données révisées de 2006, version 3, décembre 2013, https://nfi.nfis.org/fr/standardreports (site consulté le 7 avril 2017).

Date de modification :