Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Rapports sur la santé, janvier 2018

Diffusion : 2018-01-17

Sclérose en plaques : prévalence et conséquences

Selon les estimations de chaque province, la prévalence de la sclérose en plaques (SP) parmi les Canadiens pourrait figurer parmi les plus élevées au monde. Une nouvelle étude publiée aujourd'hui dans la publication Rapports sur la santé fournit de l'information sur l'incidence de la SP sur la vie des personnes, notamment en ce qui a trait à la mobilité, à la douleur, au sommeil et à la cognition. Environ les deux tiers des personnes ayant reçu un diagnostic de SP ont déclaré que leur vie avait été modérément, beaucoup ou énormément affectée par la SP.

Alors que 57 % des personnes atteintes de SP pouvaient marcher sans aide, près du tiers (31 %) avaient besoin d'un fauteuil roulant, d'une aide mécanique comme une canne ou une marchette ou de l'aide d'une autre personne, et 12 % ne pouvaient pas marcher du tout. Un peu plus de la moitié (53 %) n'éprouvaient habituellement aucune douleur, tandis que le reste des personnes ont déclaré ressentir un niveau de douleur les empêchant de s'adonner à quelques activités (21 %) ou à certaines ou à la plupart des activités (25 %). Près des deux tiers (62 %) des répondants avaient de la difficulté à avoir une bonne nuit de sommeil. La moitié (50 %) des personnes dont le seul problème neurologique était la SP avaient de la difficulté à se souvenir de la plupart des choses ou à réfléchir à des problèmes et à les résoudre.

La SP peut être limitative d'autres façons. Environ le tiers des répondants ont déclaré que la SP les avait empêchés de conduire (30 %) ou qu'elle avait compromis leurs possibilités sur le plan des études (32 %). Plus de la moitié (58 %) ont vécu au moins quelques limitations dans les possibilités liées à l'emploi. De même, 43 % des répondants ont indiqué que la SP avait des répercussions négatives sur leurs interactions sociales; par exemple, ils se sentaient mis de côté ou gênés ou avaient l'impression que les autres n'étaient pas à l'aise en leur présence ou les évitaient.

Cette étude fournit aussi les estimations les plus récentes concernant la prévalence de la SP à l'échelle nationale. Selon celles-ci, 93 500 Canadiens vivant dans des ménages privés et 3 800 résidents d'établissements de soins de longue durée ont reçu un diagnostic de SP. Tandis qu'on dénombre 290 cas pour 100 000 habitants au sein de la population à domicile, la prévalence dépasse celle enregistrée dans de nombreux autres pays, et est supérieure à celle observée dans les études canadiennes réalisées antérieurement.

Les femmes sont de deux à trois fois plus susceptibles que les hommes d'être atteintes de SP (2,6 femmes ont déclaré être atteintes de SP pour chaque homme atteint de la maladie). Contrairement aux troubles neurologiques comme la démence et la maladie de Parkinson qui ont tendance à se développer à des âges plus avancés, la SP est plus courante chez les adultes plus jeunes. En effet, 82 % des personnes ayant reçu un diagnostic de SP étaient âgées de 20 à 49 ans.

  Note aux lecteurs

Cette étude se fonde sur des données transversales représentatives de la population nationale tirées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2011, du Fichier sur la prévalence des problèmes neurologiques tiré de l'ESCC de 2010 et de 2011, de l'Enquête sur les personnes ayant des problèmes neurologiques au Canada de 2011, ainsi que de l'Enquête sur les problèmes neurologiques dans les établissements au Canada de 2011-2012. Les données sur les décès proviennent de la Statistique de l'état civil – Base canadienne de données sur les décès.

Produits

L'article « Sclérose en plaques : prévalence et conséquences » est accessible dans le numéro en ligne de janvier 2018 de Rapports sur la santé, vol. 29, no 1 (Numéro au catalogue82-003-X).

Ce numéro de Rapports sur la santé contient un autre article «Tendances et corrélations de la fréquence de la consommation de fruits et de légumes, 2007 à 2014 ».

Coordonnées des personnes-ressources

Pour en savoir davantage sur l'article « Sclérose en plaques : prévalence et conséquences », communiquez avec Heather Gilmour (heather.gilmour@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Pour en savoir davantage sur l'article « Tendances et corrélations de la fréquence de fruits et de légumes, 2007 à 2014 », communiquez avec le service de relations avec les médias de Santé Canada au 613-957-2983.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la publication Rapports sur la santé, communiquez avec Janice Felman au 613-799-7746 (janice.felman@canada.ca), Division de l'analyse de la santé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :