Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête annuelle sur les industries manufacturières, 2016

Diffusion : 2017-12-22

Revenus des biens fabriqués – Canada

620 milliards de dollars

2016

0,9 % hausse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – T.-N-L.

5,5 milliards de dollars

2016

-14,0 % baisse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Î.-P.-É.

1,9 milliard de dollars

2016

7,9 % hausse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – N.-É.

8,2 milliards de dollars

2016

7,6 % hausse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – N.-B.

15,2 milliards de dollars

2016

-7,3 % baisse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Qc

148,9 milliards de dollars

2016

1,9 % hausse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Ont.

297,5 milliards de dollars

2016

2,6 % hausse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Man.

17,1 milliards de dollars

2016

0,4 % hausse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Sask.

14,2 milliards de dollars

2016

-2,7 % baisse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Alb.

63,8 milliards de dollars

2016

-8,8 % baisse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – C.-B.

48,0 milliards de dollars

2016

6,1 % hausse

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Yn

x

2016

x

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – T.N.-O.

49,4 millions de dollars

2016

x

(variation annuelle)

Revenus des biens fabriqués – Nt

x

2016

x

(variation annuelle)

Le revenu total déclaré par les fabricants canadiens a augmenté de 0,9 % ou de 6 milliards de dollars par rapport à 2015 pour s'établir à 664 milliards de dollars en 2016. Cette augmentation fait suite à une baisse de 5 milliards de dollars ou de 0,8 % en 2015. Les dépenses totales étaient relativement inchangées, affichant une légère baisse de 203 millions de dollars ou de moins de 0,1 %.

Le revenu tiré des biens fabriqués a augmenté de 0,9 %, en hausse de 5 milliards de dollars pour s'établir à 620 milliards de dollars, et il représentait 93 % de tous les revenus des fabricants canadiens en 2016. L'écart de 44 milliards de dollars entre le revenu total et le revenu tiré des biens fabriqués représente le revenu provenant des placements financiers, de la vente de biens achetés pour la revente (tels quels) et d'activités commerciales non liées à la fabrication, comme les activités du commerce de gros. En plus du revenu tiré de la vente des biens fabriqués, le revenu provenant de ces biens inclut également le revenu provenant des frais de service de fabrication et de travail à forfait, ainsi que des travaux de réparation. Dans ces cas, seule la main-d'œuvre est facturée, car les matériaux et les produits appartiennent aux clients.

Le coût total des matières et fournitures a suivi le rythme du revenu tiré des biens fabriqués, affichant une hausse de 0,9 % (+3 milliards de dollars), et représentait 63 % des dépenses totales en 2016. La fabrication de matériel de transport (77 %) et la fabrication de produits du pétrole et du charbon (85 %) affichaient la proportion la plus élevée du coût des matières et fournitures par rapport aux dépenses totales, le plus faible ratio ayant été déclaré pour la fabrication de boissons et de produits du tabac (44 %).

Le coût total de l'énergie et de l'électricité a fléchi de 1,3 % ou de 189 millions de dollars par rapport à 2015, et il représentait 2 % des dépenses totales en 2016. Le total des salaires et traitements a affiché une baisse de 0,1 % ou de 93 millions de dollars par rapport à 2015, et il représentait 14 % des dépenses totales.

Les hausses observées en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique ont en partie été contrebalancées par des baisses en Alberta et au Nouveau-Brunswick

En 2016, quatre provinces ont enregistré une baisse du revenu tiré des biens fabriqués, dont l'Alberta (en baisse de 6 milliards de dollars ou de 8,8 %), le Nouveau-Brunswick (en baisse de 1 milliard de dollars ou de 7,3 %), Terre-Neuve-et-Labrador (en baisse de 901 millions de dollars ou de 14,0 %) et la Saskatchewan (en baisse de 389 millions de dollars ou de 2,7 %).

Ces baisses ont été en partie contrebalancées par des hausses du revenu tiré des biens fabriqués déclarées en Ontario (en hausse de 7 milliards de dollars ou de 2,6 %), au Québec (en hausse de 3 milliards de dollars ou de 1,9 %), en Colombie-Britannique (en hausse de 3 milliards de dollars ou de 6,1 %), en Nouvelle-Écosse (en hausse de 578 millions de dollars ou de 7,6 %), à l'Île-du-Prince-Édouard (en hausse de 139 millions de dollars ou de 7,9 %), au Manitoba (en hausse de 65 millions de dollars ou de 0,4 %) et dans les territoires (en hausse de 38 millions de dollars ou de 57,4 %).

Le revenu tiré des biens fabriqués en Ontario augmente pour une cinquième année consécutive

Par rapport à l'année précédente, le revenu tiré des biens fabriqués en Ontario a augmenté de 2,6 % ou de 7 milliards de dollars pour s'établir à 298 milliards de dollars en 2016, ce qui représente la cinquième augmentation annuelle du revenu tiré des biens fabriqués. En Ontario, la fabrication de matériel de transport (108 milliards de dollars), d'aliments (34 milliards de dollars) et de produits chimiques (22 milliards de dollars) a représenté 55 % du revenu tiré des biens fabriqués en 2016.

En 2016, le revenu tiré des biens fabriqués a augmenté dans 14 des 21 industries, en hausse de 11 milliards de dollars au total. Les augmentations les plus fortes d'une année à l'autre ont été observées dans la fabrication de matériel de transport (en hausse de 6 milliards de dollars ou de 6,1 %) et dans la fabrication d'aliments (en hausse de 1 milliard de dollars ou de 3,5 %). Ces augmentations ont en partie été contrebalancées par des baisses dans la fabrication de produits du pétrole et du charbon (en baisse de 2 milliards de dollars ou de 14,2 %), de produits chimiques (en baisse de 807 millions de dollars ou de 3,6 %), de première transformation des métaux (en baisse de 435 millions de dollars ou de 2,4 %), dans les activités diverses de fabrication (en baisse de 154 millions de dollars ou de 2,1 %) et dans la fabrication de machines (en baisse de 50 millions de dollars ou de 0,3 %).

Le revenu tiré des biens fabriqués au Québec continue d'augmenter, en hausse pour une cinquième année consécutive

En 2016, le revenu tiré des biens fabriqués au Québec a augmenté de 1,9 %, en hausse de 3 milliards de dollars par rapport à 2015, pour s'établir à 149 milliards de dollars. Il s'agit de la cinquième année consécutive de croissance. Parmi les 21 industries manufacturières, 14 ont déclaré des augmentations totalisant 6 milliards de dollars en revenu tiré des biens fabriqués. Les industries ayant contribué à cette augmentation étaient la fabrication d'aliments (en hausse de 2 milliards de dollars ou de 8,6 %), de produits en bois (en hausse de 784 millions de dollars ou de 10,6 %), de machines (en hausse de 668 millions de dollars ou de 11,8 %) et de produits informatiques et électroniques (en hausse de 529 millions de dollars ou de 17,2 %). Des baisses de revenu dans sept secteurs de la fabrication totalisant 3 milliards de dollars ont en partie contrebalancé ces augmentations. La plus grande part de la diminution a été observée dans la fabrication de produits du pétrole et du charbon (en baisse de 2 milliards de dollars ou de 15,2 %) et de matériel de transport (en baisse de 386 millions de dollars ou de 1,8 %).

Contrairement à l'Ontario, le secteur de la fabrication au Québec n'est pas dominé par une industrie en particulier. Environ 51 % du revenu tiré des biens fabriqués dans la province provient de quatre industries, y compris la fabrication d'aliments (24 milliards de dollars), de matériel de transport (22 milliards de dollars), de première transformation des métaux (19 milliards de dollars) et de produits du pétrole et du charbon (10 milliards de dollars).

La Colombie-Britannique augmente son revenu pour une cinquième année consécutive

En Colombie-Britannique, le revenu tiré des biens fabriqués a augmenté de 6,1 %, en hausse de 3 milliards de dollars par rapport à 2015 pour s'établir à 48 milliards de dollars. Cela marque la cinquième année consécutive d'augmentation annuelle du revenu tiré des biens fabriqués. En 2016, 14 des 21 industries ont affiché une croissance par rapport à l'année précédente. Les industries ayant le plus contribué à cette hausse provinciale étaient la fabrication d'aliments (en hausse de 962 millions de dollars ou de 14,1 %), de première transformation des métaux, et de produits en bois (en hausse de 431 millions de dollars ou de 4,3 %). Les plus grandes diminutions ont été observées dans la fabrication de produits métalliques (en baisse de 332 millions de dollars ou de 12,3 %) et de produits du pétrole et du charbon.

Comme au Québec, la fabrication en Colombie-Britannique n'est pas concentrée dans une industrie précise. L'industrie la plus importante dans cette province, représentant 22 % du revenu tiré des biens fabriqués, est la fabrication de produits en bois (11 milliards de dollars), suivie de la fabrication d'aliments (8 milliards de dollars) et de la fabrication du papier (4 milliards de dollars).

Le revenu tiré des biens fabriqués dans les Prairies affiche une baisse pour une deuxième année consécutive

Dans la région des Prairies, le revenu tiré des biens fabriqués a diminué de 6 milliards de dollars, en baisse de 6,4 % par rapport à 2015 pour s'établir à 95 milliards de dollars. L'Alberta représentait la plus grande part de la diminution du revenu tiré des biens fabriqués, affichant une baisse de 6 milliards de dollars, ce qui représente une diminution de 8,8 % par rapport à l'année précédente. La Saskatchewan a connu une plus faible diminution (en baisse de 389 millions de dollars ou de 2,7 %), alors que le Manitoba a connu une faible croissance (en hausse de 65 millions de dollars ou de 0,4 %).

En 2016, 56 % du revenu tiré de la fabrication dans la région des Prairies provenait de la fabrication d'aliments (21 milliards de dollars), de produits chimiques (17 milliards de dollars) et de produits du pétrole et du charbon (15 milliards de dollars). Parmi les 21 secteurs de la fabrication, 15 ont affiché des baisses de leur revenu tiré de la fabrication. Les industries à l'origine de la plus grande part de cette baisse comprennent la fabrication de produits du pétrole et du charbon (en baisse de 2 milliards de dollars ou de 12,2 %), de machines (en baisse de 2 milliards de dollars ou de 19,2 %), de produits chimiques (en baisse de 1 milliard de dollars ou de 5,6 %) et de produits métalliques (en baisse de 922 millions de dollars ou de 12,0 %).

Le revenu tiré des biens fabriqués diminue pour une quatrième année consécutive dans les provinces de l'Atlantique

Dans les provinces de l'Atlantique, le revenu tiré des biens fabriqués a affiché une diminution de 4,3 % par rapport à 2015, en baisse de 1 milliard de dollars pour s'établir à 31 milliards de dollars. L'industrie ayant le plus contribué à cette baisse était la fabrication de produits du pétrole et du charbon. Il s'agit de la quatrième baisse annuelle consécutive du revenu tiré des biens fabriqués.

Dans les provinces de l'Atlantique, la fabrication était concentrée dans la fabrication de produits du pétrole et du charbon et la fabrication d'aliments. Ensemble, ces deux secteurs représentaient plus de la moitié du revenu provenant des biens fabriqués dans cette région.

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

Part du produit intérieur brut revenant au secteur de la fabrication

La Première Guerre mondiale a donné un élan au secteur de la fabrication dans l'économie canadienne. Celui-ci représentait 23 % du produit intérieur brut (PIB) canadien en 1917 et est passé à 24 % en 1920. Pendant la Grande Crise, la fabrication a ralenti pour atteindre un creux de 18 % en 1933, pour ensuite connaître un nouvel essor durant la Seconde Guerre mondiale. En 1943, la part du secteur de la fabrication dans le PIB a atteint un sommet sans précédent de 29 %.

Après la Seconde Guerre mondiale, la part du secteur de la fabrication dans le PIB a diminué, mais est demeurée importante pendant toute la période, représentant 24 % du PIB en 1966. De 1967 à 1991, le secteur de la fabrication a lentement régressé, passant de 23 % en 1967 à 16 % en 1991. Alors que sa part a de nouveau augmenté après 1992 pour atteindre 20 % en 2000, elle a affiché une forte baisse jusqu'en 2008 et s'est depuis stabilisée à environ 11 %.

Composition de l'industrie

En 2017, l'Enquête annuelle sur les industries manufacturières et de l'exploitation forestière (EAMEF) célèbre son 100e anniversaire. Pendant les 25 premières années de l'EAMEF, les trois sous-secteurs les plus importants au chapitre du revenu tiré des biens fabriqués étaient la fabrication d'aliments, de boissons et de tabac (26 %), de vêtements et textiles (15 %) et de la première transformation des métaux (10 %). Ces trois industries sont toutes liées aux matières premières et exigent une main-d'œuvre peu spécialisée.

Au cours des 25 dernières années, le sous-secteur de la fabrication d'aliments, de boissons et de tabac a perdu du terrain, détenant maintenant la deuxième plus grande part du secteur de la fabrication (15 %), derrière la fabrication de matériel de transport (20 %). La fabrication de vêtements et de textiles enregistre à l'heure actuelle la plus faible part de tous les sous-secteurs de la fabrication, représentant seulement 2 % du secteur. La première transformation des métaux a également perdu un peu de terrain, représentant 7 % de l'ensemble de la fabrication, derrière la fabrication de produits métalliques et de machines (11 %), des produits du pétrole (9 %) et des produits chimiques (8 %).

Graphique 1  Graphique 1: Part du produit intérieur brut provenant du secteur de la fabrication
Part du produit intérieur brut provenant du secteur de la fabrication

Graphique 2  Graphique 2: Part de revenu tiré des biens fabriqués par sous-secteur
Part de revenu tiré des biens fabriqués par sous-secteur

  Note aux lecteurs

Des changements ont été apportés à la méthodologie de l'Enquête annuelle sur les industries manufacturières et de l'exploitation forestière à partir de l'année de référence 2013. Les utilisateurs doivent donc faire preuve de prudence lorsqu'ils comparent les données courantes aux données historiques antérieures à 2013. Pour obtenir plus de renseignements sur les changements apportés à la méthodologie, consultez le document Programme intégré de la statistique des entreprises accessible à partir de la rubrique À la base des données de notre site Web.

Les données pour 2015 ont été révisées.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :