Tableau 3 
Crimes haineux déclarés par la police, selon l'infraction la plus grave, Canada, 2015 et 2016 

Crimes haineux déclarés par la police, selon l'infraction la plus grave, Canada, 2015 et 2016
Nombre 2015 – Race ou origine ethniqueNombre 2016 – Race ou origine ethniqueNombre 2015 – ReligionNombre 2016 – ReligionNombre 2015 – Orientation sexuelleNombre 2016 – Orientation sexuelleNombre 2015 – Autre motif1Nombre 2016 – Autre motif1Nombre 2015 – TotalNombre 2016 – Total
Infraction la plus grave                    
Infractions sans violence 327 329 339 323 55 49 46 31 785 740
Méfait à l'égard des biens liés au culte religieux2 1 0 58 61 0 0 0 0 59 61
Autre méfait 253 257 228 217 41 36 26 16 561 528
Incitation publique à la haine et encouragement au génocide2 19 36 19 14 5 5 7 9 53 68
Autres infractions sans violence3 54 36 34 31 9 8 13 6 112 83
Infractions avec violence  265 270 110 120 78 120 27 44 487 563
Total des voies de fait 126 132 27 30 45 66 7 16 206 245
Voies de fait simples (niveau 1) 84 101 17 20 29 46 6 10 137 178
Voies de fait armées ou causant des lésions corporelles (niveau 2) et voies de fait graves (niveau 3) 42 31 10 10 16 20 1 6 69 67
Menaces  75 71 53 43 14 25 9 17 155 163
Harcèlement criminel 32 26 14 29 11 17 4 5 62 78
Autres infractions avec violence4 32 41 16 18 8 12 7 6 64 77
Total   592 599 449 443 133 169 73 75 1 272 1 303
Note(s) :
Les renseignements qui figurent dans le présent tableau correspondent aux données déclarées par les services de police provinciaux et municipaux et par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), ces données représentant 94 % de la population du Canada. Par conséquent, ce tableau exclut un petit nombre de services de police qui ne participent pas au Programme de déclaration uniforme de la criminalité (DUC — version 2.2 pour 2015 et 2106), parmi lesquels figurent le service de police municipal de Calgary, Québec et Saint John. Toutefois, il comprend les comptes des services de police qui ne participent pas au Programme DUC (version 2.2), mais dont les affaires ont fait l'objet d'une enquête par d'autres corps policiers qui déclarent des données, comme la GRC, la Police provinciale de l'Ontario et la Sûreté du Québec.
Source(s) :
Statistique Canada, Centre canadien de la statistique juridique, Programme de déclaration uniforme de la criminalité fondé sur l'affaire.
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :