Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Activité aéroportuaire, 2016

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2017-07-31

Passagers embarqués et débarqués au Canada

140,2 millions

2016

5,0 % hausse

(variation annuelle)

Le nombre de passagers embarqués et débarqués dans les aéroports canadiens a atteint 140,2 millions en 2016, ce qui représente une hausse de 5,0 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit de la septième augmentation annuelle consécutive depuis le ralentissement économique de 2009.

L'augmentation des activités dans plusieurs grands aéroports du pays, y compris les aéroports internationaux de Toronto / Lester B. Pearson (+8,0 %), de Vancouver (+8,4 %), de Montréal / Pierre Elliott Trudeau (+6,3 %), de Winnipeg / James Armstrong Richardson (+6,0 %) et d'Halifax / Robert L. Stanfield (+5,6 %), a contribué à la forte croissance du trafic de passagers.

Un important feu de forêt survenu en mai 2016 a eu une incidence sur les activités de l'aéroport de Fort McMurray, en Alberta. Tout le trafic aérien commercial de l'aéroport a été interrompu jusqu'au début de juin. Le trafic de passagers à Fort McMurray a ainsi accusé une baisse de 29 % pour s'établir à 0,7 million de passagers en 2016, son niveau le plus bas depuis 2011.

Les trois secteurs ont connu une croissance en 2016 : le secteur intérieur a progressé de 4,8 % (+3,8 millions de passagers), le trafic international autre que transfrontalier a augmenté de 7,9 % (+2,2 millions de passagers), et le trafic transfrontalier (entre le Canada et les États-Unis) a crû de 2,7 % (+0,7 million de passagers).

Pour une troisième année consécutive, le trafic international de passagers autre que transfrontalier a connu une croissance supérieure (+7,9 %) à celle des secteurs du trafic intérieur et du trafic transfrontalier, et les aéroports internationaux de Toronto / Lester B. Pearson (+9,5 %) et de Vancouver (+15,2 %) ont tous deux enregistré de fortes hausses. Ensemble, ces aéroports ont représenté 67 % du nombre de passagers embarqués et débarqués (29,6 millions) pour des vols internationaux autres que transfrontaliers au Canada.

Le poids du fret chargé et déchargé aux aéroports canadiens a augmenté de 3,7 % en 2016 pour atteindre un peu plus de 1,2 million de tonnes. Le fret intérieur a crû de 4,6 %, pour s'établir à 553 000 tonnes. Le fret international autre que transfrontalier a augmenté de 7,0 %, pour atteindre 437 000 tonnes, tandis que le fret transfrontalier a diminué de 3,9 % pour se fixer à 226 000 tonnes.

Graphique 1  Graphique 1: Passagers embarqués et débarqués aux cinq principaux aéroports canadiens
Passagers embarqués et débarqués aux cinq principaux aéroports canadiens

Graphique 2  Graphique 2: Trafic aérien de passagers à Fort McMurray, Alberta
Trafic aérien de passagers à Fort McMurray, Alberta

Graphique 3  Graphique 3: Trafic aérien de passagers selon le secteur
Trafic aérien de passagers selon le secteur

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

Au début des années 1900, les aéroports du pays n'étaient guère plus que des terres agricoles servant également de champs d'aviation. À l'époque, les gouvernements s'intéressaient peu aux aéroports ou au transport aérien, car le gouvernement fédéral faisait la promotion du système ferroviaire national pour le transport du courrier et des voyageurs. La première politique aérienne du Canada, proclamée par l'adoption en 1919 de la Loi de la Commission de l'air, stipulait que le gouvernement ne devait pas accorder de ressources aux installations aériennes au même titre que celles accordées aux quais et aux installations portuaires et que les terrains d'atterrissage en milieu urbain devaient être fournis par les résidents de la région. En 1927, le gouvernement a toutefois revu sa politique et, dans le but d'améliorer les communications avec le Commonwealth britannique, décidé de financer la construction d'un premier aéroport civil, à Saint-Hubert (Québec). Les aéroports canadiens ont beaucoup évolué depuis, alors que les champs d'aviation d'autrefois ont fait place à des endroits occupés et pleins de vie qui servent de carrefours à des millions de voyageurs. En 2016, les aéroports canadiens ont servi plus de 140 millions de voyageurs.


  Note aux lecteurs

La présente enquête recueille des données sur les embarquements et les débarquements de passagers et sur les chargements et déchargements de fret dans les aéroports canadiens.

À chaque diffusion, les données de l'année précédente peuvent avoir été révisées.

Produits

De l'information analytique supplémentaire est maintenant offerte dans « Activité aéroportuaire : Trafic des transporteurs aériens aux aéroports canadiens », qui fait partie du bulletin de service Aviation (Numéro au catalogue51-004-X).

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :