Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Tarifs aériens, quatrième trimestre de 2016

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2017-06-28

Tarifs aériens, tarif de base moyen

220,70 $

Quatrième trimestre de 2016

-5,0 % baisse

(variation d'une année à l'autre)

Les tarifs aériens de base au Canada, intérieurs et internationaux combinés, ont atteint en moyenne 220,70 $ au quatrième trimestre, en baisse de 5,0 % par rapport au même trimestre en 2015, ce qui poursuit une tendance à la baisse amorcée au deuxième trimestre de 2015.

Graphique 1  Graphique 1: Tarifs aériens intérieurs et internationaux moyens
Tarifs aériens intérieurs et internationaux moyens

Le tarif intérieur moyen a diminué de 6,1 % comparativement au même trimestre de l'année précédente pour se chiffrer à 163,80 $, alors que le tarif international moyen a reculé de 6,9 % pour s'établir à 282,60 $.

Les tarifs intérieurs moyens ont fléchi dans toutes les villes d'embarquement choisies au Canada. Les baisses ont varié de 1,5 % à Regina à 8,2 % à Montréal.

Après avoir été délogé par Vancouver au trimestre précédent, Toronto (189,50 $) a enregistré encore une fois le tarif aérien intérieur moyen le plus élevé parmi les principales villes au quatrième trimestre. Ces deux villes, ainsi que Winnipeg (178,20 $), sont les seules à avoir enregistré des tarifs intérieurs moyens supérieurs à la moyenne nationale. Par ailleurs, Saskatoon (147,50 $) a affiché le tarif aérien intérieur moyen le plus faible pour un neuvième trimestre consécutif.

Graphique 2  Graphique 2: Tarifs aériens intérieurs moyens pour 10 principales villes canadiennes
Tarifs aériens intérieurs moyens pour 10 principales villes canadiennes

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

Le 1er septembre 1937, la première compagnie aérienne nationale du Canada, Trans-Canada Air Lines, a lancé ses activités de transport de passagers. La compagnie a utilisé son nouvel aéronef Lockheed Electra pour effectuer son premier vol régulier avec deux passagers à bord. L'avion a décollé de Vancouver et s'est rendu à l'aéroport Boeing Field, à Seattle, en 50 minutes. Le tarif aérien était alors de 7,90 $ l'aller et de 14,20 $ l'aller-retour.

L'année suivante, un règlement a été mis en place dans le but de protéger les compagnies aériennes. Cette surveillance réglementaire des tarifs est demeurée en vigueur de façon pratiquement inchangée jusqu'en 1984, année où le Canada a commencé à prendre des mesures afin d'ouvrir le marché du transport aérien aux concurrents. Ces mesures ont par la suite mené à l'adoption de la Loi sur les transports nationaux en 1987.

Lorsque l'on tient compte de la hausse générale des prix ou de l'inflation, l'effet de ces réformes réglementaires semble avoir été minime au départ, puisque les tarifs aériens ont légèrement augmenté jusqu'en 2000.

Toutefois, les tarifs de base moyens affichent depuis une baisse constante attribuable non seulement à l'augmentation de la concurrence, mais aussi au dégroupage des prix des billets en un tarif de base inférieur assorti de frais supplémentaires (frais d'améliorations aéroportuaires, repas et enregistrement des bagages) et, plus récemment, à la diminution des prix du carburéacteur.


  Note aux lecteurs

Les tarifs aériens moyens sont des tarifs de base et ils n'englobent pas la taxe sur les produits et services, les taxes sur le transport aérien ou les frais d'utilisation, tels que les frais d'améliorations aéroportuaires ou les frais supplémentaires pour le carburant.

Les tarifs aériens moyens sont calculés pour chaque étape de vol. Lorsque le passager monte à bord de l'aéronef à un aéroport et quitte l'aéronef à un autre aéroport, cela est considéré comme une étape de vol.

L'Enquête sur la base tarifaire porte sur Air Canada (y compris Air Canada rouge), Jazz, les partenaires régionaux canadiens à code partagé d'Air Canada, Air Transat et WestJet.

Les données qui figurent dans le présent communiqué trimestriel ne sont pas désaisonnalisées.

Les données des deuxième et troisième trimestres de 2016 ont été révisées.

L'Enquête sur la base tarifaire fait actuellement l'objet d'un remaniement.

Produits

Il est également possible de consulter des tableaux sommaires.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Pour obtenir de l'information sur les définitions, les sources de données et la méthodologie actuelles, voir la page de l'Enquête sur la base tarifaire sous l'onglet Informations connexes. Les utilisateurs qui souhaitent en savoir davantage à propos du remaniement peuvent communiquer avec nous (statcan.transportationstats-statistiquesdutransport.statcan@canada.ca).

Date de modification :