Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Transport ferroviaire, 2015

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2017-03-31

Les recettes d'exploitation de l'industrie ferroviaire du Canada ont connu une légère augmentation de 0,6 % par rapport à 2014 pour atteindre 14,4 milliards de dollars en 2015. Les recettes tirées du transport de marchandises, qui ont constitué 91,2 % des recettes totales, ont crû de 0,3 % pour atteindre 13,1 milliards de dollars. Parallèlement, les recettes tirées du transport de voyageurs ont progressé de 9,1 % pour atteindre 304,3 millions de dollars.

En 2015, les dépenses d'exploitation ont diminué de 5,3 % pour se fixer à 10,0 milliards de dollars. Le volume total de diesel consommé a diminué de 3,4 % pour atteindre 2,0 milliards de litres, par rapport à 2,1 milliards de litres en 2014, alors que le coût total du diesel a diminué de 28,6 %. Par conséquent, le ratio d'exploitation (c'est-à-dire la part des dépenses d'exploitation de l'industrie par rapport à ses recettes d'exploitation) a diminué pour passer de 0,73 à 0,69.

Le nombre moyen d'employés a diminué de 1,9 % par rapport à 2014 pour se chiffrer à 32 051 en 2015. Le salaire annuel moyen a augmenté de 2,2 % pour atteindre presque 93 000 $ par année.

L'industrie du transport ferroviaire au Canada exige des capitaux considérables et les actifs totaux ont atteint 27,8 milliards de dollars en 2015. En ce qui concerne le matériel roulant, le nombre de wagons de marchandises a diminué de 3,7 %, tandis que le nombre de locomotives (+0,6 %) et de voitures de voyageurs (+1,9 %) a augmenté. Un peu plus de 63 000 de kilomètres de voie ferrée étaient en exploitation en 2015, en hausse de 1,1 % par rapport à 2014 ; il s'agit d'une première augmentation depuis 2005.

Le kilométrage total des wagons de marchandises a reculé de 1,1 % en 2015 en raison d'une diminution de 4,7 % du kilométrage des wagons de marchandises vides. Les wagons de marchandises chargés, pour leur part, ont augmenté leur kilométrage de 0,7 %. Le kilométrage total des voitures de voyageurs a progressé de 24,5 %, mettant ainsi fin à une tendance récente à la baisse.

La croissance d'une année à l'autre du volume de fret plafonne

En 2015, le volume de marchandises transportées par les compagnies ferroviaires canadiennes a diminué de 1,4 % pour se chiffrer à 304,9 millions de tonnes. Il s'agit de la première baisse d'une année à l'autre depuis 2009. Les augmentations des volumes de minerais et de concentrés de fer (+5,7 millions de tonnes) et de potasse (+1,0 million de tonnes) ont été contrebalancées par des baisses des volumes de charbon (-6,3 millions de tonnes), de mazout et de pétrole brut (-3,9 millions de tonnes) et de blé (-2,0 millions de tonnes). En 2015, plus de la moitié (56,7 %) de tous les chargements ferroviaires, selon le poids, provenaient de trois provinces : la Colombie-Britannique (61,3 millions de tonnes), l'Alberta (59,1 millions de tonnes) et la Saskatchewan (52,4 millions de tonnes).

De 2014 à 2015, les marchandises chargées dans des conteneurs sur wagons plats ont augmenté de 2,3 % pour atteindre 36,4 millions de tonnes, tandis que les marchandises chargées dans des remorques sur wagons plats ont diminué de 28,1 % pour atteindre 329 113 tonnes. Les expéditions de charbon et de blé ont diminué en 2015, mais elles ont continué de représenter les principaux produits selon le poids. Les six principaux produits expédiés par des transporteurs ferroviaires canadiens ont représenté 43,4 % du tonnage total en 2015.

Tendances, 2010 à 2015

Augmentation des recettes et des dépenses d'exploitation

De 2010 à 2015, les recettes totales d'exploitation générées par les transporteurs ferroviaires canadiens ont augmenté de 36,1 %, tandis que les dépenses d'exploitation totales ont augmenté de 15,9 %. Le coût total du carburant diesel a augmenté de 10,9 % durant cette période, tandis que la consommation totale de carburant diesel a augmenté de 5,3 %.

Graphique 1  Graphique 1: Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2010 à 2015
Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2010 à 2015

Du point de vue de la production, le tonnage des marchandises payantes a augmenté de 5,7 % comparativement à 2010 pour s'établir à 331,5 millions de tonnes métriques en 2015. Le nombre de voyageurs payants a diminué de 8,8 % au cours de la même période.

Moins de voies, moins de matériel roulant, moins d'employés

De 2010 à 2015, le nombre de voies ferrées exploitées a diminué de 5,0 % pour s'établir à un peu plus de 63 000 kilomètres. Durant la même période, le nombre de wagons de marchandises a reculé de 21,8 %, le nombre de locomotives s'est accru de 14,5 %, et le nombre de voitures de passagers a connu une augmentation de 2,3 %.

Le nombre d'employés est demeuré pratiquement le même de 2010 à 2015, en très légère hausse de 0,1 %, tandis que la rémunération totale a augmenté de 21,6 % et la rémunération horaire moyenne a augmenté de 14,8 % pour atteindre 39,50 $ par heure.

Graphique 2  Graphique 2: Volume total de fret transporté par réseau ferroviaire, 2010 à 2015
Volume total de fret transporté par réseau ferroviaire, 2010 à 2015

Graphique 3  Graphique 3: Volume de fret ferroviaire selon les principaux produits, 2010 à 2015
Volume de fret ferroviaire selon les principaux produits, 2010 à 2015

L'histoire du Canada racontée en chiffres; #EnChiffres

Dans le but de souligner le 150e anniversaire du pays, Statistique Canada propose des instantanés de notre riche histoire statistique.

Rien n'est plus étroitement lié à l'histoire du Canada que la construction des chemins de fer reliant l'Atlantique au Pacifique – des rubans d'acier qui unissent notre pays. Le lien a été terminé le 7 novembre 1885 à Craigellachie, en Colombie-Britannique, lorsque la cérémonie de pose du dernier crampon a achevé la construction du Chemin de fer Canadien Pacifique.

Le 23 octobre 1917, durant la Première Guerre mondiale, des représentants des chemins de fer canadiens – y compris le Canadien Pacifique, la Grand Trunk et le Canadien National – se sont réunis pour former un conseil d'administration bénévole national, l'Association canadienne des chemins de fer pour la défense nationale. L'association avait pour but d'accélérer le retour des wagons de marchandises des États-Unis pour contribuer à l'effort de guerre canadien. Le Conseil de guerre des chemins de fer du Canada, de son nouveau nom, a été dissous après la guerre, mais a poursuivi ses travaux en tant qu'Association des chemins de fer du Canada, laquelle célèbre son centenaire cette année.

Aujourd'hui, le transport ferroviaire sur ligne principale (classe 1) et les chemins de fer de courtes lignes demeurent un pilier important de l'économie canadienne. En 2015, par exemple, l'industrie ferroviaire canadienne a transporté près de 331,5 millions de tonnes de marchandises d'un bout à l'autre du pays, sur une distance totalisant plus de 63 000 kilomètres de voies ferrées.

  Note aux lecteurs

La présente publication est fondée sur deux sources de données, à savoir une enquête annuelle, ainsi qu'un fichier de données statistiques administratives sur l'origine et la destination des marchandises provenant de Transports Canada. L'enquête annuelle recueille des données financières, d'exploitation et sur l'emploi à partir d'un recensement des chemins de fer canadiens offrant des services de transport de marchandises et de voyageurs.

Le fichier des statistiques sur l'origine et la destination des marchandises observe les mouvements de la marchandise transportée par le Canadien National (CN), le Canadien Pacifique (CP), les transporteurs qui ont des mouvements interréseaux avec le CN et le CP, ainsi qu'un certain nombre de transporteurs régionaux et sur courtes distances qui n'ont pas de mouvements interréseaux avec le CN ni le CP.

Les données regroupées sont disponibles pour le Canada et certaines régions géographiques.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :