Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Étude : Résultats sur le marché du travail des femmes ayant immigré au Canada à titre de personne à charge d'un demandeur principal de la catégorie de l'immigration économique

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2017-02-27

Le système de points servant à la sélection des immigrants a des répercussions sur les caractéristiques des couples d'immigrants admis au Canada, ainsi que sur les résultats sur le marché du travail des familles immigrantes. Par exemple, les immigrantes qui accompagnaient, à leur arrivée, leur conjoint qui était un demandeur principal de la catégorie de l'immigration économique étaient plus éduquées, et étaient plus susceptibles de maîtriser l'anglais ou le français, d'avoir un emploi après leur arrivée et d'avoir un revenu supérieur à celui des femmes qui faisaient partie de la catégorie de la famille à leur arrivée.

Une nouvelle étude, intitulée « Résultats sur le marché du travail des femmes ayant immigré au Canada à titre de personne à charge d'un demandeur principal de la catégorie de l'immigration économique », compare les caractéristiques et les résultats sur le marché du travail des immigrantes qui sont arrivées au Canada à titre de conjointe d'un demandeur principal de la catégorie de l'immigration économique et à titre d'immigrante de la catégorie de la famille.

Le système de points servant à la sélection des immigrants économiques permet de sélectionner directement les demandeurs principaux en fonction de leur capacité éventuelle d'intégrer le marché du travail canadien, notamment en fonction du niveau de scolarité et de la maîtrise des langues officielles. Lorsque ces demandeurs principaux sont mariés ou sont en union de fait, leur conjoint ou partenaire a souvent des caractéristiques semblables. Par exemple, parmi les hommes mariés ayant fait des études universitaires qui étaient des demandeurs principaux de la catégorie de l'immigration économique, la conjointe de plus de 70 % d'entre eux avait fait des études universitaires.

Dans l'échantillon d'immigrants adultes arrivés au Canada entre 1990 et 2009, 54 % de toutes les femmes qui étaient la conjointe d'un immigrant économique avaient un diplôme universitaire au moment de leur arrivée, par rapport à environ 30 % des femmes mariées ou conjointes de fait de la catégorie de la famille. Environ 70 % des conjointes d'immigrants économiques connaissaient au moins une des langues officielles au moment de leur arrivée, par rapport à environ 61 % des femmes de la catégorie de la famille. Les conjointes des immigrants économiques étaient aussi plus âgées que les conjointes de la catégorie de la famille.

Les différences en ce qui concerne les caractéristiques à l'arrivée ont persisté au fil du temps passé au Canada, et étaient reflétées dans les résultats sur le marché du travail. En 2010, près de 74 % des conjointes d'immigrants économiques avaient un emploi. Ce pourcentage était plus élevé de 8 points de pourcentage que celui des femmes qui faisaient partie de la catégorie de la famille à leur arrivée. De même, les conjointes d'immigrants économiques gagnaient en moyenne 829 $ par semaine en 2010, par rapport à 742 $ pour les femmes qui faisaient partie de la catégorie de la famille à leur arrivée.

150e anniversaire du Canada : perspective historique sur les jeunes conjointes immigrantes

L'évolution des normes en ce qui concerne l'âge au premier mariage est évidente en ce qui concerne l'immigration au Canada au cours du vingtième siècle et au début du vint-et-unième siècle. Des données du fichier d'établissement des immigrants d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada indiquent qu'au cours des dernières années, moins de 2 % des hommes et environ 3 % des femmes âgés de 15 à 19 ans étaient mariés au moment de leur arrivée au Canada. Cela n'a pas toujours été le cas.

Pendant la majorité des années de la période de 1933 à 1976, années pour lesquelles il existe des données archivées, au moins 15 % des femmes âgées de 15 à 19 ans qui ont immigré étaient déjà mariées à leur arrivée au Canada. Cette proportion est passée à un peu plus de 70 % en 1945 et 1946, tandis que plus de 4 300 femmes mariées âgées de 15 à 19 ans ont immigré au pays. Au cours des années 1960 et 1970, plusieurs jeunes mariées sont arrivées au Canada. Environ 20 % à 25 % des jeunes femmes étaient mariées au moment de leur arrivée au Canada.

La part de jeunes hommes mariés au moment de l'immigration est demeurée faible, soit moins de 2 % chaque année au cours de la période de 1933 à 1976, et tout au long des années 1990 et 2000.

Graphique 1  Graphique 1: Immigrants âgés de 15 à 19 ans à leur arrivée – pourcentage d'immigrants mariés à leur arrivée, par sexe et années sélectionnées
Immigrants âgés de 15 à 19 ans à leur arrivée – pourcentage d'immigrants mariés à leur arrivée, par sexe et années sélectionnées

Produits

Le document de recherche « Résultats sur le marché du travail des femmes ayant immigré au Canada à titre de personne à charge d'un demandeur principal de la catégorie de l'immigration économique », qui fait partie de la Série de documents de recherche, Direction des études analytiques (Numéro au catalogue11F0019M), est maintenant accessible.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Elizabeth Richards au 613-863-4623 (elizabeth.richards@canada.ca), Direction des études analytiques.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :