Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur la population active, mai 2016

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2016-06-10

L'emploi a peu varié en mai (+14 000 ou +0,1 %). Comme les personnes à la recherche de travail étaient moins nombreuses, le taux de chômage a diminué de 0,2 point de pourcentage pour s'établir à 6,9 %, soit le taux le plus bas depuis juillet 2015.

L'emploi à temps plein a progressé de 61 000 en mai. Cette hausse a été en grande partie contrebalancée par une baisse de 47 000 de l'emploi à temps partiel.

Au cours des 12 mois ayant pris fin en mai, l'emploi a augmenté de 109 000 (+0,6 %), du fait de la croissance du travail à temps plein. Durant la même période, le nombre d'heures travaillées s'est accru de 0,8 %.

Graphique 1  Graphique 1: Emploi
Emploi

En mai, l'emploi a progressé tant chez les hommes que chez les femmes de 55 ans et plus, alors qu'il a diminué chez les jeunes de 15 à 24 ans. Les autres groupes démographiques ont connu peu de variation.

À l'échelle provinciale, l'emploi a augmenté au Québec, en Ontario, au Manitoba et à l'Île-du-Prince-Édouard, mais il a diminué en Alberta et en Nouvelle-Écosse.

Il y avait plus de personnes travaillant dans le secteur des « autres services », dans les administrations publiques, dans le secteur de la construction, dans le secteur des services aux entreprises, des services relatifs aux bâtiments et des autres services de soutien, dans les services d'enseignement ainsi que dans le secteur de la fabrication. Ces hausses ont été partiellement contrebalancées par des baisses qui ont eu lieu dans le commerce de gros et de détail, dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale, ainsi que dans le secteur des ressources naturelles.

Le nombre d'employés du secteur public a augmenté en mai, alors que le nombre d'employés du secteur privé et le nombre de travailleurs autonomes ont peu varié.

Ajusté en fonction des concepts américains, le taux de chômage au Canada s'est établi à 5,9 % en mai, comparativement à 4,7 % aux États-Unis.

Graphique 2  Graphique 2: Taux de chômage
Taux de chômage

L'emploi progresse chez les 55 ans et plus, et baisse chez les jeunes

En mai, l'emploi chez les hommes de 55 ans et plus a progressé de 25 000, entraînant une baisse de 0,8 point de pourcentage de leur taux de chômage, celui-ci passant à 6,0 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi chez les hommes de ce groupe d'âge a augmenté de 71 000 (+3,6 %), en raison principalement de la croissance de leur population (+157 000 ou +3,2 %).

Chez les femmes de 55 ans et plus, l'emploi a progressé de 20 000 en mai, et le taux de chômage a baissé de 0,4 point de pourcentage pour s'établir à 5,1 %. Au cours des 12 mois ayant pris fin en mai, l'emploi dans ce groupe a augmenté de 88 000 (+5,5 %) et la population, de 158 000 (+3,0 %).

Chez les personnes de 25 à 54 ans, l'emploi était pratiquement inchangé en mai, et le taux de chômage s'est établi à 6,0 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi a augmenté de 38 000 (+0,7 %) chez les femmes de ce groupe, alors qu'il a peu varié chez les hommes.

L'emploi chez les jeunes de 15 à 24 ans a diminué de 35 000 en mai, portant la baisse à 82 000 (-3,3 %) au cours des 12 derniers mois. La population des jeunes a diminué de 48 000 (-1,1 %) par rapport à 12 mois plus tôt. En mai, leur taux de chômage a peu varié, se fixant à 13,3 %, car ils étaient moins nombreux à être actifs sur le marché du travail.

L'emploi augmente au Québec et en Ontario, et diminue en Alberta

Au Québec, l'emploi a augmenté de 22 000 en mai, ce qui représente la première hausse depuis juillet 2015. Le taux de chômage a diminué de 0,4 point de pourcentage pour passer à 7,1 %. Par rapport à mai 2015, la province a connu peu de variation de l'emploi.

En Ontario, l'emploi a aussi augmenté de 22 000 en mai, entraînant une baisse de 0,4 point de pourcentage du taux de chômage, celui-ci passant à 6,6 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans cette province a augmenté de 79 000 (+1,1 %).

En mai, l'emploi a progressé de 2 900 au Manitoba, et le taux de chômage s'est établi à 5,9 %. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province était pratiquement inchangé.

En Alberta, l'emploi a diminué de 24 000 en mai. Cette baisse s'est répartie dans plusieurs secteurs, et des pertes notables ont été observées dans le secteur des ressources naturelles (-12 000 ou -8,2 %). Le nombre total d'heures travaillées dans l'ensemble des secteurs a diminué de 5,1 % en mai, ce qui représente la baisse mensuelle la plus forte en 30 ans. Ces baisses ont coïncidé avec les feux de forêt dans le nord de l'Alberta, qui ont eu des répercussions sur les activités des entreprises dans un certain nombre de secteurs, y compris celui de l'extraction de pétrole et de gaz.

En mai, le taux de chômage en Alberta a augmenté de 0,6 point de pourcentage pour s'établir à 7,8 %. Au cours des 12 mois ayant pris fin en mai, l'emploi dans la province a diminué de 54 000 (-2,3 %).

En Nouvelle-Écosse, l'emploi a baissé de 3 600 en mai. Toutefois, comme le nombre de personnes actives sur le marché du travail a aussi diminué, le taux de chômage s'est maintenu à 8,3 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans la province a connu peu de variation.

Perspective sectorielle

Dans le secteur des « autres services », comme ceux relatifs aux groupes de citoyens et aux organisations professionnelles ainsi qu'aux ménages privés, l'emploi a progressé de 24 000 en mai. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi n'a pas beaucoup varié dans ce secteur.

En mai, l'emploi dans les administrations publiques a augmenté de 19 000, et cette hausse est en partie attribuable au Recensement de 2016. Au cours des 12 mois ayant pris fin en mai, l'emploi dans ce secteur a progressé de 44 000 (+5,0 %). Une partie de cette hausse tient au fait que l'emploi dans ce secteur se situait à un niveau bas en mai 2015.

Le secteur de la construction comptait 19 000 travailleurs de plus en mai. Comparativement à 12 mois plus tôt, le nombre de personnes en emploi dans ce secteur a augmenté de 42 000 (+3,1 %), et la totalité de la hausse a eu lieu depuis novembre.

Dans le secteur des services aux entreprises, des services relatifs aux bâtiments et des autres services de soutien, l'emploi a progressé de 17 000 en mai, après avoir connu une baisse d'une ampleur similaire en avril. Par rapport à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce secteur était presque inchangé.

Les services d'enseignement ont affiché une hausse de l'emploi de 14 000 en mai, mais peu de variation comparativement à 12 mois plus tôt.

Après deux mois de baisses, l'emploi dans le secteur de la fabrication a progressé de 12 000 (+0,7 %) en mai. Comparativement à 12 mois plus tôt, l'emploi dans ce secteur a légèrement baissé (-1,4 %).

En mai, le nombre de personnes travaillant dans le commerce de gros et de détail a diminué de 41 000, la majeure partie de cette baisse étant survenue dans le commerce de détail. Par rapport à 12 mois plus tôt, toutefois, l'emploi dans ce secteur était essentiellement inchangé.

En mai, 25 000 personnes de moins travaillaient dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale. Malgré cette baisse, l'emploi dans ce secteur était en hausse de 32 000 (+1,4 %) par rapport à 12 mois plus tôt.

L'emploi dans le secteur des ressources naturelles a diminué de 16 000 en mai, poursuivant une tendance à la baisse prolongée qui remonte à 2014. Au cours des 12 mois ayant pris fin en mai, l'emploi dans ce secteur a diminué de 37 000 (-10,4 %), et l'essentiel de cette baisse est survenu en Alberta.

Le nombre d'employés du secteur public a augmenté de 30 000 en mai, portant à 70 000 (+2,0 %) la hausse par rapport à 12 mois plus tôt. Quant aux employés du secteur privé et aux travailleurs autonomes, leur nombre a peu varié en mai, aussi bien par rapport à avril que par rapport à mai 2015.

L'emploi d'été chez les étudiants

De mai à août, l'Enquête sur la population active (EPA) recueille des données sur le marché du travail concernant les jeunes de 15 à 24 ans qui fréquentaient l'école à temps plein en mars et qui ont l'intention de retourner aux études à temps plein à l'automne. Les résultats de l'enquête réalisée en mai fournissent les premiers indicateurs du marché des emplois d'été, particulièrement chez les étudiants de 20 à 24 ans, puisque bon nombre des étudiants âgés de 15 à 19 ans n'ont pas encore terminé les cours pour l'été. Les données de juin, de juillet et d'août jetteront plus d'éclairage sur le marché des emplois d'été. Les données publiées ne sont pas désaisonnalisées et, par conséquent, les comparaisons ne peuvent être faites que pour le même mois les années précédentes.

Le taux d'emploi des étudiants de 20 à 24 qui retourneront aux études, c'est-à-dire le nombre de ceux qui travaillent exprimé en pourcentage de la population de ce groupe, s'est établi à 59,5 % en mai, soit un taux semblable à celui observé 12 mois plus tôt. Le taux de chômage de ce groupe s'est établi à 13,8 % en mai, ce qui est presque inchangé par rapport à mai 2015.

Comparaison entre le Canada et les États-Unis

Ajusté en fonction des concepts américains, le taux de chômage au Canada était de 5,9 % en mai, contre 4,7 % aux États-Unis. Par rapport à mai 2015, le taux de chômage était inchangé au Canada, alors qu'il a diminué de 0,8 point de pourcentage aux États-Unis.

Le taux d'activité au Canada (après ajustement selon les concepts américains) était de 65,5 % en mai, comparativement à 62,6 % aux États-Unis.

En mai, le taux d'emploi au Canada (ajusté en fonction des concepts américains) s'est fixé à 61,7 %, comparativement à 59,7 % aux États-Unis. Par rapport à 12 mois plus tôt, le taux d'emploi a diminué de 0,3 point de pourcentage au Canada, alors qu'il a augmenté de 0,3 point de pourcentage aux États-Unis.

Pour en savoir plus sur les comparaisons entre le Canada et les États-Unis, consultez l'article « Mesure de l'emploi et du chômage au Canada et aux États-Unis – une comparaison ».

Feux de forêt dans la région de Fort McMurray : répercussions sur la collecte et les estimations de l'Enquête sur la population active

En raison des feux de forêt qui ont touché le nord de l'Alberta et qui ont entraîné l'évacuation des résidents de la région de Fort McMurray, les données de l'EPA pour le mois de mai n'ont pas été recueillies dans l'agglomération de recensement de Wood Buffalo.

La population de Fort McMurray représente 2 % de la population de l'Alberta. Par conséquent, les répercussions de l'absence de collecte de données sur la population active à Fort McMurray sont minimes pour les estimations provinciales de l'emploi, et négligeables pour les estimations nationales.

Les répercussions sont plus importantes pour les petites régions infraprovinciales où se situe Fort McMurray, particulièrement la région économique de Wood Buffalo–Cold Lake, dont la population est constituée à 60 % de résidents de Fort McMurray. À partir de techniques statistiques standard, les données manquantes pour Fort McMurray ont été remplacées par des valeurs de substitution obtenues de répondants similaires de régions avoisinantes. À noter que les estimations pour les régions économiques sont présentées sous forme de moyennes mobiles de trois mois, ce qui réduit l'effet de l'absence de collecte des données sur la population active.

La collecte courante de l'EPA dans toutes les autres régions du Canada n'a pas été touchée et s'est déroulée du dimanche 22 mai au mardi 31 mai. La semaine de référence de l'EPA en mai allait du dimanche 15 mai au samedi 21 mai.

Statistique Canada connaît bien les circonstances difficiles que traversent les résidents de Fort McMurray. La décision de reprendre la collecte des données de l'EPA à Fort McMurray sera prise en collaboration avec les administrations provinciales et locales de l'Alberta.




  Note aux lecteurs

Les estimations de l'Enquête sur la population active (EPA) pour le mois de mai sont établies à partir de données recueillies au cours de la semaine du 15 au 21 mai.

Les estimations tirées de l'EPA sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Par conséquent, les estimations mensuelles se caractériseront par une plus grande variabilité que les tendances observées sur de plus longues périodes. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, voir l'article intitulé « Interprétation des variations mensuelles de l'emploi provenant de l'Enquête sur la population active ». Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité sont également sujettes à une plus grande variabilité. Pour une explication de la variabilité d'échantillonnage touchant les estimations et de la façon d'évaluer cette variabilité à l'aide de l'erreur-type, consultez la section relative à la qualité des données, qui figure dans la publication Information sur la population active (Numéro au catalogue71-001-X).

La présente analyse porte sur les différences entre les estimations qui sont statistiquement significatives à un niveau de confiance de 68 %.

Les estimations de l'EPA sont les premières d'une série d'estimations des indicateurs du marché du travail publiés par Statistique Canada, y compris les indicateurs provenant de programmes tels que l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH), les Statistiques de l'assurance-emploi, et l'Enquête sur les postes vacants et les salaires. Pour en savoir davantage sur les différences conceptuelles entre les estimations de l'emploi provenant de l'EPA et celles provenant de l'EERH, consultez la section 8 du Guide de l'Enquête sur la population active (Numéro au catalogue71-543-G).

Le taux d'emploi représente le nombre de personnes occupées exprimé en pourcentage de la population de 15 ans et plus. Le taux d'emploi d'un groupe particulier (les jeunes âgés de 15 à 24 ans, par exemple) est le nombre de personnes occupées dans ce groupe exprimé en pourcentage de la population dans le même groupe.

Le taux de chômage représente le nombre de chômeurs exprimé en pourcentage de la population active (personnes occupées et chômeurs).

Le taux d'activité représente le nombre de personnes occupées et de chômeurs exprimé en pourcentage de la population.

Désaisonnalisation

À moins d'indication contraire, les estimations du présent communiqué sont désaisonnalisées, ce qui facilite les comparaisons, car les effets des variations saisonnières sont supprimés. Pour obtenir des renseignements sur la désaisonnalisation, voir le document intitulé Données désaisonnalisées — Foire aux questions.

Le graphique 1 illustre la tendance-cycle des données de l'emploi. Ces données représentent une version lissée de séries chronologiques désaisonnalisées, qui fournit de l'information sur les mouvements à plus long terme, y compris les changements de direction de ces mouvements sous-jacents aux séries. Ces données figurent dans le tableau CANSIM 282-0087 pour la série de l'emploi à l'échelle du Canada. Pour en savoir plus, voir le Blogue de StatCan et les Estimations de la tendance-cycle — Foire aux questions.

Prochaine diffusion

Le prochain communiqué de l'EPA paraîtra le 8 juillet.

Produits

Un résumé plus détaillé, Information sur la population active (Numéro au catalogue71-001-X), est maintenant accessible pour la semaine se terminant le 21 mai. À partir de l'onglet Parcourir par ressource clé de notre site Web, sous le module Publications, choisissez Tous les sujets, puis Travail.

On peut obtenir plus d'information en ligne sur les concepts et l'utilisation de l'Enquête sur la population active dans le Guide de l'Enquête sur la population active (Numéro au catalogue71-543-G), lequel est accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Emmanuelle Bourbeau au 613-951-3007 (emmanuelle.bourbeau@canada.ca) ou avec Vincent Ferrao au 613-951-4750 (vincent.ferrao@canada.ca), Division de la statistique du travail.

Date de modification :