Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Transport ferroviaire, 2014

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2016-03-29

Les recettes d'exploitation de l'industrie ferroviaire au Canada ont poursuivi une tendance à la hausse en 2014, en hausse de 10,0 % par rapport à 2013 pour s'établir à 14,3 milliards de dollars. Les recettes provenant du transport de marchandises, qui ont constitué 91,4 % des recettes totales, ont crû de 10,8 % pour atteindre 13,1 milliards de dollars, tandis que les recettes provenant du transport de voyageurs ont progressé de 4,3 %.

En 2014, les dépenses d'exploitation ont augmenté de 11,6 % pour s'établir à 10,5 milliards de dollars, en raison surtout des frais liés aux trains et à l'augmentation des dépenses d'exploitation des gares et des terminaux. Le volume total de diesel consommé a crû de 4,4 % par rapport à 2013 pour s'établir à 2,1 milliards de litres, le coût s'étant accru de 10,6 %.

Le ratio d'exploitation de l'industrie canadienne du transport ferroviaire a légèrement augmenté pour passer de 0,72 $ à 0,73 $.

Le nombre moyen d'employés a diminué de 9,1 % par rapport à 2013 pour se chiffrer à 29 577 en 2014. Le salaire annuel moyen a augmenté de 5,4 % pour s'établir à un peu moins de 90 000 $ par année.

L'industrie du transport ferroviaire au Canada exige des capitaux considérables et les actifs totaux ont atteint 26,8 milliards de dollars en 2014. En ce qui concerne le matériel roulant, le nombre de voitures de voyageurs a augmenté de 9,0 %, tandis que le nombre de locomotives a diminué de 1,9 % et celui de wagons de marchandises, de 0,3 %.

La production, mesurée en tonnes-kilomètres, a augmenté en 2014. Le tonnage de marchandises a été de 2,1 % plus élevé qu'en 2013, tandis que la distance de transport moyenne a crû de 5,4 % pour atteindre 1 161 tonnes-kilomètres. Chaque train avait, en moyenne, environ 103 wagons en 2014, ce qui représente une hausse par rapport aux 99 wagons déclarés l'année précédente.

Tendances et modèles, 2009 à 2014

Augmentation des recettes et des dépenses d'exploitation

De 2009 à 2014, les recettes totales d'exploitation générées par les transporteurs ferroviaires canadiens ont augmenté de 56,6 %, tandis que les dépenses d'exploitation totales ont progressé de 34,7 %. Le coût du carburant a connu une hausse de 90,0 % au cours de cette période.

Graphique 1  Graphique 1: Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2009 à 2014
Recettes et dépenses d'exploitation de l'industrie ferroviaire, 2009 à 2014

Du point de vue de la production, le tonnage des marchandises payantes a augmenté de 27,8 % comparativement à 2009 pour s'établir à 357,8 millions de tonnes métriques en 2014. Le nombre de voyageurs payants a diminué de 10,7 % au cours de la même période.

Moins de voies ferrées, plus de matériel roulant, moins d'employés

Le nombre de voies ferrées exploitées a diminué de 7,7 % pour s'établir à un peu plus de 62 000 kilomètres de 2009 à 2014. En général, le nombre de locomotives a augmenté de 8,6 %, l'augmentation du nombre de locomotives de marchandises ayant largement compensé la diminution du nombre de locomotives de voyageurs et de locomotives de triage. Il y a eu une diminution du nombre de wagons de marchandises (-23,8 %) et de wagons de voyageurs (-4,4 %).

Le nombre d'employés au cours de cette période a diminué de 6,7 %. Toutefois, la rémunération totale a augmenté de 12,4 %, tandis que la rémunération horaire moyenne s'est accrue de 15,1 % pour s'établir à 39 $ l'heure.

Le volume de fret continue d'augmenter

En 2014, l'augmentation des expéditions de mazout et de pétrole brut ainsi que des expéditions de blé a contribué à la hausse de 2,9 % du volume de fret transporté par les compagnies ferroviaires canadiennes, celui-ci ayant atteint 309,2 millions de tonnes. Depuis 2009, le volume total de fret ferroviaire s'est accru de près du tiers (+31,7 %). Cette croissance s'explique en partie par la hausse du volume du mazout et du pétrole brut, qui a augmenté de 307,4 % pour se chiffrer à 20,9 millions de tonnes en 2014, ainsi que de la potasse, qui a progressé de 155,8 % pour s'établir à 17,5 millions de tonnes. Le tonnage de sable, de gravier et de pierre concassée expédié par réseau ferroviaire a crû de 128,0 % de 2009 à 2014. Certaines de ces matières sont utilisées comme « fluides de fracturation » durant le forage horizontal de puits de pétrole brut.

Graphique 2  Graphique 2: Volume total de fret transporté par réseau ferroviaire, 2009 à 2014
Volume total de fret transporté par réseau ferroviaire, 2009 à 2014

De 2013 à 2014, le volume de fret transporté dans des conteneurs sur wagons plats a augmenté de 4,2 % pour atteindre 35,6 millions de tonnes, tandis que le volume de fret transporté dans des remorques sur wagons plats a reculé de 8,2 % pour se fixer à 458 000 tonnes. Les expéditions de minerais de fer et de leurs concentrés et les expéditions de charbon ont légèrement reculé en 2014, mais ces produits sont restés parmi les principaux produits selon le poids. Les six principaux produits expédiés par des transporteurs ferroviaires canadiens ont représenté la moitié du tonnage total en 2014.

Graphique 3  Graphique 3: Volume de fret ferroviaire selon les principaux produits, 2009 à 2014
Volume de fret ferroviaire selon les principaux produits, 2009 à 2014

Les expéditions ferroviaires rendent compte des économies régionales

De 2009 à 2014, parmi les principaux produits expédiés par réseau ferroviaire à partir des provinces maritimes se trouvaient les minerais de fer et leurs concentrés, les chargements mixtes ou fret non identifié, le bois d'œuvre, le papier et le carton. Les principaux produits selon le poids en provenance du Québec incluaient les chargements mixtes ou fret non identifié, les autres produits chimiques de base et l'aluminium (formes primaires ou semi-finies). Le fer et l'acier (formes primaires ou semi-finies), les automobiles et les mini-fourgonnettes et les chargements mixtes ou fret non identifié ont continué à être les principaux produits provenant de l'Ontario.

Les principaux produits expédiés par réseau ferroviaire à partir du Manitoba de 2009 à 2014 incluaient les graisses et huiles animales ou végétales et farines de graines oléagineuses, ainsi que le blé et les autres grains céréaliers. La potasse représentait l'un des principaux produits provenant de la Saskatchewan. En Alberta, le mazout et le pétrole brut ainsi que le charbon et le blé sont devenus les principaux produits expédiés par réseau ferroviaire, selon le poids. Le charbon, les chargements mixtes ou fret non identifié et le bois d'œuvre représentaient toujours les principaux produits expédiés en provenance de la Colombie-Britannique.

En 2014, plus de la moitié (57,0 %) des expéditions ferroviaires selon le poids provenait de trois provinces, soit la Colombie-Britannique (62,7 millions de tonnes), l'Alberta (60,8 millions de tonnes) et la Saskatchewan (54,1 millions de tonnes).

  Note aux lecteurs

Cette diffusion présente des données essentielles à l'analyse du secteur du transport ferroviaire et de sa contribution à l'économie canadienne. Elle est fondée sur deux sources de données, à savoir une enquête sur le rapport annuel, ainsi qu'un fichier de données statistiques administratives sur l'origine et la destination des marchandises provenant de Transport Canada.

L'enquête sur le rapport annuel recueille des données financières, d'exploitation et sur l'emploi auprès des sociétés ferroviaires opérant au Canada. Le fichier des statistiques sur l'origine et la destination des marchandises observe les mouvements de la marchandise transportée par le Canadien National (CN), le Canadien Pacifique (CP), les transporteurs qui ont des mouvements interréseaux avec le CN et le CP, ainsi qu'un certain nombre de transporteurs régionaux et sur courtes distances qui n'ont pas de mouvements interréseaux avec le CN ni le CP.

Les données regroupées sont disponibles pour le Canada et certaines régions géographiques.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-infostats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :