Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Dons de charité, 2014

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2016-02-22

La valeur totale des dons faits par les déclarants canadiens s'est accrue de 2,3 % pour atteindre 8,8 milliards de dollars en 2014. Les hausses les plus prononcées ont été enregistrées en Alberta (+5,4 %), au Manitoba (+4,6 %) et en Saskatchewan (+3,1 %). La plus forte baisse des dons a été observée au Québec (-3,4 %).

Le montant des dons de charité a augmenté par rapport à l'année précédente, même si le nombre réel de donateurs a diminué de 0,5 % en 2014. Le nombre de donateurs a diminué dans toutes les provinces et tous les territoires, sauf en Alberta (+0,2 %) et en Colombie-Britannique (+0,2 %). Les Territoires du Nord-Ouest (-5,5 %) ont noté la plus forte diminution du nombre de donateurs.

En 2014, 21,4 % de tous les déclarants ont indiqué avoir fait des dons de charité, comparativement à 21,9 % en 2013. Le Manitoba (24,8 %), l'Île-du-Prince-Édouard (23,6 %) et la Saskatchewan (22,9 %) ont affiché les pourcentages de déclarants donateurs les plus élevés. En 2013, ces trois provinces occupaient également les trois premiers rangs de donateurs.

À l'échelle nationale, la valeur médiane des dons s'est établie à 280 $ en 2014, ce qui signifie que la moitié des déclarants donateurs ont versé plus de 280 $ et l'autre moitié, moins de 280 $.

Au Nunavut, les donateurs étaient proportionnellement moins nombreux que dans les autres provinces et territoires, mais la valeur médiane du don de charité chez les déclarants donateurs y était la plus élevée (490 $). L'Alberta venait au deuxième rang, le don médian y étant de 440 $, suivie de la Colombie-Britannique, qui a affiché un don médian de 410 $. C'est au Québec (130 $) que la valeur médiane des dons était la plus faible.

Parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR), les donateurs d'Abbotsford–Mission en Colombie-Britannique ont déclaré le don médian le plus élevé, soit 720 $. Il s'agit de la 13e année consécutive au cours de laquelle les donateurs d'Abbotsford–Mission ont déclaré le don médian le plus élevé au pays. Les donateurs de Calgary et de Vancouver sont arrivés à égalité au deuxième rang, chacune des RMR ayant déclaré un don médian de 430 $. Suivaient les donateurs de Saskatoon (420 $).



  Note aux lecteurs

Les Canadiens contribuent de bien des façons aux organismes de charité. Les données de la présente diffusion comprennent uniquement les dons versés aux œuvres de bienfaisance et aux organismes agréés ayant fourni un reçu officiel dont le montant a été déduit dans la déclaration de revenus. Il est possible de reporter des dons de charité sur les cinq années suivant celle où ils ont été versés. Les dons de charité de 2014 peuvent donc comprendre des dons versés au cours des cinq dernières années. Selon les lois fiscales, les déclarants peuvent porter en déduction d'impôt à la fois leurs dons de charité et ceux de leur conjoint afin d'obtenir de meilleurs avantages fiscaux. Ainsi, le nombre de donateurs est plus élevé que le nombre de déclarants ayant demandé le crédit d'impôt.

Une autre source de données sur les dons utilisée à Statistique Canada est l'Enquête sociale générale — Dons, bénévolat et participation. Cette enquête recueille de l'information sur tous les dons en argent déclarés par des particuliers, peu importe si le don a donné lieu à un crédit d'impôt ou non.

Toutes les données figurant dans le présent communiqué ont été établies conformément à la Classification géographique type de 2011, qui a été utilisée pour le Recensement de 2011.

Une région métropolitaine de recensement (RMR) est formée d'une ou de plusieurs municipalités adjacentes situées autour d'un centre de population (aussi appelé le noyau). Une RMR doit avoir une population totale d'au moins 100 000 habitants, et son noyau doit compter au moins 50 000 habitants.

Produits

Les données sur les Dons de charité (Numéro au catalogue13C0014, prix variés) et les Déclarants canadiens (Numéro au catalogue17C0010, prix variés) sont maintenant offertes pour le Canada, les provinces et les territoires, les circonscriptions électorales fédérales, les régions économiques, les divisions de recensement, les régions métropolitaines de recensement, les agglomérations de recensement, les secteurs de recensement ainsi que pour les régions basées sur la géographie postale. Ces services personnalisés sont accessibles sur demande.

Les tableaux de CANSIM de cette diffusion présentent des données à l'échelle du Canada, des provinces et des territoires, des régions métropolitaines de recensement et des agglomérations de recensement.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (STATCAN.infostats-inforstats.STATCAN@canada.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (STATCAN.mediahotline-ligneinfomedias.STATCAN@canada.ca).

Date de modification :