Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Projections de la population et des ménages autochtones au Canada, 2011 à 2036

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2015-09-17

Selon une nouvelle série de projections, la population déclarant une identité autochtone augmenterait plus rapidement que la population non autochtone de 2011 à 2036.

La population autochtone était estimée à 1 502 000 personnes en 2011. Selon tous les scénarios envisagés, elle atteindrait entre 1 965 000 et 2 633 000 personnes d'ici 2036. Ces chiffres représenteraient une hausse annuelle moyenne d'entre 1,1 % et 2,3 %, ce qui est supérieur à la croissance de 0,9 % enregistrée pour l'ensemble de la population. Par conséquent, les Autochtones représenteraient entre 4,6 % et 6,1 % de la population canadienne en 2036, comparativement à 4,4 % en 2011.

Deux facteurs principaux expliquent la plus forte croissance de la population autochtone projetée au cours des années à venir : une fécondité plus élevée et le changement d'identité autodéclarée au cours de la vie.

Les Autochtones pourraient représenter environ une personne sur cinq au Manitoba et en Saskatchewan

D'ici 2036, l'Ontario demeurerait la province comptant le plus grand nombre d'Autochtones. Cependant, le Manitoba et la Saskatchewan demeureraient les provinces ayant la plus grande proportion d'Autochtones dans l'ensemble de leur population, soit environ une personne sur cinq dans chacune de ces deux provinces.

Les Autochtones continueraient de représenter une forte proportion de la population des territoires en 2036, soit entre 88 % et 90 % de la population du Nunavut, entre 51 % et 56 % de la population des Territoires du Nord-Ouest et entre 22 % et 25 % de la population du Yukon.

Selon les projections, la population autochtone vieillirait, mais demeurerait plus jeune que la population non autochtone

La population autochtone vieillirait selon tous les scénarios de projection, comme c'est le cas pour le reste de la population. Cependant, elle demeurerait plus jeune en raison de taux de fécondité et de mortalité plus élevés. L'âge médian de la population autochtone devrait augmenter pour passer de 27,7 ans en 2011 à entre 34,7 ans et 36,6 ans en 2036. Par comparaison, l'âge médian de la population non autochtone augmenterait, mais à un rythme plus lent, pour passer de 40,5 ans à 44,5 ans durant cette période. L'âge médian sépare une population en deux groupes de taille égale, un plus jeune et un plus vieux.

La population des Indiens inscrits dépasserait un million de personnes d'ici 2036

La population autochtone n'est pas homogène et comprend plusieurs groupes. Dans ces projections, des résultats distincts sont présentés pour les personnes qui se sont identifiées comme Indiens inscrits, ainsi que celles qui se sont identifiées comme Premières Nations (Indiens non inscrits), Métis ou Inuits, sans déclarer un statut d'Indien inscrit.

En 2011, environ la moitié des Autochtones (768 000) étaient des Indiens inscrits, tandis que près d'un sur trois (437 000) était des Métis. En outre, 223 000 Autochtones étaient des Indiens non inscrits et 63 000 étaient des Inuits.

Chacune de ces quatre populations autochtones devrait enregistrer une croissance de 2011 à 2036 selon tous les scénarios retenus. Les Indiens inscrits devraient demeurer le plus important groupe de population autochtone, représentant entre 1 088 000 et 1 196 000 personnes en 2036. La population des Métis se situerait entre 531 000 et 835 000 personnes, la population des Indiens non inscrits entre 245 000 et 489 000 personnes, et la population inuite entre 86 000 et 95 000 personnes.

La croissance démographique pour les Indiens inscrits et les Inuits dépendrait principalement de leur fécondité, tandis que le nombre futur de Métis et d'Indiens non inscrits dépendrait principalement du maintien ou non des tendances relatives au changement d'identité autodéclarée des personnes dans le futur, lequel a favorisé la croissance de ces deux groupes au cours des dernières décennies.

Les scénarios de projection montrent également que chacun de ces quatre groupes autochtones demeurerait plus jeune que la population non autochtone d'ici 2036. Cependant, dans presque tous les cas, l'âge médian de chaque groupe augmenterait considérablement en raison de la hausse projetée de l'espérance de vie.

En 2036, l'âge médian de la population des Indiens inscrits se situerait entre 32,7 ans et 36,1 ans (comparativement à 26,3 ans en 2011), tandis que l'âge médian de la population inuite se situerait entre 28,8 ans et 32,3 ans (comparativement à 23,1 ans en 2011). Pour ces deux groupes, le niveau atteint par l'âge médian dépendrait largement de leur fécondité future.

L'âge médian de la population des Indiens non inscrits se situerait entre 26,8 ans et 33,0 ans en 2036, comparativement à 27,1 ans en 2011, et le niveau atteint dépendrait largement des tendances futures relatives au changement d'identité autodéclarée des personnes. Pour ce qui est des Métis, leur âge médian atteindrait environ 40 ans dans tous les scénarios en 2036, comparativement à 31,1 ans en 2011.

La répartition régionale de ces quatre groupes autochtones continuerait de différer grandement d'un groupe à l'autre à la fin de la projection, comme c'était le cas en 2011. Dans tous les scénarios, plus de la moitié des Indiens non inscrits et environ la moitié des Métis vivraient dans une région métropolitaine de recensement d'ici 2036, les plus fortes proportions parmi les groupes examinés. Un peu moins de la moitié des Indiens inscrits vivraient dans une réserve indienne et la plupart des Inuits vivraient dans l'une des quatre régions inuites en 2036.

Le nombre de ménages autochtones serait en croissance d'ici 2036

Le nombre de ménages autochtones augmenterait aussi au cours des 25 prochaines années. En 2011, environ 699 000 ménages comptaient au moins une personne autochtone, ce qui représente 5,1 % de l'ensemble des ménages au Canada. D'ici 2036, le nombre de ménages autochtones devrait atteindre entre 986 000 et 1 214 000 ménages et représenter entre 5,5 % et 6,8 % de l'ensemble des ménages au Canada.

Dans les réserves indiennes, le nombre total de ménages — autochtones et non autochtones — était estimé à 120 000 en 2011. Ce nombre augmenterait pour atteindre entre 191 000 et 208 000 d'ici 2036.

  Note aux lecteurs

Ce communiqué présente de nouvelles projections démographiques développées par Statistique Canada avec l'appui financier d'Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC). Elles présentent des résultats prospectifs quant à l'identité autochtone au Canada fondés sur des estimations obtenues à l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, dont les données ont été ajustées pour tenir compte notamment du sous-dénombrement net et des réserves indiennes partiellement dénombrées. Ces projections ont été réalisées au moyen du modèle de projections démographiques par microsimulation Demosim.

L'identité autochtone a été ventilée aux fins de ces projections selon les catégories d'AADNC. La population d'identité autochtone comprend les personnes ayant déclaré avoir le statut d'Indien inscrit puis, parmi celles n'ayant pas déclaré de statut d'Indien inscrit, celles ayant déclaré être des Premières Nations (Indiens non inscrits dans ce rapport), des Métis, des Inuits et des autres Autochtones. Cette ventilation diffère de celle utilisée dans d'autres produits de Statistique Canada. Des données selon cette dernière ventilation sont cependant disponibles sur demande.

Ces projections ne constituent pas des prédictions, mais un exercice visant à dresser un portrait de ce que pourrait être la population autochtone au cours des années à venir selon divers scénarios de croissance. Les scénarios développés fournissent une fourchette d'accroissement de la population autochtone plausible en regard de nos connaissances à leur égard. Le lecteur est invité à prendre en considération cette fourchette de préférence à un scénario seul.

Les scénarios tiennent compte de l'incertitude touchant l'évolution future de la fécondité des Autochtones, des changements de déclaration d'identité autochtone des individus au cours de la vie (mieux connu dans la littérature sous le terme de « mobilité ethnique ») et des migrations internes. Pour permettre des comparaisons entre les populations autochtones et non autochtones, les diverses hypothèses touchant les Autochtones ont été, dans chacun des scénarios, combinées à une série d'hypothèses correspondant à un accroissement moyen de la population non autochtone.

Ces projections tiennent également compte de plusieurs autres composantes et caractéristiques, en plus de celles mentionnées ci-dessus. La méthodologie des projections est décrite plus en détail dans un rapport distinct intitulé Demosim : un aperçu des méthodes et sources de données (Numéro au catalogue91-621-X).

Produits

La publication Projections de la population et des ménages autochtones au Canada, 2011 à 2036 (Numéro au catalogue91-552-X), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

La publication Demosim : un aperçu des méthodes et sources de données (Numéro au catalogue91-621-X) est également accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@canada.ca).

Date de modification :