Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes : données combinées, 2013-2014

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2015-06-24

Selon les données combinées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, parmi les 11,9 millions de Canadiens de 12 ans et plus qui ont fait du vélo pendant la période de référence de 2013-2014, 42 % portaient systématiquement un casque.

Les résultats de l'enquête montrent aussi que plus des trois quarts des Canadiens de 12 ans et plus avaient une bonne ou une pleine santé fonctionnelle en 2013-2014, selon l'indice de l'état de santé « Health Utility Index Mark 3 ».

Port du casque

Le port du casque de vélo est obligatoire à tout âge en Colombie-Britannique, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l'Île-du-Prince-Édouard. En Ontario, au Manitoba et en Alberta, la loi ne s'applique qu'aux jeunes de moins de 18 ans.

Dans les provinces où la loi rend le port du casque obligatoire pour les jeunes de 12 à 17 ans, 42,5 % de ces jeunes ont déclaré qu'ils portaient toujours un casque pour faire du vélo. Par contre, dans les provinces où le port du casque n'est pas obligatoire, 23,5 % des jeunes de 12 à 17 ans portaient systématiquement un casque.

Dans l'ensemble, les jeunes de 18 et 19 ans étaient les moins nombreux à toujours porter un casque pour faire du vélo.

En ce qui concerne les autres activités récréatives pouvant nécessiter le port d'un casque, en 2013-2014, le pourcentage de personnes qui ont déclaré toujours porter un casque était le plus élevé chez celles qui pratiquaient la planche à neige ou le ski alpin (environ 68 % pour les deux activités), et le moins élevé chez celles qui pratiquaient la planche à roulettes (21,1 %).

Évaluation de la santé fonctionnelle

Le Health Utility Index Mark 3 mesure la santé fonctionnelle d'une personne en fonction de huit attributs, à savoir la vue, l'ouïe, la parole, la mobilité, la dextérité, l'état émotif, la cognition et la douleur. Un score de 0,8 à 1,0 est associé à une bonne ou pleine santé fonctionnelle. En 2013-2014, pour un peu moins de quatre Canadiens sur cinq de 12 ans et plus (78,6 %), le score se situait dans cet intervalle.

Généralement, la santé fonctionnelle diminue en fonction de l'âge. Chez les personnes de 75 ans et plus, 57,5 % ont déclaré une bonne ou pleine santé fonctionnelle, comparativement à environ 84 % des personnes de 20 à 44 ans. Ce groupe d'âge est d'ailleurs celui qui a affiché la plus forte proportion de personnes en bonne ou pleine santé fonctionnelle.

En outre, les hommes étaient plus susceptibles d'avoir un score plus élevé que les femmes à tous les âges, sauf dans le groupe des 20 à 34 ans, pour lequel aucune différence n'a été observée.

Blessures

En 2013-2014, 15,8 % des Canadiens de 12 ans et plus ont subi une blessure suffisamment grave pour qu'elle ait une incidence sur leurs activités normales. Les hommes (17,4 %) étaient plus susceptibles que les femmes (14,3 %) d'avoir subi une blessure. Les blessures déclarées le plus fréquemment étaient les entorses (51,5 %), suivies des fractures ou des cassures (15,5 %).

Faire du sport ou de l'exercice était la principale cause de blessures, ces activités ayant été mentionnées par 33,5 % des personnes blessées. La prochaine cause en importance était le travail non rémunéré, comme les tâches ménagères, les travaux d'entretien extérieur ou les rénovations de la maison (15,0 %).

Lésions dues aux mouvements répétitifs

Dans certains cas, les muscles, les tendons ou les nerfs peuvent subir des lésions causées par une surutilisation ou une répétition des mouvements pendant une longue période. En 2013-2014, 15,0 % des Canadiens (4,5 millions de personnes) ont fait état d'une lésion due à des mouvements répétitifs, les hommes et les femmes étant aussi susceptibles les uns que les autres de déclarer ce type de lésion.

Parmi les personnes ayant souffert d'une lésion causée par des mouvements répétitifs, 55,4 % ont dit qu'elle était suffisamment grave pour limiter leurs activités habituelles. Les femmes étaient plus susceptibles que les hommes de mentionner qu'une lésion due à des mouvements répétitifs limitait leurs activités.

L'épaule (22,6 %) était la partie du corps la plus fréquemment touchée par des lésions attribuables aux mouvements répétitifs, suivie du coude (15,0 %), du poignet (12,8 %), du genou (12,3 %) et du bas du dos (12,4 %).

Comportements sexuels

En 2013-2014, 92,2 % des Canadiens de 15 à 49 ans (11,8 millions de personnes) ayant déjà eu des relations sexuelles avaient été sexuellement actifs au cours des 12 mois précédents. Environ 1,8 million de ceux qui avaient été sexuellement actifs (14,9 %) ont déclaré qu'ils avaient eu deux partenaires sexuels ou plus au cours de cette période.

La proportion de personnes ayant eu deux partenaires sexuels ou plus diminuait en fonction de l'âge, pour passer de 37,1 % chez les Canadiens de 15 à 19 ans à 6,7 % chez ceux de 40 à 49 ans. Chez tous les groupes d'âge, les hommes étaient plus susceptibles que les femmes de déclarer avoir eu de multiples partenaires sexuels au cours des 12 derniers mois.

Les femmes qui avaient eu deux partenaires sexuels ou plus l'année précédente étaient plus susceptibles d'avoir reçu un diagnostic d'infection transmise sexuellement au cours de leur vie. Près de 19 % des femmes ont déclaré avoir reçu un tel diagnostic, comparativement à 11,9 % des hommes qui avaient eu de multiples partenaires sexuels l'année précédente.

En 2013-2014, parmi les 1,8 million de Canadiens de 15 à 49 ans sexuellement actifs qui avaient eu deux partenaires sexuels ou plus, 57,5 % avaient utilisé un condom la dernière fois qu'ils avaient eu des relations sexuelles. Dans l'ensemble, les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d'avoir déclaré utiliser un condom.

Parmi ce groupe de Canadiens, l'usage du condom diminuait en fonction de l'âge. Les trois quarts des hommes de 15 à 19 ans et environ les deux tiers des femmes du même groupe d'âge ont déclaré avoir utilisé un condom la dernière fois qu'ils avaient eu des relations sexuelles, comparativement à 48,7 % des hommes et à 41,0 % des femmes du groupe des 40 à 49 ans.








  Note aux lecteurs

Cet article présente une analyse fondée sur des données combinées tirées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) de 2013-2014. L'analyse porte sur certains indicateurs de la santé : les comportements sexuels, les blessures et les mouvements répétitifs, la santé fonctionnelle, et l'utilisation de l'équipement protecteur.

L'ESCC permet de recueillir une vaste gamme de données autodéclarées sur l'état de santé des Canadiens, les facteurs influant sur l'état de santé et l'utilisation des services de santé.

Les résidents des réserves indiennes, des établissements de soins de santé et de certaines régions éloignées, ainsi que les membres à temps plein des Forces canadiennes sont exclus du champ de l'enquête. La base de sondage de l'ESCC couvrait 92 % de la population ciblée au Yukon, 96 % de celle des Territoires du Nord-Ouest et 92 % de celle du Nunavut.

Le taux du port d'un casque de vélo par les Canadiens âgés de 12 à 17 ans figurant dans l'analyse est fondé sur les taux des provinces et des territoires ayant en 2013 et en 2014 une loi qui rend le port du casque obligatoire pour les jeunes de 12 à 17 ans. Le Manitoba est inclus dans l'estimation, car la loi sur le port du casque obligatoire pour les jeunes de 12 à 17 ans est entrée en vigueur dans cette province le 1er mai 2013. Terre-Neuve-et-Labrador est exclue, car la loi est entrée en vigueur le 1er avril 2015, après la période de référence de l'enquête. La Saskatchewan, le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest sont également exclus, même si certaines de leurs municipalités sont dotées d'un règlement municipal rendant le port du casque obligatoire. Dans le tableau, le taux du port d'un casque de vélo est fondé sur les taux de chaque province et territoire.

Les données sur les blessures incluses dans la présente analyse sont fondées sur la question qui demande au répondant s'il a subi une blessure au cours des 12 derniers mois. Pour être incluse, une blessure doit être suffisamment grave pour limiter les activités normales du répondant le jour suivant cette blessure (par exemple une fracture, une coupure profonde, une brûlure, une entorse à la cheville). Les lésions dues aux mouvements répétitifs et les empoisonnements alimentaires sont exclus des données sur les blessures.

Les lésions dues aux mouvements répétitifs sont des lésions aux muscles, aux tendons ou aux nerfs causées par une surutilisation ou par la répétition d'un même mouvement pendant une longue période (par exemple le syndrome du canal carpien, le « coude du joueur de tennis », la tendinite).

Sauf indication contraire, les données sur les comportements sexuels sont celles concernant les personnes qui avaient été sexuellement actives au cours des 12 mois qui ont précédé l'interview et qui ont indiqué qu'elles avaient eu deux partenaires sexuels ou plus au cours de cette période. L'usage déclaré du condom a trait à la dernière fois qu'ont eu lieu des relations sexuelles.

Les données annuelles de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2014 ont été diffusées dans Le Quotidien le 17 juin 2015.

Produits

Pour consulter des données et des analyses supplémentaires au sujet de la santé des Canadiens et du système de soins de santé, visitez le module La santé au Canada. Ce module est accessible à partir de la page d'accueil de notre site Web, sous la rubrique En vedette.

D'autres produits présentant les plus récents résultats des données combinées de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2013-2014 sont maintenant offerts dans notre site Web. Ceux-ci comprennent les Feuillets d'information sur la santé (Numéro au catalogue82-625-X) : « Faits en bref par région métropolitaine de recensement, 2013-2014 », qui comportent une sélection d'indicateurs de la santé pour les 34 régions métropolitaines de recensement du Canada.

La publication Indicateurs de la santé, 2015, no 1 (Numéro au catalogue82-221-X), est aussi accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou communiquez avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@canada.ca).

Date de modification :