Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise, 2012

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2014-03-10

Chaînes de valeur mondiales

Activités commerciales menées hors du Canada

En 2012, 13,7 % des entreprises ont mené des activités de production, soit la production de biens et la fourniture de services, à l'extérieur du Canada. Il s'agit d'une hausse par rapport au taux de 10,1 % enregistré en 2009.

En 2012, 12,9 % des entreprises canadiennes ont effectué des activités de soutien, comme des activités de distribution et de logistique ou de gestion des ressources humaines. Il s'agit d'une baisse par rapport au taux de 15,1 % observé en 2009. Les entreprises ont continué d'exercer des activités techniques (10,1 %), y compris la prestation de services liés aux technologies de l'information et des communications ainsi que des activités de recherche et de développement, et ce, à un taux comparable à celui observé en 2009 (10,3 %).

Les grandes entreprises figuraient en tête de liste au chapitre de la réalisation d'activités commerciales à l'extérieur du Canada en 2012. Près de la moitié des grandes entreprises ont mené des activités de soutien (48,9 %) hors du Canada, alors que 38,5 % d'entre elles ont mené des activités techniques et 37,7 %, des activités de production. Dans l'ensemble, une plus faible proportion des petites et moyennes entreprises ont effectué des activités commerciales hors du Canada.

Activités commerciales menées à l'extérieur du Canada et imparties

En 2012, 5,4 % des entreprises canadiennes ont imparti la production de biens à l'étranger, 3,3 %, la fourniture de services et 3,1 %, les activités de distribution et de logistique.

Les entreprises des secteurs du commerce de gros (15,2 %) et de la fabrication (10,7 %) étaient les plus susceptibles d'impartir la production de biens à l'étranger.

Les entreprises des secteurs des services professionnels, scientifiques et techniques (14,0 %) et du transport et de l'entreposage (9,2 %) se sont classées au premier rang au chapitre de la sous-traitance de la fourniture de services à l'extérieur du Canada en 2012.

Les entreprises des secteurs de la fabrication (8,2 %) et du transport et de l'entreposage (7,2 %) étaient plus susceptibles d'impartir les activités de distribution et de logistique dans d'autres pays en 2012.

En 2012, les trois activités de soutien suivantes étaient les moins susceptibles d'être menées hors du Canada et d'être imparties : gestion des ressources humaines, gestion financière, et centres d'appel et centres d'aide. La majorité des entreprises canadiennes ont maintenu le contrôle de la gestion des ressources humaines et la gestion financière à l'interne.

Perspective régionale des activités commerciales menées hors du Canada

En 2012, les entreprises de l'Ontario ont affiché des taux constamment plus élevés que la moyenne nationale en matière d'activités de production (19,4 %), techniques (13,9 %), et de soutien (17,3 %) menées à l'extérieur du Canada. Sauf dans le cas des activités techniques, les entreprises dont le siège social se trouvait en Ontario étaient en tête de liste pour effectuer des activités à l'étranger par rapport à leurs équivalents dans les régions.

Les entreprises de l'Alberta se sont classées au premier rang au chapitre des activités techniques (14,3 %) menées à l'étranger.

Obstacles à l'exportation ou aux tentatives d'exportation, 2010 à 2012

Les entreprises ont de nombreuses occasions d'être actives à l'échelle mondiale. L'exécution d'activités commerciales à l'étranger est une facette du fonctionnement des entreprises dans l'économie mondiale. L'exportation ou la tentative d'exportation de biens ou de services à des entreprises situées à l'extérieur du Canada en est une autre. Bien que les stratégies opérationnelles des entreprises puissent comprendre l'exportation, ce ne sont pas toutes les tentatives d'exportation qui portent des fruits étant donné qu'il y a de nombreux obstacles à entrer sur les marchés mondiaux.

Au cours de la période triennale de 2010 à 2012, 20,8 % des entreprises ont exporté ou tenté d'exporter des biens ou des services à une entreprise située à l'extérieur du Canada, soit à peu près la même proportion que celle enregistrée pour la période triennale allant de 2007 à 2009 (21,8 %).

De 2010 à 2012, les grandes entreprises (37,5 %) étaient les plus susceptibles d'exporter ou de tenter d'exporter, suivies des moyennes entreprises (25,2 %), puis des petites entreprises (19,1 %). Dans l'ensemble, les entreprises des secteurs de la fabrication (56,2 %) et de l'information et de la culture (33,7 %) se sont classées au premier rang au chapitre de l'exportation ou de la tentative d'exportation de biens ou de services à des entreprises situées à l'extérieur du Canada.

L'Ontario a enregistré le pourcentage le plus élevé d'entreprises ayant exporté ou tenté d'exporter de 2010 à 2012, soit 25,4 %, ce qui était supérieur à celui du Canada, établi à 20,8 %. La province était suivie du Québec (20,9 %), de l'Alberta (18,0 %), du reste du Canada (16,5 %) et des provinces de l'Atlantique (11,3 %).

Les entreprises sont toutefois confrontées à de nombreux obstacles relativement à l'exportation ou à la tentative d'exportation de biens ou de services à l'extérieur du Canada. Au cours de la période de 2010 à 2012, 29,7 % des entreprises ayant exporté ou tenté d'exporter ont indiqué que le respect des exigences des clients en matière de coût était un obstacle très important. Cette proportion était inchangée par rapport à celle enregistrée pour la période triennale de 2007 à 2009 (29,5 %).

Le pourcentage d'entreprises ayant exporté ou tenté d'exporter — qui ont indiqué que les questions de sécurité frontalière étaient des obstacles très importants — a diminué pour passer de 25,0 % de 2007 à 2009 à 11,5 % de 2010 à 2012. La proportion d'entreprises dans chacune des trois catégories de tailles d'entreprises qui ont jugé que les questions de sécurité frontalière constituaient un obstacle très important à l'exportation ou à la tentative d'exportation était plus faible en 2010 à 2012 qu'en 2007 à 2009. Cette situation signifie peut-être que les entreprises canadiennes s'adaptent aux nouvelles règles de sécurité à la frontière.

Activités commerciales des entreprises du Canada menées au pays

Parmi les trois principales activités commerciales, les activités de soutien étaient les plus susceptibles d'être accomplies au pays (94,6 %). Il s'agit d'une hausse par rapport au taux de 89,8 % enregistré en 2009. Dans l'ensemble, le taux d'exécution des activités techniques au pays (73,7 %) était pratiquement inchangé par rapport à 2009 (71,2 %). La troisième grande activité commerciale, soit les activités de production exécutées au pays, a diminué pour passer de 93,0 % en 2009 à 87,3 % en 2012.

Activités commerciales imparties à l'intérieur du pays en 2012

Dans l'ensemble, 44,2 % des entreprises au Canada ont imparti les services juridiques à l'intérieur du pays. Il s'agit de l'activité la plus couramment impartie en 2012. Bien que 31,4 % des grandes entreprises aient mené les activités liées aux services juridiques à l'interne, ces dernières ont également affiché le taux le plus élevé de services juridiques impartis à l'intérieur du pays (57,3 %). Pendant ce temps, les deux tiers des entreprises des secteurs des services immobiliers et des services de location et de location à bail (66,4 %) ont imparti les services juridiques à l'intérieur du pays en 2012, suivies de près par les entreprises des services publics (62,2 %).

Les services liés aux technologies de l'information et des communications (TIC) constituaient la deuxième activité commerciale la plus souvent impartie à l'intérieur du pays par les entreprises en 2012. Dans l'ensemble, 26,3 % des entreprises ont imparti les services liés aux TIC à l'intérieur du pays, comparativement à 27,0 % des petites entreprises. Quant aux grandes entreprises, elles ont imparti ces services à d'autres entreprises au Canada à des taux un peu plus faibles.




  Note aux lecteurs

L'Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise (EISE) de 2012 est une initiative conjointe de Statistique Canada; d'Industrie Canada; du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement; de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique; de l'Institut de la statistique du Québec; du ministère du Développement économique, du Commerce et de l'Emploi de l'Ontario et ministère de la Recherche et de l'Innovation de l'Ontario; et d'Alberta Innovation and Advanced Education.

L'EISE de 2012 fournit des renseignements importants sur les décisions stratégiques, les activités d'innovation et les stratégies opérationnelles des entreprises canadiennes. Les données sur l'innovation sont recueillies pour une période de trois ans. Pour l'EISE de 2012, la période triennale couvrait 2010 à 2012. La dernière EISE (2009) couvrait la période triennale de 2007 à 2009.

L'échantillon de l'EISE de 2012 comprenait 7 818 entreprises au Canada comptant au moins 20 employés et ayant des revenus de 250 000 $ ou plus. Ces entreprises étaient réparties dans 14 secteurs du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (2007). En 2012, l'échantillon était divisé en cinq régions, soit la région de l'Atlantique, le Québec, l'Ontario, l'Alberta et le reste du Canada. L'EISE précédente (2009) n'était pas divisée en région. Pour le Canada, l'échantillon était également divisé par groupe et par taille d'entreprise, soit petite (de 20 à 99 employés), moyenne (de 100 à 249 employés) et grande (250 employés ou plus). La collecte de données pour la période de référence de 2012 a été réalisée de mars à août 2013.

Les estimations d'EISE 2012 sont présentées en pourcentage et accompagnées par des indicateurs de qualité. Les indicateurs de qualité sont basés sur l'erreur-type et le nombre d'observations. Les indicateurs de qualité indiquent ce qui suit :

A est très fiable (erreur-type entre 0 % et 2,49 %);

B est fiable (erreur-type entre 2,50 % et 7,49 %);

E est à utiliser avec précaution (erreur-type entre 7,50 % et 14,99 %);

F est trop peu fiable pour être publié (erreur-type supérieure ou égale à 15,00 %).

Définitions

Effectuée hors du Canada : Entreprises qui ont effectué des activités commerciales en partie ou en totalité à l'extérieur du Canada.

Effectuée au Canada : Entreprises qui ont effectué des activités commerciales en partie ou en totalité au Canada.

Les activités de production comprennent la production de biens ou la fourniture de services.

Les activités techniques comprennent le développement de logiciels; les services de technologies de l'information et des communications; l'ingénierie et les services techniques connexes ou la recherche et le développement.

Les activités de soutien comprennent la distribution et la logistique; les centres d'appels et centres d'aide; le marketing, les ventes et services après-vente; le traitement de données; les services juridiques; la comptabilité et la tenue de livres; la gestion des ressources humaines; la gestion financière; ou d'autres genres d'activités commerciales.

Il s'agit de la deuxième des trois diffusions prévues de l'Enquête sur l'innovation et les stratégies d'entreprise de 2012. La prochaine diffusion portera sur les stratégies d'entreprise. La première diffusion était consacrée à l'innovation.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous au 514-283-8300 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Marc Nadeau au 613-951-3692 ou avec Louise Earl au 613-951-2880, Division de l'investissement, des sciences et de la technologie.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :