Le Quotidien
|
 En manchette  Indicateurs  Communiqués par sujets
 Sujets d'intérêt  Calendrier de diffusion  Information

Incidence des grandes inondations dans le sud de l'Alberta sur les heures travaillées

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Diffusion : 2013-08-27

Par suite des grandes inondations survenues dans le sud de l'Alberta durant la deuxième moitié du mois de juin, 300 000 Albertains occupant un emploi, soit 13,5 % de l'ensemble de la population occupée de la province, ont perdu au total 7,5 millions d'heures de travail pendant cette période. Parallèlement, 134 000 personnes, soit 6,0 % des travailleurs, ont travaillé 2,4 millions d'heures de plus. Cela a entraîné une perte nette de 5,1 millions d'heures.

Les pertes d'heures de travail les plus élevées sont survenues dans les services professionnels, scientifiques et techniques et dans les ressources naturelles

Une baisse nette du nombre d'heures travaillées a été observée dans tous les secteurs, sauf les services publics et les administrations publiques. Les travailleurs de ces secteurs ont enregistré une légère hausse nette de leurs heures de travail à la suite des inondations. Dans certains secteurs, toutefois, les pertes nettes étaient importantes.

Une proportion significative des travailleurs des services professionnels, scientifiques et techniques (27,3 %) ont perdu, au total, 1,4 million d'heures de travail durant la deuxième moitié de juin. Les travailleurs du secteur des ressources naturelles, dont la majorité travaille dans l'extraction pétrolière et gazière, ont, eux aussi, perdu 1,4 million d'heures, un travailleur sur quatre dans ce secteur ayant connu une réduction de son horaire de travail.

Les travailleurs du secteur des services publics ont vu leur horaire augmenter de 98 000 heures à la suite des inondations. Tandis que 12,9 % des travailleurs de ce secteur ont connu une réduction de leurs heures de travail, une proportion similaire, à savoir 13,4 %, ont travaillé plus d'heures. Les heures supplémentaires étaient également fréquentes dans les administrations publiques, où 17,7 % des travailleurs ont fait 360 000 heures de travail de plus.

Dans le secteur de la construction, 7,9 % des travailleurs ont fait 440 000 heures de plus durant la deuxième moitié de juin, soit le total le plus élevé de tous les secteurs. Parallèlement, 13,3 % des travailleurs de ce secteur ont perdu du temps de travail, celui-ci s'élevant à 787 000 heures au total, ce qui classe le secteur de la construction au troisième rang de tous les secteurs quant au nombre d'heures de travail perdues.

Les heures de travail perdues se sont réparties différemment entre employés et travailleurs autonomes. Le pourcentage le plus élevé de travailleurs ayant perdu des heures de travail a été observé chez les employés du secteur privé (14,2 %) et le plus faible, chez les employés du secteur public (10,3 %). En outre, les employés du secteur privé ont perdu en moyenne 24,3 heures de travail, tandis que ceux du secteur public en ont perdu 20,8. D'autre part, 13,5 % des travailleurs autonomes ont perdu des heures de travail à la suite des inondations. Ces travailleurs ont perdu plus d'heures de travail (31,3) en moyenne que les employés des secteurs privé et public.

Si les employés des secteurs public et privé ainsi que les travailleurs autonomes ont subi une perte nette du nombre d'heures travaillées, certains travailleurs ont fait plus d'heures. L'effet net est que les travailleurs du secteur public sont ceux qui ont perdu le moins d'heures de travail à la suite des inondations.

Graphique 1  Chart 1: Nombre total d'heures de travail perdues (en milliers) par suite des inondations en Alberta, dans les 10 principaux secteurs touchés, deuxième moitié de juin 2013 - Description et tableau de données
Nombre total d'heures de travail perdues (en milliers) par suite des inondations en Alberta, dans les 10 principaux secteurs touchés, deuxième moitié de juin 2013

Chart 1: Nombre total d'heures de travail perdues (en milliers) par suite des inondations en Alberta, dans les 10 principaux secteurs touchés, deuxième moitié de juin 2013 - Description et tableau de données

Graphique 2  Chart 2: Nombre total d'heures supplémentaires (en milliers) par suite des inondations en Alberta, dans les 10 principaux secteurs touchés, deuxième moitié de juin 2013 - Description et tableau de données
Nombre total d'heures supplémentaires (en milliers) par suite des inondations en Alberta, dans les 10 principaux secteurs touchés, deuxième moitié de juin 2013

Chart 2: Nombre total d'heures supplémentaires (en milliers) par suite des inondations en Alberta, dans les 10 principaux secteurs touchés, deuxième moitié de juin 2013 - Description et tableau de données

Les travailleurs de 25 à 39 ans ont perdu le plus d'heures de travail

Les hommes et les femmes ont affiché des proportions semblables de travailleurs ayant perdu des heures de travail, soit 13,8 % et 13,2 % respectivement. Cependant, les hommes ont perdu, en moyenne, plus d'heures de travail que les femmes, à savoir 26,2 heures contre 23,5 heures respectivement. Par ailleurs, 7,0 % des hommes ont travaillé davantage, faisant 19,5 heures de plus en moyenne, tandis qu'une proportion plus faible de femmes (4,8 %) ont vu leurs heures de travail augmenter, celles-ci se chiffrant à 15,0 heures de plus en moyenne.

Pour ce qui est des divers groupes d'âge, la plus forte proportion de travailleurs (14,5 %) ayant fait moins d'heures de travail en raison des inondations a été observée chez les 25 à 39 ans. Les travailleurs touchés dans ce groupe d'âge ont perdu en moyenne 26,8 heures de travail, soit le nombre d'heures le plus élevé de tous les groupes d'âge. Le plus grand nombre d'heures perdues par le groupe des 25 à 39 ans a été enregistré dans le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques (727 000), suivi du secteur des ressources naturelles (704 000).

Parallèlement, 13,3 % des travailleurs âgés de 55 à 69 ans ont perdu du temps de travail, faisant 24,1 heures de moins en moyenne. Parmi les jeunes occupés âgés de 15 à 24 ans, 1 sur 10 (10,3 %) ont subi des pertes de temps de travail, soit la proportion la plus faible de tous les principaux groupes d'âge, et ces jeunes travailleurs ont fait 24,5 heures de moins.

Les inondations ont aussi amené de nombreux travailleurs à faire plus d'heures. Pendant la deuxième moitié de juin, 4,1 % des 15 à 24 ans ont travaillé davantage, à savoir 23,0 heures de plus en moyenne, soit le nombre le plus élevé de tous les principaux groupes d'âge.

Chez les travailleurs du principal groupe d'âge actif, 6,6 % des 25 à 39 ans et 7,3 % des 40 à 54 ans ont travaillé plus, et le nombre moyen d'heures travaillées en plus a atteint 18,0 pour les premiers et 16,4 pour les seconds.

Enfin, 4,2 % des travailleurs âgés de 55 à 69 ans ont enregistré une hausse de leur temps de travail durant la deuxième moitié de juin, le nombre moyen de leurs heures de travail supplémentaires s'établissant à 17,9.

  Note aux lecteurs

Les données figurant dans le présent communiqué ont été dérivées à partir de questions ajoutées au questionnaire de l'Enquête sur la population active (EPA) de juillet. Des questions spéciales ont été ajoutées pour estimer l'effet des grandes inondations survenues en Alberta durant la deuxième moitié de juin (après la semaine de référence de l'EPA, du 9 au 15 juin) sur les heures travaillées. L'effet de ces inondations a eu lieu au cours de la deuxième moitié de juin.

En juillet, quatre questions ont été posées aux répondants albertains de l'EPA âgés de 15 à 69 ans relativement à la deuxième moitié de juin. Ces questions ont permis de déterminer combien de personnes ont perdu du temps de travail en raison des inondations et le nombre d'heures perdues, et combien de personnes ont travaillé plus d'heures et le nombre d'heures travaillées en plus. L'effet des inondations récentes en Alberta sur les heures travaillées permet une certaine estimation de l'incidence économique globale.

Coordonnées des personnes-ressources

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec nous sans frais au 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Vincent Ferrao au 613-951-4750 (vincent.ferrao@statcan.gc.ca), Division de la statistique du travail.

Date de modification :