Indices des prix des produits industriels et des matières brutes, janvier 2013

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

    [an error occurred while processing this directive]

Version PDF

Communiqué précédent

En janvier, l'Indice des prix des produits industriels (IPPI) est demeuré au même niveau qu'en décembre. Le recul des prix des produits chimiques a neutralisé une bonne partie des hausses observées ailleurs, notamment celle des produits du pétrole et du charbon. L'Indice des prix des matières brutes (IPMB) a rebondi de 3,8 %, principalement en raison des prix plus élevés du pétrole brut.

Graphique 1 
Les prix des produits industriels demeurent inchangés
Graphique 1 : Les prix des produits industriels demeurent inchangés

Description du graphique : Les prix des produits industriels demeurent inchangés

Version CSV du graphique 1

Indice des prix des produits industriels, variation mensuelle

L'IPPI est demeuré au même niveau pour un deuxième mois consécutif en janvier. Des 21 groupes de produits principaux, 10 étaient en hausse, 8 étaient en baisse et 3 sont restés inchangés.

Les produits chimiques (-1,4 %) ont enregistré la plus forte baisse, principalement en raison des prix moins élevés pour les produits chimiques industriels organiques (-4,7 %). Il s'agissait d'une première diminution depuis septembre 2012 pour les produits chimiques.

Les produits métalliques de première transformation (-0,6 %) ont également connu une baisse, attribuable aux prix moins élevés des produits de l'aluminium (-2,7 %) et des autres produits de métaux non ferreux (-0,8 %).

Parmi les autres groupes de produits qui ont connu un recul figuraient les fruits, les légumes, les aliments pour animaux et autres produits alimentaires (-0,5 %), entraînés à la baisse surtout par les aliments pour animaux (-1,9 %).

Par contre, les produits du pétrole et du charbon (+0,7 %) ont affiché la plus forte croissance. La hausse provenait essentiellement des prix plus élevés pour le mazout et autres carburants (+1,9 %) et l'essence (+0,9 %).

Des hausses de prix ont également été observées pour le bois d'œuvre et autres produits du bois (+1,2 %), principalement attribuables au bois de construction (+3,0 %), qui enregistre une troisième hausse d'affilée.

Parmi les autres groupes de produits qui ont connu une hausse figuraient la viande, le poisson et les produits laitiers (+0,9 %), en raison des prix plus élevés pour les produits de viande (+1,8 %).

Indice des prix des produits industriels, variation sur 12 mois

Par rapport à janvier 2012, l'IPPI s'est déprécié de 0,2 %.

L'indice a été entraîné à la baisse principalement par les produits métalliques de première transformation (-3,1 %), principalement en raison des prix moins élevés pour les produits de l'aluminium (-6,9 %), les produits du fer et de l'acier (-2,7 %) et les produits du nickel (-13,7 %).

Les véhicules automobiles et autre matériel de transport (-1,0 %) ont également contribué à la baisse de l'IPPI d'une année à l'autre. Ce recul s'expliquait surtout par la hausse de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, par comparaison avec janvier 2012.

Certains producteurs canadiens qui exportent leurs produits indiquent leurs prix en dollars américains. Par conséquent, l'appréciation d'une année à l'autre de 2,1 % du dollar canadien par rapport au dollar américain pourrait avoir l'effet de diminuer l'IPPI. Sans l'effet mesurable du taux de change, l'indice aurait connu une hausse de 0,3 % au lieu de baisser de 0,2 %.

Parmi les autres produits qui ont contribué à la baisse de l'IPPI figuraient les produits chimiques (-1,7 %) et les produits du pétrole et du charbon (-1,0 %).

La baisse de l'IPPI a été atténuée principalement par le bois d'œuvre et autres produits de bois (+9,0 %), en grande partie en raison des prix plus élevés pour le bois de construction (+15,0 %).

Indice des prix des matières brutes, variation mensuelle

L'IPMB a progressé de 3,8 % en janvier, ce qui représente une première hausse depuis septembre 2012. L'indice n'avait pas connu d'augmentation aussi forte depuis novembre 2011. Tous les groupes de produits principaux se sont accrus, sauf un.

Graphique 2 
Les prix des matières brutes ont augmenté
Graphique 2 : Les prix des matières brutes ont augmenté

Description du graphique : Les prix des matières brutes ont augmenté

Version CSV du graphique 2

La hausse de l'IPMB était principalement attribuable aux prix plus élevés des combustibles minéraux (+8,1 %), plus précisément le pétrole brut (+8,5 %). L'IPMB sans les combustibles minéraux a légèrement augmenté de 0,3 % en janvier.

Parmi les autres groupes de produits qui ont contribué à la hausse de l'IPMB figuraient les matières ferreuses (+4,0 %). La hausse de ce groupe de produits provenait essentiellement des minerais de fer (+8,7 %).

La hausse de l'IPMB en janvier a été légèrement atténuée par les métaux non ferreux (-0,6 %), principalement en raison des prix moins élevés pour les autres métaux non ferreux usuels (-1,9 %), les concentrés de zinc (-1,6 %) et les métaux précieux (-1,2 %).

Indice des prix des matières brutes, variation sur 12 mois

Par rapport au même mois un an plus tôt, l'IPMB a enregistré une baisse de 4,7 %, poursuivant ainsi la tendance à la baisse observée depuis mars 2012.

Le recul de l'IPMB s'expliquait en grande partie par les combustibles minéraux (-9,9 %), plus précisément le pétrole brut (-10,3 %), qui s'est replié pour un 11e mois d'affilée, d'une année à l'autre. L'IPMB excluant les combustibles minéraux a augmenté de 0,5 %, soit une deuxième hausse consécutive d'une année à l'autre.

Parmi les autres groupes de produits qui ont contribué à la baisse de l'IPMB figuraient les métaux non ferreux (-1,1 %) et les matières ferreuses (-6,3 %).

Par rapport à janvier 2012, la baisse de l'IPMB a été légèrement atténuée par les substances végétales (+5,8 %) et les produits du bois (+2,6 %).

Note aux lecteurs

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont non désaisonnalisées et habituellement sont sujettes à révision durant une période de six mois (par exemple, lorsque l'indice de juillet est diffusé, l'indice du mois de janvier qui précède devient définitif).

L'Indice des prix des produits industriels (IPPI) reflète les prix que les producteurs canadiens reçoivent au moment où les produits franchissent les portes de l'usine. Il ne reflète pas ce que le consommateur paie. Contrairement à l'Indice des prix à la consommation, l'IPPI exclut les impôts indirects et tous les coûts qui surviennent entre le moment où un produit sort de l'usine et le moment où l'utilisateur final en prend possession, ce qui comprend les coûts du transport ainsi que des commerces de gros et de détail.

Les producteurs canadiens exportent de nombreux biens. Ils indiquent souvent leurs prix en devises étrangères, plus particulièrement en dollars américains, lesquels sont par la suite convertis en dollars canadiens. C'est surtout le cas pour les véhicules automobiles, la pâte de bois, le papier et les produits du bois. Par conséquent, les fluctuations du dollar canadien par rapport à la devise américaine se répercutent sur l'IPPI. Mais, la conversion en dollars canadiens tient compte uniquement de la façon dont les répondants transmettent leurs prix. Il ne s'agit pas d'une mesure qui tient compte du plein effet des taux de change.

La conversion des prix reçus en dollars américains est fondée sur le taux de change moyen mensuel (cours au comptant à midi) établi par la Banque du Canada et est offerte dans le tableau 176-0064 de CANSIM (série v37426). Les variations mensuelles et annuelles du taux de change, telles que décrites dans le communiqué, sont calculées d'après la cotation indirecte du taux de change (par exemple, 1 $CAN = X $US).

L'Indice des prix des matières brutes (IPMB) est représentatif des prix que paient les fabricants canadiens pour les principales matières brutes. Un grand nombre de ces prix sont fixés sur le marché mondial. Cependant, comme peu de prix sont libellés en devises étrangères, leur conversion en dollars canadiens n'a qu'un effet mineur sur le calcul de l'IPMB.

Données offertes dans CANSIM : tableaux Tableau CANSIM329-0056 à 329-0068 et Tableau CANSIM330-0007.

Tableau Tableau CANSIM329-0056 : Indices des prix des produits industriels, selon les agrégations principales.

Tableau Tableau CANSIM329-0057 : Indices des prix des produits industriels, selon l'industrie.

Tableau Tableau CANSIM329-0058 : Indices des prix des produits industriels, selon l'étape de transformation.

Tableaux CANSIM table329-0059 à 329-0068 : Indices des prix des produits industriels, selon le produit.

Tableau Tableau CANSIM330-0007 : Indices des prix des matières brutes, selon le produit.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête numéro d'enquête2306 et numéro d'enquête2318.

Le numéro de janvier 2013 de la publication Indices des prix de l'industrie (62-011-X) paraîtra bientôt.

Les données de février sur les Indices des prix des produits industriels et des matières brutes seront diffusées le 28 mars.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous sans frais au 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@canada.ca).