Le Quotidien — Enquête sur les dépenses des ménages, 2011

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

    [an error occurred while processing this directive]

Version PDF

Communiqué précédent

En 2011, les ménages canadiens ont dépensé en moyenne 55 151 $ en biens et services, soit 2,7 % de plus qu'en 2010. Cette augmentation était légèrement inférieure au taux d'inflation de 2,9 % mesuré par l'Indice des prix à la consommation (IPC).

Le logement représentait 27,6 % du total de ces dépenses, le transport, 20,4 % et l'alimentation, 14,1 %.

À l'échelon provincial, les ménages de l'Alberta (64 453 $) ont consacré les dépenses moyennes les plus élevées en biens et services, suivis des ménages de l'Ontario (57 514 $). Les ménages de l'Île-du-Prince-Édouard (45 190 $) ont affiché la moyenne la plus faible.

Les couples ayant des enfants ont dit avoir dépensé en moyenne 75 543 $ en biens et services en 2011. Les ménages formés d'une seule personne âgée de 65 ans ou plus ont fait état de dépenses moyennes de 26 047 $.

Logement

Les ménages ont consacré en moyenne 15 198 $ aux coûts de logement, en hausse de 1,3 % par rapport à 2010. Cette catégorie comprend le loyer, les paiements hypothécaires, les coûts des réparations et de l'entretien, les impôts fonciers et les services publics.

En moyenne, les propriétaires-occupants ont consacré 17 123 $ aux coûts de logement, ce qui représente 26,7 % de leurs dépenses en biens et services. Les locataires y ont consacré en moyenne 11 320 $, soit 30,4 % de leur budget de biens et services. Ces proportions étaient semblables à celles de 2010.

Bien que les ménages de l'Ontario aient affecté la plus grande part (29,5 %) de leur budget total de biens et services au logement, les ménages de l'Alberta (18 300 $) ont fait état des dépenses moyennes les plus élevées, suivis des ménages de l'Ontario (16 960 $). Les ménages de Terre-Neuve-et-Labrador (10 589 $) ont affiché les dépenses moyennes les plus faibles en coûts de logement.

Les dépenses moyennes affectées au logement ont été les plus élevées (17 285 $) chez les ménages vivant dans des centres d'un million d'habitants ou plus. Les ménages des régions rurales ont dépensé le moins à ce chapitre, soit 12 213 $ en moyenne.

Transport

Les ménages ont consacré en moyenne 11 229 $ aux coûts de transport en 2011, c'est-à-dire 1,5 % de plus qu'en 2010.

De ce total, une somme moyenne de 10 152 $ a été destinée au transport privé, ce qui comprend les voitures, les camions et les fourgonnettes ainsi que leurs coûts d'exploitation. Le reste des dépenses, à savoir 1 077 $, ont été consacrées au transport public, qui englobe le transport en commun, les services de taxi, d'autobus interurbain et de train ainsi que les tarifs aériens.

Les dépenses moyennes pour l'essence et d'autres carburants ont augmenté de 23,7 % pour atteindre 2 606 $. Cette hausse dépassait la croissance de 20,0 % des prix de l'essence mesurée par l'IPC.

En ce qui concerne le transport privé, les dépenses des propriétaires-occupants se sont élevées en moyenne à 12 415 $, soit plus du double de celles de 5 609 $ observées chez les locataires.

Alimentation

En moyenne, les ménages canadiens ont dit avoir dépensé 7 795 $ pour s'alimenter en 2011, soit 0,4 % de moins qu'en 2010. Les dépenses moyennes en aliments achetés au magasin se sont chiffrées à 5 588 $, en baisse de 1,8 %, alors que les dépenses en aliments achetés au restaurant sont passées à 2 207 $, en hausse de 3,6 %.

Entre 2010 et 2011, les dépenses ont diminué le plus dans le cas des fruits, des préparations à base de fruits et des noix (-6,2 %), des grains céréaliers et des produits céréaliers (-5,3 %) ainsi que des œufs et des produits laitiers (-4,0 %).

Les ménages ayant à leur tête une personne âgée ont enregistré la plus forte part des dépenses en aliments achetés au magasin, soit 12,5 %. Les ménages où le répondant principal avait moins de 30 ans ont affiché la plus grande proportion de dépenses consacrées aux aliments achetés au restaurant, à savoir 4,6 %.

Soins de santé

En 2011, les ménages ont consacré en moyenne 2 211 $ aux dépenses personnelles en soins de santé, en baisse de 0,1 % par rapport à 2010. Ces dépenses comprennent les primes d'assurance et les soins de santé non remboursés par un régime de soins de santé public ou privé.

La part des dépenses consacrées aux soins de santé augmente en fonction de l'âge. Les ménages ayant à leur tête une personne âgée ont déclaré avoir utilisé 6,8 % de leur budget de biens et services pour des soins de santé, comparativement à 2,6 % dans le cas des ménages où le répondant principal avait moins de 30 ans.

Communications

Les dépenses moyennes en matière de communications ont augmenté de 5,1 % par rapport à 2010 pour atteindre 1 825 $. En 2011, le ménage moyen a dépensé 809 $ pour le téléphone cellulaire, 481 $ pour le téléphone conventionnel et 416 $ pour l'accès à Internet.

En 2011, 79,4 % des ménages ont dit posséder au moins un téléphone cellulaire, tandis que 12,8 % ont déclaré avoir seulement un téléphone cellulaire, sans ligne téléphonique terrestre. Comme c'était le cas en 2010, la proportion de propriétaires de téléphone cellulaire était la plus élevée en Alberta (88,5 %) et la plus faible au Québec (70,4 %).

Environ quatre ménages sur cinq ont dit avoir accès à Internet à la maison. Les personnes disposant d'un tel accès étaient proportionnellement les plus nombreuses en Alberta (87,3 %) et en Colombie-Britannique (86,2 %) et les moins nombreuses à Terre-Neuve-et-Labrador (72,6 %) et au Nouveau-Brunswick (72,6 %).

En 2011, la connexion par câble était la méthode d'accès à Internet la plus répandue. Dans l'ensemble, 35,4 % des ménages utilisaient une connexion par câble; par comparaison, 30,4 % avaient une connexion téléphonique haute vitesse et 8,1 %, une connexion sans fil.

Dépenses totales moyennes

En moyenne, les ménages ont fait état de dépenses totales de 73 457 $ en 2011, en hausse de 3,1 % par rapport à 2010. Ce total comprend les dépenses de 55 151 $ en biens et services, en plus des dépenses en impôts sur le revenu, en cotisations de pension, en primes d'assurance-emploi et d'assurance-vie et en dons d'argent.

Les dépenses moyennes en biens et services représentaient 75,1 % des dépenses totales. Les impôts sur le revenu, les cotisations de pension, les primes d'assurance-emploi et d'assurance-vie et les dons d'argent expliquaient la part restante de 24,9 %.

La répartition de la population en cinq groupes de revenu égaux permet de jeter un éclairage supplémentaire sur l'analyse des dépenses.

Les 20 % des ménages ayant les revenus les plus faibles ont dépensé en moyenne 29 129 $ en 2011. De ce total, 50,5 % des dépenses ont été consacrées à l'alimentation, au logement ainsi qu'aux vêtements et accessoires. Les impôts sur le revenu représentaient 1,2 % de leurs dépenses totales.

Les 20 % des ménages ayant les revenus les plus élevés ont affiché des dépenses totales moyennes de 143 519 $. Ils ont consacré 28,9 % de leur budget à l'alimentation, au logement ainsi qu'aux vêtements et accessoires, tandis qu'une proportion de 27,8 % a été destinée aux impôts sur le revenu. Ces proportions étaient semblables à celles de 2010.

Graphique 1 
Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2011
Graphique 1 : Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2011

Description du graphique : Part des dépenses totales selon le quintile de revenu, 2011

Version CSV du graphique 1

Note aux lecteurs

Le présent communiqué est fondé sur les données de l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM) de 2011, qui a recueilli des renseignements détaillés auprès d'un échantillon de près de 18 000 ménages sur les habitudes de dépenses, les caractéristiques des logements et l'équipement ménager. Les données portent sur l'ensemble des provinces.

Les dépenses moyennes pour un bien ou un service donné sont calculées pour tous les ménages, c'est-à-dire ceux qui ont fait et ceux qui n'ont pas fait des dépenses dans la catégorie. Les dépenses moyennes comprennent les taxes de vente.

La méthodologie de l'enquête prévoit l'utilisation d'un questionnaire avec périodes de rappel adaptées à un poste de dépense, jumelé à un journal quotidien des dépenses que le ménage remplit pendant les deux semaines qui suivent l'interview. Le journal fournit des renseignements plus détaillés, surtout au sujet des dépenses alimentaires et autres achats fréquents.

La méthode d'ajustement des journaux incomplets a été améliorée lors de l'EDM de 2011. De même, l'âge des membres du ménage est maintenant défini à la date de l'entrevue plutôt qu'au 31 décembre de l'année de l'enquête.

Dans le but d'assurer la comparabilité des données, les données de 2010 ont également été révisées pour prendre en compte ces changements. L'estimation de 2010 révisée des dépenses moyennes par ménage en biens et services de toutes sortes a crû de 1,3 % lorsque comparée à l'estimation de 2010 déjà publiée.

Les comparaisons entre les dépenses des diverses années n'ont pas été corrigées pour tenir compte de l'inflation.

Données offertes gratuitement dans CANSIM : tableaux Tableau CANSIM203-0021 à 203-0028.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête numéro d'enquête3508.

Des tableaux de données sont également offerts à partir du module Tableaux sommaires de notre site Web.

Le document « Guide de l'utilisateur, Enquête sur les dépenses des ménages, 2011 », qui fait partie de la Série de documents de recherche sur les dépenses des ménages (Numéro au catalogue62F0026M, gratuite), contient des renseignements sur la méthodologie, les concepts et la qualité des données de l'enquête. Il est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Parcourir par ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec nous sans frais au 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca), ou avec les Relations avec les médias au 613-951-4636 (statcan.mediahotline-ligneinfomedias.statcan@canada.ca).