Balance des paiements internationaux du Canada, premier trimestre de 2012

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

    [an error occurred while processing this directive]

Version PDF

Communiqué précédent

Le déficit du compte courant du Canada (en chiffres désaisonnalisés) s'est accru de 0,6 milliard de dollars pour atteindre 10,3 milliards de dollars au premier trimestre, un excédent plus faible au chapitre des biens ayant été partiellement neutralisé par un déficit inférieur des revenus de placements.

Dans le compte capital et financier (en chiffres non désaisonnalisés), l'augmentation des investissements directs étrangers au Canada a été le principal facteur ayant contribué aux entrées de capitaux dans l'économie canadienne pendant le trimestre.

Compte courant

Graphique 1 
Soldes du compte courant
Graphique 1 : Soldes du compte courant

Description du graphique : Soldes du compte courant

Version CSV du graphique

L'excédent au chapitre des biens se replie en raison de la baisse des exportations

L'excédent global au chapitre des biens a été en baisse de 1,3 milliard de dollars au premier trimestre. Cette baisse était attribuable au recul des exportations, les importations étant essentiellement inchangées. Cependant, mené par la croissance des exportations de produits énergétiques, l'excédent avec les États-Unis s'est élargi de 1,1 milliard de dollars pour atteindre le plus haut niveau depuis le troisième trimestre de 2008.

Graphique 2 
Soldes des biens par zone géographique
Graphique 2 : Soldes des biens par zone géographique

Description du graphique : Soldes des biens par zone géographique

Version CSV du graphique

Les exportations totales de biens ont fléchi de 1,3 milliard de dollars pour s'établir à 120,2 milliards de dollars. Les exportations de biens industriels ont diminué de 1,8 milliard de dollars. Les métaux précieux représentaient 0,7 milliard de dollars de cette baisse, et ce, après avoir enregistré des exportations record au quatrième trimestre de 2011. Les exportations de machines et de matériel ont diminué de 1,1 milliard de dollars, sous l'effet de la réduction des volumes et des prix. Ces replis ont été épongés en partie par de plus fortes exportations de produits énergétiques, les volumes étant en hausse. Cela a été attribuable à des ventes record de pétrole brut, tempérées par le ralentissement des ventes de gaz naturel. Les prix du gaz naturel ont continué à diminuer, en baisse de 40 % au cours des deux derniers trimestres, ce qui a donné lieu au niveau le plus faible des exportations en dollars courants de ce produit depuis 1997.

Les importations de biens sont demeurées à 117,8 milliards de dollars au premier trimestre. Les produits de l'automobile ont augmenté de 1,4 milliard de dollars, en raison de la hausse des volumes des voitures et des camions importés. Les biens industriels ont fléchi de 0,7 milliard de dollars, surtout en raison du recul des importations de métaux précieux. Les importations de biens de consommation ainsi que de machines et de matériel se sont également repliées pendant le trimestre.

Le déficit des services monte légèrement

Le déficit global au chapitre du commerce des services s'est accru de 0,2 milliard de dollars pour se chiffrer à 6,2 milliards de dollars au premier trimestre. Cette augmentation a été attribuable à de faibles variations touchant l'ensemble des composantes du commerce des services. La baisse des recettes des transports transfrontaliers a donné lieu à une progression de 0,2 milliard de dollars du déficit des services de transport. Les dépenses des visiteurs étrangers au Canada ont crû de 0,1 milliard de dollars, ce qui a fait baisser du même montant le déficit au chapitre des voyages. L'excédent des services commerciaux a légèrement reculé de 0,1 milliard de dollars, les importations s'étant accrues un peu plus que les exportations.

Baisse du déficit des revenus de placements en raison de la réduction des paiements

Le déficit des revenus de placements a diminué de 0,8 milliard de dollars pour s'établir à 5,7 milliards de dollars au premier trimestre. Cette réduction était surtout attribuable à une réduction des flux de paiements relatifs aux investissements étrangers. Les bénéfices réalisés par les sociétés étrangères sur leurs investissements directs au Canada se sont repliés de 1,1 milliard de dollars au premier trimestre, après avoir atteint un sommet le trimestre précédent. Les revenus des investissements directs canadiens à l'étranger ont légèrement diminué pour atteindre 10,3 milliards de dollars au premier trimestre, demeurant ainsi près du sommet de 10,6 milliards de dollars atteint au quatrième trimestre de 2010.

Compte capital et financier

L'acquisition étrangère de titres canadiens est à son plus faible en plus de trois ans

Les investisseurs étrangers ont acheté pour 6,3 milliards de dollars de titres canadiens au premier trimestre, en baisse par rapport à l'investissement de 27,2 milliards de dollars enregistré le trimestre précédent. Les non-résidents ont continué à investir dans les obligations, mais se sont départis des autres instruments pendant le trimestre. Le montant investi par les non-résidents dans les titres canadiens était ainsi le plus faible observé en plus de trois ans.

Les investisseurs non résidents ont acheté pour 14,8 milliards de dollars d'obligations canadiennes au premier trimestre, soit un 13e trimestre consécutif d'acquisition. Les investissements étrangers ont principalement ciblé les obligations libellées en dollars canadiens émises par le gouvernement fédéral et ses entreprises. Toutefois, les avoirs étrangers en instruments du marché monétaire canadien ont diminué de 7,7 milliards de dollars, après avoir enregistré une hausse de 26,0 milliards de dollars pendant le deuxième semestre de 2011. Les réductions étaient concentrées dans les bons du Trésor du gouvernement du Canada et étaient le reflet de remboursements de même que d'une baisse des achats par les investisseurs étrangers.

Les non-résidents ont vendu pour 810 millions de dollars d'actions canadiennes au premier trimestre, soit le premier désinvestissement de ce genre observé en deux ans. La réduction était surtout attribuable à des ventes sur le marché secondaire. Les nouvelles émissions d'actions canadiennes aux non-résidents découlant d'activités de fusions et d'acquisitions ont tempéré la réduction des avoirs d'actions canadiennes détenues par les investisseurs étrangers. Les cours des actions canadiennes ont augmenté de 3,7 % au premier trimestre, comparativement à une augmentation de 12 % des cours des actions aux États-Unis.

Les investissements de portefeuille canadiens à l'étranger sont concentrés dans les actions

Les investissements canadiens de 6,6 milliards de dollars dans les titres étrangers au premier trimestre étaient composés d'actions. Les acquisitions de 10,2 milliards de dollars en actions étrangères, principalement réalisées par les caisses de retraite, ont été neutralisées en partie par un désinvestissement en titres d'emprunt. Les avoirs canadiens en instruments d'emprunt à court et à long terme ont diminué pendant le trimestre.

Graphique 3 
Investissement de portefeuille étranger¹
Graphique 3 : Investissement de portefeuille étranger¹

Description du graphique : Investissement de portefeuille étranger¹

Version CSV du graphique

Les investissements canadiens en titres étrangers ont dépassé les investissements étrangers en titres canadiens au premier trimestre. Cette activité a donné lieu à une première sortie nette de capitaux au chapitre du compte des investissements de portefeuille de la balance des paiements depuis 2008. Pendant la période de 2009 à 2011, les investissements de portefeuille au Canada avaient grandement contribué au financement des déficits du compte courant du Canada.

Les investissements directs étrangers au Canada sont à la hausse

Les investisseurs directs étrangers ont injecté pour 14,6 milliards de dollars dans l'économie canadienne au premier trimestre, en hausse par rapport au montant de 3,0 milliards de dollars enregistré au trimestre précédent. Les fusions et les acquisitions représentaient la majeure partie de l'activité et étaient principalement concentrées dans le secteur de l'énergie et des minerais métalliques de l'économie canadienne.

Graphique 4 
Investissements directs étrangers au Canada
Graphique 4 : Investissements directs étrangers au Canada

Description du graphique : Investissements directs étrangers au Canada

Version CSV du graphique

Les investissements directs canadiens à l'étranger ont ralenti pour se fixer à 8,5 milliards de dollars. L'investissement direct à l'étranger pendant le trimestre reflétait les bénéfices réinvestis dans les sociétés affiliées étrangères par les investisseurs directs canadiens, de même que les activités de fusions et d'acquisitions transfrontalières. Les investissements étaient concentrés dans les secteurs des ressources et des finances.

Les opérations au chapitre du compte des autres investissements ajoutent aux entrées de capitaux

La catégorie des autres investissements du compte financier, composée principalement des prêts et des dépôts, a contribué à une entrée nette de capitaux de 6,0 milliards de dollars au premier trimestre. Les fonds rapatriés de l'étranger par le biais d'une réduction des dépôts détenus par les Canadiens étaient à l'origine de la majeure partie de l'activité. Le cinquième trimestre consécutif d'augmentation des réserves internationales officielles du Canada a modéré ces entrées de fonds.

Note aux lecteurs

Chaque année, lors de la publication des données du premier trimestre, des révisions sont faites aux trois années de référence précédentes. En raison de la Révision historique du Système de comptabilité nationale du Canada 2012 devant être diffusée à partir d'octobre 2012, la publication des données du premier trimestre de 2012 comprend des révisions seulement pour la dernière année.

La balance des paiements internationaux retrace l'ensemble des transactions économiques entre les résidents du Canada et les non-résidents dans deux comptes, soit le compte courant ainsi que le compte capital et financier.

Le compte courant porte sur les transactions sur les biens, les services, les revenus découlant des placements et les transferts courants.

Le compte capital et financier porte principalement sur les transactions liées à des actifs et passifs financiers.

Un solde du compte courant en surplus ou en déficit correspond, en principe, à une sortie ou à une entrée nette de fonds équivalente au compte capital et financier. En pratique, les données étant compilées à partir d'une multitude de sources, les deux comptes s'égalisent rarement, ce qui donne lieu à une erreur de mesure. La divergence statistique est l'entrée ou la sortie nette non observée.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la balance des paiements, veuillez consulter « La foire aux questions » du module Comptes économiques nationaux de notre site Web. Le module présente également les plus récentes statistiques de la balance des paiements.

Données offertes gratuitement dans CANSIM : tableaux Tableau CANSIM376-0001 à 376-0017 et Tableau CANSIM376-0035.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête numéro d'enquête1534, numéro d'enquête1535, numéro d'enquête1536 et numéro d'enquête1537.

Le numéro du premier trimestre de 2012 de la publication Balance des paiements internationaux du Canada (Numéro au catalogue67-001-X, gratuite) paraîtra sous peu.

Les données du deuxième trimestre portant sur la balance des paiements internationaux seront diffusées le 30 août.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec le Centre de contact national de Statistique Canada au 613-951-8116 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Denis Caron au 613-951-1861 (denis.caron@statcan.gc.ca) ou avec Éric Boulay au 613-951-1872 (eric.boulay@statcan.gc.ca), Division de la balance des paiements.