Produit intérieur brut par industrie : provinces et territoires, 2011 (données provisoires)

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

    [an error occurred while processing this directive]

Version PDF

Communiqué précédent

En 2011, le produit intérieur brut (PIB) réel par industrie a progressé dans toutes les provinces et tous les territoires, exception faite des Territoires du Nord-Ouest. L'Alberta, la Saskatchewan, le Yukon et le Nunavut ont connu les croissances les plus élevées au pays, grâce aux activités d'exploration, d'extraction minière et aux travaux connexes de construction. À l'échelle du pays, le PIB réel a augmenté de 2,6 % en 2011, après avoir progressé de 3,4 % en 2010.

Graphique 1 
Produit intérieur brut réel, 2011
Graphique 1 : Produit intérieur brut réel, 2011

Description du graphique : Produit intérieur brut réel, 2011

Version CSV du graphique

Provinces de l'Atlantique

À Terre-Neuve-et-Labrador, le PIB a enregistré une hausse de 2,8 % en 2011, après avoir dominé toutes les provinces en 2010 grâce à une croissance de 5,8 %. La hausse a été en grande partie attribuable à une forte poussée de la production de minerais métalliques, de la construction non résidentielle ainsi que des travaux de génie liés aux projets miniers et pétroliers. La préparation de produits de la mer a progressé de pair avec l'expansion de la pêche, de la chasse et du piégeage et a contribué à la croissance du commerce de gros. La production de services a augmenté de 2,4 %, des hausses appréciables ayant été observées dans la finance, les assurances et l'immobilier, de même que dans le secteur de l'architecture, du génie et des services connexes.

À l'Île-du-Prince-Édouard, le PIB a crû de 1,1 % en 2011, après une hausse de 2,7 % en 2010. La fabrication d'aliments congelés, la construction non résidentielle, les services publics, le commerce de détail ainsi que la finance, les assurances et l'immobilier ont été les principaux secteurs à l'origine de la croissance. La production de biens a diminué de 0,8 %, en raison de la contraction des activités de pêche et de la diminution des récoltes de pommes de terre, laquelle a été attribuable aux mauvaises conditions météorologiques. Le repli de la fabrication de matériel de transport et de produits divers a également contribué à la baisse.

Le PIB en Nouvelle-Écosse a affiché une hausse de 0,3 % en 2011, qui faisait suite à une augmentation de 1,6 % en 2010. La production des industries productrices de biens a diminué de 4,0 %. Les hausses enregistrées dans la pêche ainsi que dans la fabrication d'aliments et de produits en caoutchouc et en plastique ont été contrebalancées par les baisses enregistrées dans l'extraction de pétrole et de gaz, dans la construction et dans le matériel de transport. Les services ont progressé de 1,4 %, sous l'impulsion donnée par la finance, les assurances et l'immobilier, de même que par les soins de santé et les services sociaux.

Au Nouveau-Brunswick, le PIB a enregistré une légère hausse de 0,1 % en 2011, après avoir augmenté de 3,0 % en 2010. La production de services a progressé de 1,2 %, menée par le secteur de la finance, des assurances et de l'immobilier. La production s'est repliée dans la construction, la fabrication, la foresterie et l'exploitation forestière ainsi que les services publics. La production dans les cultures agricoles a diminué de 16 %, le temps inclément ayant réduit les récoltes de pommes de terre. La production dans le commerce de gros et les services de transport a perdu du terrain dans le sillage de la baisse de la production de biens.

Centre du Canada

Au Québec, le PIB a augmenté de 1,7 % en 2011. Cette hausse faisait suite à une croissance de 2,5 % en 2010. Les activités de construction ont progressé de 4,1 %, en raison des travaux de génie minier et, dans une moindre mesure, de la construction de bâtiments résidentiels. Les travaux de génie liés à l'énergie électrique ont reculé. La fabrication a connu une légère hausse, l'augmentation de la production de matériel de transport et de machines ayant été contrebalancée par la baisse de la production de produits chimiques (y compris les produits pharmaceutiques) et de produits en bois et en papier. Les services publics de même que la foresterie et l'exploitation forestière ont également contribué à la croissance.

La production de services a progressé de 1,7 %, principalement grâce à la vigueur du commerce de gros; du transport et de l'entreposage; de la finance, des assurances et de l'immobilier ainsi que de l'architecture, du génie et des services connexes.

En Ontario, le PIB réel a augmenté de 2,0 % en 2011, après avoir crû de 3,2 % en 2010. La croissance s'est surtout manifestée dans l'extraction de minerais métalliques, dans les activités d'exploration et dans la fabrication. La construction a progressé de 0,9 %, les hausses dans la construction de bâtiments résidentiels et non résidentiels ayant été supérieures aux baisses dans les travaux de génie liés à l'énergie électrique.

La production du secteur de la fabrication s'est accrue de 2,4 % en 2011. Il s'agit de la deuxième augmentation annuelle d'affilée, après quatre années de contraction. Des hausses ont été observées dans de nombreuses industries manufacturières dont celles des machines, des produits métalliques ouvrés et de première transformation, des produits en plastique et des autres types de matériel de transport. La production de véhicules et de pièces automobiles a régressé, principalement en raison de la perturbation des chaînes d'approvisionnement causée par le tsunami et le tremblement de terre au Japon.

La production de services a connu une croissance de 1,9 %, des hausses ayant été constatées dans la finance, les assurances et l'immobilier, dans les services professionnels, scientifiques et techniques, de même que dans l'hébergement et les services de restauration. Le commerce de gros ainsi que les services de transport et d'entreposage ont progressé de pair avec la production de biens.

Provinces de l'Ouest

Au Manitoba, le PIB réel a augmenté de 1,1 % en 2011, à la suite d'une hausse de 2,2 % en 2010. Le PIB des cultures agricoles s'est replié de 21 % en raison de fortes pluies et d'inondations. Les industries productrices de services ont connu une croissance plus forte que les industries productrices de biens, surtout grâce à la vitalité du commerce de détail; de la finance, des assurances et de l'immobilier ainsi que du secteur de l'hébergement et des services de restauration.

La fin des travaux liés à de grands projets de génie a fait diminuer la construction de 4,0 %. Les biens fabriqués ont enregistré une légère baisse de 0,1 %, les hausses dans les industries de fabrication de produits chimiques et de matériel agricole et minier ayant été neutralisées par les baisses observées dans la production d'aliments, de produits métalliques et de produits imprimés.

En Saskatchewan, le PIB a connu une hausse de 4,8 % en 2011, laquelle est survenue après une croissance de 4,2 % en 2010. La production des industries productrices de biens a progressé de 5,9 %, et celle des services, de 3,8 %. Les conditions météorologiques favorables ont contribué à la hausse de la production des cultures agricoles de 10 %. La forte demande d'exportation a entraîné une intensification de l'extraction de minéraux non métalliques (y compris la potasse), des activités d'exploration et des travaux de génie. L'expansion du commerce de gros et des services de transport et d'entreposage est allée de pair avec la croissance du secteur des biens.

La forte croissance démographique a stimulé la progression du commerce de détail ainsi que de la finance, des assurances et de l'immobilier et a fait augmenter la construction résidentielle de 21 %. Les agents et les courtiers immobiliers ont tiré parti de l'essor du marché de la revente.

L'Alberta, dont le PIB a affiché une hausse de 5,2 % en 2011 après avoir enregistré une croissance de 3,3 % en 2010, a connu le meilleur rendement économique de toutes les provinces. La montée des prix de l'énergie a donné un élan aux activités d'extraction et d'exploration de pétrole et de gaz. Les travaux de génie liés à des projets pétroliers et gaziers ont également contribué à la croissance.

La production manufacturière a augmenté de 11 %, et des hausses marquées ont été notées dans les industries de la fabrication de machines, de produits métalliques, de produits chimiques et de produits en bois. La production des services a progressé de 4,1 %, entraînée à la hausse principalement par le commerce de détail et le commerce de gros; les services de transport; les services professionnels, scientifiques et techniques ainsi que l'hébergement et les services de restauration.

En Colombie-Britannique, le PIB réel a crû de 2,9 %, après avoir connu une hausse de 3,2 % en 2010. La production des industries productrices de biens a augmenté de 5,6 %, la demande de ressources naturelles ayant en grande partie alimenté la croissance de l'extraction de pétrole et de gaz, des travaux de génie et de la fabrication de machines. Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont progressé de 24 %, dans la foulée de l'expansion des activités d'exploration minérale et de gaz naturel.

La forte demande d'exportation a stimulé la croissance dans la foresterie et l'exploitation forestière ainsi que dans la fabrication de produits en bois. La production de services a progressé de 2,0 %, et des hausses ont été observées dans le transport et l'entreposage, de même que dans la finance, les assurances et l'immobilier.

Territoires

Au Yukon, le PIB a augmenté de 5,6 % en 2011, après avoir progressé de 4,0 % en 2010. La hausse des prix des produits de base a mené l'intensification des activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière. L'exploration de gisements d'or et d'argent a atteint des niveaux inégalés. L'ouverture d'une nouvelle mine d'argent a accru la production des mines métalliques.

Les travaux effectués dans une nouvelle mine métallique se sont poursuivis et ont permis à la construction d'enregistrer une hausse de 21 %, laquelle a également fait grimper le commerce de gros et les services de transport. Le commerce de détail a crû de 6,6 %, et le secteur de la finance, des assurances et de l'immobilier, de 4,7 %.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, le PIB a diminué de 5,5 % en 2011, après avoir augmenté de 1,3 % en 2010. Les activités d'extraction minière, pétrolière et gazière se sont contractées de 13 %, principalement sous l'effet d'une forte baisse de l'extraction de diamants. Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont affiché une hausse de 21 %, soutenues par l'intensification des activités d'exploration.

La construction a reculé de 5,3 %, la croissance des activités aux nouvelles mines ayant été neutralisée par le repli des travaux de construction d'immeubles commerciaux et institutionnels.

Au Nunavut, le PIB a augmenté de 7,7 % en 2011, après avoir enregistré une hausse de 11,3 % en 2010. La production des mines d'or et d'argent a crû pour une deuxième année d'affilée. Le prix élevé de l'or a stimulé les activités d'exploration et la construction, alors que les travaux ont été amorcés dans une nouvelle mine.

La construction de bâtiments non résidentiels s'est repliée en 2011 après deux années de croissance. Le commerce de gros a reculé, en raison de la baisse du commerce de gros de machines et de matériel.

Note aux lecteurs

Les données provinciales et territoriales sur le produit intérieur brut (PIB) par industrie aux prix de base sont des données selon des indices de volume en chaîne dont l'année de référence est 2002. Cela signifie que les données pour chaque industrie et agrégat sont obtenues à partir d'un indice enchaîné de volume multiplié par la valeur ajoutée de l'industrie en 2002.

Les variations en pourcentage du PIB par industrie sont calculées à l'aide de mesures en volume, c'est-à-dire qu'elles sont corrigées en fonction des variations des prix.

Les données provisoires du PIB provincial et territorial par industrie pour 2011 sont comprises dans le présent communiqué. Les données des années antérieures n'ont fait l'objet d'aucune révision. Les données révisées du PIB provincial et territorial par industrie ainsi que selon les revenus et les dépenses pour les années 2007 à 2011 seront publiées en décembre 2012.

Produits, services et demandes de renseignements

Analyse et tableaux détaillés

Tous les renseignements ayant trait au Système des comptes économiques nationaux sont accessibles à partir de l'onglet Ressource clé de la page d'accueil de notre site Web.

Produit intérieur brut provincial et territorial par industrie, données provisoires de 2011

Données offertes gratuitement dans CANSIM : tableaux Tableau CANSIM379-0025, Tableau CANSIM379-0026 et Tableau CANSIM379-0028.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête numéro d'enquête1303.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec le Centre de contact national de Statistique Canada au 613-951-8116 ou composez sans frais le 1-800-263-1136 (infostats@statcan.gc.ca).

Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Bruce Cooke au 613-951-9061 (cookeb@statcan.gc.ca), Division des comptes des industries.