Produit intérieur brut par industrie : provinces et territoires

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

    [an error occurred while processing this directive]
2010 (données provisoires)(correction) (Communiqué précédent)

Le produit intérieur brut (PIB) réel s'est accru dans toutes les provinces et dans tous les territoires en 2010, soit un redressement après le repli observé en 2009 dans toutes les juridictions exception faite du Manitoba et du Yukon. À l'échelle du pays, le PIB réel a progressé de 3,3 % en 2010, après une baisse de 2,6 % en 2009.

À l'échelon des provinces, des taux de croissance supérieurs à la moyenne nationale ont été observés à Terre-Neuve-et-Labrador, en Ontario, en Saskatchewan, en Alberta et en Colombie-Britannique. Le PIB s'est accru de 14,8 % au Nunavut, ce qui représente le taux de croissance le plus élevé au pays.

Dans la plupart des provinces, la construction, l'extraction minière, pétrolière et gazière ainsi que la fabrication ont stimulé la production de biens et ont permis à ce secteur de dépasser celui des services.

 Produit intérieur brut réel, 2010

Note aux lecteurs

Le présent communiqué (et les données qui s'y rattachent) remplace le communiqué diffusé le 28 avril 2011. Les données de 2010 diffusées précédemment étaient obtenues à partir d'une pondération incorrecte pour le calcul du PIB réel pour les agrégations industrielles et le total de l'économie. Le PIB par industrie au niveau le plus détaillé n'a pas été touché. Les agrégations industrielles et le total de l'économie pour chaque province et territoire ont été corrigées.

Les données provinciales et territoriales sur le produit intérieur brut (PIB) par industrie aux prix de base sont des estimations selon des indices de volume en chaîne dont l'année de référence est 2002. Cela signifie que les données pour chaque industrie et agrégat sont obtenues à partir d'un indice enchaîné de volume multiplié par la valeur ajoutée de l'industrie en 2002.

La pondération aux prix courants utilisée dans le calcul du PIB réel par province et par territoire est accessible sur demande.

Les variations en pourcentage du PIB par industrie sont calculées à l'aide de mesures en volume, c'est-à-dire qu'elles sont corrigées en fonction des variations des prix.

Les estimations provisoires du PIB provincial et territorial par industrie pour 2010 sont comprises dans le présent communiqué. Les données des années antérieures n'ont fait l'objet d'aucune révision. Les estimations révisées du PIB provincial et territorial par industrie ainsi que selon les revenus et les dépenses pour les années 2008 à 2010 seront publiées en novembre 2011.

Provinces de l'Atlantique

À Terre-Neuve-et-Labrador, le PIB a augmenté de 6,0 % en 2010, ce qui représente la progression la plus forte parmi les provinces. Cette hausse fait suite à un repli de 10,4 % en 2009. La croissance enregistrée en 2010 a été en grande partie attribuable à une reprise de l'extraction de minerais métalliques, après une grève déclenchée en 2009. L'intensification des activités d'extraction de pétrole et de gaz ainsi que des autres travaux de génie a aussi contribué à la progression.

La production dans le secteur de la construction a augmenté de 20 % en 2010, en raison de la mise en chantier d'une nouvelle usine de traitement des minerais et d'une progression de 14 % dans la construction résidentielle. L'augmentation des biens en circulation a stimulé la croissance du commerce de gros et des services de transport.

À l'Île-du-Prince-Édouard, le PIB a augmenté de 2,0 % en 2010, après avoir régressé de 0,2 % en 2009. La construction résidentielle et le commerce de détail ont augmenté. Les cultures agricoles de même que l'élevage ont gagné du terrain après le recul de 2009. La capacité accrue a donné lieu à une augmentation de la production des services publics. Le secteur de la fabrication s'est contracté de 8,6 %, sous l'effet de la baisse de la production d'aliments, de matériel de transport et de produits chimiques.

En Nouvelle-Écosse, le PIB a progressé de 2,1 % en 2010, après une baisse de 0,3 % enregistrée en 2009. La fabrication a été principalement à l'origine de la croissance, en hausse de 6,8 % à la suite d'un repli de 6,6 % en 2009. La production a également augmenté dans la construction résidentielle, le commerce de gros et les services de transport. L'extraction minière, pétrolière et gazière a diminué.

Les fabricants de produits en caoutchouc et de produits forestiers ont accru leur production. La fabrication de matériel de transport s'est intensifiée en raison des travaux effectués sur les navires et les frégates de la Garde côtière.

Le Nouveau-Brunswick a affiché une hausse de 3,3 % du PIB, laquelle survient après un recul de 0,5 % observé en 2009. La croissance s'est surtout manifestée dans la fabrication, la foresterie, la pêche et l'extraction minière. Le commerce de gros et les services de transport ont progressé de pair avec la production de biens.

La production manufacturière a augmenté, les industries de la préparation des poissons et des fruits de mer ainsi que des produits forestiers venant en tête de liste. Les activités de construction ont baissé en 2010, plusieurs projets de génie ayant tiré à leur fin.

Centre du Canada

Au Québec, la production a augmenté de 2,7 % en 2010 après s'être contractée de 0,5 % en 2009. La construction résidentielle, la fabrication et, dans une moindre mesure, les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière de même que la foresterie et l'exploitation forestière ont contribué à la croissance générale. Dans le secteur des services, des hausses appréciables ont été notées dans le commerce de gros, dans le transport par camion et le transport ferroviaire ainsi que dans les services financiers.

Des hausses ont été enregistrées par les fabricants de produits en bois et en caoutchouc, de produits chimiques (y compris les produits pharmaceutiques) et de produits de la première transformation des métaux.

En Ontario, le PIB a progressé de 3,4 % en 2010, après avoir diminué de 3,5 % en 2009 et de 0,7 % en 2008. Dans le secteur des biens, la production a augmenté de 8,4 % et a davantage contribué à la croissance que la production du secteur des services. La progression s'est appuyée sur une hausse de la production manufacturière et l'intensification des activités de construction, tout particulièrement la construction résidentielle.

Le commerce de gros et les services de transport ont progressé de concert avec la production de biens.

Dans l'ensemble, la production manufacturière a augmenté de 8,0 % après deux années de baisses marquées. En Ontario, 18 des 21 grands groupes de la fabrication ont affiché des hausses, la plus forte ayant été observée dans l'industrie des véhicules automobiles (+38 %). Des augmentations ont également été constatées dans les industries de la première transformation des métaux et des produits métalliques, des produits en caoutchouc et en plastique ainsi que de la machinerie.

Provinces de l'Ouest

Le Manitoba a enregistré une hausse de 2,0 % du PIB en 2010, après n'avoir connu aucune croissance en 2009. La construction, le commerce de gros et de détail ainsi que les services de transport ont contribué à la croissance. Les cultures agricoles ont fortement diminué en raison du mauvais temps.

La construction a progressé, grâce à la poursuite de grands travaux de génie. La construction résidentielle a crû de 15 %. L'extraction de pétrole et de gaz a gagné du terrain, tout comme les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière (principalement les activités d'exploration).

Le secteur de la fabrication s'est légèrement accru de 0,1 %, les hausses dans les industries de la première transformation des métaux et du matériel de transport étant en grande partie compensées par les baisses de la production d'aliments congelés, de produits chimiques et de matériel agricole.

En Saskatchewan, le PIB a augmenté de 4,4 % en 2010 après avoir baissé de 4,2 % en 2009. Le redressement de l'extraction minière (qui comprend la potasse) a contribué le plus à la reprise. Les hausses observées dans les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière et dans les autres travaux de génie ont également contribué à la croissance. Cependant, le mauvais temps a eu des effets négatifs sur les cultures agricoles et, parallèlement, les fabricants de matériel agricole ont réduit leur production.

Dans l'ensemble, la production du secteur de la fabrication a baissé de 0,8 % en raison de la diminution de la production d'aliments et de produits métalliques. Des hausses de production ont été déclarées dans la première transformation des métaux, les produits chimiques et les produits en bois.

Le secteur des services a progressé grâce aux hausses dans les industries des services financiers, des soins de santé ainsi que de l'hébergement et des services de restauration.

En Alberta, le PIB a progressé de 3,8 % en 2010, alors qu'il avait diminué de 4,8 % en 2009. L'augmentation des prix de l'énergie a stimulé les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière. Le secteur de la fabrication et les cultures agricoles ont également connu une croissance.

Les cultures agricoles ont enregistré une forte croissance, l'Alberta ayant joui de conditions météorologiques plus favorables que ses voisines des Prairies. Les hausses observées dans la construction de bâtiments résidentiels et d'installations d'énergie électrique ont été partiellement contrebalancées par les baisses dans la construction non résidentielle et dans les travaux de génie pétrolier et gazier. L'extraction de pétrole et de gaz a augmenté de 0,7 %.

En Colombie-Britannique, la production a crû de 4,0 % en 2010, après avoir diminué de 1,8 % en 2009. La forte demande d'exportation a alimenté la croissance dans la foresterie et l'exploitation forestière ainsi que dans la fabrication de produits en bois.

Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont progressé de 33 % alors que l'extraction de charbon a crû de 27 %, dans un contexte d'augmentation des prix de l'énergie. La construction a progressé de 11 %, les travaux ayant débuté dans de nouveaux sites miniers et dans des chantiers de génie pétrolier et gazier. Les services publics ont baissé en raison de la contraction de la demande d'exportation.

Les Jeux olympiques d'hiver ont eu des retombées positives sur diverses industries, notamment celles des arts d'interprétation et des sports-spectacles, de l'hébergement et des services de restauration.

La construction résidentielle a connu une hausse. En revanche, le marché de la revente de maisons a reculé en 2010, ce qui s'est traduit par une diminution des ventes et des activités des agents et des courtiers immobiliers.

Territoires

Au Yukon, le PIB s'est accru de 2,1 % en 2010, à la suite d'une progression de 3,6 % en 2009. Le début des travaux de construction d'un certain nombre d'immeubles de services communautaires et sanitaires a contribué à la hausse de la construction non résidentielle.

L'extraction minière, gazière et pétrolière a baissé, la hausse des activités de soutien à l'extraction minière étant davantage compensée par une diminution de la production minière totale. Le secteur des services a progressé, et des hausses ont été observées dans le commerce de détail, dans l'hébergement et les services de restauration ainsi que dans les services gouvernementaux.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, la production a augmenté de 5,8 % en 2010, après un recul de 11 % en 2009. La construction et l'activité minière ont principalement contribué à la croissance et ont entraîné à la hausse le commerce de gros et les services de transport.

La hausse des prix des produits de base a stimulé la croissance des activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière et d'extraction de diamants. Les travaux de génie pétrolier, gazier et autre ont augmenté. La construction non résidentielle a également contribué à la croissance.

Au Nunavut, le PIB a crû de 14,8 % en 2010, après avoir baissé de 6,2 % en 2009. La production minière a augmenté à la suite de l'ouverture d'une nouvelle mine, tandis que les travaux de génie ont diminué.

La progression des activités d'exploration a entraîné une hausse des activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière. La construction non résidentielle, principalement de bâtiments institutionnels, a aussi contribué à la croissance.

Produits, services et demandes de renseignements

Analyse et tableaux détaillés

Tous les renseignements ayant trait au Système des comptes économiques nationaux sont accessibles à partir de l'onglet Ressource clé de la page d'accueil de notre site web.

Produit intérieur brut provincial et territorial par industrie, données provisoires de 2010

Données stockées dans CANSIM : tableaux 379-0025 et 379-0026.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 1303.

Pour commander des données sur le produit intérieur brut provincial et territorial par industrie aux prix de base, communiquez avec les Services à la clientèle en composant sans frais le 1-800-877-4623 (dci-info-iad@statcan.gc.ca). Pour obtenir plus de renseignements, pour commander le tableau contenant la pondération utilisée dans le calcul des mesures enchaînées de volume provinciales-territoriales par industrie ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Art Ridgeway au 613-951-0439 (art.ridgeway@statcan.gc.ca), Système de comptabilité nationale.