body id="other-fr">
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Étude : Le travail à domicile

Sujets connexes

2000 à 2008

Entre 2000 et 2008, le nombre de Canadiens qui avaient un emploi rémunéré et qui effectuaient du travail à domicile au moins de temps en temps a légèrement augmenté. Malgré cela, la proportion de ces travailleurs au sein de la main-d'oeuvre totale est demeurée relativement stable.

En 2008, un peu moins de 1,8 million d'employés ont travaillé à domicile, comparativement à environ 1,4 million en 2000. Ils représentaient 11,2 % de tous les employés rémunérés en 2008, en hausse par rapport à 10,2 % huit ans auparavant.

Dans le cas des travailleurs autonomes, le scénario a toutefois été un peu différent, le travail à domicile pour ce groupe ayant augmenté au cours des dernières années. En 2008, un peu plus de 1,8 million de travailleurs autonomes ont effectué du travail à domicile, soit 60 % d'entre eux comparativement à 50 % ou à 1,4 million d'entre eux huit ans auparavant.

Au total, si l'on combine à la fois les employés et les travailleurs autonomes, la proportion de Canadiens ayant effectué du travail à la maison s'est accrue d'environ 2 points de pourcentage, passant de 17 % à 19 %.

La probabilité d'effectuer du travail à domicile variait selon un certain nombre de facteurs, tels que le niveau de scolarité, le nombre d'heures travaillées, la profession, le secteur d'activité et le revenu.

En 2008, par exemple, 54 % de tous les employés effectuant du travail à domicile avaient un diplôme universitaire, comparativement à 25 % de ceux qui n'effectuaient jamais de travail à domicile. De même, 55 % des employés qui travaillaient à domicile au moins occasionnellement occupaient des postes de professionnels ou de gestionnaires, tandis que pour les employés ne travaillant pas à domicile, la proportion correspondante était de 23 %.

Lorsqu'on considère l'ensemble des employés, on constate qu'environ 10 % des femmes effectuaient du travail à domicile, soit un peu moins que les hommes (12 %). L'écart entre les sexes était cependant plus grand chez les employés professionnels : en 2008, 29 % des professionnels de sexe masculin travaillaient à domicile, comparativement à 19 % de ceux de sexe féminin.

La raison la plus fréquemment évoquée pour effectuer du travail à domicile (25 % des employés) est qu'il s'agissait d'une des exigences du travail. Suivaient le fait de pouvoir bénéficier de meilleures conditions de travail (23 %) et le fait que le domicile était le lieu de travail habituel (18 %).

La situation familiale du travailleur et la distance entre le lieu de travail et le domicile étaient également des facteurs. En 2008, 12 % des travailleuses autonomes ont déclaré qu'elles travaillaient à domicile pour des raisons liées à la famille, contre 3 % des travailleurs autonomes.

Chez les employés demeurant à 4 kilomètres ou moins de leur lieu de travail, 7 % avaient effectué du travail à la maison, comparativement à 13 % de ceux résidant à 30 kilomètres ou plus.

Nota : Les données utilisées pour la présente étude sont tirées de l'Enquête sociale générale (ESG) menée entre 2000 et 2008. Pour l'ESG de 2008, les données ont été recueillies auprès de 20 000 personnes de 15 ans et plus ayant été interviewées entre le 1er février et le 30 novembre 2008. Aux fins de cette étude, les personnes ayant effectué du travail à domicile étaient définies comme étant celles ayant répondu qu'elles effectuaient habituellement une partie de leur travail rémunéré à la maison.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 5024.

L'article «Le travail à domicile : une mise à jour» figure dans le numéro en ligne de décembre 2010 de Tendances sociales canadiennes, no 91 (11-008-X, gratuit), maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Vous retrouverez, dans ce même numéro de Tendances sociales canadiennes, l'article «Utilisation accrue d'appareils de conservation d'eau et d'énergie à la maison» dans lequel on examine l'association entre le revenu, la scolarité, la propriété, l'âge du logement et le nombre d'années vécues dans le logement et l'utilisation de toilettes à faible volume d'eau, de pommes de douche à débit réduit, d'ampoules électriques fluorescentes compactes, de thermostats programmables et d'appareils achetés pour conserver l'énergie ou l'eau.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-5979 (sasd-dssea@statcan.gc.ca), Division de la statistique sociale et autochtone.

_satellite.pageBottom(); > Le Quotidien, le mardi 7 décembre 2010. Étude : Le travail à domicile g/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Le Quotidien, le mardi 7 décembre 2010. Étude : Le travail à domicile
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Étude : Le travail à domicile

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

2000 à 2008

Entre 2000 et 2008, le nombre de Canadiens qui avaient un emploi rémunéré et qui effectuaient du travail à domicile au moins de temps en temps a légèrement augmenté. Malgré cela, la proportion de ces travailleurs au sein de la main-d'oeuvre totale est demeurée relativement stable.

En 2008, un peu moins de 1,8 million d'employés ont travaillé à domicile, comparativement à environ 1,4 million en 2000. Ils représentaient 11,2 % de tous les employés rémunérés en 2008, en hausse par rapport à 10,2 % huit ans auparavant.

Dans le cas des travailleurs autonomes, le scénario a toutefois été un peu différent, le travail à domicile pour ce groupe ayant augmenté au cours des dernières années. En 2008, un peu plus de 1,8 million de travailleurs autonomes ont effectué du travail à domicile, soit 60 % d'entre eux comparativement à 50 % ou à 1,4 million d'entre eux huit ans auparavant.

Au total, si l'on combine à la fois les employés et les travailleurs autonomes, la proportion de Canadiens ayant effectué du travail à la maison s'est accrue d'environ 2 points de pourcentage, passant de 17 % à 19 %.

La probabilité d'effectuer du travail à domicile variait selon un certain nombre de facteurs, tels que le niveau de scolarité, le nombre d'heures travaillées, la profession, le secteur d'activité et le revenu.

En 2008, par exemple, 54 % de tous les employés effectuant du travail à domicile avaient un diplôme universitaire, comparativement à 25 % de ceux qui n'effectuaient jamais de travail à domicile. De même, 55 % des employés qui travaillaient à domicile au moins occasionnellement occupaient des postes de professionnels ou de gestionnaires, tandis que pour les employés ne travaillant pas à domicile, la proportion correspondante était de 23 %.

Lorsqu'on considère l'ensemble des employés, on constate qu'environ 10 % des femmes effectuaient du travail à domicile, soit un peu moins que les hommes (12 %). L'écart entre les sexes était cependant plus grand chez les employés professionnels : en 2008, 29 % des professionnels de sexe masculin travaillaient à domicile, comparativement à 19 % de ceux de sexe féminin.

La raison la plus fréquemment évoquée pour effectuer du travail à domicile (25 % des employés) est qu'il s'agissait d'une des exigences du travail. Suivaient le fait de pouvoir bénéficier de meilleures conditions de travail (23 %) et le fait que le domicile était le lieu de travail habituel (18 %).

La situation familiale du travailleur et la distance entre le lieu de travail et le domicile étaient également des facteurs. En 2008, 12 % des travailleuses autonomes ont déclaré qu'elles travaillaient à domicile pour des raisons liées à la famille, contre 3 % des travailleurs autonomes.

Chez les employés demeurant à 4 kilomètres ou moins de leur lieu de travail, 7 % avaient effectué du travail à la maison, comparativement à 13 % de ceux résidant à 30 kilomètres ou plus.

Nota : Les données utilisées pour la présente étude sont tirées de l'Enquête sociale générale (ESG) menée entre 2000 et 2008. Pour l'ESG de 2008, les données ont été recueillies auprès de 20 000 personnes de 15 ans et plus ayant été interviewées entre le 1er février et le 30 novembre 2008. Aux fins de cette étude, les personnes ayant effectué du travail à domicile étaient définies comme étant celles ayant répondu qu'elles effectuaient habituellement une partie de leur travail rémunéré à la maison.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 5024.

L'article «Le travail à domicile : une mise à jour» figure dans le numéro en ligne de décembre 2010 de Tendances sociales canadiennes, no 91 (11-008-X, gratuit), maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Vous retrouverez, dans ce même numéro de Tendances sociales canadiennes, l'article «Utilisation accrue d'appareils de conservation d'eau et d'énergie à la maison» dans lequel on examine l'association entre le revenu, la scolarité, la propriété, l'âge du logement et le nombre d'années vécues dans le logement et l'utilisation de toilettes à faible volume d'eau, de pommes de douche à débit réduit, d'ampoules électriques fluorescentes compactes, de thermostats programmables et d'appareils achetés pour conserver l'énergie ou l'eau.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-5979 (sasd-dssea@statcan.gc.ca), Division de la statistique sociale et autochtone.