body id="other-fr">
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Comptes économiques canadiens

Sujets connexes

Troisième trimestre de 2010 et septembre 2010 (Communiqué précédent)

Le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté de 0,3 % au troisième trimestre, après une hausse de 0,6 % au trimestre précédent. La demande intérieure finale a progressé de 0,9 %, grâce à l'accroissement de l'investissement des entreprises en usines et en matériel. Sur une base mensuelle, le PIB réel par industrie a reculé de 0,1 % en septembre.

 La demande intérieure finale devance le produit intérieur brut

Note aux lecteurs

D'autres tableaux de données sont offerts dans la Revue trimestrielle des comptes économiques canadiens.

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées, à moins d'avis contraire.

Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux dépenses et des statistiques par industrie (comme les dépenses personnelles, l'investissement, les exportations, les importations et la production) sont calculées à partir de mesures en volume, qui sont corrigées des effets des variations de prix. Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux revenus et des statistiques relatives au mouvement de fonds (comme le revenu du travail, les bénéfices des sociétés, les emprunts hypothécaires et le financement total obtenu) sont calculées à partir de mesures nominales, ce qui signifie qu'elles ne sont pas corrigées des effets des variations de prix.

Il existe quatre façons d'exprimer le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) et d'autres séries chronologiques comprises dans le présent communiqué.

À moins d'indications contraires, les taux de croissance de toutes les données trimestrielles comprises dans le présent communiqué représentent la variation en pourcentage dans la série d'un trimestre au suivant, par exemple du deuxième trimestre au troisième trimestre de 2010.

La croissance trimestrielle peut être exprimée à un taux annuel au moyen d'une formule de croissance composée, tout comme le taux d'intérêt mensuel peut être exprimé à un taux annuel. L'utilisation du taux de croissance à un taux annuel facilite la comparaison avec les statistiques officielles sur le PIB des États-Unis. Le taux de croissance trimestriel et le taux de croissance trimestriel annualisé devraient être interprétés comme une indication de la tendance la plus récente du PIB.

Le taux de croissance d'une année à l'autre représente la variation en pourcentage du PIB d'un trimestre donné au cours d'une année au même trimestre un an plus tard, par exemple du troisième trimestre de 2009 au troisième trimestre de 2010.

Les taux de croissance de toutes les données mensuelles comprises dans le présent communiqué représentent la variation en pourcentage dans la série d'un mois au suivant, par exemple d'août à septembre 2010.

L'investissement des entreprises en usines et en matériel a enregistré sa plus forte hausse trimestrielle jusqu'à maintenant cette année, en raison d'une augmentation de 6,5 % de l'investissement en machines et en matériel au troisième trimestre. Une hausse des dépenses des consommateurs a également contribué à la croissance de la demande intérieure finale.

De plus faibles exportations (-1,3 %) et un fléchissement de l'investissement en logements (-1,3 %) ont freiné la croissance du PIB.

Le PIB réel a progressé au taux annualisé de 1,0 % au troisième trimestre, après une croissance de 2,3 % au deuxième trimestre. Par comparaison, le PIB réel aux États-Unis a augmenté de 2,5 % au troisième trimestre.

La croissance des industries productrices de biens (+0,8 %) a nettement dépassé celle des industries de services (+0,1 %) pour un quatrième trimestre consécutif.

La croissance enregistrée au troisième trimestre a été principalement attribuable au secteur de la fabrication, au secteur minier et au secteur public. L'augmentation dans le secteur de la fabrication a été concentrée dans la production de biens durables, tandis que la vigueur de l'extraction minière a été attribuable, dans une large mesure, à l'activité plus intense dans les mines de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc. La construction et le commerce de détail ont également contribué à l'augmentation globale du PIB. En revanche, la production des agents et des courtiers immobiliers a affiché une baisse, tout comme le commerce de gros et le secteur de la finance et des assurances.

 Contribution à la variation en pourcentage du produit intérieur brut (PIB) réel, troisième trimestre de 2010

Tableau 1

Produit intérieur brut réel
  Variation Variation annualisée Variation d'une année à l'autre
  %
Premier trimestre de 2009 -1,8 -7,0 -2,5
Deuxième trimestre de 2009 -0,7 -2,8 -3,2
Troisième trimestre de 2009 0,2 0,9 -3,1
Quatrième trimestre de 2009 1,2 4,9 -1,1
Premier trimestre de 2010 1,4 5,6 2,1
Deuxième trimestre de 2010 0,6 2,3 3,4
Troisième trimestre de 2010 0,3 1,0 3,4
Note(s) :
La variation est le taux de croissance d'une période à l'autre. La variation annualisée est le taux de croissance composé annuel. La variation d'une année à l'autre est le taux de croissance d'un trimestre donné par rapport au même trimestre l'année précédente.

La croissance des dépenses des consommateurs demeure stable

Les dépenses des consommateurs au chapitre des biens et des services ont progressé de 0,9 % au troisième trimestre, soit un accroissement similaire à la croissance moyenne observée au cours des cinq trimestres précédents. Les consommateurs ont augmenté leurs achats de services de même que leurs achats dans les trois grandes catégories de biens.

Les dépenses au chapitre des véhicules automobiles neufs et d'occasion ont connu une hausse de 1,8 % après deux baisses trimestrielles consécutives.

Les achats de vêtements et de chaussures ont également rebondi après avoir diminué au trimestre précédent.

Les dépenses au chapitre des meubles, des accessoires d'ameublement, de l'équipement ménager et de l'entretien ont reculé de 0,6 %, après avoir légèrement baissé de 0,2 % au trimestre précédent.

L'investissement en logements diminue

L'investissement en logements a reculé de 1,3 % au troisième trimestre, soit son premier repli depuis le premier trimestre de 2009. Les dépenses en frais de transfert de propriété associées à la revente de maisons ont diminué de 10 %, après avoir baissé de 13 % au deuxième trimestre.

L'investissement des entreprises en usines et en matériel s'accélère

L'investissement des entreprises en usines et en matériel a augmenté de 4,6 %. Il s'agit de la troisième hausse trimestrielle observée en 2010 et de la première croissance trimestrielle supérieure à 4 % depuis 2005.

L'investissement en machines et en matériel a augmenté de 6,5 %, soit une troisième hausse trimestrielle consécutive. La hausse affichée au troisième trimestre a été principalement attribuable aux investissements en machines industrielles (+7,9 %) ainsi qu'en ordinateurs et autre matériel de bureau (+11 %).

L'investissement en bâtiments et en ouvrages de génie s'est accru de 2,6 %.

 L'investissement des entreprises en usines et en matériel augmente

La croissance de 8,7 % d'une année à l'autre de l'investissement des entreprises en usines et en matériel contraste fortement avec la baisse annuelle de 20 % enregistrée en 2009.

Les exportations diminuent, tandis que les importations augmentent

Les exportations de biens et de services ont reculé de 1,3 % après quatre trimestres consécutifs de croissance. La diminution des exportations de biens a été principalement attribuable aux produits de l'automobile (-2,1 %) et aux produits énergétiques (-8,5 %), tandis que la diminution des exportations de services a été principalement attribuable aux services commerciaux (-1,7 %).

Les importations de biens et de services se sont accrues de 1,6 %, soit une cinquième hausse trimestrielle consécutive. Ce sont les machines et le matériel (+6,3 %) qui ont contribué le plus à l'augmentation de 2,4 % des biens importés. Les importations de services ont baissé de 2,1 %, des diminutions ayant été enregistrées dans quatre des cinq principales catégories.

Les stocks augmentent de nouveau

Les stocks des entreprises ont augmenté de 18 milliards de dollars au troisième trimestre. Il s'agit d'une accumulation similaire à celle enregistrée au deuxième trimestre.

Les stocks des fabricants, particulièrement les stocks de biens durables, ont connu une nouvelle augmentation au troisième trimestre. Les stocks de biens durables et non durables des grossistes ainsi que les stocks des concessionnaires de véhicules automobiles étaient en hausse.

Les stocks agricoles ont baissé pour un troisième trimestre consécutif en raison d'une production agricole plus faible.

Comme au trimestre précédent, les entreprises possédaient des stocks équivalant à 65 jours de ventes au troisième trimestre. Ce chiffre est légèrement supérieur à la moyenne de 62 jours enregistrée de 2004 à 2008. En 2009, les ventes ont diminué plus rapidement que les stocks. Par conséquent, les entreprises ont eu, en moyenne, des stocks équivalant à 68 jours de vente en 2009.

Les prix sont en hausse

Les prix des biens et des services produits au Canada se sont accrus de 0,4 % au troisième trimestre.

Dans l'ensemble, le prix de la demande intérieure finale a également augmenté de 0,4 %. Les prix des ouvrages de génie ainsi que les prix des biens non durables, comme les aliments et les boissons non alcoolisées, l'électricité et les produits du tabac, ont contribué à l'augmentation du prix de la demande intérieure finale. Par contre, des prix plus faibles ont été enregistrés pour plusieurs produits, notamment les rénovations, les vêtements et les chaussures ainsi que le matériel de bureau.

Le pouvoir d'achat augmente

Le revenu intérieur brut réel du Canada, qui est une mesure du pouvoir d'achat, a légèrement augmenté de 0,1 % au troisième trimestre. La hausse du PIB réel a été en grande partie annulée par une diminution des termes de l'échange du Canada (-0,6 %). Les termes de l'échange mesurent les prix des exportations par rapport aux prix des importations.

Tableau 2

Revenu intérieur brut réel
  Variation Variation annualisée Variation d'une année à l'autre
  %
Premier trimestre de 2009 -3,5 -13,1 -6,6
Deuxième trimestre de 2009 -0,2 -1,0 -8,3
Troisième trimestre de 2009 1,1 4,4 -7,1
Quatrième trimestre de 2009 2,1 8,7 -0,6
Premier trimestre de 2010 1,9 7,8 4,9
Deuxième trimestre de 2010 0,7 2,7 5,9
Troisième trimestre de 2010 0,1 0,3 4,8
Note(s) :
La variation est le taux de croissance d'une période à l'autre. La variation annualisée est le taux de croissance composé annuel. La variation d'une année à l'autre est le taux de croissance d'un trimestre donné par rapport au même trimestre l'année précédente.

Les revenus sont encore en hausse

Le PIB nominal a progressé de 0,7 %. Le revenu du travail s'est accru de 0,9 %, en raison de l'augmentation des traitements et salaires tant dans les industries productrices de biens que dans les industries de services.

Les bénéfices des sociétés ont augmenté de 0,7 % au troisième trimestre, après avoir reculé de 0,6 % au trimestre précédent. Les résultats au chapitre des gains ont été inégaux, des hausses appréciables ayant été observées dans l'extraction de pétrole et de gaz et dans la fabrication de pièces pour véhicules automobiles. Les secteurs du commerce de gros et du commerce de détail ont été au nombre des secteurs qui ont connu des gains plus faibles. Les bénéfices des entreprises publiques ont diminué de 3,9 %.

Le revenu personnel a augmenté de 0,6 %. Toutefois, le revenu personnel disponible a diminué de 1,5 %, l'impôt sur le revenu versé étant revenu à un niveau plus normal. Il y a eu d'importants remboursements d'impôt au deuxième trimestre ainsi que de plus faibles paiements au chapitre des déclarations de revenus pour l'année d'imposition 2009.

Le taux d'épargne personnelle a été de 3,3 % au troisième trimestre, comparativement à un sommet inhabituel de 6,1 % au trimestre précédent.

Le taux d'épargne national s'est établi à 4,7 %, en baisse par rapport à 5,6 % au deuxième trimestre. Le taux d'épargne publique est négatif depuis le quatrième trimestre de 2008.

Flux financiers : l'activité de financement diminue

Le financement total obtenu par les secteurs non financiers intérieurs est passé à 195 milliards de dollars (désaisonnalisés aux taux annuels) au troisième trimestre, en baisse par rapport à 273 milliards de dollars au deuxième trimestre.

La diminution de l'emprunt global par les secteurs non financiers intérieurs s'est concentrée dans le secteur des administrations provinciales et locales et a été principalement attribuable aux remboursements nets d'effets à court terme. Toutefois, l'administration fédérale a augmenté son emprunt au moyen d'effets à court terme, renversant la tendance observée au cours des quatre trimestres précédents pendant lesquels les effets à court terme ont été remboursés. L'émission d'obligations par l'administration fédérale ainsi que par d'autres ordres de l'administration publique a diminué au troisième trimestre.

Le financement obtenu par les sociétés privées non financières s'est établi à 40 milliards de dollars. L'émission d'obligations a été la principale source de financement, tandis que l'émission d'actions et l'emprunt hypothécaire ont ralenti.

L'emprunt des ménages a légèrement augmenté au troisième trimestre après avoir diminué au trimestre précédent. L'augmentation au troisième trimestre a été attribuable à une hausse de l'emprunt sous forme de prêt et de crédit à la consommation. En revanche, l'emprunt hypothécaire a reculé en raison du ralentissement du marché de la revente de maisons.

Au troisième trimestre, le secteur des non-résidents a continué d'être un prêteur net pour l'économie canadienne. Cette situation reflète les déficits trimestriels du compte courant enregistrés par le Canada depuis le quatrième trimestre de 2008. Les investissements des investisseurs non résidents en titres canadiens, particulièrement en obligations, ont continué d'être à l'origine d'importantes entrées de capitaux dans l'économie canadienne.

Produit intérieur brut par industrie, septembre 2010

Le produit intérieur brut réel a baissé de 0,1 % en septembre, après avoir augmenté de 0,3 % en août. La production de biens s'est repliée de 0,7 %, surtout en raison de la baisse de l'extraction de pétrole et de gaz naturel ainsi que de l'activité manufacturière. La croissance observée dans l'extraction de minerais de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc ainsi que dans les services publics a atténué la baisse de la production de biens. Le secteur des services a connu une légère progression de 0,1 %, et des hausses ont été notées dans le secteur public, dans le commerce de détail ainsi que dans les services d'hébergement et de restauration. En revanche, le secteur de la finance et des assurances ainsi que le commerce de gros ont perdu du terrain.

 Le produit intérieur brut réel diminue en septembre

L'extraction minière, pétrolière et gazière a diminué de 2,0 % en septembre. L'extraction de pétrole et de gaz a baissé de 2,8 %, la production de gaz naturel et celle de pétrole brut ayant toutes deux reculé. Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont également décliné, en partie en raison de la température défavorable. Par contre, la production des mines de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc a poursuivi sa récente tendance à la hausse après le règlement de conflits de travail, atteignant le niveau enregistré durant le deuxième trimestre de 2009.

La production du secteur de la fabrication s'est repliée de 0,6 % en septembre, 10 des 21 grands groupes ayant reculé. Les fabricants de bien durables (-0,8 %) comme ceux de biens non durables (-0,4 %) ont réduit leur production. Des baisses ont notamment été observées dans la fabrication de machines, de produits alimentaires, de matériel de transport, de produits en bois et de produits chimiques. La production des produits de la première transformation des métaux et l'impression ont augmenté.

Le secteur public (qui regroupe les services d'enseignement, la santé et les administrations publiques) s'est accru de 0,2 % en septembre. Le commerce de détail a crû de 0,5 %, le niveau d'activité ayant augmenté dans les magasins de fournitures de tout genre et chez les concessionnaires de voitures neuves. Les marchands de matériaux de construction et de matériel et de fournitures de jardinage ont connu une baisse, reflétant en partie la faiblesse de la construction résidentielle en septembre.

Le secteur de la finance et des assurances a baissé de 0,7 % en septembre, après avoir progressé de 0,4 % en août. Le repli de l'intermédiation financière (les prêts personnels et les prêts aux entreprises, les hypothèques ainsi que les ventes de fonds communs de placement), la diminution des activités des sociétés d'assurance et la réduction du volume des échanges sur les marchés boursiers ont contribué à la baisse du secteur.

 Contribution des principaux secteurs industriels au taux de variation du produit intérieur brut, septembre 2010

Produits, services et demandes de renseignements

Analyse et tableaux détaillés

Le module Comptes économiques nationaux, accessible sous l'onglet Ressource clé de notre site Web, offre un portrait à jour des économies nationale et provinciales et de leur structure.

Des tableaux supplémentaires de même que des liens à d'autres communiqués liés aux comptes nationaux se retrouvent dans le numéro du troisième trimestre de 2010 de la publication Revue trimestrielle des comptes économiques canadiens, vol. 9, no 3 (13-010-X, gratuite). Cette publication est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé. Cette publication sera mise à jour le 14 décembre, en même temps que la diffusion du communiqué sur la productivité du travail, la rémunération horaire et le coût unitaire de main-d'oeuvre. Des estimations révisées des comptes des revenus et dépenses pour les premier et deuxième trimestres de 2010 sont diffusées en même temps que celles du troisième trimestre de 2010. Ces estimations intègrent des données de base nouvelles et révisées et des estimations mises à jour des tendances saisonnières.

Produit intérieur brut par industrie

Données stockées dans CANSIM : tableau 379-0027.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête : 1301.

Le numéro de septembre 2010 de la publication Produit intérieur brut par industrie, vol. 24, no 9 (15-001-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Resource clé.

Les données d'octobre sur le produit intérieur brut par industrie seront diffusées le 23 décembre.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour commander des données, communiquez avec l'agent de diffusion au 613-951-4623 ou composez sans frais le 1-800-887-4623 (dci-info-iad@statcan.gc.ca). Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Pierre Gatto au 613-951-9834, Division des comptes des industries.

Comptes des revenus et dépenses

Données stockées dans CANSIM : tableaux 026-0009, 380-0001 à 380-0017, 380-0019 à 380-0035, 380-0056, 380-0059 à 380-0062 et 382-0006.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 1901 and 2602.

Les numéros du troisième trimestre de 2010 des publications Comptes des revenus et dépenses : tableaux de données, vol. 3, no 3 (13-019-X, gratuite), et Estimations du revenu du travail : tableaux de données, vol. 3, no 3 (13-021-X, gratuite), sont maintenant accessibles à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, consultez le Guide des comptes des revenus et dépenses (13-017-X, gratuit) ou communiquez avec l'agent d'information au 613-951-3640 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.

Comptes des flux financiers

Données stockées dans CANSIM : tableaux 378-0015 à 378-0048.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 1804.

Le numéro du troisième trimestre de 2010 de la publication Comptes des flux financiers : tableaux de données, vol. 3, no 3 (13-020-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec l'agent d'information au 613-951-3640 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.

Tableau 3

Principaux indicateurs des comptes économiques canadiens1
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010 2008 2009
  Données désaisonnalisées aux taux annuels    
  millions de dollars aux prix courants
Produit intérieur brut en termes de revenus et de dépenses                
Rémunération des salariés 814 944 816 288 827 368 837 652 847 580 855 016 818 613 819 066
  -0,3 0,2 1,4 1,2 1,2 0,9 4,3 0,1
Bénéfices des sociétés avant impôts 134 000 146 920 158 900 170 296 169 264 170 428 216 970 146 897
  -9,3 9,6 8,2 7,2 -0,6 0,7 8,0 -32,3
Intérêts et revenus divers de placements 61 984 63 944 66 516 68 756 71 076 69 156 83 998 63 947
  -2,1 3,2 4,0 3,4 3,4 -2,7 17,3 -23,9
Revenu net des entreprises individuelles 98 960 100 656 103 016 103 880 105 396 107 676 94 559 99 879
  2,1 1,7 2,3 0,8 1,5 2,2 4,6 5,6
Impôts moins subventions 163 060 164 296 166 212 170 204 171 456 173 392 165 934 163 634
  1,3 0,8 1,2 2,4 0,7 1,1 -0,5 -1,4
Revenu personnel disponible 963 492 967 044 975 068 984 276 1 019 440 1 003 704 949 484 965 628
  0,7 0,4 0,8 0,9 3,6 -1,5 5,3 1,7
Taux d'épargne personnelle2 5,1 4,4 3,5 3,3 6,1 3,3 3,6 4,6
  ... ... ... ... ... ... ... ...
  millions de dollars enchaînés (2002)
Dépenses personnelles en biens et services de consommation 809 684 817 284 825 194 833 464 838 163 845 317 810 723 814 344
  0,6 0,9 1,0 1,0 0,6 0,9 2,9 0,4
Dépenses courantes des administrations publiques en biens et services 269 339 273 663 278 245 279 136 281 028 281 682 263 243 272 403
  0,4 1,6 1,7 0,3 0,7 0,2 3,9 3,5
Formation brute de capital fixe 274 416 279 972 284 101 291 945 297 495 303 119 316 795 279 704
  -2,1 2,0 1,5 2,8 1,9 1,9 1,4 -11,7
Investissement en stocks -1 809 -1 600 -1 175 4 732 14 965 17 519 9 043 -2 879
  ... ... ... ... ... ... ... ...
Exportations de biens et services 405 109 414 403 428 043 438 501 444 509 438 813 486 783 417 650
  -4,2 2,3 3,3 2,4 1,4 -1,3 -4,6 -14,2
Importations de biens et services 480 333 510 165 525 291 541 786 566 796 575 593 580 384 499 597
  -0,5 6,2 3,0 3,1 4,6 1,6 1,2 -13,9
Demande intérieure finale 1 351 009 1 368 670 1 385 435 1 402 350 1 414 568 1 427 891 1 389 545 1 364 225
  -0,1 1,3 1,2 1,2 0,9 0,9 2,8 -1,8
Produit intérieur brut aux prix du marché 1 278 013 1 280 856 1 296 396 1 314 034 1 321 542 1 324 963 1 318 055 1 285 604
  -0,7 0,2 1,2 1,4 0,6 0,3 0,5 -2,5
Produit intérieur brut aux prix de base par industrie                
Industries productrices de biens 327 969 324 951 332 174 341 077 347 348 350 256 364 184 331 478
  -3,8 -0,9 2,2 2,7 1,8 0,8 -2,3 -9,0
Production industrielle 233 540 230 822 236 158 242 550 248 029 250 177 260 468 236 051
  -4,2 -1,2 2,3 2,7 2,3 0,9 -4,5 -9,4
Secteur de l'énergie 78 930 78 196 80 212 80 978 82 619 82 342 84 001 79 997
  -4,5 -0,9 2,6 1,0 2,0 -0,3 -3,4 -4,8
Fabrication 148 602 149 672 152 518 157 581 160 577 162 270 170 350 151 120
  -3,3 0,7 1,9 3,3 1,9 1,1 -6,1 -11,3
Fabrication de biens non durables 62 965 63 383 64 252 65 841 66 234 65 944 67 822 63 753
  -2,2 0,7 1,4 2,5 0,6 -0,4 -4,5 -6,0
Fabrication de biens durables 85 278 85 932 87 949 91 491 94 211 96 334 102 735 87 041
  -4,2 0,8 2,3 4,0 3,0 2,3 -7,2 -15,3
Construction 68 375 68 490 69 966 72 049 72 707 73 272 75 596 69 257
  -2,6 0,2 2,2 3,0 0,9 0,8 4,5 -8,4
Industries productrices de services 863 006 870 277 878 470 887 870 888 981 890 131 865 162 867 752
  0,4 0,8 0,9 1,1 0,1 0,1 2,0 0,3
Commerce de gros 64 360 66 806 69 028 71 222 70 852 70 215 70 350 66 024
  0,7 3,8 3,3 3,2 -0,5 -0,9 0,3 -6,1
Commerce de détail 73 019 74 072 74 718 76 601 76 113 76 343 73 789 73 518
  1,0 1,4 0,9 2,5 -0,6 0,3 2,9 -0,4
Transport et entreposage 55 291 56 031 57 111 58 243 58 628 58 852 57 978 56 018
  -0,6 1,3 1,9 2,0 0,7 0,4 0,5 -3,4
Finance, assurances, services immobiliers et de location 250 068 252 469 254 755 256 247 257 180 256 684 245 223 250 938
  1,5 1,0 0,9 0,6 0,4 -0,2 1,9 2,3
Technologies de l'information et des communications 58 560 58 502 58 857 59 267 59 617 60 330 58 782 58 636
  -0,1 -0,1 0,6 0,7 0,6 1,2 2,3 -0,2
n'ayant pas lieu de figurer
La première ligne représente la série elle-même, exprimée en millions de dollars et désaisonnalisée aux taux annuels. La deuxième ligne représente la variation d'un trimestre à l'autre, en pourcentage, aux taux trimestriels.
Taux actuel.

Tableau 4

Produit intérieur brut mensuel par industrie aux prix de base en dollars enchaînés (2002)
  Avril 2010r Mai 2010r Juin 2010r Juillet 2010r Août 2010r Septembre 2010p Septembre 2010 Septembre 2009 à septembre 2010
  Données désaisonnalisées
  variation mensuelle en % millions de dollars¹ variation en %
Ensemble des industries 0,0  0,1  0,3  -0,0  0,3  -0,1  1 236 258 3,5 
Industries productrices de biens 0,3  0,8  0,5  0,2  0,3  -0,7  349 087 6,7 
Agriculture, foresterie, pêche et chasse 0,3 -0,1 -0,3 0,6 0,2 0,5 26 657 4,5
Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz 1,5 2,4 -0,4 0,7 0,3 -2,0 53 983 7,8
Services publics -1,1 -0,4 1,5 -0,6 -0,8 1,1 29 721 0,7
Construction 0,4 -0,3 0,6 0,2 0,4 -0,1 73 336 6,6
Fabrication -0,2 0,8 0,9 0,0 0,6 -0,6 161 893 7,5
Industries productrices de services -0,1  -0,2  0,2  -0,1  0,3  0,1  891 438 2,2 
Commerce de gros 0,4 -1,2 -0,7 -0,4 0,5 -0,1 70 307 5,2
Commerce de détail -2,3 -0,2 0,8 -0,5 0,2 0,5 76 645 2,7
Transport et entreposage -0,1 0,3 0,5 0,1 0,0 -0,6 58 611 4,0
Industrie de l'information et industrie culturelle -0,2 -0,2 0,6 0,1 -0,2 0,3 45 609 1,3
Intermédiaires financiers, assurances et services immobiliers 0,2 -0,1 -0,2 -0,3 0,5 -0,0 257 088 1,5
Services professionnels, scientifiques et techniques 0,1 -0,4 0,3 -0,0 0,0 0,3 60 747 0,8
Services administratifs et gestion de déchets 0,2 -0,1 1,0 0,0 -0,1 0,0 30 537 2,6
Services d'enseignement 0,2 0,3 0,3 0,2 0,2 0,1 62 939 2,3
Soins de santé et assistance sociale 0,0 -0,0 0,2 -0,0 0,1 0,2 82 718 1,5
Arts, spectacles et loisirs -1,1 -0,8 1,9 0,3 -0,3 -0,3 11 193 0,8
Hébergement et services de restauration -0,5 -0,3 0,2 -0,1 1,1 0,6 27 859 4,4
Autres services, sauf les administrations publiques -0,1 -0,2 0,6 -0,6 0,0 -0,2 32 099 0,4
Administrations publiques -0,0 0,1 0,2 0,2 0,2 0,3 75 244 2,1
Autres agrégations                
Production industrielle 0,3 1,3 0,5 0,2 0,3 -0,9 248 867 6,9
Fabrication de biens non durables -0,7 0,8 0,1 -1,1 0,8 -0,4 65 950 3,7
Fabrication de biens durables 0,2 0,8 1,5 1,0 0,4 -0,8 95 928 10,7
Secteur des entreprises -0,0 0,1 0,3 -0,1 0,3 -0,2 1 025 484 3,8
Secteur non commercial 0,1 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 210 917 1,8
Secteur des technologies de l'information et des communications 0,2 -0,2 0,5 0,7 0,2 0,2 60 448 3,4
Secteur de l'énergie 0,8 1,4 0,6 -0,7 0,2 -2,0 81 275 3,0
révisé
provisoire
En millions de dollars enchaînés (2002), données désaisonnalisées aux taux annuels.

Tableau 5

Produit intérieur brut, indices implicites de prix en chaîne, variation trimestrielle
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010
  Calculés à partir de données désaisonnalisées (2002=100)
  variation trimestrielle en %
Dépenses personnelles en biens et services de consommation 0,2 0,2 0,8 0,2 0,0 0,4
Formation brute de capital fixe des entreprises -1,3 -0,9 0,1 0,4 0,5 0,3
Exportations de biens et services -2,7 -0,5 1,6 1,7 -0,5 0,6
Importations de biens et services -4,1 -3,2 -1,3 -0,1 -0,7 1,1
Produit intérieur brut aux prix du marché 0,3 0,9 1,1 1,0 0,2 0,4
Demande intérieure finale 0,0 -0,1 0,6 0,3 0,3 0,4

Tableau 6

Produit intérieur brut, indices implicites de prix en chaîne, variation d'une année à l'autre
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010
  Calculés à partir de données désaisonnalisées (2002=100)
  variation d'une année à l'autre en %
Dépenses personnelles en biens et services de consommation 0,3 -0,5 1,2 1,4 1,2 1,5
Formation brute de capital fixe des entreprises 3,4 1,2 -1,7 -1,7 0,1 1,4
Exportations de biens et services -11,6 -15,3 -8,8 0,1 2,4 3,5
Importations de biens et services 3,9 -4,3 -10,4 -8,5 -5,2 -1,0
Produit intérieur brut aux prix du marché -3,8 -3,8 0,7 3,3 3,3 2,8
Demande intérieure finale 1,6 0,4 0,6 0,9 1,1 1,7

Tableau 7

Tableau sommaire du marché financier
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010 2008 2009
  Données désaisonnalisées aux taux annuels    
  millions de dollars
Financement                
Particuliers et entreprises individuelles 88 856 91 464 92 732 100 476 94 692 97 216 111 955 89 948
Crédit à la consommation 36 144 38 272 37 504 27 672 26 996 27 576 32 540 35 743
Prêts -2 740 -5 456 -4 544 4 568 -1 820 3 064 9 515 -2 465
Hypothèques 55 452 58 648 59 772 68 236 69 516 66 576 69 900 56 670
Sociétés privées non financières 43 828 75 384 30 116 54 848 60 640 40 440 75 475 46 152
Prêts -31 424 -26 972 -17 512 -1 456 10 308 -8 668 28 383 -22 903
Types d'effets à court terme -17 888 -12 652 -27 360 -6 124 1 656 -2 068 2 538 -14 298
Hypothèques 9 992 9 852 7 552 9 376 17 888 14 292 19 007 9 316
Obligations 55 396 31 384 35 776 25 104 -3 016 21 704 11 363 35 088
Actions 27 752 73 772 31 660 27 948 33 804 15 180 14 184 38 949
Entreprises publiques non financières 1 280 2 460 -6 084 8 564 2 140 8 352 -3 108 952
Prêts 2 300 1 084 -3 332 -2 584 -1 536 -592 487 206
Types d'effets à court terme -2 096 656 -592 4 520 -1 348 -364 -616
Hypothèques -4 -4 4 -72 -28 -8 3 -3
Obligations 1 080 724 -2 164 11 216 3 184 10 300 -3 234 1 365
Actions 0 0 0 0 0 0 0 0
Administration fédérale 49 736 100 984 17 752 41 580 16 828 53 704 71 323 86 432
Prêts -76 296 256 -64 -32 -8 -100 60
Types d'effets à court terme 2 088 -11 624 -47 340 -31 548 -35 368 24 740 65 710 3 494
Obligations 47 724 112 312 64 836 73 192 52 228 28 972 5 713 82 878
Autres ordres d'administration publique 66 332 9 836 73 124 21 992 98 420 -4 724 24 887 44 058
Prêts 648 2 600 2 952 1 700 1 884 3 004 958 2 517
Types d'effets à court terme 6 848 9 312 18 124 -14 380 20 424 -30 804 13 366 7 654
Hypothèques -4 -4 4 0 0 0 -26 1
Obligations 58 840 -2 072 52 044 34 672 76 112 23 076 10 589 33 886
Financement total des secteurs non financiers intérieurs 250 032 280 128 207 640 227 460 272 720 194 988 280 532 267 542
Crédit à la consommation 36 144 38 272 37 504 27 672 26 996 27 576 32 540 35 743
Prêts -31 292 -28 448 -22 180 2 164 8 804 -3 200 39 243 -22 585
Types d'effets à court terme -11 048 -14 308 -57 168 -52 048 -12 768 -9 480 81 250 -3 766
Hypothèques 65 436 68 492 67 332 77 540 87 376 80 860 88 884 65 984
Obligations 163 040 142 348 150 492 144 184 128 508 84 052 24 431 153 217
Actions 27 752 73 772 31 660 27 948 33 804 15 180 14 184 38 949
_satellite.pageBottom(); > Le Quotidien, le mardi 30 novembre 2010. Comptes économiques canadiens g/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Le Quotidien, le mardi 30 novembre 2010. Comptes économiques canadiens
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Comptes économiques canadiens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

Troisième trimestre de 2010 et septembre 2010 (Communiqué précédent)

Le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté de 0,3 % au troisième trimestre, après une hausse de 0,6 % au trimestre précédent. La demande intérieure finale a progressé de 0,9 %, grâce à l'accroissement de l'investissement des entreprises en usines et en matériel. Sur une base mensuelle, le PIB réel par industrie a reculé de 0,1 % en septembre.

 La demande intérieure finale devance le produit intérieur brut

Note aux lecteurs

D'autres tableaux de données sont offerts dans la Revue trimestrielle des comptes économiques canadiens.

Toutes les données qui figurent dans le présent communiqué sont désaisonnalisées, à moins d'avis contraire.

Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux dépenses et des statistiques par industrie (comme les dépenses personnelles, l'investissement, les exportations, les importations et la production) sont calculées à partir de mesures en volume, qui sont corrigées des effets des variations de prix. Les variations en pourcentage des statistiques relatives aux revenus et des statistiques relatives au mouvement de fonds (comme le revenu du travail, les bénéfices des sociétés, les emprunts hypothécaires et le financement total obtenu) sont calculées à partir de mesures nominales, ce qui signifie qu'elles ne sont pas corrigées des effets des variations de prix.

Il existe quatre façons d'exprimer le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) et d'autres séries chronologiques comprises dans le présent communiqué.

À moins d'indications contraires, les taux de croissance de toutes les données trimestrielles comprises dans le présent communiqué représentent la variation en pourcentage dans la série d'un trimestre au suivant, par exemple du deuxième trimestre au troisième trimestre de 2010.

La croissance trimestrielle peut être exprimée à un taux annuel au moyen d'une formule de croissance composée, tout comme le taux d'intérêt mensuel peut être exprimé à un taux annuel. L'utilisation du taux de croissance à un taux annuel facilite la comparaison avec les statistiques officielles sur le PIB des États-Unis. Le taux de croissance trimestriel et le taux de croissance trimestriel annualisé devraient être interprétés comme une indication de la tendance la plus récente du PIB.

Le taux de croissance d'une année à l'autre représente la variation en pourcentage du PIB d'un trimestre donné au cours d'une année au même trimestre un an plus tard, par exemple du troisième trimestre de 2009 au troisième trimestre de 2010.

Les taux de croissance de toutes les données mensuelles comprises dans le présent communiqué représentent la variation en pourcentage dans la série d'un mois au suivant, par exemple d'août à septembre 2010.

L'investissement des entreprises en usines et en matériel a enregistré sa plus forte hausse trimestrielle jusqu'à maintenant cette année, en raison d'une augmentation de 6,5 % de l'investissement en machines et en matériel au troisième trimestre. Une hausse des dépenses des consommateurs a également contribué à la croissance de la demande intérieure finale.

De plus faibles exportations (-1,3 %) et un fléchissement de l'investissement en logements (-1,3 %) ont freiné la croissance du PIB.

Le PIB réel a progressé au taux annualisé de 1,0 % au troisième trimestre, après une croissance de 2,3 % au deuxième trimestre. Par comparaison, le PIB réel aux États-Unis a augmenté de 2,5 % au troisième trimestre.

La croissance des industries productrices de biens (+0,8 %) a nettement dépassé celle des industries de services (+0,1 %) pour un quatrième trimestre consécutif.

La croissance enregistrée au troisième trimestre a été principalement attribuable au secteur de la fabrication, au secteur minier et au secteur public. L'augmentation dans le secteur de la fabrication a été concentrée dans la production de biens durables, tandis que la vigueur de l'extraction minière a été attribuable, dans une large mesure, à l'activité plus intense dans les mines de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc. La construction et le commerce de détail ont également contribué à l'augmentation globale du PIB. En revanche, la production des agents et des courtiers immobiliers a affiché une baisse, tout comme le commerce de gros et le secteur de la finance et des assurances.

 Contribution à la variation en pourcentage du produit intérieur brut (PIB) réel, troisième trimestre de 2010

Tableau 1

Produit intérieur brut réel
  Variation Variation annualisée Variation d'une année à l'autre
  %
Premier trimestre de 2009 -1,8 -7,0 -2,5
Deuxième trimestre de 2009 -0,7 -2,8 -3,2
Troisième trimestre de 2009 0,2 0,9 -3,1
Quatrième trimestre de 2009 1,2 4,9 -1,1
Premier trimestre de 2010 1,4 5,6 2,1
Deuxième trimestre de 2010 0,6 2,3 3,4
Troisième trimestre de 2010 0,3 1,0 3,4
Note(s) :
La variation est le taux de croissance d'une période à l'autre. La variation annualisée est le taux de croissance composé annuel. La variation d'une année à l'autre est le taux de croissance d'un trimestre donné par rapport au même trimestre l'année précédente.

La croissance des dépenses des consommateurs demeure stable

Les dépenses des consommateurs au chapitre des biens et des services ont progressé de 0,9 % au troisième trimestre, soit un accroissement similaire à la croissance moyenne observée au cours des cinq trimestres précédents. Les consommateurs ont augmenté leurs achats de services de même que leurs achats dans les trois grandes catégories de biens.

Les dépenses au chapitre des véhicules automobiles neufs et d'occasion ont connu une hausse de 1,8 % après deux baisses trimestrielles consécutives.

Les achats de vêtements et de chaussures ont également rebondi après avoir diminué au trimestre précédent.

Les dépenses au chapitre des meubles, des accessoires d'ameublement, de l'équipement ménager et de l'entretien ont reculé de 0,6 %, après avoir légèrement baissé de 0,2 % au trimestre précédent.

L'investissement en logements diminue

L'investissement en logements a reculé de 1,3 % au troisième trimestre, soit son premier repli depuis le premier trimestre de 2009. Les dépenses en frais de transfert de propriété associées à la revente de maisons ont diminué de 10 %, après avoir baissé de 13 % au deuxième trimestre.

L'investissement des entreprises en usines et en matériel s'accélère

L'investissement des entreprises en usines et en matériel a augmenté de 4,6 %. Il s'agit de la troisième hausse trimestrielle observée en 2010 et de la première croissance trimestrielle supérieure à 4 % depuis 2005.

L'investissement en machines et en matériel a augmenté de 6,5 %, soit une troisième hausse trimestrielle consécutive. La hausse affichée au troisième trimestre a été principalement attribuable aux investissements en machines industrielles (+7,9 %) ainsi qu'en ordinateurs et autre matériel de bureau (+11 %).

L'investissement en bâtiments et en ouvrages de génie s'est accru de 2,6 %.

 L'investissement des entreprises en usines et en matériel augmente

La croissance de 8,7 % d'une année à l'autre de l'investissement des entreprises en usines et en matériel contraste fortement avec la baisse annuelle de 20 % enregistrée en 2009.

Les exportations diminuent, tandis que les importations augmentent

Les exportations de biens et de services ont reculé de 1,3 % après quatre trimestres consécutifs de croissance. La diminution des exportations de biens a été principalement attribuable aux produits de l'automobile (-2,1 %) et aux produits énergétiques (-8,5 %), tandis que la diminution des exportations de services a été principalement attribuable aux services commerciaux (-1,7 %).

Les importations de biens et de services se sont accrues de 1,6 %, soit une cinquième hausse trimestrielle consécutive. Ce sont les machines et le matériel (+6,3 %) qui ont contribué le plus à l'augmentation de 2,4 % des biens importés. Les importations de services ont baissé de 2,1 %, des diminutions ayant été enregistrées dans quatre des cinq principales catégories.

Les stocks augmentent de nouveau

Les stocks des entreprises ont augmenté de 18 milliards de dollars au troisième trimestre. Il s'agit d'une accumulation similaire à celle enregistrée au deuxième trimestre.

Les stocks des fabricants, particulièrement les stocks de biens durables, ont connu une nouvelle augmentation au troisième trimestre. Les stocks de biens durables et non durables des grossistes ainsi que les stocks des concessionnaires de véhicules automobiles étaient en hausse.

Les stocks agricoles ont baissé pour un troisième trimestre consécutif en raison d'une production agricole plus faible.

Comme au trimestre précédent, les entreprises possédaient des stocks équivalant à 65 jours de ventes au troisième trimestre. Ce chiffre est légèrement supérieur à la moyenne de 62 jours enregistrée de 2004 à 2008. En 2009, les ventes ont diminué plus rapidement que les stocks. Par conséquent, les entreprises ont eu, en moyenne, des stocks équivalant à 68 jours de vente en 2009.

Les prix sont en hausse

Les prix des biens et des services produits au Canada se sont accrus de 0,4 % au troisième trimestre.

Dans l'ensemble, le prix de la demande intérieure finale a également augmenté de 0,4 %. Les prix des ouvrages de génie ainsi que les prix des biens non durables, comme les aliments et les boissons non alcoolisées, l'électricité et les produits du tabac, ont contribué à l'augmentation du prix de la demande intérieure finale. Par contre, des prix plus faibles ont été enregistrés pour plusieurs produits, notamment les rénovations, les vêtements et les chaussures ainsi que le matériel de bureau.

Le pouvoir d'achat augmente

Le revenu intérieur brut réel du Canada, qui est une mesure du pouvoir d'achat, a légèrement augmenté de 0,1 % au troisième trimestre. La hausse du PIB réel a été en grande partie annulée par une diminution des termes de l'échange du Canada (-0,6 %). Les termes de l'échange mesurent les prix des exportations par rapport aux prix des importations.

Tableau 2

Revenu intérieur brut réel
  Variation Variation annualisée Variation d'une année à l'autre
  %
Premier trimestre de 2009 -3,5 -13,1 -6,6
Deuxième trimestre de 2009 -0,2 -1,0 -8,3
Troisième trimestre de 2009 1,1 4,4 -7,1
Quatrième trimestre de 2009 2,1 8,7 -0,6
Premier trimestre de 2010 1,9 7,8 4,9
Deuxième trimestre de 2010 0,7 2,7 5,9
Troisième trimestre de 2010 0,1 0,3 4,8
Note(s) :
La variation est le taux de croissance d'une période à l'autre. La variation annualisée est le taux de croissance composé annuel. La variation d'une année à l'autre est le taux de croissance d'un trimestre donné par rapport au même trimestre l'année précédente.

Les revenus sont encore en hausse

Le PIB nominal a progressé de 0,7 %. Le revenu du travail s'est accru de 0,9 %, en raison de l'augmentation des traitements et salaires tant dans les industries productrices de biens que dans les industries de services.

Les bénéfices des sociétés ont augmenté de 0,7 % au troisième trimestre, après avoir reculé de 0,6 % au trimestre précédent. Les résultats au chapitre des gains ont été inégaux, des hausses appréciables ayant été observées dans l'extraction de pétrole et de gaz et dans la fabrication de pièces pour véhicules automobiles. Les secteurs du commerce de gros et du commerce de détail ont été au nombre des secteurs qui ont connu des gains plus faibles. Les bénéfices des entreprises publiques ont diminué de 3,9 %.

Le revenu personnel a augmenté de 0,6 %. Toutefois, le revenu personnel disponible a diminué de 1,5 %, l'impôt sur le revenu versé étant revenu à un niveau plus normal. Il y a eu d'importants remboursements d'impôt au deuxième trimestre ainsi que de plus faibles paiements au chapitre des déclarations de revenus pour l'année d'imposition 2009.

Le taux d'épargne personnelle a été de 3,3 % au troisième trimestre, comparativement à un sommet inhabituel de 6,1 % au trimestre précédent.

Le taux d'épargne national s'est établi à 4,7 %, en baisse par rapport à 5,6 % au deuxième trimestre. Le taux d'épargne publique est négatif depuis le quatrième trimestre de 2008.

Flux financiers : l'activité de financement diminue

Le financement total obtenu par les secteurs non financiers intérieurs est passé à 195 milliards de dollars (désaisonnalisés aux taux annuels) au troisième trimestre, en baisse par rapport à 273 milliards de dollars au deuxième trimestre.

La diminution de l'emprunt global par les secteurs non financiers intérieurs s'est concentrée dans le secteur des administrations provinciales et locales et a été principalement attribuable aux remboursements nets d'effets à court terme. Toutefois, l'administration fédérale a augmenté son emprunt au moyen d'effets à court terme, renversant la tendance observée au cours des quatre trimestres précédents pendant lesquels les effets à court terme ont été remboursés. L'émission d'obligations par l'administration fédérale ainsi que par d'autres ordres de l'administration publique a diminué au troisième trimestre.

Le financement obtenu par les sociétés privées non financières s'est établi à 40 milliards de dollars. L'émission d'obligations a été la principale source de financement, tandis que l'émission d'actions et l'emprunt hypothécaire ont ralenti.

L'emprunt des ménages a légèrement augmenté au troisième trimestre après avoir diminué au trimestre précédent. L'augmentation au troisième trimestre a été attribuable à une hausse de l'emprunt sous forme de prêt et de crédit à la consommation. En revanche, l'emprunt hypothécaire a reculé en raison du ralentissement du marché de la revente de maisons.

Au troisième trimestre, le secteur des non-résidents a continué d'être un prêteur net pour l'économie canadienne. Cette situation reflète les déficits trimestriels du compte courant enregistrés par le Canada depuis le quatrième trimestre de 2008. Les investissements des investisseurs non résidents en titres canadiens, particulièrement en obligations, ont continué d'être à l'origine d'importantes entrées de capitaux dans l'économie canadienne.

Produit intérieur brut par industrie, septembre 2010

Le produit intérieur brut réel a baissé de 0,1 % en septembre, après avoir augmenté de 0,3 % en août. La production de biens s'est repliée de 0,7 %, surtout en raison de la baisse de l'extraction de pétrole et de gaz naturel ainsi que de l'activité manufacturière. La croissance observée dans l'extraction de minerais de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc ainsi que dans les services publics a atténué la baisse de la production de biens. Le secteur des services a connu une légère progression de 0,1 %, et des hausses ont été notées dans le secteur public, dans le commerce de détail ainsi que dans les services d'hébergement et de restauration. En revanche, le secteur de la finance et des assurances ainsi que le commerce de gros ont perdu du terrain.

 Le produit intérieur brut réel diminue en septembre

L'extraction minière, pétrolière et gazière a diminué de 2,0 % en septembre. L'extraction de pétrole et de gaz a baissé de 2,8 %, la production de gaz naturel et celle de pétrole brut ayant toutes deux reculé. Les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière ont également décliné, en partie en raison de la température défavorable. Par contre, la production des mines de cuivre, de nickel, de plomb et de zinc a poursuivi sa récente tendance à la hausse après le règlement de conflits de travail, atteignant le niveau enregistré durant le deuxième trimestre de 2009.

La production du secteur de la fabrication s'est repliée de 0,6 % en septembre, 10 des 21 grands groupes ayant reculé. Les fabricants de bien durables (-0,8 %) comme ceux de biens non durables (-0,4 %) ont réduit leur production. Des baisses ont notamment été observées dans la fabrication de machines, de produits alimentaires, de matériel de transport, de produits en bois et de produits chimiques. La production des produits de la première transformation des métaux et l'impression ont augmenté.

Le secteur public (qui regroupe les services d'enseignement, la santé et les administrations publiques) s'est accru de 0,2 % en septembre. Le commerce de détail a crû de 0,5 %, le niveau d'activité ayant augmenté dans les magasins de fournitures de tout genre et chez les concessionnaires de voitures neuves. Les marchands de matériaux de construction et de matériel et de fournitures de jardinage ont connu une baisse, reflétant en partie la faiblesse de la construction résidentielle en septembre.

Le secteur de la finance et des assurances a baissé de 0,7 % en septembre, après avoir progressé de 0,4 % en août. Le repli de l'intermédiation financière (les prêts personnels et les prêts aux entreprises, les hypothèques ainsi que les ventes de fonds communs de placement), la diminution des activités des sociétés d'assurance et la réduction du volume des échanges sur les marchés boursiers ont contribué à la baisse du secteur.

 Contribution des principaux secteurs industriels au taux de variation du produit intérieur brut, septembre 2010

Produits, services et demandes de renseignements

Analyse et tableaux détaillés

Le module Comptes économiques nationaux, accessible sous l'onglet Ressource clé de notre site Web, offre un portrait à jour des économies nationale et provinciales et de leur structure.

Des tableaux supplémentaires de même que des liens à d'autres communiqués liés aux comptes nationaux se retrouvent dans le numéro du troisième trimestre de 2010 de la publication Revue trimestrielle des comptes économiques canadiens, vol. 9, no 3 (13-010-X, gratuite). Cette publication est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé. Cette publication sera mise à jour le 14 décembre, en même temps que la diffusion du communiqué sur la productivité du travail, la rémunération horaire et le coût unitaire de main-d'oeuvre. Des estimations révisées des comptes des revenus et dépenses pour les premier et deuxième trimestres de 2010 sont diffusées en même temps que celles du troisième trimestre de 2010. Ces estimations intègrent des données de base nouvelles et révisées et des estimations mises à jour des tendances saisonnières.

Produit intérieur brut par industrie

Données stockées dans CANSIM : tableau 379-0027.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête : 1301.

Le numéro de septembre 2010 de la publication Produit intérieur brut par industrie, vol. 24, no 9 (15-001-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Resource clé.

Les données d'octobre sur le produit intérieur brut par industrie seront diffusées le 23 décembre.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour commander des données, communiquez avec l'agent de diffusion au 613-951-4623 ou composez sans frais le 1-800-887-4623 (dci-info-iad@statcan.gc.ca). Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Pierre Gatto au 613-951-9834, Division des comptes des industries.

Comptes des revenus et dépenses

Données stockées dans CANSIM : tableaux 026-0009, 380-0001 à 380-0017, 380-0019 à 380-0035, 380-0056, 380-0059 à 380-0062 et 382-0006.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 1901 and 2602.

Les numéros du troisième trimestre de 2010 des publications Comptes des revenus et dépenses : tableaux de données, vol. 3, no 3 (13-019-X, gratuite), et Estimations du revenu du travail : tableaux de données, vol. 3, no 3 (13-021-X, gratuite), sont maintenant accessibles à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, consultez le Guide des comptes des revenus et dépenses (13-017-X, gratuit) ou communiquez avec l'agent d'information au 613-951-3640 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.

Comptes des flux financiers

Données stockées dans CANSIM : tableaux 378-0015 à 378-0048.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 1804.

Le numéro du troisième trimestre de 2010 de la publication Comptes des flux financiers : tableaux de données, vol. 3, no 3 (13-020-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web, sous l'onglet Ressource clé.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec l'agent d'information au 613-951-3640 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.

Tableau 3

Principaux indicateurs des comptes économiques canadiens1
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010 2008 2009
  Données désaisonnalisées aux taux annuels    
  millions de dollars aux prix courants
Produit intérieur brut en termes de revenus et de dépenses                
Rémunération des salariés 814 944 816 288 827 368 837 652 847 580 855 016 818 613 819 066
  -0,3 0,2 1,4 1,2 1,2 0,9 4,3 0,1
Bénéfices des sociétés avant impôts 134 000 146 920 158 900 170 296 169 264 170 428 216 970 146 897
  -9,3 9,6 8,2 7,2 -0,6 0,7 8,0 -32,3
Intérêts et revenus divers de placements 61 984 63 944 66 516 68 756 71 076 69 156 83 998 63 947
  -2,1 3,2 4,0 3,4 3,4 -2,7 17,3 -23,9
Revenu net des entreprises individuelles 98 960 100 656 103 016 103 880 105 396 107 676 94 559 99 879
  2,1 1,7 2,3 0,8 1,5 2,2 4,6 5,6
Impôts moins subventions 163 060 164 296 166 212 170 204 171 456 173 392 165 934 163 634
  1,3 0,8 1,2 2,4 0,7 1,1 -0,5 -1,4
Revenu personnel disponible 963 492 967 044 975 068 984 276 1 019 440 1 003 704 949 484 965 628
  0,7 0,4 0,8 0,9 3,6 -1,5 5,3 1,7
Taux d'épargne personnelle2 5,1 4,4 3,5 3,3 6,1 3,3 3,6 4,6
  ... ... ... ... ... ... ... ...
  millions de dollars enchaînés (2002)
Dépenses personnelles en biens et services de consommation 809 684 817 284 825 194 833 464 838 163 845 317 810 723 814 344
  0,6 0,9 1,0 1,0 0,6 0,9 2,9 0,4
Dépenses courantes des administrations publiques en biens et services 269 339 273 663 278 245 279 136 281 028 281 682 263 243 272 403
  0,4 1,6 1,7 0,3 0,7 0,2 3,9 3,5
Formation brute de capital fixe 274 416 279 972 284 101 291 945 297 495 303 119 316 795 279 704
  -2,1 2,0 1,5 2,8 1,9 1,9 1,4 -11,7
Investissement en stocks -1 809 -1 600 -1 175 4 732 14 965 17 519 9 043 -2 879
  ... ... ... ... ... ... ... ...
Exportations de biens et services 405 109 414 403 428 043 438 501 444 509 438 813 486 783 417 650
  -4,2 2,3 3,3 2,4 1,4 -1,3 -4,6 -14,2
Importations de biens et services 480 333 510 165 525 291 541 786 566 796 575 593 580 384 499 597
  -0,5 6,2 3,0 3,1 4,6 1,6 1,2 -13,9
Demande intérieure finale 1 351 009 1 368 670 1 385 435 1 402 350 1 414 568 1 427 891 1 389 545 1 364 225
  -0,1 1,3 1,2 1,2 0,9 0,9 2,8 -1,8
Produit intérieur brut aux prix du marché 1 278 013 1 280 856 1 296 396 1 314 034 1 321 542 1 324 963 1 318 055 1 285 604
  -0,7 0,2 1,2 1,4 0,6 0,3 0,5 -2,5
Produit intérieur brut aux prix de base par industrie                
Industries productrices de biens 327 969 324 951 332 174 341 077 347 348 350 256 364 184 331 478
  -3,8 -0,9 2,2 2,7 1,8 0,8 -2,3 -9,0
Production industrielle 233 540 230 822 236 158 242 550 248 029 250 177 260 468 236 051
  -4,2 -1,2 2,3 2,7 2,3 0,9 -4,5 -9,4
Secteur de l'énergie 78 930 78 196 80 212 80 978 82 619 82 342 84 001 79 997
  -4,5 -0,9 2,6 1,0 2,0 -0,3 -3,4 -4,8
Fabrication 148 602 149 672 152 518 157 581 160 577 162 270 170 350 151 120
  -3,3 0,7 1,9 3,3 1,9 1,1 -6,1 -11,3
Fabrication de biens non durables 62 965 63 383 64 252 65 841 66 234 65 944 67 822 63 753
  -2,2 0,7 1,4 2,5 0,6 -0,4 -4,5 -6,0
Fabrication de biens durables 85 278 85 932 87 949 91 491 94 211 96 334 102 735 87 041
  -4,2 0,8 2,3 4,0 3,0 2,3 -7,2 -15,3
Construction 68 375 68 490 69 966 72 049 72 707 73 272 75 596 69 257
  -2,6 0,2 2,2 3,0 0,9 0,8 4,5 -8,4
Industries productrices de services 863 006 870 277 878 470 887 870 888 981 890 131 865 162 867 752
  0,4 0,8 0,9 1,1 0,1 0,1 2,0 0,3
Commerce de gros 64 360 66 806 69 028 71 222 70 852 70 215 70 350 66 024
  0,7 3,8 3,3 3,2 -0,5 -0,9 0,3 -6,1
Commerce de détail 73 019 74 072 74 718 76 601 76 113 76 343 73 789 73 518
  1,0 1,4 0,9 2,5 -0,6 0,3 2,9 -0,4
Transport et entreposage 55 291 56 031 57 111 58 243 58 628 58 852 57 978 56 018
  -0,6 1,3 1,9 2,0 0,7 0,4 0,5 -3,4
Finance, assurances, services immobiliers et de location 250 068 252 469 254 755 256 247 257 180 256 684 245 223 250 938
  1,5 1,0 0,9 0,6 0,4 -0,2 1,9 2,3
Technologies de l'information et des communications 58 560 58 502 58 857 59 267 59 617 60 330 58 782 58 636
  -0,1 -0,1 0,6 0,7 0,6 1,2 2,3 -0,2
n'ayant pas lieu de figurer
La première ligne représente la série elle-même, exprimée en millions de dollars et désaisonnalisée aux taux annuels. La deuxième ligne représente la variation d'un trimestre à l'autre, en pourcentage, aux taux trimestriels.
Taux actuel.

Tableau 4

Produit intérieur brut mensuel par industrie aux prix de base en dollars enchaînés (2002)
  Avril 2010r Mai 2010r Juin 2010r Juillet 2010r Août 2010r Septembre 2010p Septembre 2010 Septembre 2009 à septembre 2010
  Données désaisonnalisées
  variation mensuelle en % millions de dollars¹ variation en %
Ensemble des industries 0,0  0,1  0,3  -0,0  0,3  -0,1  1 236 258 3,5 
Industries productrices de biens 0,3  0,8  0,5  0,2  0,3  -0,7  349 087 6,7 
Agriculture, foresterie, pêche et chasse 0,3 -0,1 -0,3 0,6 0,2 0,5 26 657 4,5
Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz 1,5 2,4 -0,4 0,7 0,3 -2,0 53 983 7,8
Services publics -1,1 -0,4 1,5 -0,6 -0,8 1,1 29 721 0,7
Construction 0,4 -0,3 0,6 0,2 0,4 -0,1 73 336 6,6
Fabrication -0,2 0,8 0,9 0,0 0,6 -0,6 161 893 7,5
Industries productrices de services -0,1  -0,2  0,2  -0,1  0,3  0,1  891 438 2,2 
Commerce de gros 0,4 -1,2 -0,7 -0,4 0,5 -0,1 70 307 5,2
Commerce de détail -2,3 -0,2 0,8 -0,5 0,2 0,5 76 645 2,7
Transport et entreposage -0,1 0,3 0,5 0,1 0,0 -0,6 58 611 4,0
Industrie de l'information et industrie culturelle -0,2 -0,2 0,6 0,1 -0,2 0,3 45 609 1,3
Intermédiaires financiers, assurances et services immobiliers 0,2 -0,1 -0,2 -0,3 0,5 -0,0 257 088 1,5
Services professionnels, scientifiques et techniques 0,1 -0,4 0,3 -0,0 0,0 0,3 60 747 0,8
Services administratifs et gestion de déchets 0,2 -0,1 1,0 0,0 -0,1 0,0 30 537 2,6
Services d'enseignement 0,2 0,3 0,3 0,2 0,2 0,1 62 939 2,3
Soins de santé et assistance sociale 0,0 -0,0 0,2 -0,0 0,1 0,2 82 718 1,5
Arts, spectacles et loisirs -1,1 -0,8 1,9 0,3 -0,3 -0,3 11 193 0,8
Hébergement et services de restauration -0,5 -0,3 0,2 -0,1 1,1 0,6 27 859 4,4
Autres services, sauf les administrations publiques -0,1 -0,2 0,6 -0,6 0,0 -0,2 32 099 0,4
Administrations publiques -0,0 0,1 0,2 0,2 0,2 0,3 75 244 2,1
Autres agrégations                
Production industrielle 0,3 1,3 0,5 0,2 0,3 -0,9 248 867 6,9
Fabrication de biens non durables -0,7 0,8 0,1 -1,1 0,8 -0,4 65 950 3,7
Fabrication de biens durables 0,2 0,8 1,5 1,0 0,4 -0,8 95 928 10,7
Secteur des entreprises -0,0 0,1 0,3 -0,1 0,3 -0,2 1 025 484 3,8
Secteur non commercial 0,1 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 210 917 1,8
Secteur des technologies de l'information et des communications 0,2 -0,2 0,5 0,7 0,2 0,2 60 448 3,4
Secteur de l'énergie 0,8 1,4 0,6 -0,7 0,2 -2,0 81 275 3,0
révisé
provisoire
En millions de dollars enchaînés (2002), données désaisonnalisées aux taux annuels.

Tableau 5

Produit intérieur brut, indices implicites de prix en chaîne, variation trimestrielle
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010
  Calculés à partir de données désaisonnalisées (2002=100)
  variation trimestrielle en %
Dépenses personnelles en biens et services de consommation 0,2 0,2 0,8 0,2 0,0 0,4
Formation brute de capital fixe des entreprises -1,3 -0,9 0,1 0,4 0,5 0,3
Exportations de biens et services -2,7 -0,5 1,6 1,7 -0,5 0,6
Importations de biens et services -4,1 -3,2 -1,3 -0,1 -0,7 1,1
Produit intérieur brut aux prix du marché 0,3 0,9 1,1 1,0 0,2 0,4
Demande intérieure finale 0,0 -0,1 0,6 0,3 0,3 0,4

Tableau 6

Produit intérieur brut, indices implicites de prix en chaîne, variation d'une année à l'autre
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010
  Calculés à partir de données désaisonnalisées (2002=100)
  variation d'une année à l'autre en %
Dépenses personnelles en biens et services de consommation 0,3 -0,5 1,2 1,4 1,2 1,5
Formation brute de capital fixe des entreprises 3,4 1,2 -1,7 -1,7 0,1 1,4
Exportations de biens et services -11,6 -15,3 -8,8 0,1 2,4 3,5
Importations de biens et services 3,9 -4,3 -10,4 -8,5 -5,2 -1,0
Produit intérieur brut aux prix du marché -3,8 -3,8 0,7 3,3 3,3 2,8
Demande intérieure finale 1,6 0,4 0,6 0,9 1,1 1,7

Tableau 7

Tableau sommaire du marché financier
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 Troisième trimestre de 2010 2008 2009
  Données désaisonnalisées aux taux annuels    
  millions de dollars
Financement                
Particuliers et entreprises individuelles 88 856 91 464 92 732 100 476 94 692 97 216 111 955 89 948
Crédit à la consommation 36 144 38 272 37 504 27 672 26 996 27 576 32 540 35 743
Prêts -2 740 -5 456 -4 544 4 568 -1 820 3 064 9 515 -2 465
Hypothèques 55 452 58 648 59 772 68 236 69 516 66 576 69 900 56 670
Sociétés privées non financières 43 828 75 384 30 116 54 848 60 640 40 440 75 475 46 152
Prêts -31 424 -26 972 -17 512 -1 456 10 308 -8 668 28 383 -22 903
Types d'effets à court terme -17 888 -12 652 -27 360 -6 124 1 656 -2 068 2 538 -14 298
Hypothèques 9 992 9 852 7 552 9 376 17 888 14 292 19 007 9 316
Obligations 55 396 31 384 35 776 25 104 -3 016 21 704 11 363 35 088
Actions 27 752 73 772 31 660 27 948 33 804 15 180 14 184 38 949
Entreprises publiques non financières 1 280 2 460 -6 084 8 564 2 140 8 352 -3 108 952
Prêts 2 300 1 084 -3 332 -2 584 -1 536 -592 487 206
Types d'effets à court terme -2 096 656 -592 4 520 -1 348 -364 -616
Hypothèques -4 -4 4 -72 -28 -8 3 -3
Obligations 1 080 724 -2 164 11 216 3 184 10 300 -3 234 1 365
Actions 0 0 0 0 0 0 0 0
Administration fédérale 49 736 100 984 17 752 41 580 16 828 53 704 71 323 86 432
Prêts -76 296 256 -64 -32 -8 -100 60
Types d'effets à court terme 2 088 -11 624 -47 340 -31 548 -35 368 24 740 65 710 3 494
Obligations 47 724 112 312 64 836 73 192 52 228 28 972 5 713 82 878
Autres ordres d'administration publique 66 332 9 836 73 124 21 992 98 420 -4 724 24 887 44 058
Prêts 648 2 600 2 952 1 700 1 884 3 004 958 2 517
Types d'effets à court terme 6 848 9 312 18 124 -14 380 20 424 -30 804 13 366 7 654
Hypothèques -4 -4 4 0 0 0 -26 1
Obligations 58 840 -2 072 52 044 34 672 76 112 23 076 10 589 33 886
Financement total des secteurs non financiers intérieurs 250 032 280 128 207 640 227 460 272 720 194 988 280 532 267 542
Crédit à la consommation 36 144 38 272 37 504 27 672 26 996 27 576 32 540 35 743
Prêts -31 292 -28 448 -22 180 2 164 8 804 -3 200 39 243 -22 585
Types d'effets à court terme -11 048 -14 308 -57 168 -52 048 -12 768 -9 480 81 250 -3 766
Hypothèques 65 436 68 492 67 332 77 540 87 376 80 860 88 884 65 984
Obligations 163 040 142 348 150 492 144 184 128 508 84 052 24 431 153 217
Actions 27 752 73 772 31 660 27 948 33 804 15 180 14 184 38 949