Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Balance des paiements internationaux du Canada

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Sujets connexes

Deuxième trimestre de 2010 (Communiqué précédent)

Le déficit total du compte courant du Canada, en chiffres désaisonnalisés, s'est élargi de 2,6 milliards de dollars pour atteindre 11,0 milliards de dollars au deuxième trimestre, marquant ainsi le septième trimestre consécutif en déficit. La croissance des exportations de biens a ralenti, tandis que la croissance des importations est demeurée soutenue, ce qui a donné lieu à une détérioration de la balance commerciale des marchandises. Par ailleurs, la diminution du déficit des flux des revenus de placements auprès des non-résidents a été annulée en partie par la hausse du déficit du commerce international de services.

 Soldes du compte courant

Les opérations financières transfrontalières, en valeur non désaisonnalisée, ont généré des entrées de capitaux considérables dans l'économie canadienne au deuxième trimestre, une fois de plus surtout en raison des acquisitions étrangères de titres canadiens. Les non-résidents ont acquis des obligations canadiennes à un rythme inégalé, et les investissements étrangers en actions canadiennes se sont redressés.

Compte courant

Le mouvement du solde des biens est principalement attribuable aux flux commerciaux avec les États-Unis

La balance du commerce des biens a diminué de 2,5 milliards de dollars au deuxième trimestre pour retourner à une position de déficit, après deux trimestres d'excédent. Les exportations ont affiché une progression plus modeste que les importations, en grande partie en raison des résultats des échanges avec les États-Unis. L'excédent au chapitre des biens par rapport aux États-Unis a reculé de 2,3 milliards de dollars, après deux trimestres de hausses.

Note aux lecteurs

La balance des paiements internationaux retrace l'ensemble des transactions économiques entre les résidents du Canada et les non-résidents dans deux comptes, soit le compte courant ainsi que le compte capital et financier.

Le compte courant porte sur les transactions sur les biens, les services, les revenus découlant des placements et les transferts courants.

Le compte capital et financier porte principalement sur les transactions liées à des actifs et passifs financiers.

Un solde du compte courant en surplus ou en déficit correspond, en principe, à une sortie ou à une entrée nette de fonds équivalente au compte capital et financier. En pratique, les données étant compilées à partir d'une multitude de sources, les deux comptes s'égalisent rarement, ce qui donne lieu à une erreur de mesure. La divergence statistique est l'entrée ou la sortie nette non observée.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de la balance des paiements, veuillez consulter «La foire aux questions» du module Comptes économiques nationaux de notre site Web. Le module présente également les plus récentes statistiques de la balance des paiements.

 Soldes des biens par zones géographiques

Les exportations de biens ont augmenté de 1,2 milliard de dollars, soit beaucoup moins qu'au trimestre précédent. Les produits énergétiques et les biens industriels ont été les deux principaux catalyseurs du redressement des biens exportés pendant les trois trimestres précédents, mais ils ont tous deux enregistré un repli au deuxième trimestre de 2010.

Les exportations de produits énergétiques ont diminué de 1,9 milliard de dollars au deuxième trimestre, les prix ayant diminué pour toutes les composantes, sauf pour le charbon. Dans l'ensemble, les volumes sont demeurés stables, la baisse des volumes de pétrole brut ayant été neutralisée par l'augmentation des volumes de gaz naturel. Après une hausse de 5,0 milliards de dollars au cours des trois trimestres précédents, les exportations de biens industriels ont légèrement reculé de 0,3 milliard de dollars en raison des volumes plus faibles.

Les exportations de produits automobiles ont continué à gagner du terrain, en hausse de 1,9 milliard de dollars, les automobiles ayant dépassé la barre de 10 milliards de dollars pour la première fois depuis le deuxième trimestre de 2007. Les exportations de machines et de matériel ont augmenté de 1,2 milliard de dollars, les volumes ayant augmenté après six trimestres de replis et les prix s'étant accrus pour la première fois en cinq trimestres.

Les importations de biens ont augmenté de 3,7 milliards de dollars au deuxième trimestre, principalement sous l'effet des importations de machines et de matériel, qui ont progressé de 1,9 milliard de dollars en raison des volumes plus élevés pour toutes les composantes, tandis que les prix ont continué à diminuer pour un cinquième trimestre d'affilée. Les importations de biens industriels ont continué à se renforcer, en hausse de 1,2 milliard de dollars, alors que la moitié des hausses provenaient des métaux et des minerais métalliques. Les importations de produits automobiles ont légèrement augmenté, la hausse des importations de pièces d'automobiles ayant été en grande partie épongée par les importations réduites de voitures et de camions.

Les voyages des Canadiens à l'étranger élargissent le déficit des services

Au deuxième trimestre, le déficit au chapitre du commerce des services a augmenté de 0,3 milliard de dollars, surtout sous l'effet des voyages et des composantes liées aux voyages. Le déficit au chapitre des voyages a atteint un sommet de 3,5 milliards de dollars, en hausse de 0,5 milliard de dollars par rapport au trimestre précédent. Le déficit des transports a également augmenté au deuxième trimestre, en hausse de 0,2 milliard de dollars, les voyageurs canadiens ayant accru leurs achats de transporteurs étrangers.

Les dépenses des Canadiens à l'étranger ont augmenté de 0,4 milliard de dollars au deuxième trimestre, autant en raison des voyages aux États-Unis que de ceux vers les destinations outre-mer. Les voyages d'une nuit ou plus par les Canadiens ont augmenté de près de 4 %. Cependant, les dépenses des non-résidents au Canada étaient en baisse de 1,1 %, les voyageurs américains et les voyageurs d'outre-mer ayant réduit leurs dépenses au Canada.

Le commerce international de services commerciaux a enregistré un excédent de 0,4 milliard de dollars au deuxième trimestre après avoir été en équilibre au trimestre précédent. Les exportations ont augmenté, tandis que les importations ont légèrement diminué.

La diminution des paiements entraîne un recul du déficit des revenus de placements

Au deuxième trimestre, les flux internationaux des revenus de placements ont diminué, les paiements canadiens ayant reculé davantage que les rentrées. Les revenus des investissements directs étaient à l'origine de ces variations.

Les bénéfices réalisés par les investisseurs directs étrangers au Canada ont diminué de 0,7 milliard de dollars, les bénéfices et les dividendes ayant baissé. Les plus fortes réductions ont été observées dans le secteur des aliments, des boissons et du tabac ainsi que dans le secteur de la finance et de l'assurance. Les investisseurs directs canadiens ont reçu des dividendes plus élevés, mais les bénéfices sur les investissements à l'étranger se sont repliés de 0,4 milliard de dollars, surtout sous l'effet du secteur de la finance et de l'assurance.

Compte capital et financier

Les investisseurs étrangers continuent d'acquérir des quantités considérables de titres canadiens

Les acquisitions de titres canadiens par des non-résidents se sont chiffrées à 40,7 milliards de dollars, soit plus du double de l'investissement enregistré au premier trimestre. Les entrées accrues de capitaux provenant de l'étranger au deuxième trimestre étaient attribuables aux investissements étrangers soutenus en obligations canadiennes, principalement les obligations du gouvernement fédéral, ainsi qu'à la reprise des acquisitions d'actions canadiennes. De modestes investissements étrangers dans le marché monétaire canadien ont également été observés, après trois trimestres de retraits.

Les non-résidents ont ajouté des obligations canadiennes à leur portefeuille pour un sixième trimestre consécutif, en ayant acheté pour 32,2 milliards de dollars au deuxième trimestre. Cette activité provenait principalement d'acquisitions étrangères inégalées d'obligations du gouvernement fédéral d'une valeur de 19,4 milliards de dollars. Les investissements en obligations fédérales jusqu'à présent en 2010 ont déjà dépassé ceux de 2009. Le reste de l'activité s'expliquait en grande partie par les acquisitions étrangères de nouvelles obligations provinciales libellées en devises étrangères.

 Investissements étrangers de portefeuille en obligations canadiennes

Les investissements étrangers en actions canadiennes se sont redressés au deuxième trimestre et ont atteint 7,9 milliards de dollars, après un léger désinvestissement au trimestre précédent. Dans un contexte de baisse des cours des actions, les non-résidents ont acheté des actions aurifères ainsi que des fonds d'investissement axés sur des indices boursiers généraux. La plus grande partie de cette activité s'est déroulée en mai, alors que les cours des actions canadiennes ont diminué pour la première fois depuis janvier 2010.

Les investissements étrangers de 610 millions de dollars dans le marché monétaire canadien au deuxième trimestre ont été relativement modestes et dominés par les effets émis par les sociétés non financières. Un faible investissement en effets fédéraux à court terme a été enregistré, les taux d'intérêt à court terme ayant atteint leur plus haut niveau depuis février 2009.

Les placements canadiens en titres étrangers demeurent modestes et axés sur les actions

Les Canadiens ont acquis 1,2 milliard de dollars de titres étrangers au deuxième trimestre, en baisse par rapport à l'investissement de 5,2 milliards de dollars observé au premier trimestre. L'investissement au deuxième trimestre a encore une fois principalement touché les actions étrangères, tandis que les avoirs en titres d'emprunt à court et à long terme ont diminué.

 Investissements canadiens de portefeuille à l'étranger

Les investissements canadiens en actions étrangères de 4,7 milliards de dollars au deuxième trimestre étaient principalement attribuables à la demande des caisses de retraite canadiennes. Plus de 60 % de l'activité ciblait le marché américain, ce qui correspondait au plus important investissement de ce genre aux États-Unis depuis le premier trimestre de 2009. Les prix des actions aux États-Unis ont diminué de 11,9 % au deuxième trimestre, soit le repli le plus marqué depuis le quatrième trimestre de 2008, au moment où les marchés boursiers mondiaux avaient subi de fortes corrections.

Les Canadiens se sont départis de 2,7 milliards de dollars de plus de leurs avoirs en obligations étrangères pendant le trimestre, en raison des ventes d'obligations du gouvernement américain. Ces ventes ont été épongées en partie par des investissements en obligations étrangères autres qu'américaines, en particulier des obligations émises par des gouvernements nationaux de l'Union européenne ayant une cote de crédit élevée. Les Canadiens ont également vendu pour 744 millions de dollars d'instruments du marché monétaire étranger après deux trimestres d'investissement, ayant surtout réduit leurs avoirs en effets émis par des sociétés financières américaines.

L'investissement direct à l'étranger se raffermit, tandis que l'investissement direct au pays ralentit

Les investissements directs canadiens à l'étranger ont augmenté pour se situer à 9,4 milliards de dollars au deuxième trimestre, après avoir enregistré un rapatriement net de fonds au premier trimestre. Plus de la moitié des sorties de fonds au deuxième trimestre ont été dirigés vers l'économie américaine, et environ 20 % avaient trait aux fusions et aux acquisitions. Les investissements directs à l'étranger pendant la première moitié de 2010 s'apparentaient aux niveaux observés pendant la première moitié de 2009; toutefois, il s'agissait tout de même des sorties de fonds les plus faibles enregistrées au cours des six premiers mois d'une année depuis 1996.

Les investisseurs directs étrangers ont injecté 9,7 milliards de dollars dans l'économie canadienne au deuxième trimestre. Malgré un quatrième trimestre d'investissement d'affilée, les investissements étaient inférieurs à ceux du trimestre précédent. Les fusions et les acquisitions représentaient une composante modeste de cette activité. Les investisseurs en provenance des États-Unis et du Royaume-Uni représentaient encore une fois les principaux intervenants, et le secteur canadien de l'énergie et des minerais métalliques demeurait le principal secteur, des investissements de 7,2 milliards de dollars y ayant été injectés. Pour la période de un an se terminant en juin 2010, les investissements directs étrangers dans ce secteur ont atteint une somme considérable de 27,8 milliards de dollars, après avoir enregistré un ralentissement prononcé pendant la première moitié de 2009.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 376-0001 à 376-0017 et 376-0035.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 1534, 1535, 1536 et 1537.

Le numéro du deuxième trimestre de 2010 de la publication Balance des paiements internationaux du Canada (67-001-X, gratuite) paraîtra sous peu.

Les données du troisième trimestre portant sur la balance des paiements internationaux seront diffusées le 29 novembre.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-1855 (infobalance@statcan.gc.ca), Division de la balance des paiements.

Tableau 1

Balance des paiements
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 2008 2009
  Données non désaisonnalisées
  millions de dollars
Compte courant              
Recettes              
Biens et services 106 619 108 615 111 639 114 141 120 515 562 109 436 673
Biens 89 742 90 252 95 466 97 804 102 827 489 995 369 529
Services 16 877 18 362 16 173 16 337 17 688 72 113 67 144
Revenus de placements 14 576 14 942 14 529 15 601 15 956 71 881 57 378
Investissements directs 7 423 8 576 8 674 9 710 10 077 37 781 30 070
Investissements de portefeuille 5 104 4 562 4 362 4 205 4 185 22 217 19 799
Autres investissements 2 049 1 805 1 493 1 685 1 694 11 883 7 509
Transferts courants 1 929 1 787 2 012 3 074 1 854 10 574 8 622
Recettes du compte courant 123 124 125 344 128 179 132 817 138 325 644 563 502 673
Paiements              
Biens et services 113 887 115 731 117 855 119 793 127 195 538 184 463 904
Biens 91 242 93 701 96 277 96 076 103 754 443 752 374 097
Services 22 646 22 030 21 578 23 717 23 441 94 432 89 807
Revenus de placements 18 281 18 995 18 717 20 274 19 154 88 302 71 523
Investissements directs 8 048 9 407 9 048 9 590 9 363 41 586 30 764
Investissements de portefeuille 8 209 8 256 8 170 8 354 8 672 32 285 32 950
Autres investissements 2 025 1 332 1 499 2 330 1 118 14 431 7 808
Transferts courants 2 111 2 450 2 633 3 715 2 280 11 159 10 770
Paiements du compte courant 134 280 137 176 139 205 143 782 148 629 637 645 546 196
Soldes              
Biens et services -7 268 -7 116 -6 216 -5 652 -6 680 23 925 -27 231
Biens -1 500 -3 449 -811 1 728 -927 46 244 -4 568
Services -5 768 -3 668 -5 406 -7 380 -5 753 -22 319 -22 663
Revenus de placements -3 705 -4 053 -4 189 -4 673 -3 197 -16 422 -14 145
Investissements directs -625 -832 -374 120 714 -3 805 -694
Investissements de portefeuille -3 105 -3 694 -3 808 -4 148 -4 487 -10 068 -13 151
Autres investissements 24 473 -6 -644 575 -2 548 -299
Transferts courants -182 -663 -621 -641 -426 -585 -2 148
Solde du compte courant -11 156 -11 832 -11 026 -10 966 -10 304 6 918 -43 523
Compte capital et financier1, 2              
Compte capital 1 220 1 136 693 1 186 1 269 4 650 3 969
Compte financier 7 028 7 336 13 137 10 067 11 987 -7 072 39 960
Actif du Canada, flux nets              
Investissements directs canadiens à l'étranger -4 356 -26 817 -10 921 2 700 -9 444 -86 214 -44 389
Investissements de portefeuille -1 910 5 337 1 344 -5 180 -1 241 13 653 -8 667
Obligations étrangères 1 699 7 493 378 2 301 2 710 16 354 9 030
Actions étrangères -3 899 -2 472 1 316 -6 285 -4 695 -7 914 -15 850
Marché monétaire étranger 289 317 -350 -1 196 744 5 212 -1 847
Autres investissements -2 233 -32 765 -12 881 -34 767 -4 591 -37 611 -50 805
Prêts -6 670 -6 830 -4 679 -14 414 3 215 -242 -17 460
Dépôts - 134 -11 270 -10 420 -13 246 -289 -37 335 -19 058
Réserves internationales officielles -547 -13 074 3 082 -3 667 54 -1 711 -11 618
Autres actifs 5 119 -1 590 -864 -3 440 -7 571 1 677 -2 669
Total de l'actif du Canada, flux nets -8 499 -54 244 -22 458 -37 246 -15 276 -110 172 -103 861
Passif du Canada, flux nets              
Investissements directs étrangers au Canada -2 454 16 770 7 536 13 441 9 675 58 975 21 327
Investissements de portefeuille 39 154 19 488 28 079 18 392 40 706 29 797 110 865
Obligations canadiennes 31 484 11 547 28 935 19 125 32 170 15 926 83 955
Actions canadiennes 6 566 14 996 2 097 -482 7 926 2 746 26 246
Marché monétaire canadien 1 104 -7 055 -2 954 -251 610 11 125 665
Autres investissements -21 173 25 322 -19 15 480 -23 118 14 327 11 629
Emprunts -11 883 -728 -1 084 1 793 -1 453 4 759 -11 081
Dépôts -8 760 16 846 1 118 12 811 -21 977 10 495 13 878
Autres passifs -530 9 204 -54 876 313 -927 8 831
Total du passif du Canada, flux nets 15 526 61 580 35 595 47 313 27 263 103 099 143 821
Total du compte capital et financier,              
flux nets 8 247 8 471 13 830 11 253 13 257 -2 422 43 929
Divergence statistique 2 908 3 361 -2 805 -287 -2 953 -4 496 -405
Un signe négatif indique une sortie de capital provenant d'un accroissement de créances envers les non-résidents ou d'une diminution des engagements envers les non-résidents.
Les transactions sont enregistrées sur une base nette.

Tableau 2

Compte courant
  Deuxième trimestre de 2009 Troisième trimestre de 2009 Quatrième trimestre de 2009 Premier trimestre de 2010 Deuxième trimestre de 2010 2008 2009
  Données désaisonnalisées
  millions de dollars
Recettes              
Biens et services 104 909 106 842 112 236 117 173 118 555 562 109 436 673
Biens 88 008 90 377 95 375 99 684 100 884 489 995 369 529
Services 16 901 16 465 16 861 17 489 17 671 72 113 67 144
Voyages 3 877 3 842 3 869 4 053 4 006 16 544 15 520
Transports 2 477 2 445 2 534 2 704 2 676 12 170 10 119
Services commerciaux 10 069 9 717 10 026 10 281 10 541 41 665 39 681
Services gouvernementaux 478 461 433 451 448 1 734 1 824
Revenus de placements 13 760 15 070 14 909 15 649 15 304 71 881 57 378
Investissements directs 6 679 8 618 9 020 9 814 9 479 37 781 30 070
Intérêts 893 1 028 1 003 916 954 3 064 3 902
Bénéfices 5 786 7 590 8 016 8 898 8 525 34 717 26 168
Investissements de portefeuille 5 011 4 635 4 451 4 113 4 130 22 217 19 799
Intérêts 1 383 1 240 1 227 1 115 980 6 603 5 493
Dividendes 3 628 3 395 3 224 2 998 3 150 15 614 14 307
Autres investissements 2 070 1 818 1 438 1 722 1 696 11 883 7 509
Transferts courants 2 227 1 990 1 901 2 723 2 079 10 574 8 622
Privé 722 672 661 779 728 2 767 2 804
Officiel 1 505 1 318 1 240 1 944 1 351 7 807 5 819
Total des recettes 120 896 123 902 129 046 135 545 135 938 644 563 502 673
Paiements              
Biens et services 112 560 115 780 117 630 121 264 125 409 538 184 463 904
Biens 90 028 93 765 94 939 98 511 102 168 443 752 374 097
Services 22 532 22 016 22 692 22 752 23 241 94 432 89 807
Voyages 6 947 7 037 7 063 7 097 7 515 28 629 27 692
Transports 4 819 4 770 5 016 5 062 5 221 22 255 19 656
Services commerciaux 10 435 9 884 10 276 10 261 10 179 42 288 41 155
Services gouvernementaux 331 326 337 331 326 1 260 1 304
Revenus de placements 18 207 19 205 18 816 19 977 18 763 88 302 71 523
Investissements directs 7 774 9 436 9 217 9 614 8 860 41 586 30 764
Intérêts 826 816 802 739 699 3 969 3 285
Bénéfices 6 948 8 620 8 415 8 874 8 160 37 617 27 479
Investissements de portefeuille 8 215 8 201 8 161 8 409 8 661 32 285 32 950
Intérêts 6 262 6 304 6 267 6 226 6 377 23 419 25 156
Dividendes 1 953 1 897 1 894 2 183 2 284 8 866 7 794
Autres investissements 2 218 1 568 1 439 1 955 1 243 14 431 7 808
Transferts courants 2 584 2 686 2 803 2 765 2 784 11 159 10 770
Privé 1 550 1 659 1 665 1 660 1 678 7 000 6 523
Officiel 1 034 1 026 1 138 1 104 1 106 4 159 4 247
Total des paiements 133 351 137 671 139 249 144 006 146 956 637 645 546 196
Soldes              
Biens et services -7 651 -8 939 -5 394 -4 091 -6 853 23 925 -27 231
Biens -2 019 -3 388 436 1 172 -1 284 46 244 -4 568
Services -5 631 -5 551 -5 830 -5 263 -5 570 -22 319 -22 663
Voyages -3 070 -3 195 -3 194 -3 044 -3 509 -12 085 -12 172
Transports -2 341 -2 325 -2 482 -2 359 -2 545 -10 085 -9 537
Services commerciaux -366 -166 -250 20 363 -622 -1 474
Services gouvernementaux 146 135 96 119 121 474 520
Revenus de placements -4 448 -4 135 -3 907 -4 328 -3 459 -16 422 -14 145
Investissements directs -1 096 -818 -197 200 619 -3 805 -694
Intérêts 66 212 201 176 255 -904 618
Bénéfices -1 162 -1 030 -399 24 365 -2 900 -1 312
Investissements de portefeuille -3 204 -3 566 -3 710 -4 296 -4 531 -10 068 -13 151
Intérêts -4 880 -5 064 -5 040 -5 111 -5 396 -16 816 -19 664
Dividendes 1 675 1 498 1 330 815 866 6 748 6 513
Autres investissements -148 249 -1 -232 453 -2 548 -299
Transferts courants -357 -696 -902 -42 -706 -585 -2 148
Privé -829 -987 -1 004 -881 -950 -4 233 -3 719
Officiel 471 291 102 840 245 3 648 1 572
Compte courant -12 455 -13 770 -10 204 -8 460 -11 018 6 918 -43 523