Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Commerce international de marchandises du Canada

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Les exportations et les importations de marchandises du Canada ont diminué en août, après avoir augmenté en juillet. Les exportations ont reculé de 5,1 % en raison d'une réduction de 5,0 % des volumes. Les importations ont fléchi de 2,8 % alors que les volumes à l'importation ont légèrement diminué de 0,3 %. Par conséquent, le déficit commercial du Canada s'est élargi pour s'établir à 2,0 milliards de dollars en août par rapport à 1,3 milliard de dollars en juillet.

 Exportations et importations

Après deux mois consécutifs de hausse, les exportations se sont chiffrées à 29,2 milliards de dollars en août, en baisse par rapport à 30,8 milliards de dollars en juillet. Les exportations ont baissé dans tous les secteurs, principalement dans ceux des machines et de l'équipement, des produits de l'agriculture et de la pêche, des biens industriels et des produits de l'automobile.

À la suite d'une hausse de 9,4 % notée en juillet, les importations ont diminué, passant de 32,1 milliards de dollars à 31,2 milliards de dollars en août. Cette diminution était le résultat d'une baisse des prix de 2,6 %. Le secteur des machines et de l'équipement a représenté la moitié de la baisse des importations. Les produits énergétiques, les autres biens de consommation et les biens industriels ont également contribué à ce recul. La hausse des importations de produits de l'automobile a modéré la baisse.

Note aux lecteurs

Le commerce de marchandises est l'une des composantes de la balance des paiements internationaux du Canada, qui englobe également le commerce des services, les revenus de placements, les transferts courants, les flux de capitaux et les flux financiers.

Les données sur le commerce international de marchandises par pays sont offertes sur la base de la balance des paiements ainsi que sur la base douanière pour les États-Unis, le Japon et le Royaume-Uni. Les données sur le commerce des autres pays (présentés individuellement) ne sont offertes que sur la base douanière. On calcule les données sur la balance des paiements à partir des données sur la base douanière en faisant des ajustements liés à l'évaluation, à la couverture, au choix du moment et à la résidence. On effectue ces ajustements afin d'assurer la conformité avec les concepts et les définitions du Système de comptabilité nationale du Canada.

Les dollars constants dont il est question dans le texte sont calculés à l'aide de la formule du volume de Laspeyres.

Révisions

Les données sur le commerce de marchandises sont généralement révisées sur une base régulière, chaque mois de l'année en cours. Les révisions de l'année en cours se reflètent à la fois dans les données sur la base douanière et dans les données sur la base de la balance des paiements. Les révisions apportées aux données sur la base douanière de l'année précédente sont diffusées chaque trimestre. Les révisions apportées aux données sur la base de la balance des paiements des trois années précédentes sont diffusées annuellement en juin.

Divers facteurs rendent ces révisions nécessaires, notamment la réception tardive des documents relatifs aux importations et aux exportations, la présence de renseignements erronés dans les documents de douane, le remplacement des estimations par les chiffres réels, la reclassification des marchandises à la lumière de renseignements plus récents et la correction des variations saisonnières.

Les données révisées peuvent être consultées dans les tableaux appropriés de CANSIM.

Depuis les niveaux record atteints en juillet 2008, les exportations et les importations ont connu une tendance générale à la baisse. Depuis juillet 2008, les volumes des exportations ont reculé de 21,3 %, et les prix ont baissé de 16,3 %. En comparaison, les volumes des importations se sont repliés de 18,1 %, tandis que les prix ont baissé de 3,5 %. Cependant, depuis avril 2009, les volumes des importations ont généralement été à la hausse, tandis que les prix ont diminué rapidement. Au cours de la même période, la baisse des volumes et des prix des exportations a ralenti.

Les exportations vers les États-Unis ont baissé de 3,2 %, alors que les importations ont diminué de 3,3 % en août. Le Canada a ainsi affiché un excédent commercial de 2,2 milliards de dollars avec les États-Unis, un excédent qui est resté essentiellement le même qu'en juillet.

Les exportations à destination des pays autres que les États-Unis ont connu un recul de 10,6 %. Les importations ont baissé de 2,0 %, principalement en raison d'une diminution des importations en provenance de l'Union européenne. Par conséquent, le déficit commercial du Canada avec les pays autres que les États-Unis a augmenté pour s'établir à 4,2 milliards de dollars en août par rapport à 3,5 milliards de dollars en juillet.

 Solde commercial

La baisse des volumes explique le recul des exportations

Les exportations de machines et d'équipement ont baissé de 10,4 % pour se chiffrer à 6,2 milliards de dollars, ayant effacé les hausses affichées en juillet. Ce repli reflète une contraction des volumes de 10,7 %. Bien que les baisses dans ce secteur aient été généralisées, les exportations d'aéronefs et de matériel de télécommunication ont tout particulièrement contribué à cette baisse.

Les exportations de produits de l'agriculture et de la pêche ont fléchi de 10,3 % pour s'établir à 2,8 milliards de dollars, en grande partie en raison d'une baisse des volumes de 7,9 %. La diminution des exportations de canola, de blé et de produits végétaux a représenté la majeure partie de la baisse.

Les exportations de biens industriels ont reculé de 3,3 % pour se fixer à 6,2 milliards de dollars, alors que les volumes ont diminué de 6,5 %. La diminution des exportations de minéraux non métalliques bruts a été le principal facteur expliquant la baisse dans ce secteur. Les exportations de minerais métalliques, à l'exception des minerais de cuivre, ont également connu une baisse en août.

Les exportations de produits de l'automobile ont diminué de 5,5 % pour s'établir à 3,5 milliards de dollars. Les exportations de camions et d'autres véhicules automobiles ont baissé de 35,1 %, reflétant les fermetures d'usines de fabrication de camions. Depuis août 2008, les exportations de camions et d'autres véhicules automobiles se sont repliées de 75,8 %. Les exportations de pièces de véhicules automobiles et de voitures particulières ont aussi diminué en août.

La moitié de la baisse des importations est imputable aux machines et à l'équipement

Les importations de machines et d'équipement ont baissé de 4,9 % pour s'établir à 9,0 milliards de dollars, après de fortes hausses en juillet. Cette baisse est principalement attribuable à une réduction des prix de 3,8 %. Les diminutions ont été généralisées dans ce secteur, les importations d'aéronefs et d'autre matériel de transport ayant représenté la moitié de la baisse.

Après quatre mois de croissance, les importations de produits énergétiques ont reculé de 9,8 % pour se chiffrer à 2,9 milliards de dollars. Les importations de pétrole brut ont fléchi de 12,0 %, en raison d'une réduction des volumes. Les produits du pétrole et du charbon ont également diminué, principalement en raison de la baisse des importations d'essence à moteur.

Les importations d'autres biens de consommation ont diminué de 4,9 % pour se fixer à 4,6 milliards de dollars. Bien que les baisses aient été généralisées, la réduction des importations de médicaments et de produits pharmaceutiques, ainsi que de vêtements d'extérieur, était principalement à l'origine de ce recul.

Les importations de biens industriels ont diminué de 3,4 % pour s'établir à 5,8 milliards de dollars, en grande partie en raison d'une baisse des importations de produits chimiques. La hausse des importations de métaux précieux a en partie compensé la baisse dans ce secteur.

Les importations de produits de l'automobile ont augmenté de 3,8 % pour se chiffrer à 5,0 milliards de dollars, en raison d'une augmentation des volumes de 4,9 %. Les importations de camions et d'autres véhicules à moteur ont augmenté de 26,1 % dans un effort visant à réapprovisionner les stocks et à compenser les véhicules qui ne sont plus fabriqués au Canada.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 228-0001 à 228-0003, 228-0033, 228-0034, 228-0041 à 228-0043 et 228-0047 à 228-0057.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 2201, 2202 et 2203.

Le numéro d'août 2009 de la publication Commerce international de marchandises du Canada, vol. 63, no 8 (65-001-X, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Les données du compte courant (qui englobent les statistiques du commerce de marchandises, les opérations au chapitre des services, les revenus de placements et les transferts) sont publiées tous les trimestres dans Balance des paiements internationaux du Canada (67-001-X, gratuit).

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Sharon Nevins au 613-951-9798 ou composez sans frais le 1-800-294-5583. Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Mychèle Gagnon au 613-951-0994, Division du commerce international.

Tableau 1

Commerce de marchandises
  Juillet 2009r Août 2009 Juillet à août 2009 Août 2008 à août 2009
  Données désaisonnalisées, en dollars courants
  millions de dollars variation en %
Marchés principaux        
Exportations        
États-Unis 22 580 21 866 -3,2 -31,9
Japon 780 637 -18,3 -43,0
Union européenne1 2 409 2 251 -6,6 -35,2
Autres pays de l'OCDE2 1 566 1 301 -16,9 -28,2
Tous les autres pays 3 466 3 163 -8,7 -24,2
Total 30 801 29 217 -5,1 -31,6
Importations        
États-Unis 20 368 19 693 -3,3 -17,4
Japon 790 835 5,7 -8,9
Union européenne1 3 319 2 986 -10,0 -23,9
Autres pays de l'OCDE2 2 311 2 471 6,9 2,6
Tous les autres pays 5 329 5 217 -2,1 -18,3
Total 32 117 31 202 -2,8 -16,7
Balance        
États-Unis 2 212 2 173 ... ...
Japon -10 -198 ... ...
Union européenne1 -910 -735 ... ...
Autres pays de l'OCDE2 -745 -1 170 ... ...
Tous les autres pays -1 863 -2 054 ... ...
Total -1 316 -1 985 ... ...
Groupes principaux de marchandises        
Exportations        
Produits de l'agriculture et de la pêche 3 135 2 813 -10,3 -17,7
Produits énergétiques 6 562 6 559 0,0 -41,3
Produits forestiers 1 578 1 524 -3,4 -27,5
Biens industriels 6 463 6 248 -3,3 -38,5
Machines et équipement 6 914 6 195 -10,4 -21,2
Produits de l'automobile 3 737 3 532 -5,5 -31,6
Autres biens de consommation 1 492 1 429 -4,2 -10,3
Transactions spéciales commerciales3 511 520 1,8 -31,7
Autres ajustements de la balance des paiements 411 397 -3,4 -13,5
Importations        
Produits de l'agriculture et de la pêche 2 463 2 476 0,5 0,7
Produits énergétiques 3 256 2 936 -9,8 -35,0
Produits forestiers 191 191 0,0 -21,1
Biens industriels 5 962 5 758 -3,4 -27,5
Machines et équipement 9 407 8 950 -4,9 -12,3
Produits de l'automobile 4 865 5 049 3,8 -14,1
Autres biens de consommation 4 875 4 634 -4,9 -6,1
Transactions spéciales commerciales3 418 533 27,5 0,4
Autres ajustements de la balance des paiements 680 676 -0,6 -12,8
révisé
n'ayant pas lieu de figurer
L'Union européenne comprend l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Irlande, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.
Les autres pays de l'Organisation de coopération de développement économiques (OCDE) comprennent l'Australie, le Canada, la Corée du Sud, l'Islande, le Mexique, la Norvège, la Nouvelle-Zélande, la Suisse et la Turquie.
Particulièrement les transactions de faible valeur, les coûts de réparation des équipements et les marchandises retournées vers le pays d'origine.
Note(s) :
Les totaux peuvent ne pas être égaux à la somme de leurs composantes.