body id="other-fr">
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Indice des prix à la consommation

Décembre 2008 (Communiqué précédent)

Les prix à la consommation ont progressé de 1,2 % au cours de la période de 12 mois terminée en décembre 2008, ce qui constitue un ralentissement par rapport à la hausse de 2,0 % enregistrée en novembre. Il s'agit de l'augmentation la plus faible constatée depuis janvier 2007, témoignant d'une forte baisse du prix de l'essence.

Graphique 1

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

En décembre 2008, les prix de l'essence étaient de 25,8 % en deçà des niveaux enregistrés le même mois l'année précédente. Il s'agit de la chute la plus importante observée depuis le début de la publication de l'indice des prix de l'essence en 1949. Cette chute fait suite à une baisse de 14,4 % des prix à la pompe en novembre.

L'Indice des prix à la consommation (IPC) sans l'essence a progressé de 2,6 % au cours de la période de 12 mois terminée en décembre, soit un léger recul par rapport à la croissance de 2,8 % enregistrée en novembre.

La variation sur 12 mois de l'IPC a aussi été atténuée par les baisses continues des prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles, des vêtements pour femmes ainsi que du mazout et des autres combustibles.

Les coûts de l'intérêt hypothécaire ont été le facteur le plus important exerçant des pressions à la hausse, malgré la baisse récente des taux d'intérêt hypothécaires. Des prix plus élevés pour le gaz naturel et différents aliments, particulièrement les légumes frais et les produits de boulangerie et les produits à base de céréales, ont aussi exercé des pressions à la hausse importantes sur les prix à la consommation en décembre.

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les prix à la consommation ont diminué de 0,4 % de novembre à décembre, après avoir affiché des baisses mensuelles de 0,3 % en novembre et de 0,6 % en octobre. Comme pour les mois précédents, la diminution enregistrée en décembre reflétait les baisses des prix du transport, qui ont largement fait contrepoids au coût croissant des aliments.

Variation sur 12 mois : augmentation constante des prix des aliments

Parmi les huit principales composantes de l'IPC, cinq ont enregistré des augmentations au cours de la période de 12 mois terminée en décembre, soit les aliments, le logement, la santé et les soins personnels, les dépenses courantes, l'ameublement et l'équipement du ménage ainsi que les boissons alcoolisées et les produits du tabac.

Graphique 2

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les prix des aliments ont augmenté de 7,3 % durant la période de 12 mois, après avoir enregistré une hausse de 7,4 % en novembre. Si l'on exclut les aliments, l'IPC n'a affiché aucune variation au cours de la période de 12 mois terminée en décembre. Il s'agit du plus faible taux de croissance enregistré pour cet indice depuis novembre 2001.

L'augmentation des prix des aliments a été principalement attribuable à la vigueur soutenue des prix des aliments achetés au magasin. Ces prix ont progressé de 9,0 % en décembre, soit un taux identique à celui affiché en novembre. Le principal facteur ayant contribué à la hausse était une augmentation de 26,9 % des prix des légumes frais, ces produits étant dans une large mesure importés.

Les hausses continues des prix des produits de boulangerie et des produits à base de céréales (+12,4 %) ont également contribué à l'augmentation des prix des aliments achetés au magasin.

Les coûts du logement sont demeurés le deuxième facteur en importance ayant contribué à la hausse de l'IPC, alimentés par des coûts de l'intérêt hypothécaire et des prix du gaz naturel plus élevés. Les coûts du logement ont progressé de 3,5 % en décembre, en baisse par rapport à la hausse de 3,9 % affichée en novembre. Le ralentissement témoignait principalement de la diminution des prix du mazout et des autres combustibles ainsi que de l'augmentation plus faible des coûts de l'intérêt hypothécaire.

Même si les coûts de l'intérêt hypothécaire étaient en hausse de 6,4 %, le rythme de variation s'est atténué par suite du ralentissement des prix des logements neufs et de la baisse des taux d'intérêt.

Les prix du gaz naturel ont augmenté de 18,4 % en décembre, à la suite de l'accroissement de 16,8 % affiché en novembre. Les seules composantes du logement qui ont affiché un recul étaient les prix du mazout et des autres combustibles (-13,5 %) et les primes d'assurance du locataire (-0,4 %).

Du fait principalement de la baisse marquée de 25,8 % des prix de l'essence, l'indice des prix du transport a diminué de 6,1 % en décembre. Cette deuxième diminution consécutive de l'indice est la plus forte baisse observée depuis le début de la publication de l'indice en 1949.

Graphique 3

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Une diminution de 3,5 % des prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles a aussi contribué au recul des coûts du transport, après une diminution de 2,7 % enregistrée en novembre. Ces baisses ont été légèrement compensées par une augmentation de 4,4 % des prix pour les primes d'assurance de véhicules automobiles et une hausse de 6,1 % des prix du transport aérien.

L'indice des prix de l'habillement et des chaussures a poursuivi sa tendance à la baisse, ayant affiché un recul de 2,6 % en décembre. Les composantes des vêtements et chaussures pour hommes et pour femmes ont contribué à cette baisse.

Provinces : chute des prix d'une année à l'autre au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse

Les consommateurs de deux provinces de l'Atlantique ont connu une baisse nette des prix à la consommation au cours de la période de 12 mois terminée en décembre. Au Nouveau-Brunswick, les prix moyens en décembre 2008 étaient de 0,6 % inférieurs aux niveaux enregistrés le même mois l'année précédente. En Nouvelle-Écosse, la diminution sur 12 mois était de 0,2 %.

Il s'agit d'une première baisse sur 12 mois des prix constatée dans une province depuis octobre 2006.

Graphique 4

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

En plus de la baisse importante des prix de l'essence dans ces provinces, une forte diminution de la variation des prix sur 12 mois du mazout et des autres combustibles a été le deuxième facteur en importance ayant contribué à la baisse. Ces produits énergétiques sont beaucoup utilisés pour le chauffage des habitations en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.

Si l'on exclut l'énergie, les prix à la consommation en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick ont progressé de 1,9 % et de 1,8 % respectivement. Ces augmentations étaient nettement inférieures au taux de variation national de 2,6 %.

Parmi les provinces, la Saskatchewan (+2,6 %), le Manitoba (+1,9 %) et l'Alberta (+1,9 %) ont connu les augmentations les plus fortes des prix à la consommation.

La variation des prix à la consommation au cours des 12 derniers mois a ralenti dans toutes les provinces, ce qui reflète des baisses des prix de l'essence. Ces baisses allaient de 29,9 % à l'Île-du-Prince-Édouard à 20,6 % en Colombie-Britannique.

La plus grande partie de la pression à la hausse sur les prix provenait des coûts plus élevés au chapitre du logement et des aliments. Cette pression à la hausse était attribuable principalement aux coûts de l'intérêt hypothécaire, aux produits énergétiques associés au logement, aux légumes frais ainsi qu'aux produits de boulangerie et aux produits à base de céréales.

L'inflation de l'indice de référence de la Banque du Canada affiche la même variation d'une année à l'autre

L'indice de référence de la Banque du Canada a progressé de 2,4 % au cours de la période de 12 mois terminée en décembre, soit une hausse identique à celle constatée en novembre. Cette croissance a été attribuable principalement aux prix plus élevés du pain, des produits céréaliers et des produits de la viande. Les baisses des prix pour l'achat et la location à bail de véhicules automobiles ont continué d'être le principal facteur exerçant des pressions à la baisse.

L'indice de référence mensuel désaisonnalisé n'a affiché aucune variation de novembre à décembre, après avoir progressé de 0,6 % d'octobre à novembre.

Année 2008 : la plus forte augmentation moyenne des prix observée depuis 2003

En moyenne, pour 2008 dans son ensemble, les prix à la consommation ont augmenté de 2,3 %, soit un taux de croissance légèrement supérieur au taux annuel moyen de 2,2 % enregistré en 2007. Il s'agit du taux de variation le plus élevé depuis l'augmentation annuelle moyenne de 2,8 % enregistrée en 2003.

Les prix plus élevés pour les produits alimentaires et énergétiques et l'augmentation des coûts de l'intérêt hypothécaire ont été les principaux facteurs ayant contribué à la hausse en 2008. Cette hausse a été atténuée par de fortes baisses des prix des véhicules automobiles, des vêtements et des chaussures ainsi que de divers articles électroniques.

Pour obtenir une analyse plus détaillée, veuillez consulter la publication L'Indice des prix à la consommation.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 326-0009, 326-0012, 326-0015 et 326-0020 à 326-0022.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2301.

Il est possible d'obtenir plus de renseignements concernant les concepts et l'utilisation de l'IPC en consultant Votre guide d'utilisation de l'indice des prix à la consommation (62-557-XIB, gratuit), qui est accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Le numéro de décembre 2008 de L'Indice des prix à la consommation, vol. 87, no 12 (62-001-XWF, gratuit), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Une version imprimée (62-001-XPF, 12 $ / 111 $) est également en vente. Voir Pour commander les produits. Une analyse plus détaillée de l'IPC est offerte dans cette publication.

L'Indice des prix à la consommation de janvier sera diffusé le 20 février.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-9606 ou composez sans frais le 1-866-230-2248 (prices-prix@statcan.gc.ca), Division des prix. Télécopieur : 613-951-2848.

Tableau 1

Indice des prix à la consommation et composantes principales1
  (2002=100)
 Importance relative2Décembre 2007Décembre 2008Novembre 2007 à novembre 2008Décembre 2007 à décembre 2008
 Données non désaisonnalisées
    variation en %
Ensemble100,003112,0113,32,01,2
Aliments17,04111,7119,87,47,3
Logement26,62119,2123,43,93,5
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage11,10103,5105,52,11,9
Habillement et chaussures5,3693,791,3-2,4-2,6
Transports19,88117,5110,3-3,0-6,1
Santé et soins personnels4,73107,7109,91,92,0
Loisirs, formation et lecture12,20101,2101,2-0,10,0
Boissons alcoolisées et produits du tabac3,07126,2128,71,62,0
Ensemble (1992=100) 133,3134,92,01,2
Agrégats spéciaux     
Biens48,78107,4106,50,5-0,8
Services51,22116,5120,13,33,1
Ensemble hors aliments et énergie73,57109,4111,01,61,5
Énergie9,38138,2123,0-4,2-11,0
Indice de référence482,71110,0112,62,42,4
Les variations d'un mois à l'autre en pourcentage sont offertes à partir de la publication mensuelle L'Indice des prix à la consommation.
Panier de 2005, selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 (www.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/index-fra.htm).
Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.
La mesure de l'indice de référence exclut de l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble l'effet des modifications des impôts indirects et huit des composantes les plus volatiles identifiées par la Banque du Canada, soit les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d'intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l'essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs. Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet de l'inflation mesurée par l'indice de référence, prière de consulter le site Web de la Banque du Canada (www.banqueducanada.ca/fr/inflation/index.htm).

Tableau 2

Indice des prix à la consommation par province, et pour Whitehorse, Yellowknife et Iqaluit
  (2002=100)
  Importance relative1 Décembre 2007 Décembre 2008 Novembre 2007 à novembre 2008 Décembre 2007 à décembre 2008
  Données non désaisonnalisées
        variation en %
Canada 100,002 112,0 113,3 2,0 1,2
Terre-Neuve-et-Labrador 1,27 111,8 113,1 2,4 1,2
Île-du-Prince-Édouard 0,35 114,7 114,7 2,3 0,0
Nouvelle-Écosse 2,56 113,6 113,4 1,3 -0,2
Nouveau-Brunswick 1,97 111,9 111,2 0,6 -0,6
Québec 21,05 111,1 111,7 1,4 0,5
Ontario 41,22 111,1 112,8 2,1 1,5
Manitoba 3,06 110,9 113,0 2,7 1,9
Saskatchewan 2,64 112,9 115,8 3,2 2,6
Alberta 11,43 118,9 121,2 2,1 1,9
Colombie-Britannique 14,29 110,1 111,4 2,0 1,2
Whitehorse 0,06 110,6 113,9 3,5 3,0
Yellowknife 0,08 111,9 115,4 4,7 3,1
Iqaluit (déc. 2002=100) 0,02 108,7 112,4 3,4 3,4
Panier de 2005, selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 (www.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/index-fra.htm).
Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.

Tableau 3

Indice des prix à la consommation et composantes principales
  (2002=100)
  Importance relative1 Octobre 2008 Novembre 2008 Décembre 2008 Octobre à novembre 2008 Novembre à décembre 2008
  Données désaisonnalisées
          variation en %
Ensemble 100,002 114,8 114,5 114,0 -0,3 -0,4
Aliments 17,04 118,4 119,6 119,9 1,0 0,3
Logement 26,62 123,2 123,4 123,4 0,2 0,0
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage 11,10 105,3 105,7 105,8 0,4 0,1
Habillement et chaussures 5,36 92,7 93,1 92,8 0,4 -0,3
Transports 19,88 117,0 113,2 110,3 -3,2 -2,6
Santé et soins personnels 4,73 109,4 109,9 110,1 0,5 0,2
Loisirs, formation et lecture 12,20 102,5 102,1 102,1 -0,4 0,0
Boissons alcoolisées et produits du tabac 3,07 128,2 128,5 129,0 0,2 0,4
Agrégats spéciaux            
Ensemble hors aliments 82,96 114,2 113,4 112,7 -0,7 -0,6
Ensemble hors aliments et énergie 73,57 110,5 111,1 111,2 0,5 0,1
Ensemble hors huit des composantes les plus volatiles 82,71 110,8 111,5 111,6 0,6 0,1
Indice de référence3 82,71 112,2 112,9 112,9 0,6 0,0
Panier de 2005, selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 (www.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/index-fra.htm).
Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.
La mesure de l'indice de référence exclut de l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble l'effet des modifications des impôts indirects et huit des composantes les plus volatiles identifiées par la Banque du Canada, soit les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d'intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l'essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs. Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet de l'inflation mesurée par l'indice de référence, prière de consulter le site Web de la Banque du Canada (www.banqueducanada.ca/fr/inflation/index.htm).
_satellite.pageBottom(); > Le Quotidien, le vendredi 23 janvier 2009. Indice des prix à la consommation TR/xhtml1/DTD/xhtml1-strict.dtd"> Le Quotidien, le vendredi 23 janvier 2009. Indice des prix à la consommation
Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Indice des prix à la consommation

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Décembre 2008 (Communiqué précédent)

Les prix à la consommation ont progressé de 1,2 % au cours de la période de 12 mois terminée en décembre 2008, ce qui constitue un ralentissement par rapport à la hausse de 2,0 % enregistrée en novembre. Il s'agit de l'augmentation la plus faible constatée depuis janvier 2007, témoignant d'une forte baisse du prix de l'essence.

Graphique 1

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

En décembre 2008, les prix de l'essence étaient de 25,8 % en deçà des niveaux enregistrés le même mois l'année précédente. Il s'agit de la chute la plus importante observée depuis le début de la publication de l'indice des prix de l'essence en 1949. Cette chute fait suite à une baisse de 14,4 % des prix à la pompe en novembre.

L'Indice des prix à la consommation (IPC) sans l'essence a progressé de 2,6 % au cours de la période de 12 mois terminée en décembre, soit un léger recul par rapport à la croissance de 2,8 % enregistrée en novembre.

La variation sur 12 mois de l'IPC a aussi été atténuée par les baisses continues des prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles, des vêtements pour femmes ainsi que du mazout et des autres combustibles.

Les coûts de l'intérêt hypothécaire ont été le facteur le plus important exerçant des pressions à la hausse, malgré la baisse récente des taux d'intérêt hypothécaires. Des prix plus élevés pour le gaz naturel et différents aliments, particulièrement les légumes frais et les produits de boulangerie et les produits à base de céréales, ont aussi exercé des pressions à la hausse importantes sur les prix à la consommation en décembre.

Sur une base mensuelle désaisonnalisée, les prix à la consommation ont diminué de 0,4 % de novembre à décembre, après avoir affiché des baisses mensuelles de 0,3 % en novembre et de 0,6 % en octobre. Comme pour les mois précédents, la diminution enregistrée en décembre reflétait les baisses des prix du transport, qui ont largement fait contrepoids au coût croissant des aliments.

Variation sur 12 mois : augmentation constante des prix des aliments

Parmi les huit principales composantes de l'IPC, cinq ont enregistré des augmentations au cours de la période de 12 mois terminée en décembre, soit les aliments, le logement, la santé et les soins personnels, les dépenses courantes, l'ameublement et l'équipement du ménage ainsi que les boissons alcoolisées et les produits du tabac.

Graphique 2

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les prix des aliments ont augmenté de 7,3 % durant la période de 12 mois, après avoir enregistré une hausse de 7,4 % en novembre. Si l'on exclut les aliments, l'IPC n'a affiché aucune variation au cours de la période de 12 mois terminée en décembre. Il s'agit du plus faible taux de croissance enregistré pour cet indice depuis novembre 2001.

L'augmentation des prix des aliments a été principalement attribuable à la vigueur soutenue des prix des aliments achetés au magasin. Ces prix ont progressé de 9,0 % en décembre, soit un taux identique à celui affiché en novembre. Le principal facteur ayant contribué à la hausse était une augmentation de 26,9 % des prix des légumes frais, ces produits étant dans une large mesure importés.

Les hausses continues des prix des produits de boulangerie et des produits à base de céréales (+12,4 %) ont également contribué à l'augmentation des prix des aliments achetés au magasin.

Les coûts du logement sont demeurés le deuxième facteur en importance ayant contribué à la hausse de l'IPC, alimentés par des coûts de l'intérêt hypothécaire et des prix du gaz naturel plus élevés. Les coûts du logement ont progressé de 3,5 % en décembre, en baisse par rapport à la hausse de 3,9 % affichée en novembre. Le ralentissement témoignait principalement de la diminution des prix du mazout et des autres combustibles ainsi que de l'augmentation plus faible des coûts de l'intérêt hypothécaire.

Même si les coûts de l'intérêt hypothécaire étaient en hausse de 6,4 %, le rythme de variation s'est atténué par suite du ralentissement des prix des logements neufs et de la baisse des taux d'intérêt.

Les prix du gaz naturel ont augmenté de 18,4 % en décembre, à la suite de l'accroissement de 16,8 % affiché en novembre. Les seules composantes du logement qui ont affiché un recul étaient les prix du mazout et des autres combustibles (-13,5 %) et les primes d'assurance du locataire (-0,4 %).

Du fait principalement de la baisse marquée de 25,8 % des prix de l'essence, l'indice des prix du transport a diminué de 6,1 % en décembre. Cette deuxième diminution consécutive de l'indice est la plus forte baisse observée depuis le début de la publication de l'indice en 1949.

Graphique 3

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Une diminution de 3,5 % des prix d'achat et de location à bail de véhicules automobiles a aussi contribué au recul des coûts du transport, après une diminution de 2,7 % enregistrée en novembre. Ces baisses ont été légèrement compensées par une augmentation de 4,4 % des prix pour les primes d'assurance de véhicules automobiles et une hausse de 6,1 % des prix du transport aérien.

L'indice des prix de l'habillement et des chaussures a poursuivi sa tendance à la baisse, ayant affiché un recul de 2,6 % en décembre. Les composantes des vêtements et chaussures pour hommes et pour femmes ont contribué à cette baisse.

Provinces : chute des prix d'une année à l'autre au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse

Les consommateurs de deux provinces de l'Atlantique ont connu une baisse nette des prix à la consommation au cours de la période de 12 mois terminée en décembre. Au Nouveau-Brunswick, les prix moyens en décembre 2008 étaient de 0,6 % inférieurs aux niveaux enregistrés le même mois l'année précédente. En Nouvelle-Écosse, la diminution sur 12 mois était de 0,2 %.

Il s'agit d'une première baisse sur 12 mois des prix constatée dans une province depuis octobre 2006.

Graphique 4

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

En plus de la baisse importante des prix de l'essence dans ces provinces, une forte diminution de la variation des prix sur 12 mois du mazout et des autres combustibles a été le deuxième facteur en importance ayant contribué à la baisse. Ces produits énergétiques sont beaucoup utilisés pour le chauffage des habitations en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.

Si l'on exclut l'énergie, les prix à la consommation en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick ont progressé de 1,9 % et de 1,8 % respectivement. Ces augmentations étaient nettement inférieures au taux de variation national de 2,6 %.

Parmi les provinces, la Saskatchewan (+2,6 %), le Manitoba (+1,9 %) et l'Alberta (+1,9 %) ont connu les augmentations les plus fortes des prix à la consommation.

La variation des prix à la consommation au cours des 12 derniers mois a ralenti dans toutes les provinces, ce qui reflète des baisses des prix de l'essence. Ces baisses allaient de 29,9 % à l'Île-du-Prince-Édouard à 20,6 % en Colombie-Britannique.

La plus grande partie de la pression à la hausse sur les prix provenait des coûts plus élevés au chapitre du logement et des aliments. Cette pression à la hausse était attribuable principalement aux coûts de l'intérêt hypothécaire, aux produits énergétiques associés au logement, aux légumes frais ainsi qu'aux produits de boulangerie et aux produits à base de céréales.

L'inflation de l'indice de référence de la Banque du Canada affiche la même variation d'une année à l'autre

L'indice de référence de la Banque du Canada a progressé de 2,4 % au cours de la période de 12 mois terminée en décembre, soit une hausse identique à celle constatée en novembre. Cette croissance a été attribuable principalement aux prix plus élevés du pain, des produits céréaliers et des produits de la viande. Les baisses des prix pour l'achat et la location à bail de véhicules automobiles ont continué d'être le principal facteur exerçant des pressions à la baisse.

L'indice de référence mensuel désaisonnalisé n'a affiché aucune variation de novembre à décembre, après avoir progressé de 0,6 % d'octobre à novembre.

Année 2008 : la plus forte augmentation moyenne des prix observée depuis 2003

En moyenne, pour 2008 dans son ensemble, les prix à la consommation ont augmenté de 2,3 %, soit un taux de croissance légèrement supérieur au taux annuel moyen de 2,2 % enregistré en 2007. Il s'agit du taux de variation le plus élevé depuis l'augmentation annuelle moyenne de 2,8 % enregistrée en 2003.

Les prix plus élevés pour les produits alimentaires et énergétiques et l'augmentation des coûts de l'intérêt hypothécaire ont été les principaux facteurs ayant contribué à la hausse en 2008. Cette hausse a été atténuée par de fortes baisses des prix des véhicules automobiles, des vêtements et des chaussures ainsi que de divers articles électroniques.

Pour obtenir une analyse plus détaillée, veuillez consulter la publication L'Indice des prix à la consommation.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 326-0009, 326-0012, 326-0015 et 326-0020 à 326-0022.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2301.

Il est possible d'obtenir plus de renseignements concernant les concepts et l'utilisation de l'IPC en consultant Votre guide d'utilisation de l'indice des prix à la consommation (62-557-XIB, gratuit), qui est accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Le numéro de décembre 2008 de L'Indice des prix à la consommation, vol. 87, no 12 (62-001-XWF, gratuit), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Une version imprimée (62-001-XPF, 12 $ / 111 $) est également en vente. Voir Pour commander les produits. Une analyse plus détaillée de l'IPC est offerte dans cette publication.

L'Indice des prix à la consommation de janvier sera diffusé le 20 février.

Pour obtenir plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-9606 ou composez sans frais le 1-866-230-2248 (prices-prix@statcan.gc.ca), Division des prix. Télécopieur : 613-951-2848.

Tableau 1

Indice des prix à la consommation et composantes principales1
  (2002=100)
 Importance relative2Décembre 2007Décembre 2008Novembre 2007 à novembre 2008Décembre 2007 à décembre 2008
 Données non désaisonnalisées
    variation en %
Ensemble100,003112,0113,32,01,2
Aliments17,04111,7119,87,47,3
Logement26,62119,2123,43,93,5
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage11,10103,5105,52,11,9
Habillement et chaussures5,3693,791,3-2,4-2,6
Transports19,88117,5110,3-3,0-6,1
Santé et soins personnels4,73107,7109,91,92,0
Loisirs, formation et lecture12,20101,2101,2-0,10,0
Boissons alcoolisées et produits du tabac3,07126,2128,71,62,0
Ensemble (1992=100) 133,3134,92,01,2
Agrégats spéciaux     
Biens48,78107,4106,50,5-0,8
Services51,22116,5120,13,33,1
Ensemble hors aliments et énergie73,57109,4111,01,61,5
Énergie9,38138,2123,0-4,2-11,0
Indice de référence482,71110,0112,62,42,4
Les variations d'un mois à l'autre en pourcentage sont offertes à partir de la publication mensuelle L'Indice des prix à la consommation.
Panier de 2005, selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 (www.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/index-fra.htm).
Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.
La mesure de l'indice de référence exclut de l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble l'effet des modifications des impôts indirects et huit des composantes les plus volatiles identifiées par la Banque du Canada, soit les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d'intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l'essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs. Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet de l'inflation mesurée par l'indice de référence, prière de consulter le site Web de la Banque du Canada (www.banqueducanada.ca/fr/inflation/index.htm).

Tableau 2

Indice des prix à la consommation par province, et pour Whitehorse, Yellowknife et Iqaluit
  (2002=100)
  Importance relative1 Décembre 2007 Décembre 2008 Novembre 2007 à novembre 2008 Décembre 2007 à décembre 2008
  Données non désaisonnalisées
        variation en %
Canada 100,002 112,0 113,3 2,0 1,2
Terre-Neuve-et-Labrador 1,27 111,8 113,1 2,4 1,2
Île-du-Prince-Édouard 0,35 114,7 114,7 2,3 0,0
Nouvelle-Écosse 2,56 113,6 113,4 1,3 -0,2
Nouveau-Brunswick 1,97 111,9 111,2 0,6 -0,6
Québec 21,05 111,1 111,7 1,4 0,5
Ontario 41,22 111,1 112,8 2,1 1,5
Manitoba 3,06 110,9 113,0 2,7 1,9
Saskatchewan 2,64 112,9 115,8 3,2 2,6
Alberta 11,43 118,9 121,2 2,1 1,9
Colombie-Britannique 14,29 110,1 111,4 2,0 1,2
Whitehorse 0,06 110,6 113,9 3,5 3,0
Yellowknife 0,08 111,9 115,4 4,7 3,1
Iqaluit (déc. 2002=100) 0,02 108,7 112,4 3,4 3,4
Panier de 2005, selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 (www.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/index-fra.htm).
Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.

Tableau 3

Indice des prix à la consommation et composantes principales
  (2002=100)
  Importance relative1 Octobre 2008 Novembre 2008 Décembre 2008 Octobre à novembre 2008 Novembre à décembre 2008
  Données désaisonnalisées
          variation en %
Ensemble 100,002 114,8 114,5 114,0 -0,3 -0,4
Aliments 17,04 118,4 119,6 119,9 1,0 0,3
Logement 26,62 123,2 123,4 123,4 0,2 0,0
Dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage 11,10 105,3 105,7 105,8 0,4 0,1
Habillement et chaussures 5,36 92,7 93,1 92,8 0,4 -0,3
Transports 19,88 117,0 113,2 110,3 -3,2 -2,6
Santé et soins personnels 4,73 109,4 109,9 110,1 0,5 0,2
Loisirs, formation et lecture 12,20 102,5 102,1 102,1 -0,4 0,0
Boissons alcoolisées et produits du tabac 3,07 128,2 128,5 129,0 0,2 0,4
Agrégats spéciaux            
Ensemble hors aliments 82,96 114,2 113,4 112,7 -0,7 -0,6
Ensemble hors aliments et énergie 73,57 110,5 111,1 111,2 0,5 0,1
Ensemble hors huit des composantes les plus volatiles 82,71 110,8 111,5 111,6 0,6 0,1
Indice de référence3 82,71 112,2 112,9 112,9 0,6 0,0
Panier de 2005, selon les prix d'avril 2007, Canada, en vigueur à partir de mai 2007. Les pondérations détaillées sont offertes sous la section Documentation de l'enquête 2301 (www.statcan.gc.ca/imdb-bmdi/index-fra.htm).
Le total des chiffres peut ne pas correspondre à 100 % en raison de l'arrondissement.
La mesure de l'indice de référence exclut de l'Indice des prix à la consommation (IPC) d'ensemble l'effet des modifications des impôts indirects et huit des composantes les plus volatiles identifiées par la Banque du Canada, soit les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d'intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l'essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs. Pour obtenir des renseignements supplémentaires au sujet de l'inflation mesurée par l'indice de référence, prière de consulter le site Web de la Banque du Canada (www.banqueducanada.ca/fr/inflation/index.htm).