Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Enquête sur les dépenses des ménages

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le Quotidien


Le mardi 26 février 2008

En 2006, les dépenses des ménages ont continué à refléter les effets de la vigueur de l'économie de ressources dans l'Ouest. L'augmentation des dépenses en Alberta a largement dépassé celle de toutes les autres provinces.

En moyenne, chaque ménage canadien a dépensé 48 770 $ pour les biens et services, en hausse de 4,6 % par rapport à 2005. Il s'agit d'une augmentation supérieure au taux d'inflation, qui s'est établi à 2,0 % selon l'Indice des prix à la consommation (IPC).

En Alberta, les dépenses moyennes des ménages pour les biens et services se sont accrues de 14 % par rapport à 2005 pour s'établir à 59 740 $, soit la hausse la plus marquée d'une année à l'autre jamais enregistrée pour une province donnée dans le cadre de cette enquête. L'Île-du-Prince-Édouard a affiché la deuxième croissance en importance (+8 %) par rapport à l'année précédente. La Saskatchewan et le Québec ont aussi enregistré une croissance des dépenses supérieure à la moyenne nationale.

L'augmentation des dépenses pour les biens et services la plus faible a été observée au Manitoba, qui a affiché une augmentation de seulement 1 %, suivi de l'Ontario, où cette augmentation s'est située à un peu moins de 2 %.

En 2006, Terre-Neuve-et-Labrador a continué à enregistrer les dépenses moyennes des ménages au chapitre des biens et services les plus faibles, soit 39 520 $.

Les dépenses de base continuent à représenter les parts les plus importantes

Les impôts sur le revenu des particuliers (20 %), le logement (19 %) et le transport (14 %) ont constitué les parts les plus importantes des budgets des ménages canadiens.

Les impôts sur le revenu des particuliers ont augmenté légèrement pour s'établir en moyenne à 13 630 $. Toutefois, s'établissant à 20 % du budget d'un ménage moyen, cela représentait la part la plus faible depuis l'enquête réalisée en 1992.

Les dépenses en logement ont crû de 5 % pour s'établir en moyenne à 12 990 $, ce qui est principalement le résultat d'une augmentation de 14 % des dépenses en Alberta, de 7 % en Saskatchewan et de 6 % en Colombie-Britannique. Selon l'IPC, les coûts associés au logement en Alberta ont progressé de 10 % en 2006.


Note aux lecteurs

Le présent communiqué est fondé sur les données de l'Enquête sur les dépenses des ménages (EDM) de 2006. Les données ont été recueillies au moyen d'interviews sur place effectuées entre janvier et avril 2007 auprès d'un échantillon de plus de 21 000 ménages privés dans les 10 provinces. L'enquête a permis de recueillir de l'information détaillée sur les habitudes de consommation, les caractéristiques des logements et l'équipement ménager en 2006.

Depuis 1999, à chaque année impaire, l'EDM englobe les ménages des territoires du Nord. Les données de 2006 du présent communiqué portent sur les 10 provinces seulement. Les données de 2005 pour le Canada portent sur les 10 provinces et les territoires.

Sauf indication contraire, les dépenses moyennes pour un bien ou service spécifique sont calculées pour tous les ménages, ceux qui n'ont pas fait de dépenses dans cette catégorie comme ceux qui en ont fait. Les dépenses moyennes comprennent les taxes de vente. Dans ce communiqué, «l'impôt sur le revenu des particuliers» fait référence au revenu et à certaines taxes directes.

Les comparaisons entre les dépenses des diverses années comprises dans le présent communiqué ne sont pas corrigées pour tenir compte de l'inflation. Le taux d'inflation pour certains articles est mentionné lorsqu'il influe sur l'analyse des modifications des dépenses d'une année à l'autre.

Pour permettre d'analyser les données selon le niveau de revenu, les ménages ont été répartis en cinq groupes, ou quintiles, en fonction de leur revenu. Chaque quintile représente un cinquième de tous les ménages. Les quintiles sont créés en classant les ménages en ordre croissant de revenu total, puis en les divisant en cinq groupes comportant le même nombre de ménages. Les utilisateurs doivent noter que les ménages du quintile inférieur comptent 1,5 membre en moyenne, comparativement aux ménages du quintile supérieur, qui comptent 3,5 membres en moyenne.

Afin de simplifier et de rationaliser la collecte de données, des changements importants ont été apportés aux méthodes de collecte et à la méthodologie pour 2006, de sorte que les données pour la période allant de 2002 à 2005 ont été révisées de manière à être davantage comparables à celles produites au moyen de la nouvelle méthodologie, ce qui pourrait toucher les comparaisons avec les années précédentes à certaines fins. Pour obtenir plus de détails, voir le Guide de l'utilisateur, Enquête sur les dépenses des ménages, 2006 (62F0026MIF2008001, gratuit), offert à partir du module Publications de notre site Web. Les données révisées pour la période allant de 2002 à 2005 sont accessibles sur CANSIM et dans la publication Les habitudes de dépenses au Canada (62-202-XWF, gratuite), qui est également accessible à partir de notre site Web. Les données révisées pour les années antérieures à 2002 seront offertes à une date ultérieure.


Les dépenses des ménages consacrées au transport se sont accrues de 4 % à l'échelle nationale pour s'établir en moyenne à 9 240 $, mais à l'échelon provincial, les tendances ont varié considérablement. Les ménages de l'Alberta ont consacré en moyenne 12 160 $ au transport, en hausse de 19 % par rapport à 2005. Les dépenses pour l'achat de véhicules automobiles ont augmenté à elles seules de 22 % par rapport à l'année précédente dans cette province.

Les dépenses pour l'achat de véhicules ont progressé de 12 % en Colombie-Britannique et de 10 % au Québec ainsi qu'à Terre-Neuve-et-Labrador, tandis que les ménages de l'Ontario ont déclaré avoir dépensé 10 % de moins à ce chapitre. La proportion d'Ontariens qui ont acheté des véhicules en 2006 était semblable à celle enregistrée au cours des années précédentes, mais le montant moyen consacré à chaque achat était plus faible. Bien que le prix de l'essence ait augmenté de 5 % en Ontario, les dépenses moyennes en essence ont diminué de 1 %.

Les Canadiens ont utilisé davantage les transports en commun en 2006, leurs dépenses à ce chapitre ayant crû de 17 % pour s'établir à 970 $. La plus grande partie de ces dépenses étaient consacrées au transport aérien, lesquelles ont augmenté de 22 % pour s'établir à 530 $ par ménage. Les dépenses pour le transport en autobus de ville ou de banlieue ou en métro et pour les autres moyens de transport en commun ont augmenté de 11 % pour se fixer à 220 $.

En 2006, les dépenses consacrées à l'habillement se sont fortement accrues, soit de 13 %, pour s'établir en moyenne à 2 870 $. Les Canadiens ont aussi dépensé 9 % de plus pour les articles et les accessoires d'ameublement, ce qui a porté la moyenne à 2 130 $.

Les ménages ont consacré un peu plus d'argent aux aliments, la moyenne passant de 6 980 $ en 2005 à 7 050 $ en 2006. Toutefois, ces dépenses représentaient la plus petite proportion du total des dépenses jamais enregistrée. Dans les années 1960, les aliments représentaient la plus grande proportion des dépenses des ménages, soit près de 19 % des dépenses totales. Toutefois, cette proportion a diminué de façon constante depuis pour s'établir à un peu plus de 10 % des dépenses totales en 2006.

Les communications sans fil représentent une part plus importante

Les dépenses des ménages en téléphones cellulaires et autres services téléphoniques sans fil ont augmenté de plus de 18 % par rapport à 2005, s'établissant en moyenne à 470 $. Parallèlement, les dépenses pour les services téléphoniques classiques à fil ont continué à diminuer, en baisse de 3 % pour se fixer à 650 $.

Plus des deux tiers (68 %) des ménages ont déclaré posséder au moins un téléphone cellulaire, en hausse par rapport à la proportion de 64 % enregistrée en 2005. Par ailleurs, 1 ménage sur 5 a déclaré posséder deux téléphones cellulaires, tandis que 1 ménage sur 10 possédait trois téléphones cellulaires ou plus.

Quelque 644 000 ménages, soit 1 ménage sur 20, ont déclaré utiliser un téléphone cellulaire seulement et ne pas posséder de téléphone classique à fil. Parmi eux, près de 80 % étaient des locataires et 60 %, des ménages à une personne.

Les ménages de l'Alberta ont déclaré les dépenses les plus élevées pour les communications, soit 1 900 $, en hausse de 15 % par rapport à l'année précédente.

Calgary est la ville où les services téléphoniques sans fil sont les plus répandus, 87 % des ménages ayant un téléphone cellulaire. Les ménages de Calgary ont dépensé 750 $ en moyenne pour des téléphones cellulaires en 2006, montant supérieur à celui consacré aux lignes téléphoniques classiques (700 $).

Les dépenses moyennes les plus faibles pour les communications, soit 1 120 $, ont été enregistrées au Québec, la province qui continue aussi à déclarer le taux le plus faible de propriétaires de téléphones cellulaires. Seulement 56 % des ménages possédaient un téléphone cellulaire au Québec.

Nombre record de ménages ayant indiqué avoir acheté du nouveau matériel informatique

Une proportion record de 31 % des ménages ont indiqué avoir acheté du nouveau matériel informatique, mais les dépenses moyennes sont demeurées inchangées, se chiffrant à 290 $ par ménage. Les prix du matériel informatique ont chuté de 18 % en 2006, selon l'IPC.

Plus des trois quarts de tous les ménages ont déclaré posséder un ordinateur en 2006. Près de 97 % des ménages ayant le revenu le plus élevé avaient un ordinateur, et 93 % avaient accès à Internet à la maison. En comparaison, 45 % des ménages du groupe de revenu le plus faible avaient un ordinateur, et le tiers avait accès à Internet à la maison.

En 2006, les dépenses moyennes pour les services d'accès à Internet se sont accrues de 12 % pour s'établir à 270 $. Cette hausse était attribuable en partie à une augmentation de 6 % des ménages déclarant avoir accès à Internet à la maison (pour atteindre 68 %) ainsi qu'à une augmentation de 14 % des ménages déclarant avoir un service à haute vitesse. Seulement 1 ménage sur 10 a tout de même déclaré utiliser un service d'accès par réseau commuté.

Loisirs : pour la première fois, plus de ménages possèdent un lecteur DVD qu'un magnétoscope

Les ménages ont consacré 38 % de plus en 2006 à l'achat de nouveau matériel audio, comme des lecteurs audionumériques, et 16 % de plus pour l'achat de nouveau matériel vidéo, y compris des téléviseurs à grand écran. Pour la première fois, plus de ménages ont déclaré posséder un lecteur DVD (83 %) qu'un magnétoscope (82 %).

Tandis que les dépenses pour des appareils photo numériques ont augmenté de 6 %, celles au chapitre des appareils photo classiques ont diminué de 29 %, et celles pour la pellicule et le traitement, de 8 %.

Les dépenses consacrées aux cinémas, le service de loisirs le plus répandu, ont diminué de 8 % pour s'établir à 97 $ par ménage.

Les dépenses en matériel de lecture ont diminué de 5 %, passant à 260 $ par ménage. Les dépenses en journaux ont reculé de 7 %, tandis que les dépenses pour les revues et périodiques ont diminué de 10 %. Les ménages albertains ont contrecarré cette tendance en dépensant 8 % de plus en matériel de lecture par rapport à 2005. Les ménages de l'Île-du-Prince-Édouard ont dépensé le plus en journaux, dépensant en moyenne 114 $ par année.

Ce sont les ménages de l'Alberta qui ont déclaré les dépenses les plus élevées dans presque toutes les catégories de services et de matériel de loisirs. En moyenne, ils ont dépensé 150 $ pour des spectacles sur scène (+28 %); 120 $ pour des événements sportifs (+81 %); 210 $ pour du matériel audio (+37 %) et 470 $ pour du matériel vidéo (+65 %).

Soins de santé en hausse, produits du tabac en baisse

Les soins de santé ont représenté 1 870 $ du budget moyen des ménages en 2006, en hausse de 6 % par rapport à 2005.

Cette hausse est attribuable à une augmentation de 11 % des dépenses directes au chapitre des produits pharmaceutiques.

Les ménages de l'Alberta ont déclaré les dépenses moyennes les plus élevées en soins de santé, soit 2 440 $, suivis de ceux de la Colombie-Britannique (2 180 $).

En 2006, les ménages canadiens ont dépensé 610 $ en produits du tabac, soit environ le même montant qu'en 2005. Il s'agit toutefois d'une baisse de 25 % par rapport au sommet de 815 $ atteint en 1992. Aux prix de 2001, les ménages ont dépensé en 1969 l'équivalent de 1 400 $ par année en produits du tabac.

Les dépenses nettes en jeux de hasard ont diminué de 5 % pour s'établir à 260 $. La baisse a touché les bingos non organisés par le gouvernement et les billets de loterie et de tirage.

Les aliments, le logement et l'habillement représentent plus de la moitié des dépenses engagées par les ménages ayant le revenu le plus faible

Le cinquième des ménages canadiens ayant le revenu le plus faible ont dépensé 23 780 $ environ en 2006. Près de 50 % de cette somme a été consacrée aux aliments, au logement et à l'habillement. Les impôts sur le revenu des particuliers ont exigé 3 % de leur budget.

Par contre, le cinquième supérieur des ménages a dépensé en moyenne 137 820 $ en 2006. Ils ont consacré environ 28 % de leur budget aux aliments, au logement et à l'habillement, tandis que 29 % a été consacré aux impôts sur le revenu des particuliers.

Ces proportions étaient similaires à celles enregistrées en 2005.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 203-0001 à 203-0020.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 3508.

La publication Les habitudes de dépenses au Canada, 2006 (62-202-XWF, gratuite), qui présente les résultats les plus récents de l'Enquête sur les dépenses des ménages pour le Canada, les provinces et certaines régions métropolitaines, est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Deux tableaux comprennent des données sur les dépenses et sont accessibles gratuitement à partir du module Tableaux sommaires de notre site Web : Canada et provinces et Certaines régions métropolitaines de recensement. Un troisième tableau comportant des données sur les caractéristiques des logements et l'équipement ménager est aussi offert gratuitement.

La publication Série de documents de recherche sur les dépenses des ménages : «Guide de l'utilisateur, Enquête sur les dépenses des ménages, 2006» (62F0026MIF2008001), qui présente des renseignements concernant la méthodologie, les concepts et la qualité des données de l'enquête, est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Sous Publications Internet gratuites, choisissez Finances personnelles et finances des ménages.

On peut se procurer 10 tableaux détaillés au coût de 134 $ chacun. Parmi ces 10 tableaux, 5 présentent des données détaillées sur les dépenses des ménages : Canada, provinces, territoires et certaines régions métropolitaines (62F0031XDB); Quintile de revenu du ménage, Canada et provinces (62F0032XDB); Mode d'occupation du logement, Canada (62F0033XDB); Type de ménage, Canada (62F0034XDB) et Taille de la région de résidence, Canada (62F0035XDB).

Les 5 tableaux qui restent présentent des données sur les caractéristiques des logements et l'équipement ménager : Canada, provinces, territoires et certaines régions métropolitaines (62F0041XDB); Quintile de revenu, Canada (62F0042XDB); Mode d'occupation du logement, Canada (62F0043XDB); Type de ménage, Canada (62F0044XDB); Taille de la région de résidence, Canada (62F0045XDB).

Il est également possible de se procurer des totalisations personnalisées.

Pour obtenir plus de renseignements concernant l'Enquête sur les dépenses des ménages, pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données ou pour acheter des produits, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-7355 ou composez sans frais le 1-888-297-7355 (income@statcan.gc.ca), Division de la statistique du revenu.

Tableaux. Tableau(x).