Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Enquête sur la population active

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le Quotidien


Le vendredi 9 février 2007
Janvier 2007

En janvier, la progression de l'emploi, estimée à 89 000, a permis de maintenir la tendance à la hausse amorcée en septembre 2006. L'augmentation observée en janvier est attribuable dans une large mesure à la croissance dans les deux provinces les plus à l'ouest du pays. Le taux de chômage a connu une légère hausse de 0,1 point de pourcentage en janvier pour s'établir à 6,2 %, en raison de l'augmentation du nombre de personnes à la recherche d'un emploi.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

En janvier, la proportion de la population en âge de travailler qui occupait un emploi au Canada a atteint un niveau record de 63,4 %.

La Colombie-Britannique et l'Alberta ont connu des hausses de l'emploi estimées à 32 000 et 24 000 respectivement, hausses qui ont permis aux taux d'emploi d'atteindre en janvier des sommets inégalés dans ces deux provinces. Le Manitoba et la Saskatchewan ont également enregistré des taux d'emploi sans précédent.


Note aux lecteurs

Les estimations désaisonnalisées tirées de l'Enquête sur la population active ont été révisées de façon rétroactive sur trois ans (à partir de janvier 2004) à l'aide des plus récents facteurs saisonniers. Ces estimations sont maintenant offertes dans CANSIM (tableaux 282-0087 à 282-0094).


La forte demande de main-d'oeuvre en Alberta et en Colombie-Britannique a continué d'attirer sur le marché du travail tant les non-Autochtones que les Autochtones, mais surtout ces derniers. Depuis janvier 2005, le taux d'emploi des Autochtones vivant hors réserve dans ces provinces a augmenté beaucoup plus que celui des non-Autochtones.

La croissance observée en janvier s'est répartie également entre le travail à temps plein et le travail à temps partiel. Depuis janvier 2006, les hausses de l'emploi se sont surtout manifestées dans le travail à temps plein. Cependant, depuis octobre 2006, près des deux tiers de la progression de l'emploi ont été attribuables au travail à temps partiel.

En janvier, les hausses de l'emploi au Canada s'expliquent largement par la croissance notée dans quatre secteurs d'activité, soit l'information, la culture et les loisirs; les services professionnels, scientifiques et techniques; l'hébergement et les services de restauration ainsi que les ressources naturelles.

Dans l'ensemble, l'emploi dans le secteur de la fabrication est resté inchangé en janvier, alors que le manque de vigueur en Ontario a été contrebalancé par la progression enregistrée dans l'Ouest canadien, notamment en Alberta et au Manitoba. L'emploi dans ce secteur suit une tendance à la hausse amorcée depuis février 2006 dans ces provinces.

Les femmes comme les hommes adultes ont profité de la croissance de l'emploi en janvier. Au cours de la dernière année, la progression de l'emploi chez les femmes adultes a été particulièrement forte (+3,4 %).

En janvier, le nombre de salariés du secteur privé a augmenté de 65 000, en hausse de 3,7 % par rapport à ce qu'il était un an plus tôt. Le nombre de salariés du secteur public a peu varié au cours de cette même période.

L'Ouest anime la croissance de l'emploi

En janvier, l'emploi a progressé dans les deux provinces les plus à l'ouest du pays, la Colombie-Britannique se classant en tête à ce chapitre. La hausse de l'emploi dans cette province est estimée à 32 000 et fait suite à deux mois de faible variation. Le taux de chômage a dégringolé de 0,9 point pour se fixer à 4,3 %, ayant atteint de nouveau le creux inégalé depuis 30 ans enregistré en juin 2006. Depuis un an, l'emploi a progressé de 81 000 (+3,7 %) dans cette province.

La majeure partie de la croissance observée en Colombie-Britannique en janvier est survenue dans le secteur des services, notamment dans le commerce; l'hébergement et les services de restauration ainsi que dans l'information, la culture et les loisirs. Il se peut que les conditions favorables d'enneigement aient stimulé l'embauche dans ces industries liées au ski. Dans le secteur des biens, des hausses ont été observées dans la construction et dans les ressources naturelles.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

En Alberta, l'emploi a progressé de 24 000, principalement dans le travail à temps plein. Cependant, le taux de chômage est resté inchangé (3,3 %) en raison de l'arrivée d'un grand nombre de personnes sur le marché du travail. En janvier, les hausses ont été généralisées, la plus forte ayant été observée chez les hommes adultes (+11 000). L'emploi en Alberta a augmenté de 6,5 % depuis un an, soit plus de deux fois le taux de croissance de l'emploi au pays (+2,4 %).

En janvier, l'augmentation la plus marquée de l'emploi en Alberta est survenue dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs (+10 000), particulièrement dans les industries des arts d'interprétation, des sports-spectacles ainsi que du divertissement, des jeux de hasard et des loisirs. Le secteur de la fabrication a poursuivi sa montée en janvier, son effectif s'étant accru de 6 000 travailleurs. L'emploi dans ce secteur a progressé de 21 % depuis janvier 2006.

Les ressources naturelles de l'Alberta ont continué de montrer de la vigueur, ce secteur ayant compté 5 000 travailleurs de plus en janvier. Au cours des 12 derniers mois, l'emploi y a crû de 14 %.

La forte demande de main-d'oeuvre en Alberta et en Colombie-Britannique a continué d'attirer sur le marché du travail tant les non-Autochtones que les Autochtones, mais surtout ces derniers. Depuis janvier 2005, le taux d'emploi des Autochtones vivant hors réserve a augmenté de 3,1 points pour atteindre 63,8 % en Alberta et de 5,5 points pour se fixer à 58,5 % en Colombie-Britannique. Au cours de la même période, les taux d'emploi des non-Autochtones ont augmenté de 1,0 point en Alberta et de 1,6 point en Colombie-Britannique. En janvier, le taux d'emploi des Autochtones vivant hors réserve en Alberta est comparable au taux d'emploi national de 63,4 %.

Le Manitoba a connu en janvier une hausse de l'emploi estimée à 3 000, ce qui a porté le taux d'emploi à un niveau record de 66,1 %. Parallèlement, la population active du Manitoba s'est accrue de 6 000 personnes, si bien que le taux de chômage a augmenté de 0,5 point pour s'établir à 4,6 %. La progression de l'emploi s'est principalement manifestée dans le secteur de la fabrication.

L'emploi a légèrement augmenté en Saskatchewan en janvier, ce qui a fait passer le taux d'emploi à un sommet sans précédent de 67,6 %. Au cours des 12 derniers mois, cette province a enregistré une progression de 4,6 % au chapitre de l'emploi, se classant ainsi au deuxième rang derrière l'Alberta.

En Ontario, les arrivants sur le marché du travail font monter le taux de chômage

Le taux de chômage de l'Ontario a été en hausse de 0,3 point en janvier pour atteindre 6,4 %, un nombre estimatif de 32 000 personnes étant venues grossir la population active. Au cours des 12 derniers mois, le nombre de femmes adultes sur le marché du travail de l'Ontario s'est accru de 88 000 (+3,2 %), tandis que celui des hommes adultes n'a augmenté que de 18 000 (+0,6 %).

Bien que, dans l'ensemble, l'emploi en Ontario ait peu bougé en janvier, des hausses ont été observées dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration (+20 000), de même que dans celui des services professionnels, scientifiques et techniques (+16 000). Cependant, ces hausses ont été neutralisées par des baisses de l'emploi dans les services aux entreprises, les services relatifs aux bâtiments et les autres services de soutien (-15 000) ainsi que dans le secteur de la fabrication (-13 000).

En janvier, 15 000 Québécois de plus travaillaient, et la progression de l'emploi s'est répartie dans un certain nombre d'industries. Les plus fortes hausses ont été indiquées dans les services d'enseignement ainsi que dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs. Parallèlement, le taux de chômage a légèrement monté au cours du mois pour s'établir à 7,7 %, sous l'effet de l'augmentation du nombre de personnes à la recherche d'un emploi.

En Nouvelle-Écosse, l'emploi a progressé de 4 000 en janvier. Les hausses observées dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration, dans le secteur de la fabrication et dans celui des services professionnels, scientifiques et techniques ont été tempérées par la baisse de l'emploi dans le secteur de la construction. Comme dans le cas de plusieurs provinces ce mois-ci, l'expansion de la population active à la recherche d'un emploi a fait monter le taux de chômage en Nouvelle-Écosse, où il a augmenté de 0,5 point pour se fixer à 7,8 %.

Après avoir connu une période de repli à la fin du printemps et durant l'été, l'emploi au Nouveau-Brunswick a amorcé une remontée à l'automne 2006. En janvier, l'emploi s'est accru de 3 000, principalement dans le secteur des soins de santé et de l'assistance sociale; dans le secteur des services publics ainsi que dans celui de l'agriculture, mais il reste malgré tout sous le niveau observé 12 mois plus tôt.

Secteur des services : la vigueur se poursuit

Le secteur des services a aiguillonné la croissance de l'emploi à l'échelle du pays en janvier. La progression de l'emploi est survenue dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs (+29 000), dans les services professionnels, scientifiques et techniques (+28 000) de même que dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration (+24 000). Dans les industries des biens, le secteur des ressources naturelles comptait 10 000 travailleurs de plus en janvier.

Si le secteur des services s'est imposé comme le facteur à l'origine de la croissance de l'emploi dans l'ensemble du pays au cours des 12 derniers mois, une grande partie de la progression de l'emploi au Manitoba, en Alberta et en Colombie-Britannique a été attribuable au secteur des biens de ces provinces.

Malgré la faiblesse persistante de la fabrication en Ontario et au Québec, l'emploi a progressé dans ce secteur tant en Alberta qu'au Manitoba en janvier. L'emploi manufacturier dans ces deux provinces poursuit une tendance à la hausse amorcée depuis février 2006, l'emploi ayant progressé de 24 % (+31 000) en Alberta et de 14 % (+9 000) au Manitoba.

Les femmes adultes continuent de profiter des hausses de l'emploi

En janvier, l'emploi chez les femmes adultes a poursuivi sa progression, ayant enregistré une hausse de 42 000, ce qui porte l'augmentation de l'emploi dans ce groupe au cours des 12 derniers mois à 217 000 (+3,4 %). Cette poussée a été stimulée par le travail à temps plein, qui a augmenté de 167 000.

Les hommes adultes ont, eux aussi, profité d'une croissance de l'emploi en janvier (+40 000), principalement dans le travail à temps partiel. Cette hausse porte la croissance globale de l'emploi chez les hommes au cours des 12 derniers mois à 142 000 (+1,9 %), principalement dans le travail à temps plein. Il en va de même pour les jeunes chez qui les hausses de la dernière année (+40 000) ont été largement attribuables au travail à temps plein.

Bien que la croissance de l'emploi durant l'année soit principalement survenue dans le travail à temps plein, la progression du travail à temps partiel a été plus forte au cours des trois derniers mois. Près des deux tiers des hausses de l'emploi depuis octobre 2006 ont été observées dans le travail à temps partiel, principalement en Ontario et au Québec.

Nota : Les estimations tirées de l'Enquête sur la population active sont fondées sur un échantillon et sont donc sujettes à la variabilité d'échantillonnage. Les estimations visant de petites régions géographiques ou de petites branches d'activité seront associées à une variabilité plus importante. Pour une explication de la variabilité d'échantillonnage des estimations et de la méthode d'évaluation de cette variabilité à l'aide de l'erreur-type, veuillez consulter la section de la publication Information sur la population active traitant de la qualité des données.

Données stockées dans CANSIM : tableaux 282-0001 à 282-0042, 282-0047 à 282-0064 et 282-0069 à 282-0099.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 3701.

Paraît à 7 h sur notre site Web sous le module Le Quotidien.

Un résumé plus détaillé, Information population active (71-001-XWF, gratuit), est maintenant accessible pour la semaine se terminant le 20 janvier. À partir du module Publications de notre site Web, sous Publications Internet gratuites, choisissez Travail. Des prix de réseau et de gros sont offerts sur demande. Le CD-ROM Revue chronologique de la population active, 2006 (71F0004XCB, 209 $) sera diffusé le 19 février.

Il est également possible de consulter en ligne des tableaux de données. À partir du module Par sujet de notre site Web, choisissez Travail.

Le prochain communiqué de l'Enquête sur la population active paraîtra le 9 mars.

Pour obtenir des données ou des renseignements généraux, communiquez avec les Services à la clientèle au 613-951-4090 ou composez sans frais le 1-866-873-8788 (travail@statcan.gc.ca). Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Dominique Pérusse au 613-951-4064 ou avec Vincent Ferrao au 613-951-4750, Division de la statistique du travail.

Tableaux. Tableau(x).