Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Archives du Quotidien Recherche dans le Quotidien Information à propos du Quotidien Voir ou imprimer Le Quotidien en format PDF. On doit utiliser Adobe Acrobat Reader. Calendrier de diffusion Derniers indicateurs économiques Produits récemment diffusés Dernier communiqué de l´Indice des prix à la consommation Dernier communiqué de l´Enquête sur la population active Abonnement gratuit au Quotidien électronique Salle des médias Le Quotidien
Le mercredi 30 novembre 2005

Comptes économiques canadiens

Troisième trimestre de 2005 et septembre 2005

La croissance économique s'est accélérée légèrement au troisième trimestre, grâce à une reprise marquée des exportations, principalement de produits automobiles, et de produits de l'agriculture et de la pêche.

Le produit intérieur brut (PIB) réel a augmenté de 0,9 % au troisième trimestre, comparativement à 0,8 % au deuxième et à 0,5 % au premier.

Produit intérieur brut réel, en dollars enchaînés (1997)1
  Variation Variation annualisée Variation d'une année à l'autre
  %
Premier trimestre de 2004 0,6 2,6 1,6
Deuxième trimestre de 2004 1,2 5.0 3,1
Troisième trimestre de 2004 0,9 3,5 3,7
Quatrième trimestre de 2004 0,5 2,1 3,3
Premier trimestre de 2005 0,5 2.0 3,2
Deuxième trimestre de 2005 0,8 3,4 2,8
Troisième trimestre de 2005 0,9 3,6 2,8
1.La variation est le taux de croissance d'une période à l'autre. La variation annualisée est le taux de croissance composé annuel. La variation d'une année à l'autre est le taux de croissance d'un trimestre donné par rapport au même trimestre de l'année précédente.

La demande intérieure finale a progressé de 1,0 %, soit une hausse similaire à celle enregistrée au deuxième trimestre. La vigueur du PIB réel aux deux premiers trimestres a été le fait principalement de la demande intérieure. La croissance enregistrée au troisième trimestre a profité d'une poussée additionnelle des exportations, qui ont augmenté de 2,5 %.

Au troisième trimestre, le secteur de l'énergie a été très actif, ce qui a entraîné une hausse de l'investissement des entreprises, des bénéfices des sociétés, de la production des industries productrices de biens et des prix pour l'ensemble de l'économie. Les fabricants de véhicules automobiles ont aussi connu un bon trimestre, leur production ayant augmenté de 6,0 %.

La production industrielle (production des mines, des usines et des services publics) a affiché une hausse de 1,3 %. La production du secteur de l'extraction minière et de l'extraction de pétrole et de gaz a progressé de 3,2 %, celle du secteur de la fabrication de 0,8 % et celle des services publics de 0,4 %.

Les prix pour l'ensemble de l'économie, mesurés par l'indice des prix en chaîne du PIB, ont augmenté de 1,9 % au troisième trimestre, la hausse trimestrielle la plus importante depuis le début des années 1980. Si on fait abstraction de l'énergie, les prix pour l'ensemble de l'économie ont augmenté de 0,5 %.

Dans l'ensemble, en septembre, la production économique est demeurée inchangée, après avoir enregistré une hausse de 0,5 % en août et de 0,3 % en juillet.

L'économie canadienne a affiché un taux de croissance annualisé de 3,6 % au troisième trimestre, comparativement à 3,4 % pour le trimestre précédent.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les exportations reprennent, après la baisse enregistrée au deuxième trimestre

Les ventes de véhicules automobiles au sud de la frontière, alimentées par les incitatifs financiers offerts, ont eu des répercussions substantielles sur les exportations canadiennes, celles de produits automobiles ayant fait un bond de 7,0 %. Cette hausse des exportations de produits automobiles a contribué à faire progresser les exportations totales de 2,5 %, à la suite de la baisse de 0,2 % enregistrée au deuxième trimestre, et elle était bien supérieure à celle de 1,3 % enregistrée au premier trimestre.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Le secteur des ressources a lui aussi été vigoureux au troisième trimestre, les exportations de produits de l'agriculture et de la pêche et de produits de l'énergie ayant affiché d'excellents résultats. Les exportations de produits de l'agriculture et de la pêche ont atteint un sommet au troisième trimestre (+6,4 %), en raison notamment de l'assouplissement en juillet des restrictions s'appliquant aux exportations de bovins canadiens vivants.

Une des seules ombres à ce tableau par ailleurs très optimiste demeure le secteur forestier, dont les exportations ont diminué de 0,5 %, soit une cinquième baisse trimestrielle consécutive. La production du secteur des produits en bois, à l'exclusion des scieries (-5,2 %) et des produits de papier (-0,9 %) a diminué.

L'effervescence du secteur de l'extraction minière et de l'extraction de pétrole et de gaz a contribué à rehausser la production des industries productrices de biens. Cette augmentation, combinée à une hausse de 4,9 % de la production de véhicules automobiles et de 2,8 % de celle de pièces pour véhicules automobiles, a fait en sorte que la croissance des industries productrices de biens (+1,3 %) a devancé celle du secteur des services (+0,9 %) pour la première fois cette année.

La production du secteur de la fabrication a augmenté de 0,8 % au troisième trimestre. Seulement 9 des 21 grands groupes ont progressé, ayant représenté 51 % de la production totale du secteur de la fabrication. Les principaux responsables sont le matériel de transport (+3,1 %), les produits chimiques (+2,3 %) et les produits en plastique (+2,8 %).

Le revenu du travail affiche une autre hausse marquée

La croissance globale des salaires et des traitements est demeurée élevée au troisième trimestre et elle a crû de façon constante depuis plus d'un an. Une part importante de cette progression provient des industries de services, où la hausse des salaires et des traitements a dépassé celle des industries productrices de biens pour chacun des trois derniers trimestres.

Même si la croissance des salaires et des traitements dans les industries productrices de biens a été modérée en 2005, le secteur de l'extraction minière et de l'extraction de pétrole et de gaz a affiché des hausses vertigineuses. Les pénuries de main-d'oeuvre dans cette industrie et la vigueur de l'économie ont fait augmenter les gains hebdomadaires moyens, les salaires et les traitements ayant progressé en moyenne de 3,1 % par trimestre en 2005, comparativement à 1,5 % pour toutes les industries.

Les dépenses des consommateurs ralentissent

Les dépenses personnelles, qui ont été la principale source de la croissance du PIB pendant la majeure partie de l'année, ont poursuivi leur ralentissement au troisième trimestre (+0,6 %), après avoir affiché d'excellents résultats au premier trimestre.

L'été chaud a fait augmenter les dépenses au chapitre de l'électricité, qui ont progressé de 1,9 % au troisième trimestre. Par ailleurs, les achats d'aliments et de boissons non alcoolisées, de médicaments et d'articles de pharmacie et de matériel de loisirs ont tous affiché des augmentations trimestrielles importantes, ce qui a contribué à la croissance globale.

Une vague d'incitatifs financiers offerts par les concessionnaires automobiles a contribué à alimenter les dépenses personnelles au chapitre des véhicules automobiles neufs, qui ont progressé de 1,4 %, la croissance ayant eu lieu en juillet. Une part importante de cette hausse est attribuable aux achats de véhicules à haut rendement énergétique, le bond des prix de l'essence à la fin d'août et au début de septembre ayant entraîné une baisse des achats de véhicules utilitaires sport.

Les dépenses personnelles en vêtements et en articles d'ameublement ont connu un ralentissement considérable au cours des deux derniers trimestres. Après huit trimestres de croissance soutenue, les dépenses personnelles en meubles, tapis et autres revêtements de sol ont diminué depuis deux trimestres consécutifs, ayant affiché un recul de 1,0 % au troisième trimestre.

La construction résidentielle neuve stagne

La baisse des dépenses personnelles en articles d'ameublement a été le résultat en partie du ralentissement du marché du logement, la production du secteur de la construction résidentielle ayant diminué de 0,2 %, soit sa deuxième baisse trimestrielle cette année. La valeur globale de la construction de logements neufs a reculé de 2,7 % par rapport au sommet atteint au quatrième trimestre de 2004.

Même si les ventes de logements neufs ont baissé de façon significative au cours du trimestre, les ventes de maisons existantes sont demeurées vigoureuses. Les coûts de transfert de propriété ont affiché trois trimestres consécutifs de croissance extraordinaire, ayant enregistré une hausse de 4,7 % au troisième trimestre, un bond de 7,3 % au deuxième et une augmentation de 2,6 % au premier.

La croissance globale de l'investissement des entreprises a poursuivi son ascension soutenue. Le ralentissement de la croissance de l'investissement résidentiel a été plus que contrebalancé par une accélération de la croissance des ouvrages non résidentiels et de l'équipement, d'importants investissements s'étant produits dans le secteur du pétrole et du gaz.

Le taux d'épargne nationale augmente

Le taux d'épargne nationale s'est établi à 12,3 % au troisième trimestre, comparativement à 11,0 % au deuxième trimestre. Une hausse marquée de l'épargne du secteur des sociétés a été à la source de cette croissance. Pour plus de renseignements sur le calcul du taux d'épargne nationale et sur le rapport entre l'épargne des différents secteurs de l'économie, consultez la publication Tendances sur le plan de l'épargne et du prêt net dans les comptes nationaux (13-604-MIF2005049, gratuite).

Le PIB par industrie : faits saillants pour septembre 2005

La croissance économique a stagné en septembre, après avoir enregistré une hausse de 0,5 % en août. La production industrielle (production des usines, des mines et des services publics) a reculé de 0,5 % en septembre, en raison de la faiblesse du secteur de la fabrication, les secteurs des mines et des services publics ayant tous les deux progressé.

La production du secteur de la fabrication a reculé de 1,0 %, les baisses les plus marquées ayant été enregistrées par les fabricants de matériel de transport (-2,0 %), de machines (-2,7 %) et de produits chimiques (-2,2 %). La fabrication de produits métalliques et des produits de plastique ont toutes deux enregistré des hausses significatives.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Le secteur de l'énergie a affiché une hausse de 0,6 % en septembre, en raison principalement des activités d'exploration pétrolière et gazière (+4,9 %), de la production d'électricité (+1,3 %) et du transport de gaz naturel par gazoduc (+0,9 %). Toutefois, l'extraction de pétrole et de gaz a enregistré une faible baisse de 0,1 %.

Les ventes au détail de véhicules automobiles neufs ont affiché des replis importants en août et en septembre, après avoir bondi en juillet. Cette baisse a coïncidé avec la fin des programmes d'incitatifs financiers spéciaux offerts par les fabricants d'automobiles. De ce fait, le secteur du commerce de détail a reculé de 1,5 % en septembre, les activités au détail à l'exclusion de celles touchant les concessionnaires de véhicules automobiles neufs ayant progressé de 0,9 %. L'activité du secteur du commerce de gros, par ailleurs, a enregistré une hausse de 1,2 %, en raison principalement de la vigueur des ventes de véhicules automobiles. Si on exclut les véhicules automobiles et les pièces, le commerce de gros n'a progressé que de 0,4 %.

Produit intérieur brut mensuel par industrie aux prix de base en dollars enchainés (1997)
  Avril 2005r Mai 2005r Juin 2005r Juillet 2005r Août 2005r Sept. 2005p
  données désaisonnalisées
  var. mensuelle en %
Ensemble des industries 0,4 0,4 0,3 0,3 0,5 -0,0
Industries productrices de biens 0,5 0,7 -0,1 0,6 1,0 -0,3
Industries productrices de services 0,4 0,2 0,5 0,2 0,3 0,1
Production industrielle 0,4 0,8 -0,3 0,5 1,2 -0,5
Extraction minière et extraction de pétrole et de gaz 2,8 1,6 -3,0 4,1 0,6 0,7
Commerce de gros 0,6 1,2 0,7 -1,0 1,5 1,2
Commerce de détail 1,3 -1,3 1,0 1,2 -1,3 -1,5
rDonnées révisées.
pDonnées provisoires.

Analyse et tableaux détaillés

Pour obtenir une analyse plus détaillée de la parution d'aujourd'hui de la comptabilité nationale, y compris des graphiques et des tableaux additionnels, consultez le numéro du troisième trimestre de 2005 de La revue trimestrielle des comptes économiques canadiens, vol. 4, no 3 (13-010-XIF, gratuit), qui est maintenant accessible en ligne. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet choisissez Gratuites, puis Comptes nationaux.

Produits, services et demandes de renseignements

Produit intérieur brut par industrie

Données stockées dans CANSIM : tableaux 379-0017 à 379-0022.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 1301 et 1302.

Le numéro de septembre de la publication Produit intérieur brut par industrie, vol. 19, no 9 (15-001-XIF, 12 $ / 118 $) est maintenant en vente. Une version imprimée est également offerte sur demande à un prix différent.

Pour commander des données, communiquez avec Yolande Chantigny en composant sans frais le 1 800 887-IMAD (imad@statcan.gc.ca). Pour plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données de cette diffusion, communiquez avec Guy Fortin au (613) 951-3645 (guy.fortin@statcan.gc.ca), Division des comptes des industries.

Comptes économiques et financiers nationaux

Données stockées dans CANSIM : tableaux 378-0001, 378-0002, 380-0001 à 380-0017, 380-0019 à 380-0035, 380-0056, 380-0059, 380-0060 et 382-0006.

Définitions, source de données et méthodes : numéros d'enquête, y compris ceux des enquêtes connexes, 1804, 1901 et 2602.

Le numéro du troisième trimestre de la publication Comptes nationaux des revenus et dépenses : estimations trimestrielles (13-001-XIB, 36 $ / 117 $) paraîtra sous peu. Une version imprimée sera également disponible sur demande à un prix différent.

Des tableaux détaillés de données trimestrielles non désaisonnalisées et désaisonnalisées sur les comptes nationaux des revenus et dépenses (13-001-PPB, 54 $ / 193 $), les comptes des flux financiers (13-014-PPB, 54 $ / 193 $), les estimations du revenu du travail (13F0016XPB, 22 $ / 70 $) ainsi que des tableaux analytiques et des graphiques supplémentaires, sont maintenant en vente.

On peut aussi se procurer l'ensemble des données trimestrielles désaisonnalisées complet des comptes des revenus et dépenses, des comptes des flux financiers et des estimations du revenu du travail sur disquette dès 8 h 30 le jour de la diffusion. Les disquettes (13-001-DDB, 134 $ / 535 $; 13-014-DDB, 321 $ / 1284 $; 13F0016DDB, 134 $ / 535 $) sont aussi en vente, à un coût moindre (13-001-XDB, 27 $ / 107 $; 13-014-XDB, 65 $ / 257 $; 13F0016XDB, 27 $ / 107 $) sept jours ouvrables après la parution officielle. Pour acheter ces produits, communiquez avec l'agent des Services à la clientèle au (613) 951-3810 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.

Pour plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec l'agent d'information au (613) 951-3640 (iead-info-dcrd@statcan.gc.ca), Division des comptes des revenus et dépenses.

Principaux indicateurs des comptes économiques canadiens1
  Deuxième trimestre de 2004 Troisième trimestre de 2004 Quatrième trimestre de 2004 Premier trimestre de 2005 Deuxième trimestre de 2005 Troisième trimestre de 2005 2003 2004
  données désaisonnalisées aux taux annuels   
  en millions de dollars aux prix courants
PIB en termes de revenus et de dépenses                
Rémunération des salariés 641 204 647 288 654 312 662 108 672 360 683 824 617 753 643 964
  1,3 0,9 1,1 1,2 1,5 1,7 4,2 4,2
Bénéfices des sociétés avant impôts 177 176 178 804 181 484 183 508 189 512 199 820 147 592 175 148
  8,6 0,9 1,5 1,1 3,3 5,4 8,7 18,7
Intérêts et revenus divers de placements 55 380 57 112 57 312 57 236 57 276 60 592 50 223 55 408
  6,9 3,1 0,4 -0,1 0,1 5,8 6,5 10,3
Revenu net des entreprises individuelles 83 712 85 068 85 296 85 320 85 732 86 480 78 438 83 893
  2,7 1,6 0,3 0,0 0,5 0,9 4,4 7,0
Impôts moins subventions 148 568 150 276 151 212 152 628 155 044 155 052 141 424 148 682
  2,7 1,1 0,6 0,9 1,6 0,0 2,1 5,1
Revenu personnel disponible 747 232 751 336 757 772 761 236 770 940 783 064 719 553 747 496
  1,9 0,5 0,9 0,5 1,3 1,6 3,7 3,9
Taux d'épargne personnelle2 1,9 1,4 1,0 -0,5 -0,6 -0,2 2,4 1,4
  ... ... ... ... ... ... ... ...
  en millions de dollars enchaînés (1997)
Dépenses personnelles en biens et services de consommation 637 204 642 702 648 794 658 945 664 099 668 127 619 401 640 630
  0,5 0,9 0,9 1,6 0,8 0,6 3,1 3,4
Dépenses courantes des administrations publiques en biens et services 209 664 210 713 211 801 212 765 215 412 217 718 204 593 210 049
  0,8 0,5 0,5 0,5 1,2 1,1 2,9 2,7
Formation brute de capital fixe 237 551 241 206 245 637 250 025 253 038 257 810 225 199 240 150
  0,6 1,5 1,8 1,8 1,2 1,9 5,9 6,6
Investissement en stocks 2 367 17 458 22 370 16 184 13 033 11 895 11 065 11 535
  ... ... ... ... ... ... ... ...
Exportations de biens et services 469 204 465 940 462 289 468 441 467 280 478 932 439 784 461 675
  4,4 -0,7 -0,8 1,3 -0,2 2,5 -2,1 5,0
Importations de biens et services 433 860 446 727 455 772 465 935 463 662 474 014 406 664 439 619
  2,8 3,0 2,0 2,2 -0,5 2,2 4,1 8,1
Produit intérieur brut aux prix du marché 1 121 455 1 131 229 1 137 256 1 143 034 1 152 559 1 162 865 1 092 388 1 124 428
  1,2 0,9 0,5 0,5 0,8 0,9 2,0 2,9
PIB par industrie                
Industries productrices de biens 330 763 335 635 336 330 336 294 337 146 341 627 319 035 332 217
  1,4 1,5 0,2 -0,0 0,3 1,3 2,3 4,1
Production industrielle 246 514 250 084 250 505 250 021 249 888 253 014 238 271 247 374
  1,7 1,4 0,2 -0,2 -0,1 1,3 0,7 3,8
Secteur de l'énergie 63 153 62 867 63 582 62 588 63 116 64 676 61 970 63 109
  0,5 -0,5 1,1 -1,6 0,8 2,5 1,8 1,8
Fabrication 179 064 183 247 182 866 183 547 182 586 184 086 172 090 180 070
  2,3 2,3 -0,2 0,4 -0,5 0,8 -0,0 4,6
Fabrication de biens non durables 73 489 74 617 74 096 73 487 72 916 73 568 72 264 73 714
  1,2 1,5 -0,7 -0,8 -0,8 0,9 -0,1 2,0
Fabrication de biens durables 105 352 108 400 108 539 109 825 109 434 110 280 99 619 106 132
  3,0 2,9 0,1 1,2 -0,4 0,8 0,0 6,5
Construction 60 287 60 813 61 510 62 292 63 032 63 795 58 026 60 689
  0,2 0,9 1,1 1,3 1,2 1,2 5,6 4,6
Industries productrices de services 707 061 712 389 716 314 722 786 729 860 736 263 690 777 709 357
  0,8 0,8 0,6 0,9 1,0 0,9 2,3 2,7
Commerce de gros 61 788 62 952 63 958 65 056 66 586 67 429 59 157 62 306
  2,1 1,9 1,6 1,7 2,4 1,3 4,6 5,3
Commerce de détail 58 900 59 811 60 341 61 727 62 380 62 449 57 206 59 405
  0,6 1,5 0,9 2,3 1,1 0,1 2,6 3,8
Transport et entreposage 49 781 50 068 50 547 50 892 51 255 52 313 47 665 49 804
  2,0 0,6 1,0 0,7 0,7 2,1 0,7 4,5
Finance, assurances, services immobiliers et de location 205 949 207 075 208 219 210 256 212 321 214 678 199 480 206 340
  0,9 0,5 0,6 1,0 1,0 1,1 2,4 3,4
Technologies de l'information et des communications 57 651 58 616 59 190 60 233 61 128 61 705 55 698 58 112
  1,2 1,7 1,0 1,8 1,5 0,9 2,0 4,3
1.La première ligne représente la série elle-même, exprimée en millions de dollars et désaisonnalisée aux taux annuels. La deuxième ligne représente la variation d'une période à l'autre, en pourcentage, au taux trimestriel.
2.Taux actuel.
...N'ayant pas lieu de figurer.



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2005-11-30 Avis importants