Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Archives du Quotidien Recherche dans le Quotidien Information à propos du Quotidien Voir ou imprimer Le Quotidien en format PDF. On doit utiliser Adobe Acrobat Reader. Calendrier de diffusion Derniers indicateurs économiques Produits récemment diffusés Dernier communiqué de l´Indice des prix à la consommation Dernier communiqué de l´Enquête sur la population active Abonnement gratuit au Quotidien électronique Salle des médias Le Quotidien
Le jeudi 22 janvier 2004

Indice des prix à la consommation

Décembre 2003 

Les consommateurs ont déboursé 2,0 % de plus qu'en décembre 2002 pour les biens et services faisant partie du panier de l'Indice des prix à la consommation (IPC). En novembre, la hausse sur 12 mois était de 1,6 %. La plus grande partie de cette augmentation dans la variation sur 12 mois est attribuable à un remboursement accordé à plusieurs consommateurs d'électricité de l'Ontario en décembre 2002, rendant la facture moyenne de décembre 2003 considérablement plus élevée que celle de décembre 2002.

L'IPC sans l'énergie, qui exclut l'effet du remboursement sur l'électricité, a progressé de 1,7 % de décembre 2002 à décembre 2003. Cette augmentation sur 12 mois est très semblable à celle de 1,8 % observée en novembre.

L'indice d'ensemble sans les huit composantes les plus volatiles, selon la définition de la Banque du Canada, a progressé de 2,2 % de décembre 2002 à décembre 2003, comparativement à une augmentation de 1,8 % en novembre. Cet indice a également subi l'effet du remboursement aux consommateurs d'électricité en décembre 2002.

L'IPC a progressé de 0,1 % de novembre à décembre, contre 0,2 % en novembre.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Un remboursement à des consommateurs d'électricité constitue le principal facteur à l'origine de la hausse sur 12 mois de l'IPC

Parmi les principaux facteurs à l'origine de l'augmentation sur 12 mois de 2,0 % de l'IPC, mentionnons l'électricité, les primes d'assurance de véhicules automobiles, le gaz naturel, les frais de scolarité, le coût de remplacement par le propriétaire, les cigarettes et les primes d'assurance de propriétaire.

La baisse des prix des véhicules automobiles et, dans une moindre mesure, celle des prix de l'hébergement pour voyageurs et de l'essence ont exercé une certaine pression à la baisse, qui a modéré la hausse sur 12 mois de l'IPC.

L'indice de l'électricité a grimpé de 18,9 % de décembre 2002 à décembre 2003. Cette hausse est principalement attribuable à un remboursement de 75 $ qui a été posté à plusieurs consommateurs ontariens en décembre 2002. Ce remboursement a eu pour effet de réduire la facture moyenne ontarienne en décembre 2002. En comparaison, la facture de décembre 2003 apparaît plus élevée de 84,8 %.

Une législation du gouvernement ontarien a fixé le prix de l'électricité à 4,3 ¢ le kilowatt-heure à compter du 1er décembre 2002, et elle a prévu des remboursements pour les sommes qui avaient été payées en sus du tarif de 4,3 ¢ depuis le 1er mai 2002.

L'IPC sans l'énergie, qui exclut l'effet du remboursement sur l'électricité, a progressé de 1,7 % de décembre 2002 à décembre 2003. Cette augmentation sur 12 mois est très semblable à celle de 1,8 % observée en novembre.

Les primes d'assurance de véhicules automobiles ont augmenté en moyenne de 8,4 % de décembre 2002 à décembre 2003.

Les prix du gaz naturel ont bondi de 20,6 %, l'essentiel de cette majoration s'étant produit au cours de la première moitié de la période de 12 mois. De décembre 2002 à décembre 2003, les hausses ont varié entre 4,0 % en Alberta et 31,5 % en Ontario.

Les frais de scolarité ont augmenté de 8,1 %.

Le coût de remplacement par le propriétaire, qui correspond aux dépenses devant être engagées pour compenser la dépréciation des maisons et qui est estimé en utilisant le prix des maisons neuves (excluant le terrain), a monté de 6,0 %.

Les prix des cigarettes ont été de 10,0 % supérieurs à leur niveau de décembre 2002. Les majorations de taxes provinciales sur le tabac au cours de l'année, dans la majorité des provinces, ont constitué la principale cause de cette augmentation.

Les hausses de taxe sur le tabac ont fait bondir les prix des cigarettes (+78,0 %) depuis mars 2001. Au cours de la période de 33 mois précédant cette date, ils n'avaient augmenté que de 9,0 %.

Les primes d'assurance de propriétaire ont augmenté de 11,5 %.

Les prix des véhicules automobiles ont fléchi de 2,3 % par rapport à décembre 2002.

Les prix de l'hébergement pour voyageurs ont chuté de 10,1 % depuis décembre 2002. Les prix dans ce secteur montrent une tendance à la baisse depuis deux ans et demi, la comparaison sur 12 mois étant négative depuis juin 2001.

De décembre 2002 à décembre 2003, les prix de l'essence ont diminué de 2,1 %. Les baisses ont varié entre 0,4 % au Manitoba et 8,4 % en Alberta. Des hausses légères ont été observées en Colombie-Britannique (+0,3 %) et au Québec (+0,5 %).

Légère augmentation mensuelle de l'IPC

L'IPC a augmenté de 0,1 % entre novembre et décembre, après avoir progressé de 0,2 % le mois précédent. Une part importante de la progression de 0,1 % était attribuable aux prix plus élevés des légumes frais, des cigarettes, du transport aérien et de l'électricité.

Les pressions à la baisse sont venues de la diminution des prix des véhicules automobiles, de l'hébergement pour voyageurs et des vêtements pour femmes.

Si l'on exclut les prix de l'énergie, l'IPC a augmenté de 0,1 %.

Les prix des légumes frais ont crû de 12,5 % de novembre à décembre, à la suite d'une augmentation de 11,1 % le mois précédent. Le temps froid et humide qui a prévalu dans les régions cultivées a exercé des pressions à la hausse sur les prix des tomates, du brocoli, du chou-fleur, du céleri et de la laitue.

Les prix des cigarettes ont augmenté de 3,3 % en décembre. Cette progression est attribuable en grande partie aux majorations de taxe mises en oeuvre par l'Ontario à la mi-novembre et par le Québec et la Colombie-Britannique en décembre.

L'indice de l'électricité a progressé de 1,2 %, en raison de la hausse de 3,9 % de l'indice de l'Ontario en décembre. Un remboursement à certains consommateurs d'électricité en novembre a rendu leur facture moyenne de décembre plus élevée en comparaison.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Les prix du transport aérien ont augmenté de 7,0 % en moyenne, passant d'une catégorie tarifaire de basse saison à une catégorie plus dispendieuse pour les vols à destination de l'Asie-Pacifique, les vols transatlantiques et les vols vers le Sud.

Les prix des véhicules automobiles ont fléchi de 0,7 %, après avoir augmenté de 4,0 % en novembre, alors que les modèles 2004 étaient introduits dans l'IPC. Des remises du fabricant et des escomptes de la part des concessionnaires ont été offerts à l'égard de certains modèles.

Les prix de l'hébergement pour voyageurs ont fléchi pour un quatrième mois de suite, chutant de 5,2 % en décembre. C'est ce qui se produit généralement une fois que se termine la haute saison touristique. Habituellement, les prix reculent de 25 % environ au cours des quatre derniers mois de l'année civile.

Les prix de l'habillement ont diminué de 1,9 % en décembre par rapport à novembre. Les réductions de prix sur les vêtements pour femmes, pour hommes et pour enfants ont été nombreuses avant Noël.

Ce sont les prix des vêtements pour femmes qui ont enregistré la baisse la plus marquée (-2,1 %).

L'IPC désaisonnalisé augmente entre novembre et décembre 2003

Après correction en fonction des influences saisonnières, l'IPC a augmenté de 0,4 % entre novembre et décembre.

La hausse est attribuable à des indices désaisonnalisés plus élevés au chapitre du logement (+0,4 %), des boissons alcoolisées et des produits du tabac (+1,9 %), des aliments (+0,3 %), des dépenses et de l'équipement du ménage (+0,1 %) ainsi que de l'habillement et des chaussures (+0,1 %).

L'indice du transport (-0,1 %) et celui des loisirs, de la formation et de la lecture (-0,1 %) ont exercé certaines pressions à la baisse. L'indice désaisonnalisé de la santé et des soins personnels est demeuré stable.

Indice d'ensemble sans les huit composantes les plus volatiles

L'indice d'ensemble sans les huit composantes les plus volatiles, selon la définition de la Banque du Canada, a augmenté de 2,2 % de décembre 2002 à décembre 2003. L'augmentation sur 12 mois avait été de 1,8 % en novembre.

La progression de la variation sur 12 mois de novembre à décembre a été causée presque entièrement par le remboursement accordé à plusieurs consommateurs d'électricité ontariens en décembre 2002.

Les autres éléments expliquant cette hausse en décembre sont les majorations des primes d'assurance de véhicules automobiles, des frais de scolarité, du coût de remplacement par le propriétaire et des primes d'assurance de propriétaire.

Les prix plus bas des véhicules automobiles et de l'hébergement pour voyageurs ont modéré l'effet de ces augmentations sur l'IPC d'ensemble sans les huit composantes les plus volatiles.

De novembre à décembre, l'indice d'ensemble sans les huit composantes les plus volatiles, selon la définition de la Banque du Canada, a diminué de 0,2 %. Il s'agit de la première baisse enregistrée depuis juin 2003.

Les pressions à la baisse ont comme source principale les prix plus bas d'achat de véhicules automobiles, de même que le fléchissement des prix de l'hébergement pour voyageurs, des vêtements pour femmes et pour hommes, ainsi que de certains cosmétiques.

La majoration des prix de l'électricité et du coût de remplacement par le propriétaire a exercé des pressions à la hausse sur l'indice.

Énergie

Les prix de l'énergie ont augmenté de 6,7 % entre décembre 2002 et décembre 2003. Cette hausse fait suite à des baisses de 1,0 % en octobre et de 0,6 % en novembre.

La hausse de l'indice de l'électricité (+18,9 %), causée principalement par le remboursement sur l'électricité en Ontario en décembre 2002, et celle des prix du gaz naturel (+20,6 %) sont à l'origine de cette augmentation, qui a été contrebalancée en partie par la baisse des prix de l'essence (-2,1 %) et du mazout (-2,9 %).

De novembre à décembre, les prix de l'énergie ont augmenté de 0,6 %, surtout en raison de la hausse des prix du gaz naturel (+1,8 %), de l'électricité (+1,2 %) et du mazout (+3,3 %). Les prix de l'essence ont diminué légèrement (-0,5 %).

Données stockées dans CANSIM : tableaux 326-0001, 326-0002 et 326-0016 à 326-0018.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 2301.

Il est possible d'obtenir plus de renseignements concernant les concepts et l'utilisation de l'IPC en consultant en ligne la publication Votre guide d'utilisation de l'indice des prix à la consommation (/pub/62-557-x/4060137-fra.htm).

Paraît à 7 h dans notre site Web sous Aujourd'hui dans Le Quotidien, puis Dernier communiqué de l'Indice des prix à la consommation.

Le numéro de décembre 2003 de L'Indice des prix à la consommation (62-001-XIB, 9 $ / 83 $; 62-001-XPB, 12 $ / 111 $) est maintenant en vente.

L'Indice des prix à la consommation de janvier 2004 sera diffusé le 20 février.

Pour plus de renseignements ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données, communiquez avec Rebecca McDougall au (613) 951-9606 ou composez sans frais le 1 866 230-2248 (infounit@statcan.gc.ca), ou communiquez avec Charles Bérubé au (613) 951-6065, Division des prix. Télécopieur : (613) 951-1539.

Indice des prix à la consommation et composantes principales

(1992=100)

  Décembre 2003 Novembre 2003 Décembre 2002 Novembre à décembre 2003 Décembre 2002 à décembre 2003
  données non désaisonnalisées
        var. en %
Ensemble 122,8 122,7 120,4 0,1 2,0
Aliments 123,4 122,3 121,2 0,9 1,8
Logement 118,8 118,3 114,0 0,4 4,2
Dépenses et équipement du ménage 114,9 114,9 114,0 0,0 0,8
Habillement et chaussures 102,5 104,2 102,3 -1,6 0,2
Transports 140,8 140,9 140,1 -0,1 0,5
Santé et soins personnels 117,6 118,0 116,1 -0,3 1,3
Loisirs, formation et lecture 126,5 127,5 126,0 -0,8 0,4
Boissons alcoolisées et produits du tabac 140,1 137,6 131,6 1,8 6,5
Ensemble (1986=100) 157,3        
Pouvoir d'achat du dollar à la consommation, (en cents) par rapport à 1992 81,4 81,5 83,1    
Agrégats spéciaux          
Biens 117,6 117,5 116,1 0,1 1,3
Services 128,6 128,4 125,2 0,2 2,7
Ensemble sans les aliments et l'énergie 121,2 121,4 119,3 -0,2 1,6
Énergie 136,2 135,4 127,6 0,6 6,7
Ensemble sans les huit composantes les plus volatiles1 123,5 123,7 120,9 -0,2 2,2
1Les huit composantes les plus volatiles, telles que définies par la Banque du Canada, qui sont exclues de l'IPC d'ensemble sont : les fruits, les préparations à base de fruits et les noix; les légumes et les préparations à base de légumes; le coût d'intérêt hypothécaire; le gaz naturel; le mazout et les autres combustibles; l'essence; le transport interurbain; les produits du tabac et les articles pour fumeurs. La Banque du Canada ajuste ensuite cette série pour obtenir son indice de référence qui exclut également l'effet des modifications des impôts indirects. Pour obtenir des données et des renseignements au sujet de l'inflation mesurée par l'indice de référence, consultez le site de la Banque du Canada (http://www.banqueducanada.ca/inflation).

Indice des prix à la consommation par province, et pour Whitehorse, Yellowknife et Iqaluit

(1992=100)

  Décembre 2003 Novembre 2003 Décembre 2002 Novembre à décembre 2003 Décembre 2002 à décembre 2003
  données non désaisonnalisées
        var. en %
Terre-Neuve-et-Labrador 120,3 121,1 119,0 -0,7 1,1
Île-du-Prince-Édouard 122,0 122,5 120,3 -0,4 1,4
Nouvelle-Écosse 123,5 123,8 121,7 -0,2 1,5
Nouveau-Brunswick 122,0 122,2 121,4 -0,2 0,5
Québec 118,6 118,6 117,0 0,0 1,4
Ontario 124,2 123,9 120,6 0,2 3,0
Manitoba 125,6 125,3 124,6 0,2 0,8
Saskatchewan 127,0 127,1 125,4 -0,1 1,3
Alberta 129,9 130,0 128,3 -0,1 1,2
Colombie-Britannique 120,9 120,8 118,8 0,1 1,8
Whitehorse 118,9 118,8 119,4 0,1 -0,4
Yellowknife 118,2 118,1 118,1 0,1 0,1
Iqaluit (Déc. 2002=100) 100,5 100,7 100,0 -0,2 0,5



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2004-01-22 Avis importants