Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Archives du Quotidien Recherche dans le Quotidien Information à propos du Quotidien Voir ou imprimer Le Quotidien en format PDF. On doit utiliser Adobe Acrobat Reader. Calendrier de diffusion Derniers indicateurs économiques Produits récemment diffusés Dernier communiqué de l´Indice des prix à la consommation Dernier communiqué de l´Enquête sur la population active Abonnement gratuit au Quotidien électronique Salle des médias Le Quotidien
Le mardi 12 août 2003

Frais de scolarité à l'université

2003-2004

Lorsque les étudiants inscrits à un programme universitaire de premier cycle au Canada retourneront à l'école cet automne, ils paieront en moyenne 7,4 % de plus en frais de scolarité. Il s'agit de la plus importante hausse en quatre ans.

Les étudiants de premier cycle paieront en moyenne 4 025 $ en frais de scolarité pour l'année universitaire 2003-2004, en hausse par rapport à 3 749 $ en 2002-2003. Ces frais ont plus que doublé par rapport à la moyenne de 1 464 $ en 1990-1991, en raison de hausses considérables survenues au cours des années 1990.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Bien que le taux de croissance ait été plus faible au cours des trois dernières années que lors des années 1990, la moyenne des frais de scolarité continue d'augmenter plus rapidement que l'inflation.


Note aux lecteurs

Les moyennes des frais de scolarité et des autres frais sont pondérées selon le nombre d'étudiants inscrits par établissement et par domaine d'études à l'aide des plus récentes données sur les inscriptions. Tous les frais sont exprimés en dollars courants.


De 1990-1991 à 1999-2000, les frais de scolarité des étudiants de premier cycle ont augmenté en moyenne de 9,6 % par année. Toutefois, depuis le début de la présente décennie, le taux de croissance des frais de scolarité a ralenti pour s'établir à 4,9 % en moyenne par année.

cliquez sur le bouton droit pour sauvegarder le graphique.

Pour la deuxième année consécutive, c'est la Colombie-Britannique qui affiche l'augmentation la plus prononcée de la moyenne des frais de scolarité des étudiants de premier cycle, soit une hausse de 30,4 %, dans le sillage de la hausse de 25,7 % de l'année dernière. Ces progressions font suite au retrait en 2002 du gel des frais de scolarité, qui durait depuis six ans.

En 2003-2004, les étudiants inscrits à un programme universitaire de premier cycle en Colombie-Britannique paieront en moyenne 4 140 $, ce qui surpasse ainsi la moyenne nationale (4 025 $) pour la première fois en huit ans.

Les frais de scolarité diminuent seulement à Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-et-Labrador est la seule province où les frais de scolarité diminueront en 2003-2004. Les frais de scolarité moyens des étudiants de premier cycle dans cette province régresseront de 4,5 % pour s'établir à 2 606 $, à la suite d'une baisse de 10,0 % lors de chacune des deux années précédentes.

Il s'agit d'une quatrième année de suite où les frais de scolarité à l'université demeurent stables ou diminuent à Terre-Neuve-et-Labrador. Les universités du Manitoba gèlent également leurs frais de scolarité depuis quatre ans. Les frais de scolarité des universités de Terre-Neuve-et-Labrador et du Manitoba sont parmi les plus bas au Canada.

En 2003-2004, les frais de scolarité moyens des étudiants de premier cycle les plus élevés ont de nouveau été enregistrés en Nouvelle-Écosse (5 557 $), suivie de l'Ontario (4 923 $). La hausse moyenne de 5,5 % en Ontario est quelque peu inférieure à la moyenne nationale de 7,4 %.

Au cours des quatre dernières années, les hausses en Ontario ont varié de 3,9 % à 5,5 %, ce qui est bien en deçà des hausses de plus de 10 % enregistrées de 1994-1995 à 1999-2000.

Les frais seront maintenus à 1 675 $ pour une septième année consécutive pour les résidents du Québec inscrits à une université du Québec. Il s,agit du plus bas niveau au pays. Toutefois, les étudiants des autres provinces qui fréquentent une université du Québec devront payer en moyenne 4 300 $, soit une hausse de 2,9 %.

Les facultés d'art dentaire, de médecine et de droit enregistrent les plus importantes hausses des frais de scolarité

Les étudiants en art dentaire, en droit et en médecine subiront les plus importantes hausses des frais de scolarité cet automne. Il s'agit toujours des programmes les plus onéreux.

Les frais de scolarité moyens en art dentaire augmenteront de 20,9 % et atteindront 11 733 $. Les étudiants en art dentaire en Saskatchewan, en Colombie-Britannique et en Alberta subiront les augmentations les plus prononcées, qui varient de 45,1 % en Alberta à 55,1 % en Saskatchewan.

Les étudiants en art dentaire en Saskatchewan paieront les frais les plus élevés, soit 30 178 $, tandis que ces frais seront de 17 087 $ en Ontario.

Les étudiants en médecine paieront en moyenne 9 406 $ cette année, soit une hausse de 16,7 %, tandis que les étudiants en droit paieront en moyenne 5 995 $, un chiffre en hausse de 19,4 %. Les frais de scolarité en médecine et en droit sont toujours les plus élevés en Ontario et en Nouvelle-Écosse.

Les frais de scolarité en génie augmenteront en moyenne de 13,1 % pour s'établir à 4 371 $. Les frais en génie augmentent de façon considérable (+30,9 %) en Colombie-Britannique et de 12,5 % en Ontario.

Moyenne des frais de scolarité1
  2002-2003 2003-2004 2002-2003 à 2003-2004
  en dollars courants var. en %
Agriculture 3 301 3 487 5,6
Architecture 3 524 3 586 1,8
Arts 3 617 3 810 5,3
Commerce 3 743 3 991 6,6
Art dentaire 9 703 11 733 20,9
Éducation 3 019 3 216 6,5
Génie 3 865 4 371 13,1
Sciences ménagères 3 486 3 669 5,3
Droit 5 021 5 995 19,4
Médecine 8 063 9 406 16,7
Musique 3 586 3 753 4,7
Sciences 3 728 3 954 6,1
Premier cycle 3 749 4 025 7,4
Deuxième et troisième cycles 4 867 5 199 6,8
1 Les moyennes des frais de scolarité ont été pondérées selon le nombre d'étudiants à l'aide des données les plus récentes sur les inscriptions dont on disposait. Les calculs des moyennes pondérées tiennent compte des frais tant dans les établissements publics que dans les établissements privés.

Les frais des étudiants de deuxième et de troisième cycles et des étudiants étrangers augmentent également

Les étudiants canadiens inscrits à un programme de deuxième ou de troisième cycle subissent des hausses semblables à celles des étudiants de premier cycle, leurs frais de scolarité moyens augmentant de 6,8 % pour s'établir à 5 199 $. Il s'agit de la plus faible hausse depuis 1994-1995. Les augmentations les plus prononcées du côté des programmes de deuxième et de troisième cycles sont de 13,1 % en Alberta et de 12,9 % en Colombie-Britannique.

Les étudiants de deuxième et de troisième cycles en Ontario sont encore ceux qui paient les frais de scolarité les plus élevés au pays (8 376 $), suivis de ceux de la Nouvelle-Écosse (6 898 $). Les frais des étudiants de deuxième et de troisième cycles sont en baisse de 5,0 % à Terre-Neuve-et-Labrador et sont gelés au Manitoba pour une deuxième année consécutive.

Les frais des étudiants de deuxième et de troisième cycles demeurent les plus bas au Québec et seront gelés pour les résidents de la province pour une sixième année consécutive.

Les étudiants étrangers subissent également des hausses des frais de scolarité. Au premier cycle, la moyenne des frais de scolarité des étudiants étrangers augmentera de 7,5 % pour atteindre 11 256 $. Les frais de scolarité des programmes de deuxième et de troisième cycle augmenteront de 6,3 % en moyenne pour s'établir à 10 775 $.

Les frais de scolarité des étudiants étrangers inscrits à un programme de premier cycle augmenteront dans toutes les provinces, sauf au Manitoba, là où les frais sont les plus bas (5 706 $).

La Colombie-Britannique affiche la moyenne la plus élevée des frais de scolarité réclamés aux étudiants étrangers de premier cycle (13 440 $). Les programmes de deuxième et de troisième cycle pour les étudiants étrangers seront les plus onéreux dans les universités de l'Ontario (14 205$).

Les autres frais obligatoires à la hausse

L'ensemble des services compris dans les autres frais obligatoires varie d'un établissement à un autre et peut varier avec le temps. Normalement, ils comprennent les frais pour les sports et les loisirs, les services de santé offerts aux étudiants, les associations étudiantes et les autres frais s'appliquant aux étudiants de premier cycle.

Les étudiants de premier cycle paieront en moyenne 623 $ en autres frais obligatoires pour l'année universitaire à venir, soit une hausse de 9,0 %. Les autres frais moyens augmenteront dans chaque province. Ces frais varient de 302 $ au Nouveau-Brunswick à 694 $ en Ontario.

Les étudiants de la Colombie-Britannique subiront la plus forte hausse des frais obligatoires moyens cet automne, soit une hausse de 35,4 % qui les portera à 584 $. Cette hausse est surtout attribuable au résultat d'un référendum mené auprès des étudiants de l'Université de la Colombie-Britannique et de l'Université Simon Fraser, qui ont accepté que les frais de transport du programme U-Pass soient inclus dans les frais exigés par les associations étudiantes.

Moyenne des autres frais obligatoires1
  2002-2003 2003-2004 2002-2003 à 2003-2004
  en dollars courants var. en %
Canada 571 623 9,0
Terre-Neuve-et-Labrador 446 450 0,9
Île-du-Prince-Édouard 448 468 4,5
Nouvelle-Écosse 390 430 10,3
Nouveau-Brunswick 272 302 11,0
Québec 654 685 4,8
Ontario 638 694 8,8
Manitoba 527 541 2,7
Saskatchewan 507 554 9,4
Alberta 513 530 3,2
Colombie-Britannique 432 584 35,4
1Les moyennes des autres frais obligatoires ont été pondérées selon le nombre d'étudiants par établissement à l'aide des données les plus récentes sur les inscriptions dont on disposait. Les calculs des moyennes pondérées tiennent compte des frais tant dans les établissements publics que dans les établissements privés.

Définitions, source de données et méthodes : numéro d'enquête 3123.

Il est également possible d'obtenir de l'information sur les coûts d'hébergement sur les campus.

Pour obtenir des renseignements généraux ou commander des données, communiquez avec le Service à la clientèle au 1 800 307-3382 ou au (613) 951-7608 (educationstats@statcan.gc.ca). Pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes et la qualité des données,

Pour obtenir des renseignements généraux ou commander des données, communiquez avec Bernard Bourgoin au (613) 951-1506 (bernard.bourgoin@statcan.gc.ca), Centre de la statistique de l'éducation.

Moyenne des frais de scolarité des étudiants de premier cycle1
  1993-1994 1998-1999 2002-2003 2003-2004 1993-1994 à 2003-2004 1998-1999 à 2003-2004 2002-2003 à 2003-2004
  en dollars courants var. en  %
Canada 2 023 3 064 3 749 4 025 98,9 31,4 7,4
Terre-Neuve-et-Labrador 2 000 3 216 2 729 2 606 30,3 -19,0 -4,5
Île-du-Prince-Édouard 2 509 3 327 3 891 4 133 64,7 24,2 6,2
Nouvelle-Écosse 2 701 4 074 5 214 5 557 105,8 36,4 6,6
Nouveau-Brunswick 2 385 3 225 4 186 4 457 86,9 38,2 6,5
Québec2 1 550 1 803 1 851 1 862 20,2 3,2 0,6
Ontario 2 076 3 640 4 665 4 923 137,2 35,2 5,5
Manitoba 2 272 3 149 3 144 3 155 38,9 0,2 0,3
Saskatchewan 2 341 3 279 4 286 4 644 98,4 41,6 8,3
Alberta 2 209 3 519 4 165 4 487 103,1 27,5 7,7
Colombie-Britannique 2 240 2 525 3 176 4 140 84,9 64,0 30,4
1Les moyennes des frais de scolarité ont été pondérées selon le nombre d'étudiants inscrits par établissement et par domaine d'études à l'aide des données les plus récentes sur les inscriptions dont on disposait. Les calculs des moyennes pondérées tiennent compte des frais tant dans les établissements publics que dans les établissements privés.
2Les calculs des moyennes pondérées tiennent compte à la fois des étudiants de la province et de ceux de l'extérieur de la province.



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2003-08-12 Avis importants